La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Fermeture d'Equinox : merci
par Atoum Hier à 23:10

» merci
par Inconnue Lun 4 Déc 2017 - 22:47

» Forum fermé
par Hagel Sam 25 Nov 2017 - 18:01

» Rituel du pentagramme de renvoi à la terre
par Aurum Jeu 23 Nov 2017 - 20:04

» prière et libre-arbitre
par Shijin Mar 14 Nov 2017 - 15:15

» Lecture énergétique
par moatib Dim 12 Nov 2017 - 16:54

» Larvikite
par pati Dim 12 Nov 2017 - 10:26

» Purifier une pierre
par Coeurdedragon Sam 11 Nov 2017 - 21:39

» Le necronomicon
par Caelina Ven 3 Nov 2017 - 12:33


Ælia Lælia Crispis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ælia Lælia Crispis

Message par Hagel le Jeu 11 Sep 2008 - 11:51

Bonjour,

La stèle « Ælia Lælia Crispis » est une pierre tombale datant du XVIe siècle située à Bologne. Le texte de son inscription est hermétique et a donné lieu à de nombreuses interprétations.
Elle est également connue sous le nom de Pierre de Bologne.



Texte LatinTexte Français
D M
Aelia Laelia Crispis
Nec uir nec mulier nec androgyna
Nec puella nec iuuenis nec anus
Nec casta nec meretrix nec pudica
sed omnia sublata
Neque fame neque ferro neque ueneno
Sed omnibus
Nec coelo nec aquis nec terris
Sed ubique iacet
Lucius Agatho Priscius
Nec maritus nec amator nec necessarius
Neque moerens neque gaudens neque flens
Hanc nec molem nec pyramidem nec sepulchrum
Sed omnia
Scit et nescit cui posuerit
Aux Dieux Mânes
Aelia Laelia Crispis
Qui n’est ni homme ni femme ni hermaphrodite
Ni fille, ni jeune, ni vieille,
Ni chaste, ni prostituée, ni pudique
Mais tout cela ensemble
Qui n’est ni morte de faim, et qui n’a été tuée ni par le fer ni par le poison
Mais par ces trois choses
N’est ni au ciel, ni dans l’eau ni dans la terre
Mais est partout
Lucius Agathon Priscius
Qui n’est ni son mari, ni son amant, ni son parent
Ni triste ni joyeux ni pleurant
Sait et ne sait pas pour quoi il a posé ceci
Qui n’est ni un monument ni une pyramide, ni un tombeau.
Hoc est sepulchrum intus cadaver non habens
Hoc est cadaver sepulchrum extra non habens
Sed cadaver idem est et sepulchrum sibi
C’est à dire un tombeau qui ne renferme pas de cadavre,
Un cadavre qui n’est point renfermé dans un tombeau
Mais un cadavre qui est tout ensemble à soi même et cadavre et tombeau.

Histoire:

La stèle a été élevée par Achille Volta, grand maitre de l’Ordre des Chevaliers de la Mère de Dieu, ordre plus connu sous le nom de Frati Gaudenti, au milieu du XVIe siècle, dans un prieuré de l’ordre, Santa Maria di Casaralta, prés de Bologne.
Les premières traces écrites de l’existence de cette stèle date d’environ 1560, alors que Marc Antoine Volta était grand maitre de l’ordre.[3]
Au XVIIe siècle, un descendant d’Achile Volta a fait recopier la stèle, car l’original était devenu presque illisible, en faisant supprimer les trois dernières lignes du texte mais celles ci ne furent pas perdues car elle se trouvaient dans plusieurs ouvrages.

La stèle se trouve maintenant dans un musée de Bologne, le Museo civico medievale où une exposition et des conférences, lui ont été consacrées au cours de l’été 2000.

Interprétation du texte:

De nombreux érudits, alchimistes pour la plupart, se sont penchés dès le XVIe siècle sur le texte en espérant y trouver une signification: Richard White de Basinstoke, Ioannes Turris de Brugge, Nicolas Reusner, Franciscus Scottus d’ Anvers, Ulisse Aldrovandi en particulier Athanasius Kircher mais l’interprétation qui eut le plus de retentissement est celle de Nicolas Barnaud[1].
Dans son live Aelia Laelia Crispis non nata resurgens publié à Bologne en 1683, Carlo Cesare Malvasia cite déjà 43 auteurs qui essaient d’interpréter le texte de la stèle.

Ces essais d’interprétation continuent au XXe siècle où Carl Gustav Jung écrit également sur le texte de la stèle.

« ‘’Disons tout de suite que cette épitaphe est un nonsense, un canulard……Néanmoins bien que l’épitaphe paraisse dénuée de sens et insipide, elle devient signifiante quand nous la regardons comme une question que se sontposés des gens pendant plus de deux siècles. Qu’est ce donc ce que l’on ne comprend pas et que l’on ne peut exprimer que par des paradoxes impénétrables ?’’ »

L’interprétation alchimiste la plus courante est de considérer que Aelia Laelia Crispis symbolise la pierre philosophale.
D’autres interprétations font état de la mode ésotérique qui fleurissait en Italie au XVIesiècle et la rapproche des inscriptions hermétiques des Jardins de Bomarzo.

Source: wikipédia

Bien à vous



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33233
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://equinox.over-blog.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ælia Lælia Crispis

Message par Invité le Jeu 11 Sep 2008 - 12:06

Je trouve cet article interressant MERCI Hagel.

Par contre il est vrai que le sens de cet épitaphe est assez brouillon (enfin pour moi) mais son sens profond est vrai (si je me suis pas trompée en lisant), il ouvre sin coeur en amour pour sa femme qu'il considère comme quelqu'un de parfait et que même si elle n'est plus, elle est toujours (vous voyez ce que j'essaie de dire sans pour autan y arriver lol).

En lisant ce texte, cela m'a permis de comprendre même si je le savais déjà au fond de moi, que mes parents même disparuts sont toujours présents.

Bien à toi.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ælia Lælia Crispis

Message par Invité le Mar 18 Nov 2008 - 21:38

Je ressens du bien être en le lisant, comme un beau poème au dénuement tragique, mais où l'infini s'ouvre devant nous.
Ce me fait penser à ce que je me fais de l'idée du but de l'énergie qui est actuellement différenciée, et non sous une unique forme.
Ce texte parle de la fusion ultime qu'il va connaître avec la Lumière, sa femme, ses parents, des gens d'un autre temps, d'une autre dimension...
En même temps je ne suis qu'un petit jeune encore ignorant, alors je suppose pour mon plus grand bonheur...

Très belle découverte, et merci encore Hagel pour ces tonnes d'infos toutes fraîches!
Ciao la compagnie!
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ælia Lælia Crispis

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum