La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

La symbolique du renard en Amérique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La symbolique du renard en Amérique

Message par Hagel le Jeu 5 Fév 2015 - 20:11

Bonjour,


Le symbole du renard en Amérique



A lire en rapport :
Arrow Dossier sur les Kitsune - esprit renard japonais
Arrow la symbolique du renard européenne
Arrow la symbolique du renard asiatique


Améridiens du Nord :
Le renard argenté est vu comme un héros créateur dans la mythologie des indiens de Californie centrale.

chez les Abénaquis :
(Les Abénaquis sont un peuple amérindien de Nouvelle-Angleterre faisant partie des peuples algonquiens. Ils vivent aujourd'hui à la frontière québécoise où ils ont obtenu des terres)
Le mythe fondateur du monde pour les Abénaquis est caractérisé par Nanabozo, un grand lièvre esprit farceur, qui prend le nom de Michabou ou le Grand‑Lièvre, chef des esprits, et architecte de l’Univers dans son mythe fondateur.
Il forme la terre à partir d'un grain de sable, qui grossit de plus en plus, et que le renard doit surveiller, pour avertir quand la terre sera suffisamment grande pour accueillir tous les animaux. Mais le renard, trop pressé, annonce avant qu'il n'y ait suffisamment de place. Le grand lièvre vérifie et constate que ce n'est pas adéquate.



Le renard fait partie de la famille des "trickers", ces animaux farceurs propres à la mythologie des amérindiens du Nord.
l'animal bienfaiteur est en fait un égoïste foncier, vaniteux, sensuel, cupide, qui se plaît à jouer de mauvais tours ; souvent ceux-ci se retournent contre lui. Ce caractère de décepteur-dupé défraye maints contes : le corbeau a coupé la langue du cormoran et l'a privé de la parole ; le coyote, défiant un cannibale de manger autant que lui, a subrepticement échangé les plats où ils avaient vomi. Mais il fut à son tour joué par le renard, qui, s'offrant à lui casser des os pour en retirer la moelle, la dévora à mesure.
Encyclopédie Larousse



Dans les contes initiatiques et cosmogoniques, on trouvera souvent le coyote des contes amérindiens, personnage maladroit par sa vanité ou sa gourmandise.
Le renard est tantôt frippon, tantôt créateur. Ainsi, il est une forme de divinité intermédiaire par rapport au "grand créateur" dans la symbolique amérindienne.


Esquimaux & Inuits :
Les esquimaux de la Terre de Baffin placent des entrailles de renard sous les pieds d'un petit garçon afin qu'il acquière le talent de l'animal pour passer sur une mince couche de glace.

Inuits :
Une légende inuite raconte :
Au début, tout était obscurité et il n'y avait pas de lumière sur Terre. Il était impossible de voir le sol, les animaux et les hommes. Fait étrange, un animal pouvait se transformer en homme et un homme en animal. Il y avait différents animaux comme des ours, des lièvres et des renards. Cependant, au moment où ceux-ci se transformaient en hommes, ils devenaient tous identiques : ils parlaient la même langue, habitaient le même genre de maison et chassaient de la même manière.

C'est à cette époque que les mots magiques furent créés. Un mot dit au hasard d'une conversation pouvait subitement acquérir un pouvoir magique, sans que personne ne puisse expliquer comment.

Un jour, une conversation s'engagea entre un renard et un lièvre. Le renard répétait sans cesse le mot « Obscurité! » car il aimait celle-ci puisqu'elle lui permettait de voler les prises des humains. Le lièvre, pour sa part, répétait le mot « Jour! », car celui-ci l'aiderait à se trouver un endroit où se nourrir.

Soudainement, la lumière fut et l'obscurité fit place au jour : le mot dit par le lièvre était plus puissant que celui prononcé par le renard. Depuis ce jour, la nuit et le jour alternent sur Terre, le renard et le lièvre y trouvant son compte à tour de rôle.


Chez les Quechuas :
Les légendes orales des quechuas ont laissé de nombreuses traces concernant le renard, dans sa relation aux objets célestes entre autre :
Un renard amoureux de la lune, monta jusqu'à elle pour l'embrasser (et copuler avec elle ^^) les traces qu'il laissa sont celles que nous voyons sur la lune aujourd'hui.
De nombreux mythes et contes présentent des variantes : un homme amoureux de la lune, dont il admire le reflet dans les flaques d'eau se fait punir par le soleil et se fait transformer en renard, puis écrasé sur la lune (et laissant ainsi des traces).

Le renard est ainsi un symbole de chercher à aller trop haut et se brûler les ailes en prétendant au céleste là où il n'est pas autorisé.
Cette notion sexuelle du "chaud lapin" renard n'est pas si anodine, car elle rejoint les mythes et contes nord améridien, où justement le lièvre est un chaud lapin, près à sauter sur tout ce qui bouge.


Chez les Aztèques :
la queue de renard, glyphe céleste :
Un véritable lama devant le Machu Pichu :
"Il y a bien longtemps, un berger rejoignait, inquiet, son troupeau de lamas car ceux-ci ne mangeaient plus et ne buvaient plus.
Toute la nuit, ils observaient le ciel et pleuraient.
Le berger leur dit avec colère :
"Vous avez les meilleurs pâturages, vous recevez l'eau la plus pure et sans arrêt vous pleurez".
Un lama répondit comme un homme :
"Tu vois les étoiles par dessus le mont Vilcacoto, elles nous disent que dans un mois exactement le monde subira un déluge".
Le berger convaincu par ses paroles, alla chercher sa famille et se réfugia au sommet de la plus haute montagne en compagnie des animaux sauvages.
Il finit par pleuvoir tant et tant que seul le sommet de la montagne échappa à cette eau.
Vu le peu de place au sommet, un renard glissa et trempa sa queue dans l'eau.
C'est depuis ce jour que les renards ont la queue noire".
Les Incas appelaient lama et renard des constellations visibles en ce site grâce à l'altitude et à la pureté du ciel. Le lama, constellation située à l'ouest observait vraisemblablement le lever du soleil à l'est, ou bien le lever héliaque (dernière étoile visible avant le lever du soleil).
En outre, le mont Vilcacoto signifie "montagne des tas de soleil", ces fameux tas de soleil étant interprétés comme les Pléiades.
L'évènement raconté dans cette légende correspond au coucher du lama au moment même où les pléiades se lèvent. Il s'agit d'un évènement historique, daté du solstice d'hiver en décembre 650. On constate effectivement que la constellation du renard a la queue coupée par l'horizon, ce qui correspond dans le mythe à la coloration prise par l'extrémité de la queue du renard.

Ce mythe retrace un événement astronomique, la coupure de la voie lactée, le soir du solstice d'été de l'an 650. La voie lactée a une place très importante dans les mythes andins, elle est la rivière "mayu", la passerelle entre les vivants, les morts, les dieux, les êtres célestes. Le renard à la queue noire, marquant une rupture, rompt ainsi un cycle d'échanges psychopompes et religieux.

On peut aussi rappeler qu'au Japon, une comète est un "renard céleste".

On note ainsi de nouveau cette symbolique religieuse d'intermédiaire, bien plus spécifique qu'à l'Europe (qui se contente du mort). Le renard, là, marque une place d'intermédiaire divin entre dieux et hommes. La queue du renard devenant noire, le territoire des dieux devient inaccessible.


Société de Teotihuacan :
Note :
Il existe quatre espèces de canidés sauvages sur le territoire mexicain. Hormis le loup et le coyote, on y rencontre le renard nain (Vulpes macrotis Merriam 1888) et le renard gris (Urocyon cinereoargenteus Schreber 1775), tous deux de petite taille et vivant en solitaire (Leopold Starker 2000, pp. 447-467).
Journal de la société des américanistes

Le canidé est le sacrificateur (face au cerf) mais peut aussi être le sacrifié, dans une représentation anthropomorphique (représentant l'homme) à l'occasion d'un pacte. On arrache ainsi le coeur de l'animal
Dans une cérémonie décrite à la page 44 du codex pictographique mixtèque connu sous le nom de Codex Nuttal, le Seigneur « 8 Cerf » Griffe de Jaguar et son demi-frère majeur « 12 Mouvement », tous deux en habit sacerdotal, le visage peint en noir, sacrifient un canidé après avoir immolé un cerf devant le Seigneur « 13 Roseau », qui assiste à la cérémonie depuis le ciel (Figure 2c). Selon Anders et al. (in Codex Nuttall 1992, p. 186), ce double sacrifice animal, placé sous les auspices d’un protecteur divin, scellerait un pacte d’alliance entre les deux demi-frères. L’immolation obéit à un mode opératoire identique à celui de victimes humaines : pour réaliser l’extraction du cœur, on a couché le canidé, dos contre une pierre sacrificielle, les pattes antérieures maintenues de force. On ne peut pas en déduire pour autant que les deux créatures animales sont assimilées ou qu’elles substituent des captifs humains. La cardiectomie conjointe d’un homme et d’un coyote à la page 74 du même codex témoigne pourtant d’une affinité entre les deux victimes.

Le canidé (on comprend dans ce groupe aussi bien le renard que le coyote, qui se confondent par moment) est aussi probablement la représentation d'un groupe politique et social, probablement une éthnie voisine, ou bien un groupe dissident au sein de la cité, qui va progressivement prendre de l'importance.
Symboliquement, le canidé (toujours renard-coyote) est associé à des symboles guerriers, zoomorphes ou anthropomorphes les scientifiques ne sont pas encore fixés. Il existe ainsi de nombreuses représentations guerrières du canidé humanisé, ainsi que de la probable existence de groupe guerrier associé à ce symbole.



Nous avons finalement retenu un vase cylindrique tripode stuqué et peint, provenant des collections du Los Angeles County Museum of Art, dont le décor offre d’intéressantes pistes d’étude. Un personnage, figuré de profil et à mi-corps, portant une coiffe zoomorphe où l’on reconnaît clairement le pelage et la dentition spécialisée d’un canidé, brandit un objet à l’extrémité recourbée d’où pend un faisceau de trois gouttes (Figure 5a)21. Il alterne avec un motif constitué de trois lames d’obsidienne, la silhouette des lames latérales évoquant celle des couteaux sacrificiels. Au vu du trilobe qui y est rattaché, l’objet porté par le personnage peut être qualifié d’arme offensive ou létale.

Mais ce caractère guerrier, du guerrier-canidé irait bien plus loin dans cette société, elle aurait possiblement des fonctions sacerdocales, représentant l'acte sacrificiel, transcendant le statut humain en représentation de :
Dans les images de Teotihuacan, le « fauve étoilé » est parfois figuré en train de dévorer des cœurs. C’est un cardiophage, possible archétype du tecuani, le « dévoreur des hommes » des Nahua.
Tecuani qui a été vaincu dans la mythologie, rendant ainsi le guerrier canidé comme la représentation métaphorique d'un guerrier vaincu.


Conclusion :
En Amérique, le renard est plus qu'un animal psychopompe, il représente la ruse, la farce, mais surtout un intermédiaire entre le céleste et le terrestre, entre le divin et l'humain. Symbole de transcendance, vers une dimension cosmique et cosmologique, ou de retour à la terre, du cosmique vers le physique, il est un peu comme Ratastok l'écureuil d'Yggdrasill qui monte et descend sur l'arbre pour porter les messages du serpent à l'aigle, nourissant ainsi leur attitude mutuellement belliqueuse.
Reste que le renard a une place très prononcée, en particulier en Amérique du Sud, sans être jamais vainqueur des guerres qu'il mène, mais messager.



sources :
http://astro-canada.ca/_fr/a4102.php
http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/Am%C3%A9rindiens/124931
http://jsa.revues.org/10558?lang=en
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nanabozo
http://planeteperou.over-blog.com/article-la-legende-du-lama-et-du-renard-legende-peruvienne-86225945.html
https://books.google.fr/books?id=LciZAwAAQBAJ&pg=PA96&lpg=PA96&dq=constellation+du+renard+%C3%A0+queue+noire&source=bl&ots=n-YaapgEmN&sig=e7GBJOV2xYhpDkyKLirzX8K9UMw&hl=fr&sa=X&ei=0g_SVPeDA-a67gbYroD4Ag&ved=0CFAQ6AEwCQ#v=onepage&q=constellation%20du%20renard%20%C3%A0%20queue%20noire&f=false
https://books.google.fr/books?id=eZRyzVGfR-4C&pg=PA112&lpg=PA112&dq=lune+renard+c%C3%A9leste&source=bl&ots=tnXV4dNVfn&sig=cpQMkv9UulO9KMCpZ17h9h-A31Y&hl=fr&sa=X&ei=9nHSVKnjAdPy7Aa6k4BA&ved=0CCoQ6AEwAg#v=onepage&q=lune%20renard%20c%C3%A9leste&f=false
Encyclopédie des symboles, par Michel Cazenave
Dictionnaire des symboles, Jean Chevalier & Alain Gheerbrant
Le livre des superstitions, Eloïse Mozzani



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.

Hagel



Nombre de messages : 32945
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La symbolique du renard en Amérique

Message par Brume le Jeu 5 Fév 2015 - 21:01

J'adore ! J'apprends plein de trucs Very Happy . Merci beaucoup .

Brume
Energie libre

Nombre de messages : 31
Pratiques magiques/ spiritualité : chamanisme, neo-païenne

http://leafyisle.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La symbolique du renard en Amérique

Message par Ushiro le Jeu 5 Fév 2015 - 21:36

Merci pour ce trio d'articles et pour ce voyage à travers le monde et les symboles Smile

Ushiro



Nombre de messages : 2744
Pratiques magiques/ spiritualité : La Voie et les Méthodes

http://aoandon-yokai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La symbolique du renard en Amérique

Message par Fennec le Jeu 5 Fév 2015 - 22:28

Merci encore pour tout ce travail passionnant!!
C'est fou comme le renard ressemble finalement à ses frères coyotes, chacal (le farceur, et créateur d'illusion!)
C'est pas pour rien que c'est aussi le copain de Loki! /D


avatar : Nikolai Burdykin El rapto de Europa

Fennec



Nombre de messages : 2057
Pratiques magiques/ spiritualité : Tarot, médiumnité, éléments
Localisation : A l'Ouest !

Revenir en haut Aller en bas

Re: La symbolique du renard en Amérique

Message par Hagel le Jeu 5 Fév 2015 - 22:30

Ouip, d'ailleurs la symbolique entre le chacal-coyote pourrait parfois se confondre, du fait qu'ils sont de la famille des canidés.
Néanmoins, il existe de profondes différences, le coyote est ainsi fortement fondateur et créateur dans de nombreux mythes amérindiens du Nord, ce qui n'est pas le cas pour le renard, qui a fondamentalement ce rôle d'intermédiaire I love you

Je suis contente que ça plaise en tout cas!



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.

Hagel



Nombre de messages : 32945
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La symbolique du renard en Amérique

Message par Cochanté le Jeu 5 Fév 2015 - 22:41

C'est vrai que c'est passionnant. Merci beaucoup.

Cochanté
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 644
Pratiques magiques/ spiritualité : magnétisme, empathie
Localisation : Doucement mais sûrement...

Revenir en haut Aller en bas

Re: La symbolique du renard en Amérique

Message par Caelsuvorc le Ven 6 Fév 2015 - 8:52

Oui je plussoie pour la différenciation entre chacal et renard... même si parfois les rôles s'inversent selon les lectures que j'ai pu avoir sur le sujet.

Il joue le même rôle si on croise certaines traditions, mais il est à mon sens important, pour comprendre la nature d'un animal en tant qu'esprit ou archétype, de connaitre, sa morphologie, ses habitudes et comportements.

Ainsi le chacal a un comportement opportuniste dans le sens qu'il va, par exemple (comme le corbeau) profiter des autres prédateurs pour se nourrir. Il se nourrit de charognes, de fruits et chassent de petites proies : petits mammifères, insectes, grenouilles, lézards et oiseaux. Le chacal fait partie de la branche des canidés

Le renard quand à lui est bien différencié de la branche des canidés et a obtenus sa propre dénomination de vulpes.
Il est plus petit et plus léger que le chacal. De plus il chasse par mulotage... c'est à dire qu'il s'approche de sa victime silencieusement, pour bondir ensuite et la plaquer au sol. Le chacal semble avoir un registre de langage très varié selon la sous-espèce qu'il utilise entre-autre pour la chasse, alors que le renard sera bienlus silencieux, sauf en période de reproduction. Il a à peut près le même type d'alimentation que le chacal, bien que je ne sache si le chacal soit capable de chasser le hérisson, ce que le renard fait parfaitement. A noter également que le renard est partisan du moindre effort... il préfèrera observer un poulailler et les habitudes humaines pour dérober quelques proies que de s'attaquer à une martre.

Voilà pour quelques exemples, mais il serait intérressant de dédier un dossier sur le renard animal en tant que tel et ainsi mieux comprendre l'énergie du renard, les mythes et légendes, croyances et superstitions qui s'en dégagent.

Caelsuvorc
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 70
Pratiques magiques/ spiritualité : lithothérapie, chamanisme, onirisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: La symbolique du renard en Amérique

Message par Hagel le Ven 6 Fév 2015 - 10:56

mais il serait intérressant de dédier un dossier sur le renard animal en tant que tel
grille pas notre agenda Cool



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.

Hagel



Nombre de messages : 32945
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La symbolique du renard en Amérique

Message par Caelsuvorc le Ven 6 Fév 2015 - 12:57

love

Caelsuvorc
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 70
Pratiques magiques/ spiritualité : lithothérapie, chamanisme, onirisme

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum