La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Lien psychique
par encore-des-questions Aujourd'hui à 9:23

» Bénévole- Message d'une personne décédée
par MarieC. Hier à 21:49

» baguette de thérapeute en cristal
par chocomuse Hier à 11:48

» LIVRE ASTROLOGIE
par chocomuse Hier à 11:32

» L'odorat astral
par Isil Mar 27 Sep 2016 - 22:16

» Evénements astronomiques
par etoilelointaine Mar 27 Sep 2016 - 11:56

» Psaume 91
par sabrinaluna Mar 27 Sep 2016 - 11:25

» Bougie: utilisation en magie et rituel
par Ellinor Mar 27 Sep 2016 - 7:00

» Le voyage astral
par sabrinaluna Lun 26 Sep 2016 - 22:45

Magie du chaos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Magie du chaos

Message par Hagel le Ven 12 Sep 2008 - 10:55

Bonjour,

La Magie du Chaos (ou Chaos Magick) est une nouvelle forme de rituel et de magie, utilisant le saut de paradigmes des états d'inhibition ou d'excitation des états de la conscience, appelés "gnose," et comprenant de manière non limitative, la méditation, le chant, la danse, l'utilisation de la drogue, la douleur ou l'orgasme. Les pratiquants soutiennent qu'ils peuvent modeler la réalité en utilisant cette forme de magie.

Austin Osman Spare était au départ issu de la tradition de la Golden Dawn, et de certains de ses surgeons tel l'O.T.O et l'Astrum Argentum d'Aleister Crowley, mais il brisa ses liens avec eux afin de travailler de manière indépendante. Il développa une théorie et des pratiques qui influenceront, après sa mort, les Illuminates of Thanateros. Spécifiquement, Spare développa l'utilisation des sigils (sceaux), et des techniques impliquant des états d'extase (voir gnose ci-dessous). Spare fut aussi un pionnier dans le développement des alphabets sacrés personnels, et il fut également un artiste talentueux qui utilisait l'image dans sa technique magique. La majorité des récents travaux sur les sigils sont basés sur les travaux de Spare; la construction d'une phrase détaillant l'intention magique, l'élimination des lettres doublons, et la recombinaison artistique des lettres restantes afin de constituer le sigil (sceaux). Bien qu'il ne soit pas à l'origine de ce terme, on peut considérer Spare comme le premier Magicien du Chaos.

Après la mort d'Aleister Crowley, la magie telle que pratiquée par la culture occulte en Angleterre tendait à devenir de plus en plus expérimentale, personnelle et de moins en moins liée à des Ordres Magiques. Les raisons de ceci peuvent se trouver dans la diffusion des anciens secrets concernant la Magie (tout particulièrement avec les œuvres de Crowley et d'Israel Regardie), dans la magie non conventionnelle d'Austin Osman Spare, dans l'influence du Discordianisme, et de la popularité croissante de la Magie causée par le succès de la tradition de la Wicca et de l'utilisation des drogues psychédéliques.



Le terme de Chaos Magick est apparu pour la première fois dans le Liber Null de Peter Carroll, publié en 1978. Dans ce livre, Carroll formula plusieurs concepts sur la Magie qui différaient radicalement des "mystères magiques" de l'époque de Crowley. Les Magiciens qui s'alignent avec ses idées s'appellent eux-mêmes Chaotes ou Chaoistes.

Carroll fut également le co-fondateur avec Ray Sherwin du Pacte Magique des Illuminates of Thanateros (IOT); une organisation qui continue encore aujourd'hui ses recherches et le développement de la Chaos Magick.

Le Saut de Paradigmes Magiques:

Le concept du saut de paradigmes est sans doute la particularité principale de la Chaos Magick. Elle emprunta ce terme au philosophe Thomas Kuhn, et Carroll fit de la technique du changement de modèle de magie (ou paradigme) le concept majeur de la Magie du Chaos. Un exemple du saut de paradigme est de pratiquer un rite lovecraftien, par l'utilisation de techniques de magie runique. Ces deux paradigmes sont très différents l'un de l'autre, mais tandis que le Chaote en utilise un, il croit en lui sans réserve jusqu'à ignorer l'existence des autres paradigmes. Le saut de paradigme magique a depuis trouvé sa voie dans les œuvres magiques des pratiquants d'autres traditions, mais la Magie du Chaos reste le terrain où il est le plus utilisé et développé.

Le slogan principal de la Magie du Chaos est " Rien n'est vrai, tout est permis " attribué à Hassan-i-Sabbah et utilisé par Friedrich Nietzsche dans son "Ainsi Parlait Zarathoustra". Tout comme le "Fais ce que tu veux sera le tout de la Loi" d'Aleister Crowley cette phrase est souvent mal interprétée dans son sens littéral. Cependant, "Rien n'est vrai, tout est permis" est interprété par les Magiciens du Chaos comme signifiant " il n'existe aucune vérité objective en dehors de nos perceptions; par conséquent toutes choses sont vraies et possibles ".

L'idée est que la croyance est un outil qui peut être utilisé à volonté plutôt que de manière inconsciente. Certains Chaotes pensent qu'adopter des croyances étranges est en soi une expérience qui vaut la peine d'être vécue et considèrent que la flexibilité de la croyance est une forme de liberté.

L'état de Gnose:

Un autre concept introduit par Carroll est l'état de gnose, ou gnose. Cet état est défini comme étant un état modifié de la conscience qui est nécessaire afin d'œuvrer dans la magie.

L'état de gnose est atteint lorsque l'esprit d'une personne est concentré sur un objet, une pensée, un but et que toutes les autres pensées sont rejetées. Les Chaotes développent leur propres méthodes afin d'atteindre cet état.

Les magiciens du chaos:

Les pratiquants de la Magie du Chaos essayent de rester hors toutes catégories, car pour eux, les points de vue, les théories, les croyances, les habitudes et même les personnalités sont des outils qui peuvent être choisis arbitrairement afin de comprendre ou de manipuler le monde qu'ils voient et créent autour d'eux. Les Magiciens de la Chaos sont souvent décrits comme amusants, individualistes, peu sérieux. Ils se décrivent eux-mêmes comme tolérants.

Symboles et dieux:

La Magie du Chaos est unique au sein des traditions magiques dans le sens où elle ne pose aucun symbole ou dieu particulier. Ils préfèrent choisir les dieux et les symboles des diverses traditions existantes afin de les abandonner ensuite pour passer à d'autres systèmes. Il n'existe donc aucun dieu chaote particulier qui puisse être invoqué de manière uniforme par tous les chaotes du monde entier...

Selon le principe que tout peut avoir une signification et que tout peut avoir un pouvoir magique, les rituels de la Chaos Magick sont centrés autour de symboles aussi divers que la couleur octarine, ou Harpo Marx. Parfois, ils développent temporairement des cultes qui peuvent être compris comme des parodies des traditions magiques établies.

Les déités habituellement associées à la Chaos sont : Tiamat, Eris, Loki et Hun Tun.

L'étoile chaote à huit pointes ou (Chaosphère) dérive des nouvelles de fantasy de Michael Moorcock.

Source: wikipédia

Bien à vous



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.

Hagel



Nombre de messages : 32791
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Magie du chaos

Message par Hagel le Ven 12 Sep 2008 - 10:58

J'ajoute qu'il y a beaucoup d'énormité sur le net en ce moment concernant cette pratique.
Beaucoup se prétendent chaotes mais n'y connaissent rien...



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.

Hagel



Nombre de messages : 32791
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Magie du chaos

Message par Abraxas le Mar 23 Oct 2012 - 14:36

Salut,

J’aimerais dire un mot en passant, car l’article de Wikipédia n’est pas forcément clair, vu qu’il semble manquer quelques virgules de-ci de-là. Et puis, le soleil se rapproche dangereusement de mon jour de naissance, donc je deviens « pire » de jours en jours et j’ai depuis longtemps envie de mettre mon grain de folie dans ce post.

Le « saut de paradigme » n’est pas un concept unique à la magie du chaos. Le principe de base est de dire que dans un paradigme, c’est-à-dire dans un modèle de représentation, dans un référentiel donné, que celui-ci soit scientifique ou magique, il y a toujours une certaine marge d’erreur, voir des incohérences. Ces dernières sont souvent totalement « acceptées », voir volontairement mise de côté. Le modèle de la physique moderne, avec les 4 grandes forces (électromagnétique, gravitationnelle, force forte et force faible) est par exemple un modèle « incohérent », il n’est pas capable de représenter le monde tel qu’il est réellement, c’est donc, comme la plupart des paradigmes, quelque chose qui contient de fait en lui des erreurs et des incohérences. On pourrait même dire que ce modèle standard est en réalité un mélange de modèles qui sont différents et incompatible entre eux.

Appliqué au domaine « magique », la plupart des auteurs et des praticiens font exactement la même chose, il ignore, ou accepte des incohérences qui sont pourtant parfois flagrante au sein de leur propre système, ou référentiel magique. Un exemple parmi tant d’autre serait la conciliation de la théorie de la réincarnation, avec la possibilité de pouvoir parler à « n’importe quel » esprit d’un mort, les deux sont de primes abord incohérent, si un esprit mort se réincarne il ne peut donc être appelé à se manifester, et pourtant face à cette incohérence, les auteurs, ou les praticiens, vont trouver de nouvelles justifications, de nouvelles théories, pour tenter de réconcilier ce qui « en apparence » n’est pas réconciliable, créant souvent par la même de nouvelles incohérences. Il importe peu de discuter de cet exemple (je vous vois déjà venir pour fournir des explications sur ce paradoxe, explications qui sont certainement déjà présente quelque part sur ce forum), mais on peut en citer d’autre, comme par exemple, le fait d’associer les éléments, les signes astrologique et les planètes aux plantes et aux pierres, les éléments sont issus d’un référentiel, d’un paradigme, issus de la médecine élémentaire grec d’Hippocrate, les signes et les planètes eux sont issus du paradigme de l’astrologie, en réalité les deux ne « peuvent » pas être totalement compatible l’un avec l’autre, ainsi on aura une plante ou une pierre qui pourra être associé au lion, à vénus et à la terre, hors aucune de ces correspondances n’est cohérente entre elle, le lion étant associé au soleil et au feu, si le système d’association était totalement cohérent alors la plante ne pourrait être qu’associé à trois correspondances identiques ou cohérente entre elle.

Que font les praticiens magiques donc ? Il applique le « saut de paradigme », et applique des ponts, des transitions, des mélanges entre ces différents référentiels, voire il utilise des référentiels totalement incohérent les uns avec les autres. Sur ce forum, et dans l’ensemble de la sphère ésotérique aussi on applique régulièrement le saut de paradigme, c’est un état de fait qu’on peut accepter ou rejeter. Il faut se rendre compte que notre pensée, et notre conceptualisation des théories magiques, sont constamment rempli de biais cognitifs (pour ceux que sa intéresse : http://fr.wikipedia.org/wiki/Biais_cognitif ), de même que le peuvent être également certaines théories scientifiques d’ailleurs. Le rejet de cet état de fait est à mon avis un biais cognitif, on refuse de le prendre en considération parce que cela « bouleverse » totalement notre conception même du monde qui nous entoure.

Spécifiquement appliqué à ce forum, un exemple pourrait être l’amalgame fait entre les conceptualisation issus de la haute magie sur l’énergie et les rituels spécifiques des équinoxes et des solstices, liés à la conception d’un cycle énergétique solaire/terrestre, et le référentiel des sabbats et de la « roue de l’année », les deux référentiel sont « en apparence » incohérent entre eux, si l’on s’en tenait au premier référentiel on ignorerait totalement une fête comme lugnashad ou samain par exemple. Il s’agit là, d’un exemple typique de ce qu’un praticien de magie du chaos pourrait produire.

Le « saut de paradigme » n’est donc absolument pas selon moi, une particularité de la magie du chaos, bon nombre de praticien le font, même sans forcément s’en rendre compte, mélanger les théories orientales sur les chakras, le magnétisme occidental, la haute magie, l’astrologie et les influences planétaires, sont autant de « preuves » de ces sauts de paradigmes. Les premiers à avoir « mélanger » ces différentes spiritualités, et avoir tenté de les relier entre elles, étaient Crowley, la Golden Dawn et le mouvement théosophique, et ce sont de ces mouvements que sont né indirectement les concepts de la magie du Chaos.

Personnellement plus j’avance dans ma vie, dans mon étude de l’ésotérisme et dans ma pratique personnel et plus je comprends l’axiome « rien n’est vrais, tout est permis », qui soit dit en passant n’est pas, à l’origine, issus de la magie du chaos. Je persiste à croire que la spiritualité est une affaire de conscience individuelle, on ne peut donc pas « rejeter » simplement les croyances des Yoruba parce qu’elle ne cadre pas avec l’ésotérisme judéo-chrétien, d’ailleurs on peut très finalement très bien les concilier et c’est ce que fait d’une certaine manière la macumba et le vaudou. Ce que je veux dire c’est qu’une « croyance », une « spiritualité », n’est pas meilleur qu’une autre, on ne peut pas apporter de jugement autre que subjectif sur ce qui est du domaine du spirituel. Pour reprendre un exemple que j’avais déjà posté ailleurs, un chaman amérindien ne connaitra ni les chakras, ni l’arbre kabbalistique et pourtant il pourra pratiquer une magie autrement puissante que les simulacre que l’on pratique dans certaines loges occidentales. In fine, chacun d’entre nous va faire des choix.

Alors bien sûr on a tendance à ne voir de la magie du chaos que les « extrêmes », les dérives qui poussent certains à confondre jeux de rôles, roman fantastique et magie, s’enfermant alors totalement dans une certaines formes d’illusion mental qui nous parait totalement factice, mais nos propres paradigmes, nos propres incohérences, nos propres amalgames et mélanges de référentiel sont-ils mieux ou moins bien ? Les histoires et les mythes d’hier ont forgé les croyances magiques d’aujourd’hui, qu’est-ce qui nous pousse à dénigrer ceux qui adapte les mythes et les histoires modernes à leur propre paradigme ?

Peut-être qu’un praticien de la magie chaos pourrait décrire les phénomènes décrit par le magnétisme en parlant des midi-chloriens issus de l’univers de Star-wars (ce n’est qu’un exemple « inventé » pour illustrer mon propos), est cela ne l’empêcherait peut-être pas de pratiquer quelque chose qui marche, le concept sous-jacent, la chose expliqué ayant sa nature propre, ce serait juste l’explication du phénomène, sa conceptualisation qui se placerait dans un référentiel différent, en apparence ce sont des choses différentes, en réalité ce sont des choses identiques.

Alors je pose la question, à tous ceux qui ont des aprioris négatif sur la magie du chaos, en rejetant ou en dénigrant la magie du chaos, est-ce que finalement, nous ne nous focalisons peut-être parfois trop sur la « forme » que prend une explication et pas suffisamment sur le fond, appliquant de nouveau un biais cognitif en rejetant automatiquement ce qui ne cadre pas avec notre propre paradigme ?

Grüssi

Abra

Abraxas
Courant énergétique

Nombre de messages : 397
Pratiques magiques/ spiritualité : Variées
Localisation : Suisse

http://abrasax.alloforum.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Magie du chaos

Message par Hagel le Mar 23 Oct 2012 - 14:50

un exemple pourrait être l’amalgame fait entre les conceptualisation issus de la haute magie sur l’énergie et les rituels spécifiques des équinoxes et des solstices, liés à la conception d’un cycle énergétique solaire/terrestre, et le référentiel des sabbats et de la « roue de l’année », les deux référentiel sont « en apparence » incohérent entre eux
là, c'est toi qui fait un amalgame
Les sabbats et esbats fêtaient le passage des saisons, le rythme de l'agriculture dans les cultures sédentaires, et permettaient des références astronomique au travers de ces célébrations, pour ainsi savoir quand moissonner, ou faire face à l'hiver.
Donc non, ce ne sont pas des référentiels incohérents, vu que c'était axé sur les grands passages astronomique comme les équinoxes et les solstices.



Ce n'est pas qu'une question "d'incohérence", ce n'est pas parce que l'ordre n'apparait pas qu'il n'existe pas.

Le « saut de paradigme » n’est donc absolument pas selon moi, une particularité de la magie du chaos, bon nombre de praticien le font, même sans forcément s’en rendre compte, mélanger les théories orientales sur les chakras, le magnétisme occidental, la haute magie, l’astrologie et les influences planétaires, sont autant de « preuves » de ces sauts de paradigmes.
Là aussi je ne suis pas d'accord. Les religions ne sont que la forme, le fond les lois universelles sont les mêmes pour toutes. De même, ce n'est pas parce qu'on ne les perçoit pas toutes, ou qu'on ne les connait pas toutes que l'univers n'a pas sa "logique", sa structure. Tu prends l'exemple de la science physique: même si elle n'est pas au bout de sa découverte de la compréhension du monde, ces modèles repose sur des points qui résistent à la critique (ou pas et dans ce cas changent).

Je persiste à croire que la spiritualité est une affaire de conscience individuelle, on ne peut donc pas « rejeter » simplement les croyances des Yoruba parce qu’elle ne cadre pas avec l’ésotérisme judéo-chrétien
ce n'est qu'une question de forme. On est libre de préférer la forme de son choix. L'oeuf peut être carré ou rond, peu importe comment et de quel façon (feu, eau bouillante, soleil, micro onde), il faudra qu'il atteigne la température interne de 60 degré pour cuire. Il n'en reste pas moins qu'il devra atteindre cette température dans l'environnement adéquate et que ça c'est une base.

Les premiers à avoir « mélanger » ces différentes spiritualités, et avoir tenté de les relier entre elles, étaient Crowley, la Golden Dawn et le mouvement théosophique, et ce sont de ces mouvements que sont né indirectement les concepts de la magie du Chaos.
la GD a été piocher dans des égrégores bien plus vieux et plus construits qu'elle pour fonder un système qui ne s'écroule pas que parce qu'elle s'appuie sur d'autres dont elle tire sa source. Pour autant, ça n'empêche pas les incohérences, ni le fait qu'il obéit à une véritable logique par delà la bancalité. Derrière le chaos apparent, toujours l'ordre. Même si il n'est pas là où on le voit.

nous ne nous focalisons peut-être parfois trop sur la « forme » que prend une explication et pas suffisamment sur le fond, appliquant de nouveau un biais cognitif en rejetant automatiquement ce qui ne cadre pas avec notre propre paradigme ?
de façon courte et simple, sans forme: je m'en contrefiche.
Ici, c'est mon forum, si j'ai pas envie d'aborder un thème, un sujet, parce que je préfère m'attacher à une forme pour aller voir le fond, j'en suis libre et ça ne sera que mon propre paradigme.

Bien à toi



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.

Hagel



Nombre de messages : 32791
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Magie du chaos

Message par Abraxas le Mar 23 Oct 2012 - 16:11

Salut,

Je ne voulais pas forcément me focaliser sur les exemples qui ne sont qu’illustratifs, et qui risquent de t'énerver encore plus si on les détails, mais les sabbats et les esbats dans la forme de la « roue de l’année » ne sont absolument pas des legs des cultures sédentaires, la calendrier de coligny et les études (entre autre) de Guyonvar’ch sont là pour le prouver. Le terme même de Sabbat et d'Esbat est ambigue, il ne fait pas référence au fête celtique, mais à la théorie justificatrice de la Wicca qui veut que les sorcières aient, dans leur coven, preservé le culte des dieux "anciens" (comprendre des dieux celtiques), théorie qui est plus que discutable. Le fait est que les celtes n’avait que 4 fêtes principales et absolument pas huit, le forme et le nom même des huit fêtes de la roue de l’année est une pure invention de la Wicca qui date de 1958 (à titre d’exemple vous pouvez rechercher l’origine du nom « mabon »). Les dates du 1 aout et du 1 mai, du 1 novembre sont « approximative », vu qu’il ne peut pas exister de correspondance fixe entre les calendriers solaires/lunaires et notre calendrier moderne, la preuve en est la variation des dates des solstices et des équinoxes. Ces fêtes donc sont des inventions « moderne », celles qui ont des dates fixes n'ont pas de relation au cycle de la lune, du soleil et des récoltes, ce qui est plus que probable, c’est qu’en réalité lugnadash soit la fête du solstice d’été, et Samain celle de l’équinoxe d’automne. Il y a donc bel et bien un amalgame fait entre d’un côté une invention récente issus d’un paradigme récent, celui de la Wicca, qui a repris certaine fête traditionnel comme la saint jean ou la nuit de walpurgis, qui sont des fêtes à date fixes, et qui les a associé avec des fêtes celtiques, qui elle était à date variable en fonction des cycles naturels. De l’autre coté, on a donc bel et bien le cycle solaire/lunaire et le calendrier « sédentaire » ainsi que son interprétation par des praticiens magiques, cycle qui pour le coup n’a pas beaucoup changé depuis des millier d’années.

Maintenant je ne remets absolument pas en cause la croyance des adeptes de la wicca sur la roue de l’année, chacun d’entre nous est libre de ces croyances.

Sur ton commentaire sur la forme et sur le fond, c’est exactement ce que je dis dans mon premier message, le fond ne va pas changer parce qu’on a des manières différentes de l’expliquer. Cependant tes exemples me semblent mal choisi, la science nous montre bien au contraire que nous avons tendance à faire des erreurs de jugement en considérant qu’un exemple qui est vrais dans un environnement donnée sera vrais dans tout l’univers, l’œuf cuira a une température différente en fonction d’autre critère, la nature du liquide, la pression, etc… De même le « temps » n’est pas une notion universelle, contrairement à l’idée reçus, le temps ne s’écoule pas de la même manière partout, c’est la preuve, s’il en fallait une, qu’on a tendance à transformer typiquement des observations subjective en loi universelle, je renvoi encore une fois à l’explication des biais cognitifs. Ce qui est « vrais » est souvent subjectif, c’est une des raisons qui me fait de mieux en mieux comprendre et admettre l’axiome cité dans ton premier message.

Concernant la logique du système de la GD elle est largement discutable, puisque, tout comme le système de la roue de l’année de la wicca, il est également basé sur des décision « arbitraire », d’inversion de correspondance millénariste afin de les faire cadrer dans un référentiel plus globale, il ne prend, ni ne puise totalement dans les systèmes anciens, il les modifie pour créer son propre égrégore, à la fin cela à créer d’autres incohérences, à titre d’exemple il y a l’inversion des cartes et des chemins de la justice et de la force (qui inverse les correspondances du 8 et du 11) dans le système de la GD il y a une explication qui parait « logique », mais qui crée de nouvel incohérence, alors que dans la numérotation « classique » du tarot de Marseille, cette association fait, et c’est un avis purement subjectif, beaucoup plus de sens, puisqu’elle relie chesed et gebourah, elle est ainsi totalement en accord avec le rituel de la croix kabbalistique tel que présenté par levi (c’est-à-dire également inverser par rapport a celui de la GD). Effectivement « tout » semble avoir un ordre logique, pour moi celui de la GD ne l’est pas. C’est à mon avis cette incohérence du système, qui a donner naissance à la magie du chaos, les étudiants n’était pas idiot et se rendait je pense bien compte que la justification de ces incohérences n’était absolument pas logique, mais parfois purement arbitraire, peut-être était-ce d’ailleurs volontaire ?

Pour ce qui est de « fais ce que tu veux », c’est le tout de la loi non ? Je n’ai aucunement l’intention d’aller à l’encontre de la volonté de qui que ce soit, je pose simplement une question, que tout le monde peut se poser, sur « pourquoi », un système qui n’est pas forcément basé sur le même référentiel (ou paradigme comme le disent les chaote) va engendrer une réaction épidermique chez la plupart d’entre nous (et je me met dans le lot pour le compte, un bon nombre de choses déclenche souvent chez moi des réactions qui m’étonne).

Maintenant je ne me souviens pas avoir vu dans les orientations du forum de paragraphe indiquant explicitement que ce genre de sujet était également tabou, je m’étonne donc de ton « je m’en contrefiche », d’autant qu’il ne me semble pas avoir mérité ce genre de réponse, je n’ai pas l’impression d’agresser qui que ce soit avec mon premier message. Merci de clarifier si besoin sur les orientations du forum, la magie du chaos reste dans une très large mesure une approche rationnel et logique et je ne vois donc pas réellement ce qui te dérange.

Grüssi

Abra

Abraxas
Courant énergétique

Nombre de messages : 397
Pratiques magiques/ spiritualité : Variées
Localisation : Suisse

http://abrasax.alloforum.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Magie du chaos

Message par Invité le Mar 23 Oct 2012 - 16:22

Pour moi les sauts de paradigmes sont intéressants dans la mesure ou ils peuvent "corriger" les erreurs des courants spirituels "dominants".
Blavatsky, finalement c'était son but, corriger les erreurs du christianisme grâce à ses connaissances des courants orientaux.
Par contre, piocher à droite à gauche, tout mixer, tout raccrocher pour parvenir à ses fins (table d'union:pour moi c'est la plus "ouf" celle-là ).
ils disent "fais ce que tu veux" , mais en fait "ils veulent juste ce qu'ils font".
Ils fallait des gens pour essuyer les plâtres (ils ont été ceux là).
Qui n'a plus de dents ne voit plus jamais le dentiste!
"rien n'est vrai, tout est permis" j'entends ça comme "liberté de penser"
pour moi c'est plutôt "rien n'est vrai, tout est vrai".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Magie du chaos

Message par Lennard le Jeu 15 Oct 2015 - 22:24

*Exhume ce vieux sujet du fin fond du forum*
(Essayer de dire "Du fin fond du forum" très vite, 10 fois d'affilé, qu'on rigole un peu)

Ça fait un moment déjà que j'ai entendu parler de cette forme de magie qui m'a hautement intrigué, sans que je ne puisse trop me l'expliquer, et ce que je trouve ici ou sur le net ne suffit pas à satisfaire ma curiosité.

Alors je vous le demande à vous, y'aurait-il des pratiquants dans le coin, ou des personnes à la lanterne plus éclairée que la mienne ? Les sigils et le concept du saut de paradigme m'intriguent, alors si certaines personnes seraient tentées de parler de leur éventuelle expérience en la matière et de leurs débuts, je crois que ça pourrait être intéressant. On peut lire beaucoup de choses sur Internet, mais c'est loin d'être évident pour moi de démêler le faux du vrai, alors auriez-vous aussi quelques bons livres recommandables à me conseiller pour aborder proprement l'étude de ce sujet ?

Lennard
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 86
Pratiques magiques/ spiritualité : Recherches et compréhension

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum