La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Aguignettes (gâteau du sosltice d'hiver)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aguignettes (gâteau du sosltice d'hiver)

Message par Hagel le Jeu 18 Déc 2014 - 15:09

Bonjour,



Aguignettes



Vous n'êtes pas Normand? Alors vous ne connaissez pas le bonheur du matin du nouvel an.

Les Aguignettes sont une très ancienne tradition normande désignant les étrennes que sollicitaient les enfants allant chanter de porte en porte au Jour de l'an.

Remontant, dit-on aux Gaulois, cette tradition (également appelée « haguignettes » ou « reguignettes ») associée au Nouvel An est une déformation de l’exclamation « Au gui l’An neuf ! » Gare alors aux fesse-mathieux qui rechignaient à mettre la main à la poche ! Les enfants entonnaient cette chanson pour convaincre les récalcitrants :

"Aguignettes, aguignettes
Coupez meu un p’tit quignon
Si vous n’voulez point l’couper
Baillez meu l’pain entier
Aguignettes, ma marraine
Les rats ont mangé mon bonnet
Il y a p’us d’six semaines
Que j’couche sans mon capet
Aguignolet
Si vous n’voulez rein donner
À vot’porte j’allons pisser
Aguignettes, ma marraine
Donnez meu du pain, d’la crème
Si vous n’voulez pas m’en donner
Quat’ fourquettes dans vot’ gosier
Aguignolo"

Par Wikipédia

L'analogie avec la réactualisation d'halloween vous frappe? Et bien, c'est tout à fait naturel. Je vous rappelle que samain (halloween) c'est le nouvel an celte. Même tradition, pour même fête, à quelques mois d'intervalle.

Il existe de multiples versions des chants des aguignettes, selon les lieux de la Normandie :
Tels les chants qui accompagnaient la procession aux chandelles, dites "couleinnes" ou "colinettes". Ces torches de paile accompagnaient autrefois une quête de maison en maison pour les aguignettes, mais elles étaient surtout partie intégrante d'une sorte de rite d'exorcisme dit "coulines vaulot". Les gens circulaient à travers les clos en brandissant ces torches afin de chasser les bêtes malfaisantes et d'écarter tous les ennemis des cultures, animaux ou végétaux.
Ainsi, ce rapport à la lumière, si propice au sosltice et à cette période de l'année se retrouve.
Il existe plusieurs versions de chants, que vous pouvez retrouver sur Magene.

La tradition des aguignettes a évolué depuis quelques siècles :
Normandie Héritage :
[elles] étaient jadis indissociables du cycle des douze jours séparant Noël de l’Epiphanie, des tournées de quêtes et de la coutume des étrennes , issue de rites ancestraux associés à la célébration du solstice d’hiver.

Privilège réservé aux enfants et aux indigents, ces tournées, calquées sur les périodes liturgiques, se déroulaient traditionnellement, à la campagne comme à la ville, la veille de Noël, le soir de la Saint Sylvestre et au Pâqueret . Elles consistaient, pour leurs participants, à aller de maison en maison, baguette de saule et flambeau à la main, à entonner cantiques de Noël et chants profanes puis à frapper aux portes pour quémander présents, friandises, gros et beaux gâteaux, dorés et croustillants, tout droit sortis du four, fleurant bon le beurre frais, dont chacun remplissait promptement sa besace.

C'est aujourd'hui un gateau de pâte feuilleté, uniquement produit le jour du nouvel an, pour la région de Rouen, elles ont le plus souvent la forme d'un canard (c'est ici une spécialité locale culinaire), mais les formes peuvent diverger entre le pays de Caux et le pays de Bray. Lapin, mais aussi poule parfois. Peu importe en fait, c'est le doux plaisir de manger un gateau frais, au beurre au petit matin, quand vous n'avez dormi que 2h ou pas dormi tout court. Après ça, la nouvelle année peut commencer ici. En offrir est aussi souhaiter chance et bonheur à ses proches, pour la tradition rouennaise.


Par extension, les aguignettes se confondent parfois avec la galette des rois, qui est ici une fête normande à base de pâte feuilleté, d'amande ou de poire. Une tradition là encore particulièrement ancrée.

Mais avant tout, ce petit gateau si innocent nous rappelle combien les traditions peuvent remonter à des temps bien ancien, aux symboliques si fortes mais tant oubliées.
Un gateau d'étrenne, pour retrouver la lumière, la chaleur, qui font défaut durant le sosltice, et ainsi conjurer les forces "obscures" de l'hiver.

Pensez y durant le sosltice!

Et si vous souhaitez faire votre propre aguignette :
J. Ph. Joly a écrit:Il faut faire une pâte feuilletée avec 200 g de farine, 100 g de beurre en petits morceaux, 10 cl d'eau environ, mélangée avec une demi-cuillère à café de sel. Ensuite, faire cuire des pommes à la poêle avec beurre, sucre roux et cannelle itou, si on aime. Une fois cuites, on les passe au mixeur.

Pendant ce temps, on fait gonfler des raisins secs dans le calva. Ce sera pour faire des yeux. On mélange du jaune d'œuf avec du sucre pilé (ou sucre glace), ce sera pour la dorure.

On abaisse la pâte feuilletée et on fait différentes formes en double (par ex un lapin). On tartine la pâte abaissée sans aller jusqu'au au bord. On met la deuxième forme par dessus. On lie les deux formes sur les côtés et on strie avec des petits coups de couteau pour faire monter un peu la pâte. Ensuite, avec une fourchette, on fait des raies ou on dessine des écailles, par exemple. Enfin, on passe au four déjà chaud (6/7) jusqu'à ce que ce soit gonflé et bien doré. On peut même finir en passant le dessus très peu de temps au grill pour rendre le tout très croustillant. A vos rouleaux les quenâles, et donnez de la voix pour réclamer votre dû !
Arrow Magène


Belles fêtes à vous!



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.

Hagel



Nombre de messages : 32948
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum