La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Sainte Marie aux Mines - Mineral & Gem
par wally Aujourd'hui à 0:05

» miroir
par Erin Hier à 13:46

» contact defunt
par dessinette Hier à 11:28

» rituel et retour
par Nico22 Mer 21 Juin 2017 - 11:17

» J'ai créer une Forme-Pensée
par mikello Lun 19 Juin 2017 - 14:05

» Méditation d'équinoxe et de solstice
par Sen'nyo Lun 19 Juin 2017 - 11:21

» Les sirènes
par Camille Serres Dim 18 Juin 2017 - 18:42

» Les fées
par Camille Serres Dim 18 Juin 2017 - 18:26

» Hommage
par Coeurdedragon Sam 17 Juin 2017 - 17:30


Les "Queues de Renards"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les "Queues de Renards"

Message par Anna Ho Vala le Dim 15 Fév 2015 - 16:30

Les "Queues de Renards"

Avertissement général :

Avant de consommer une plante dans une dynamique thérapeutique il est nécessaire d’obtenir un avis médical ou pharmaceutique, en particulier pour des questions d'interactions médicamenteuses. Consommer implique un transfert de molécules de la plante vers l’organisme, ce n’est donc pas un acte anodin et sans effets.
De plus les propriétés des plantes énoncées ci-dessous  sont en partie issues de l’ethno pharmacopée : c’est-à-dire d'usages qui en sont fait en médecine traditionnelle, sans que des études soient venues les infirmer ou les confirmer. La prudence est donc de mise.
Enfin il est impératif d’être certain que la plante est bien celle que l’on croit, un recours à un spécialiste peu donc s’avérer nécessaire pour l'identifier.

Pour de plus amples informations, je vous invite à consulter ce post : précautions d’utilisation en phytothérapie et avertissement.



L'Amarante Queue de Renard: Amaranthus Caudatus


Fiche d'identité

L'amarante queue de renard est une plante annuelle, pouvant attendre 1.5 m, originaire d’Afrique, Inde et Amérique du Sud. On la cultive de même qu'elle fut cultivée pour bien des raisons, tant ses fleurs ne laissent pas indifférent.

Nom : Amaranthus caudatus

Appellations :  Amarante queue de renard, Foxtail amaranth (en)

Famille : Amaranthacées

Description :

-Fleurs: rouges pourpres ou vertes
-Feuilles : entières et alternées

Culture :

En massif ou en pot
-Méthode de multiplication: semis en mars-avril au chaud et repiquage en mai
-Plantation, rempotage: printemps
-Exposition: soleil, à l'abri du vent
-Type de sol: riche en humus, frais, bien drainé, pH neutre
-Période de floraison: de juillet à septembre



Usages antiques et actuels
 
Dans l'antiquité :

Alimentation:

-En Amérique du Sud et centrale, l'amarante est cultivé par les indiens Quechuas depuis 4000 ans pour l'alimentation.  Pour cette utilisation, on distingue deux types d'amarantes : celles dont on consomme les graines (jusqu’à 60.000 graines produite par plante), comparables au quinoa, et celles dont on consomme les feuilles dont fait partie l'amarante queue de renard.
 
D'un point de vue nutritif l'amarante contient dans ses feuilles :
-Vitamines (A, C, E, K, B2, B3, B5, B6, acide folique)
-Minéraux
-Acides aminées dont lysine
-Calcium, fer, magnésium

Dans la graine (pour 100g) :
-Matières grasses : 7,0 g
(dont acides gras saturés : 1,5 g)
-Glucides : 58,6 g
(dont sucres : 1.7 g)
-Protéines : 13,6 g
-Sel : 0,01 g
-Fibres : 6,7 g

Rituel et religieux:

Dans la Grèce antique les fleurs de l'amarante étaient utilisées, en raison de leur durabilité,  pour orner les sépultures et y symboliser l'immortalité. Cette plante était associée aux rites funéraires.


En Amérique centrale les Aztèques l'utilisaient à des fins rituelles et religieuses, par exemple en confectionnant une pâte avec la plante qu'ils servaient ensuite comme offrande à leurs dieux ou consommaient eux-même lors de rituels de théophagie.

Lors de Tepeihuitl, « Fête des Montagnes », ou huey pachtli, (fête dédiée aux eaux et à Tlaloc) on fêtait les Tlaloques mais on commémorait également les défunts morts d’une maladie aquatique ou d’une façon en rapport l’eau.

Ce mode de trépas les conduisait au Tlalocan où ils devenaient eux mêmes des Tlaloques.
A cette occasion, on confectionnait des petites montagnes en pâte d’amarante qu’on appelait ecatotonti représentant les Tlaloques et les défunts. Au lever du jour, elles étaient déposées sur des oratoires en roseaux et on leur offrait divers plats de nourritures et de l’encens.

Si bien que lors de la conquête du Mexique par les espagnols, sa culture fut interdite dans le but de mettre fin à ces pratiques.


Les peuples de l'antiquité, aussi bien autour du bassin méditerranéen qu'en Amérique centrale, en confectionnaient des couronnes censé protéger des influences ou des maladies. Voir même devenir invulnérable ou invisible...


De nos jour :

Dans le langage des fleurs l'amarante est synonyme d'amour durable, d'immortalité et de constance.
Elle est surtout utilisée comme ornement, fraîche ou séchée.



Propriétés ésotériques

Caractéristiques :
 
-Genre : Féminin

-Élément : Air ou Feu

-Planète : Saturne


Utilisations :

En magie cette plante symbolise l'immortalité et la paix éternelle, on peut donc la faire brûler avec de l'encens au chevet des mourant ou après un décès.



Les "Cola De Zorro"


La Malīnalli


Ce terme Nahuatl (langue parlée par les Nahuas) désigne une espèce végétale vraisemblablement de la famille des Poaceae.

Les premières traces de cette plante apparaissent dans des codex du XVIème siècle tel que le Codex de Florence rédigé à la fois en espagnol et en nahualt entre 1558 et 1577.


D'après le Manuscrit de La Cruz-Badiano, la malīnalli était utilisée par les nahuas dans le cas d'affections oculaires comme la lagophtalmie ou l'ectropion (décollement de la conjonctive) :

« Quand les paupières s'engourdissent de sorte que la supérieure ne descend plus et que l'inférieure ne remonte que trop peu, et que les deux ne se rencontrent plus, il est alors utile de frotter les yeux avec les feuilles de l'herbe malīnalli en plus de les asperger avec un mélange bien homogène de salpêtre, de sel et de poussière d'excrément. »

Pour l'auteur Xavier Noguez :

« [cette plante] avait une importance symbolique immense dans le monde pré-hispanique. [...] On la connaît aussi sous le nom de "cola de zorro" [queue de renard] ou "hierba/zacate del carbonero" [herbe du charbonnier], du fait de son utilisation pour la fabrication de cordes et de sacs, pour transporter le charbon. Depuis l'époque antérieure à la conquête espagnole, on la rapporte comme une plante à usages médicinaux, rituels et pratiques. »

Si cette plante était connue à l'époque des codex, les scientifiques ne sont pas certain de savoir de quelle plante il s'agissait : Poaceae Elymus ou Muhlenbergia ou encore Asteraceae Baccharis.



Il est intéressant de noter que "Malīnalli" désigne également un des symboles du Tonalamatl (calendrier divinatoire Aztèque), associé a Patecatl, le dieu de la guérison.




Cola De Zorro : Cortaderia selloana

Une des plus belles queues de renards, bien que son intérêt soit surtout visuel.


Description:
La Cortaderia selloana est une grande plante herbacée vivace de la famille des Poacées, sous-famille des Danthonioideae. Originaire d'Amérique du Sud, elle est souvent cultivée comme plante ornementale. C'est une espèce invasive.

L'adjectif spécifique "selloana" lui a été donné en 1818 par le naturaliste Alexander von Humboldt (1769-1859), en hommage au botaniste et naturaliste allemand Friedrich Sellow qui étudia la flore d'Amérique du Sud, en particulier celle du Brésil.

L'herbe de la pampa est une grande graminée pouvant atteindre trois mètres de haut, poussant en bouquets denses. L'espèce est dioïque, c'est-à-dire que les fleurs mâles et femelles sont portées par des individus distincts.

Les feuilles persistantes, longues et élancées de 1 à 2 m de long et 1 cm de large, ont les bords très coupants et doivent être manipulées avec précaution. Leur couleur va du vert-bleuâtre au gris argent.

Les fleurs sont groupées dans des panicules blancs très denses, de 20 à 40 cm de long, portés par des tiges hautes de 2 à 3 mètres.

D’où l'appellation "Cola De Zorro" ou encore "queue de renard" en français.

Elle aurait des vertus sudorifiques et diurétiques, et pourrait être utilisée comme fébrifuge.



Sources:

-La quête du serpent à plumes. Arts et religions de l’Amérique précolombienne, N.Ragot, S.Peperstraete, G.Olivier
-1000 Plantes Aromatiques et Medicinales, Hans W. Kothe
-De L'usage Des Herbes, Poudres Et Encens En Magie, Mikhaël D' Estissac
-Au jardin.info
-Pl@ntUse
-Wikipedia
-Image : wikipedia commons


Dernière édition par Anna Ho Vala le Lun 16 Fév 2015 - 9:09, édité 1 fois
avatar
Anna Ho Vala
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 975
Pratiques magiques/ spiritualité : Recherche
Localisation : Dans une Forêt de l'Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "Queues de Renards"

Message par Hagel le Dim 15 Fév 2015 - 18:55

Merci Anna!

C'était vraiment super intéressant et je connaissais trop peu ces plantes ^_^



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33193
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "Queues de Renards"

Message par Hermine le Lun 16 Fév 2015 - 20:05

Merci pour cet article.
La dernière j'en avais dans mon jardin, les plumeaux c'est tout doux mais les feuilles griffent !
avatar
Hermine
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 1102
Pratiques magiques/ spiritualité : Wild Child / Way of the Nanowarrior
Localisation : Plouf

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "Queues de Renards"

Message par Brume le Lun 16 Fév 2015 - 21:17

Merci beaucoup pour cet article très intéressant ! jap
avatar
Brume
Energie libre

Nombre de messages : 31
Pratiques magiques/ spiritualité : chamanisme, neo-païenne

http://leafyisle.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "Queues de Renards"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum