La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Médiumnité et réaction épidermique
par Sylice Aujourd'hui à 16:42

» Que ressentez-vous qui vous permette de savoir que vous percevez au niveau de l'akasha ou de l'astral ?
par Beriam Aujourd'hui à 15:39

» Bénévole tirage/exercice tarot Marseille
par pati Jeu 12 Oct 2017 - 18:46

» la sourcellerie
par Fennec Lun 9 Oct 2017 - 21:00

» étape
par Coeurdedragon Lun 9 Oct 2017 - 9:21

» Proposition de tirage
par aude56 Jeu 5 Oct 2017 - 8:56

» Dossier Septembre 2013 : Aikido
par Douceur Mer 4 Oct 2017 - 17:23

» Le télétouché
par Fennec Mer 4 Oct 2017 - 10:02

» Votre médiumnité, comment la vivez vous?
par chapsou Mar 3 Oct 2017 - 20:58


La Bruyère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Bruyère

Message par Anna Ho Vala le Dim 11 Jan 2015 - 19:03

La Bruyère : Calluna Vulgaris


Avertissement général :

Avant de consommer une plante dans une dynamique thérapeutique il est nécessaire d’obtenir un avis médical ou pharmaceutique, en particulier pour des questions d'interactions médicamenteuses. Consommer implique un transfert de molécules de la plante vers l’organisme, ce n’est donc pas un acte anodin et sans effets.
De plus les propriétés des plantes énoncées ci-dessous  sont en partie issues de l’ethno pharmacopée : c’est-à-dire d'usages qui en sont fait en médecine traditionnelle, sans que des études soient venues les infirmer ou les confirmer. La prudence est donc de mise.
Enfin il est impératif d’être certain que la plante est bien celle que l’on croit, un recours à un spécialiste peu donc s’avérer nécessaire pour l'identifier.

Pour de plus amples informations, je vous invite à consulter ce post : précautions d’utilisation en phytothérapie et avertissement.


I. Fiche d'identité

Les bruyères regroupent plus de 800 espèces, nous nous intéresseront ici à celle désignée dans les traités d’herboristerie par l’appellation bruyère, à savoir la Calluna Vulgaris. Un petit sous arbrisseau de 30 à 80cm de haut, utilisée par les apiculteurs en raison de la forte teneur en sucre (saccharose) de son nectar : 24%, chaque fleur en produit environ 0.12mg par jour.

Nom : Calluna Vulgaris (du grec Calluno : nettoyer; la bruyère est d’ailleurs entrée dans la fabrication des balais).

Appellations : Callune, Fausse bruyère

Famille : éricacées

Habitat : La bruyère pousse dans les régions tempérées de l'hémisphère Nord, plus particulièrement dans les landes, les marécages, les fondrières, les clairières et les bois des régions siliceuses. On la trouve jusqu'à 2000m d’altitude.

Description :
-Feuilles : persistantes, elles sont très petites, opposées sur quatre rangs, linéaires et sessiles.
-Fleurs : allant de rose vif à violet, elles sont visibles de juillet à novembre.
-Fruits : capsules contenant de nombreuses graines.

Les sommités fleuries se récoltent  à la floraison, à la fin de l’été.



II. Principaux constituants

La bruyère contient des flavonoïdes, des arbutosides (arbutine), des tanins et de l'éricodine.



III. Propriétés médicinales


Historiquement :

Si l'«erica» mentionnée au Ier siècle par Dioscoride est bien la bruyère, ses capitules (fleurs sans pédoncules) étaient utilisés dès l'époque classique pour soigner les morsures de serpent.

Pour Galien (131-200), cette plante stimulait la transpiration.

Son rhizome servait à fabriquer des pipeaux, son feuillage était utilisé comme bourre à matelas et ses fleurs produisaient, et produisent toujours un miel délicieux.

A la renaissance, Matthiole et Dom Alexandre (bénédictin de Montserrat) donnait à la bruyère la propriété de briser les calculs urinaires.

Chez les Celtes, elle entrait dans la composition d’un hydromel obtenue par la fermentation d’une  décoction de sommités fleuries de bruyère avec du miel.

Enfin on racontait autrefois que cette plante éloignait les fantômes, et apportait la chance...


Actuellement :

La bruyère (grâce à l'éricodine : action désinfectante) est un antiseptique de l'appareil urinaire et un diurétique ; elle guérit les cystites et les infections de la vésicule, et traite les calculs rénaux et biliaires.

Grace à l’Arbutoside elle agit également sur l’élément inflammatoire accompagnant la congestion et l’hypertrophie de la prostate.

Dépurative et désintoxiquante (élimine l’urée, l’acide urique et oxalique), elle soulage rhumatismes, arthrites et goutte.

Sous forme de cataplasme chaud, les sommités constituent un remède contre les engelures et les rhumatismes.

Elle possède en outre des propriétés apéritives et permettant de relever le tonus musculaire.



IV. Utilisations

Les préparations qui suivent sont issues du Larousse des plantes, dans lequel la bruyère est considérée comme faisant partie des plantes ''non ou peu toxiques’’.
Elles sont donc données ici à titre indicatif.


En interne :

-Infusion : utiliser 20 à 30g /L  de sommités fleuries, pendant 15min.


En externe :

-Décoction : 100g de plante par litre, faire bouillir 10min, et infuser 10min, filtrer et ajouter à un bain chaud (relève le tonus musculaire).



V. Propriétés ésotériques de la bruyère


Caractéristiques :

-Genre : Feminin

-Planète : Vénus

-Elément : Eau


Utilisations :

La bruyère offre une protection douce et apaisante, on peut l’utiliser en amulette ou en la faisant bruler pendant un rituel de protection.
Elle serait particulièrement adaptée et efficace pour les enfants et les femmes enceintes.


Sous forme d'encens la Bruyère favorise la chance aux jeux de hasard et assure la protection du joueur.

Selon la tradition prendre son bain avec des fleurs de Bruyère pendant un an, à la lueur d'une bougie rose, tous les jours, assure une beauté durable.

Les fleurs de Bruyère étaient aussi réputées pour protéger les jeunes filles contre le viol. Celles ci devaient pour cela remplir, à la Pleine Lune,  un petit sac blanc de fleurs de Bruyère qu'elles portaient par la suite sous leurs vêtements.

De manière générale la bruyère calme les passions sexuelles. On dit que prendre un bain avec des fleurs de Bruyère aide à transformer une relation amoureuse en amitié.

Mélangez en à l’eau de lavage du sol pour bénir votre maison, et éparpillez en autour de votre bureau pour calmer un patron tyrannique.

Lorsqu'elle est brûlée à l'extérieur avec de la fougère elle est censée attirer la pluie.

Enfin la Bruyère a été longtemps utilisée pour conjurer les fantômes.

Grimoire des plantes, Morigane



Sources:

-Secrets des plantes pour se soigner naturellement, Michel Pierre, Michel Lys
-Le petit Larousse des plantes qui guérissent, 500 plantes et leurs remèdes
-Grimoire des plantes, Morigane
-De L'usage Des Herbes, Poudres Et Encens En Magie, Mikhaël D' Estissac
-Wikipedia
-Image : wikipedia commons


Dernière édition par Anna Ho Vala le Dim 11 Jan 2015 - 21:17, édité 1 fois
avatar
Anna Ho Vala
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 994
Pratiques magiques/ spiritualité : Recherche
Localisation : Dans une Forêt de l'Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bruyère

Message par wally le Dim 11 Jan 2015 - 21:08

Merci de ce post Anna Ho Vala ...
avatar
wally
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 829
Pratiques magiques/ spiritualité : aucune

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum