La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» [Ouvert] Bénévole : Proposition de séance (médium, voyance)
par Florine31 Jeu 17 Aoû 2017 - 19:07

» Questions sur les sensations en magnetisme
par FlyingFox Mar 15 Aoû 2017 - 23:17

» Recherche bénévole pour tirage
par Sushie Mar 15 Aoû 2017 - 23:11

» Invisibilité énergétique & magique
par Aurum Mar 15 Aoû 2017 - 21:15

» La fonte des bougies (rapidité, lenteur)
par Aurum Mar 15 Aoû 2017 - 21:04

» Outil: La baguette magique
par Smaëir Mar 15 Aoû 2017 - 17:01

» Hypnose et vie anterieure
par Marc Arthur Dim 13 Aoû 2017 - 22:19

» Proposition de tirage
par Isil Sam 12 Aoû 2017 - 9:02

» [Ouvert]Bénévole : Proposition de ressentis
par animus Jeu 10 Aoû 2017 - 0:56


Une vision des arts martiaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une vision des arts martiaux

Message par Ushiro le Sam 30 Aoû 2014 - 12:58

Une vision des arts martiaux...




Budo




Ce post vient en conclusion de la série que vous avez pu suivre cet été (que vous pouvez retrouver ICI). J'achève celle-çi, non pas par un exercice supplémentaire, mais en vous proposant la vision des arts martiaux que j'ai ^^. Bonne lecture ! 


Les "arts martiaux" en soi, restent un concept moderne de ce qui fut longtemps appelé plus pragmatiquement "Techniques de combat" ou "Techniques pour faire la guerre". Au Japon, cette distinction a été en quelque sorte officialisé le jour où le "bujutsu" est devenu "Budo" ("Bu" signifiant guerre ou force, "Jutsu" signifiant technique et "Do", la Voie). Je ne vais pas redéfinir ma vision des choses quant à la différence entre ces deux aspects que j'avais abordé dans le dossier sur l'Aikido, mais plutôt me focaliser sur ce que peut, de mon point de vue, apporter les arts martiaux.
Arrêtons nous dans un premier temps sur le terme en lui même... Art martial. Deux mots, mais qui évoquent chacun des éléments plutôt différents voire même  presque opposés !
Le terme de "martial" fait référence à l'affrontement et la confrontation à l'autre. Il n'y a d'autres but que la victoire et celle-ci, peu importe le comment ! 
Le fait de considérer cette pratique comme un art vient, à mon sens bouleverser complètement la vision que l'on peut s'en faire. "La guerre" est ainsi considéré comme une sorte de processus créatif aboutissant à la victoire ou à la défaite. C'est ainsi se concentrer davantage sur le chemin que sur la fin. C'est aussi modifier l'objet de l'étude qui n'est plus l'autre mais bien soi-même. Voici donc une occasion d'en apprendre plus sur soi ! Mais l'autre alors ? A quoi sert-il ? C'est ce que nous allons essayer de voir maintenant.



La découverte de soi avec l'autre comme support 


La confrontation à l'autre est quelque chose que vit chacun de façon plus ou moins régulière, que ce soit avec un voisin, son patron, un automobiliste qui vous a coupé la route etc... L'autre dans ces situations devient un adversaire. Les arts martiaux instaurent un cadre où l'autre est à la fois adversaire et partenaire. A quoi sert donc cet adversaire/partenaire ? De façon pragmatique, si vous souhaitez vous entraîner à réaliser une technique, il faut déjà quelqu'un sur qui la faire ! L'autre permet ainsi de reproduire une situation d'agression à partir de laquelle l'étude devient possible, il est celui "qui prête sa main" comme l'évoque le terme "Aite" en japonais. Il est cependant bien plus que ça... 

Ceux qui se sont adonnés à l'introspection ont remarqué qu'une des principales difficultés de cette pratique est de prendre suffisamment de distance par rapport à soi et ce que l'on vit pour tenter d'en faire une analyse relativement objective. C'est dans cette démarche que votre partenaire vous aide. Lorsque que vous réalisez une technique, votre partenaire subit la technique mais à la fois, en devient ainsi le témoin et l'expression même de cette technique que vous avez engendré. Lorsque débute la technique, vous vous retrouvez lié à l'autre et l'autre à vous, l'autre devient votre reflet. C'est pour cette raison que la symbolique du miroir est si importante dans les arts martiaux japonais, mais dans les faits par quoi cela se traduit-il ? 




Mettons-nous à la place de la personne qui se fait saisir les mains dans l'image juste au-dessus. Cette image, provient d'un cours d'Aikido, mais c'est une situation que l'on retrouve dans tous les arts martiaux : Que ce soit par le biais d'un coup de pied, coup de poing ou même par l'intermédiaire de différentes armes. Toutes ces situations ont un point en commun, elles engendrent une lien physique entre les protagonistes. Le conflit, est un élément qui lie à l'autre, dans une rapport destructeur certes, mais un lien est bel bien noué. Le lien physique est la forme de lien la plus dense qui soit (pour en savoir plus sur les liens : Ici) et même si, comme je l'ai dis, les relations conflictuelles restent relativement fréquentes, les affrontements physiques le sont bien moins. 
Tout l'enjeu est donc d'utiliser cette connexion à l'autre pour en apprendre sur soi. 
Dans l'image au dessus, le but pour la personne qui a les mains saisi est de faire chuter l'autre personne. Si j'utilise de la force, mon partenaire force aussi et rien ne bouge. Si je suis relâché mon partenaire l'est aussi et il devient bien plus aisé de le faire chuter. Et s'il force alors que je suis relâché il s'écroulera tout seul car sa force s'engouffrera dans le vide. Cela peut paraître bien évident et pourtant tout est là ! En effet, il est plus difficile qu'on pourrait le penser de savoir si nous sommes relâchés ou pas. Cependant il est aisé de constater l'effet de notre technique sur notre partenaire. Voilà à donc quoi sert l'autre, à prendre de la distance par rapport à soi, pour mieux s'observer. Par la technique, par le lien établit entre les deux protagonistes, une partie de vous s'exprime en l'autre qui devient une extension de vous même. 

L'exemple que je vais prendre est propre à l'Aikido (je ne saurai dire si cela s'applique à d'autres arts martiaux, mais si vous avez des expériences semblables, n'hésitez pas à les partager Smile ) 
J'ai remarqué qu'en pratiquant avec des hauts gradés, le sentiment qui prédomine quand l'un d'eux vous fait une technique, est que ne comprenez pas ce qui vous arrive. Vous ne ressentez pas la technique qui est appliqué sur vous et pourtant à la fin le résultat est là, vous êtes au sol. Mais pour le coup, c'est bien comme si vous aviez été totalement absorbé par lui, vous étiez devenu une part de lui d'une matière si complète qu'il n’y avait plus d'espace, plus de forces ou de tension entre vous.

L'analyse de l'autre permet donc l'analyse de soi, car l'autre devient connecté à vous et devient ainsi une part de vous. Les arts martiaux sont, de mon point de vue, la voie de la connaissance de soi par la relation à l'autre. Le tout dans une situation apparente de conflit. 
A ce moment, vous demandez peut être ce qui vous empêche d'appliquer ce principe en dehors d'un dojo ou avec quelqu'un qui vous fait une remarque désobligeante dans la rue ? Eh bien, rien ne vous en empêche et c'est même recommandé ^^ 



De la maîtrise du corps vers la maîtrise de soi 


Nous avons vu en quoi les arts martiaux nous permettaient d'en apprendre plus sur notre corps et donc par extension à s'en servir de façon plus efficace. Mais l'être humain n'est pas que des os et des muscles. C'est aussi des émotions et un mental. Les arts martiaux font partie de ces disciplines qui nous accaparent en entier lorsqu'on pratique. Si votre corps et prêt mais vous pensez à la pizza au kébab que vous mangerez ce soir, vous êtes mort. Et inversement, si vous êtes concentrés mais que votre position de garde laisse à désirer, vous êtes mort également. Le corps influence l'esprit et l'esprit influence le corps. Au fond ce ne sont même pas deux choses différentes, mais plutôt deux choses identiques exprimées sur des plans différents. La pratique passe par le corps mais pas seulement, l'esprit s'en retrouve renforcé également. Jusqu'au jour où, avec l'âge, le corps commence à s'affaiblir... Mais l'esprit quant à lui reste fort, comme l'évoqué Skud dans le précédent épisode de la série (que vous pouvez retrouvé ICI ). Ce n'est pas forcément quelque chose dont on se rends compte, d'ailleurs. Comme je l'ai expliqué au dessus, de par leur nature, les progrès effectués par l'esprit sont bien plus difficiles à percevoir que ceux effectués par le corps. Là aussi, l'autre peut nous y aider




Je vais reprendre l'exemple précédent du haut gradé avec qui j'ai pu pratiqué :
Lorsque j'attaque, là aussi c'est complètement, j'ai l'intention d'attaquer et une certaine agressivité, même si elle est canalisée (oui parce que attaquer quelqu'un en voulant être gentil et en pensant "Waaahouuu on va se connecter !" C'est pas franchement utile et vous risquez de vous prendre une baffe qui vous refera atterrir). Pendant la technique cette personne exerce un contrôle complet sur votre corps mais aussi votre mental. De cette façon, il peut canaliser et annuler votre agressivité par le biais du calme et de l'harmonie qui réside en lui. Et pour preuve, vous perdez toute envie de nuire une fois la technique terminée (d'où le fait que le fondateur de l'Aikido considérait sa pratique comme un Misogi, mais on s'écarte du sujet). La victoire réelle est donc celle qui se fait à tous les niveaux et sur tous les plans.

Un des buts, à mon sens, des arts martiaux est de parvenir à cette unification du corps et de l'esprit. Pour ne plus avoir d'un côté une meilleure maîtrise du corps et de l'autres celle de l'esprit, mais bien une maîtrise de soi. Un soi réunis, "compact" si je puis dire. 
Les arts martiaux, ça commence par le corps, mais cela n'est que le début du chemin, de mon point de vue.



De l'affrontement vers l'acceptation 



Comme cité dans l'introduction, la victoire pour la victoire n'est plus le but des arts martiaux. L'étude de la self défense s’avérerait, de mon point de vue, bien plus fructueuse dans cette optique. Dans les arts martiaux, l'affrontement n'est qu'un support et non pas une fin en soi. Comme nous l'avons vu, par la confrontation à l'autre c'est nous même que nous affrontons, nos blocages, nos peurs, nos tensions (qu'elle soit physique ou mentale). Mais ce qui fait encore plus progresser que l'affrontement, c'est l'acceptation. Car en effet, même si vous voyez bien les effets de votre technique sur votre partenaire, il faut encore accepter qu'on est responsable aussi bien de qui a fonctionné que ce qui n'a pas fonctionné. 
L'acceptation de l'autre passe par l'acceptation de soi et l'acceptation de soi passe par celle de l'autre. Car dans le fond, notre partenaire n'est pas différent de nous et en s'entraînant à accepter l'agressivité d'une personne (ce qui ne signifie absolument pas de la subir sans rien dire, le but de la technique reste de maîtriser l'adversaire, mais ceci sans le blesser), je pense que l'on s'entraîne aussi à nous accepter nous même avec nos forces et nos limites. 
Par le biais des exercices de la série vous avez sans doute vu apparaître certaines de vos limites. L'autres n'est que là pour mettre le doigt sur ses limites. Il nous invite par ce biais à progresser en nous indiquant quoi travailler et facilite notre progression de la même façon que vous facilitons la sienne pour les raisons évoqués tout au long de ce post.



Voilà pour cette conclusion qui vient achever la série de l'été. Il est maintenant temps de remettre les canards au placard ^^ 
J'espère que vous aurez trouvé dans les différents posts et dans cette conclusion des élément qui vous ont intéressé ou tout du moins qui vous ont fait découvrir de nouvelles approches. C'était le but en tout cas ^^


Vous pouvez retrouver tous les posts de la série à ce lien :
Arrow Série de l'été : Présentation et sommaire



Encore merci à Skud pour ses deux articles et merci à vous d'avoir suivi la série de l'été.
C'était Ushi' en direct de Canard Samouraï Production  /D

A bientôt ! Smile
avatar
Ushiro



Nombre de messages : 2801
Pratiques magiques/ spiritualité : La Voie et les Méthodes

http://aoandon-yokai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vision des arts martiaux

Message par ch.ch le Sam 30 Aoû 2014 - 14:01

Que de sagesse dans cette article cheers
Plus globalement bravo et merci ushiro pour cette série de l'été ( et à Skud aussi) qui aura été bien instructive (et ce même si je n'ai pas essayé grand chose je l'avoue lapinou )

adieu les canards alors ! ;
(et les lapins aussi parce que j'en mets un peu trop partout X)
avatar
ch.ch
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 87
Pratiques magiques/ spiritualité : explorateur dans l'âme
Localisation : Paris/Biarritz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vision des arts martiaux

Message par Anna Ho Vala le Sam 30 Aoû 2014 - 14:27

Merci pour cette série, très bon choix de conclusion !
pouce
avatar
Anna Ho Vala
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 985
Pratiques magiques/ spiritualité : Recherche
Localisation : Dans une Forêt de l'Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vision des arts martiaux

Message par Ushiro le Sam 30 Aoû 2014 - 16:38

Merci à vous ! Et content que cela vous ait intéressé  jap
avatar
Ushiro



Nombre de messages : 2801
Pratiques magiques/ spiritualité : La Voie et les Méthodes

http://aoandon-yokai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vision des arts martiaux

Message par Hagel le Sam 30 Aoû 2014 - 17:57

Merci pour la série, merci pour la conclusion dont je suis fan I love you



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33223
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vision des arts martiaux

Message par Skud le Sam 30 Aoû 2014 - 19:40

Yep excellente conclusion Ushi on aurait pas pu rêver mieux Smile

Les arts martiaux ont cette dualité si particulière, de te faire travailler à fond ton moi et te repousser dans tes retranchements mais aussi de t'obliger à aller vers l'autre, sans quoi tu ne progresses pas (comme tu l"a si bien illustré). C'est là qu'on retrouve l'importance d'avoir un bon club/dojo/kwoon Smile


Sinon ma vision rejoins partiellement la tienne, je la résumerais en "l'unification du corps et de l'esprit à travers la technique pour parvenir à l'accomplissement de soit".

(pompé en partie sur du Bruce Lee, je l'avoue ^^)

Encore merci pour cette conclusion qui donne à réfléchir.
avatar
Skud
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 686
Pratiques magiques/ spiritualité : Hic et nunc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vision des arts martiaux

Message par Cochanté le Dim 31 Aoû 2014 - 0:40

Belle conclusion !

Merci Ushiro pour cette série de l'été que j'ai trouvé vraiment enrichissante. Merci à toi Skud également pour ton partage.

Les canards au placard ? Bon d'accord j'enlève mon déguisement, pfouuu trop injuste  calimero
avatar
Cochanté
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 670
Pratiques magiques/ spiritualité : magnétisme, empathie
Localisation : Nouvelle année, nouveau chemin...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vision des arts martiaux

Message par Ushiro le Dim 31 Aoû 2014 - 9:44

Merci à vous, Hagel, Skud et Cochanté Smile 
C'est là qu'on retrouve l'importance d'avoir un bon club/dojo/kwoon
Tout à fait d'accord. Le fait d'avoir un "bon" prof étant important mais celui de faire parti d'un groupe d'étudiants avec une bonne dynamique et en qui on peut avoir un minimum confiance, l'étant aussi ^^

Encore merci ! ^^
avatar
Ushiro



Nombre de messages : 2801
Pratiques magiques/ spiritualité : La Voie et les Méthodes

http://aoandon-yokai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vision des arts martiaux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum