La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Existe t-il une culture animale?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Existe t-il une culture animale?

Message par Fennec le Lun 28 Sep 2015 - 19:50





Existe t-il une culture animale?


Voici un petit article sur le concept de la culture animale, un point de réflexion où se rejoignent indéniablement les domaines de la philosophie, l’éthologie, la psychologie, la sociologie, anthropo, la biologie et tant d'autres! Je vais tenter de présenter de façon très synthétique (vu la richesse du sujet) les enjeux de cette notion :
Plan :
I)Définition et portée philosophique et socio 

II)Entre l’inné et l’acquis
1) La part biologique
2) Plasticité cérébrale
3) L’apprentissage
4) (Aparté : Apprentissage et langage)
III) anthropomorphisme et éthologie : Méthode ou biais?

IV) Exemple : Les éléphants et la Mort, entre vérités et anthropomorphisme


I) Définition et portée philo-socio en Occident

La culture, à travers une définition généraliste inter-espèce, se conçoit comme étant "un ensemble de savoirs et de pratiques qui se partagent et se transmettent socialement au sein d'un groupe donné et non par héritage génétique."

Like a Star @ heaven Pendant longtemps, on a pensé qu'elle n'était propre qu'à définir l'Humanité et l'identité des groupes. Notamment en Occident, où l'on opposait particulièrement la culture humaine (régie par la Morale, et les conditions de la société) à l'instinct brut de l'animal.
Like a Star @ heaven Si on décortique l'étymologie du mot "culture", du latin colere (« habiter », « cultiver », ou « honorer »), on perçoit que cela le relie directement à l'activité humaine :

- Le terme cultura définit l’action de cultiver la terre au sens premier puis celle de cultiver l'esprit.
Cicéron, Tusculanes, II, 13 "Un champ si fertile soit-il ne peut être productif sans culture, et c'est la même chose pour l'humain sans enseignement."

- Le terme culte, d'étymologie voisine "cultus", est employé pour désigner l’hommage rendu à une divinité mais réfère également à l'action de cultiver, de soigner, de pratiquer un art.
Donc la Culture à l'origine pour "civiliser", pour la connaissance et l'élévation morale voire spirituelle.

Like a Star @ heaven Rousseau, philosophe naturaliste empiriste, disait à l'époque des Lumières que l'homme, contrairement à l'animal, a le choix d'agir. Il a un potentiel de perfectibilité (de s'améliorer, de réflexion, ou à l'inverse d'involuer, de bêtise) et la liberté d'aller en son sens, alors que l'animal est dirigé par un code naturel, des pulsions inchangées, qui l'empêche de se muer autrement.

Like a Star @ heaven Dans les années 50, un primatologue japonais, Imanishi, crée le scandale dans le monde scientifique. Il revendique l'existence d'une culture animale. Les ethnologues furent particulièrement scandalisés, car la notion de culture était réservée aux civilisations humaines.
Effectivement, c’est plutôt intéressant que cette idée soit revendiquée via un chercheur du continent asiatique : à l'origine, il n'existe pas d'opposition stricte entre la condition d'humain et d'animal en Orient. On peut percevoir cette conception à travers certaines spiritualités et religions, tel que le shintoïsme, comme le rappelle l'éthologiste Frans de Waal, dans une interview par Sylvie BRIET:

Arrow Chez certains animaux, on peut parler de culture, le 17 novembre 2001.
"l'esprit n'est pas réservé à l'homme, il peut habiter un animal, aller de l'un à l'autre."

Aujourd'hui encore, en occident cette idée a pris forme, car la biologie commence à considérer l'homme comme un animal parmi d'autres. Pour autant, il y a encore de la résistance à cette théorie : certains chercheurs plus tournés vers la psychologie (notamment la psychanalyse) et l'anthropologie réfutent cette vision, avec l'argument que la culture dérive obligatoirement de la notion de langage (en tant qu'expression de la symbolique et de l'abstraction).
Monkey eating a sweet potato, Anne Roberts

II) Entre l’inné et l’acquis, entre les caractéristiques génétiques et l’apprentissage…

1. L'inné
Like a Star @ heaven Pour commencer sur la part innéïste, une définition des comportements instinctifs selon le zoologiste Pierre Paul Grassé (NB : partisan du Lamarckisme, qui se différencie du Darwinisme, préférant la loi de "l'usage et du non-usage" que celle de "la sélection naturelle") :
"L'instinct est la faculté inné d'accomplir, sans apprentissage préalable et en toute perfection, certains actes spécifiques sous certaines conditions du milieu extérieur et de l'état physiologique de l'individu."

Voyons un exemple à travers le comportement de nidification des oiseaux tisserins africains :
Arrow Lire ici
Des oeufs de tisserins africains ont été couvé en captivité par des canaris. On les plaçait ensuite dans des nids déjà fabriqués, sans leur laisser la possibilité de pouvoir nidifier par eux-même. On continua l'expérience sur quatre générations de tisserins, et puis les derniers furent placés en pleine nature. On remarqua qu'ils fabriquaient alors leur nid sans en avoir eu un préalable apprentissage. La seule différence mis en évidence fut le manque d'habileté, de finesse dans cette construction, par rapport aux générations de tisserins ayant vécu dans leur milieu naturel.

Ainsi que les comportements réflexes dits “-tropismes” et “-taxies”.
Petite définition de celles-ci : Ce sont des réponses d'organismes entiers, de véritables comportements, fait de mouvement d'orientation, souvent, aussi de locomotion, déclenchés et entretenus par des agents physiques ou chimiques externes (lumière, électricité, pesanteur, chaleur, substances chimiques diffusant dans le milieu, etc
des réflexes instinctifs, les animaux les plus concernés sont les espèces à faible développement psychique (contrairement aux animaux "supérieurs"). ex : truites, insectes, etc.
2. La plasticité cérébrale et l'adaptation à l'environnement

Like a Star @ heaven Pour autant, les progrès scientifiques reviennent sur l'éternel débat entre l'inné et l'acquis, qui tend à être dépassé par de nouveaux savoirs sur le fonctionnement cérébral : en simplifiant, pour les humains et les animaux dotés d'un cerveau/système nerveux centralisé (par exemple les anémones n'en ont pas), il existe une base génétique de neurones et de connections neuronales. Donc un potentiel génétique transmis d'une génération à une autre.
Mais en fonction de nos expériences, de notre environnement, il y a un remaniement permanent de ce système neuronal : la plasticité cérébrale entraînant une adaptation face aux stimuli de l'environnement, en fonction des expériences vécues. Nos cultures sont évolutives et toujours en remodèlement, il n'y a qu'à voir l'impact des nouvelles technologies dans sur notre façon de vivre.
3. Pour ce qui est de l’apprentissage, au coeur du concept de culture animale :

Like a Star @ heaven Je commence par vous présenter un exemple d’apprentissage social chez les singes, qu'Imanishi a mis en évidence à travers un fait très intéressant : sur l'île de Koshima, où des habitants nourrissaient des singes avec des patates douces. Une femelle prit l'habitude de laver ses mets, et les singes de son entourage l'imitèrent. Le comportement se généralisa à la majorité des jeunes singes de l'île quelques années plus tard, alors que les anciens ne le pratiquaient pas.

Like a Star @ heaven Différence entre imitation et apprentissage :
Certains critiqueront cette observation en expliquant que c'est ici un phénomène d'imitation, et non d'apprentissage? Or pour distinguer ces deux concepts, il faut savoir que l'apprentissage se base en partie sur l'imitation, mais aussi sur la volonté de transmission d'un initiateur à un initié, et celui-ci devra aussi apprendre par son expérience individuelle à travers de sa relation aux autres, le social. L'animal apprend surtout par imitation ; surtout mais pas seulement, des comportements de transmission intentionnelle ont été observés chez les chimpanzés de la forêt de Taï.
Arrow référence : Wild cultures : a comparison between chimpanzee and human cultures / Christophe Boesch

Like a Star @ heaven Christophe Boesch, un primatologue franco-suisse, évoque lui la culture animale actuellement comme "un tabou culturel". Il dissocie tout de même le terme de culture, qui selon lui n'a pas été nuancé par provocation, alors qu'il existe des subtilités de définition entre la culture humaine et animale:
"c'est surtout le résultat qui compte, l'apprentissage collectif, par un processus de canalisation sociale, d'un comportement non déterminé par les gènes. Dans les exemples présentés, il y a bel et bien culture, même si elle est rudimentaire et ne dispose pas d'un langage pour sa transmission."
Arrow citation à lire ici
Donc pour Boesch, le langage n'est pas une condition sine qua non à la culture (contrairement à certains anthropologues), mais c'est la transmission sociale.


Like a Star @ heaven Etienne Danchin, chercheur et directeur du Laboratoire de recherche Évolution & Diversité Biologique au CNRS, avance lui aussi la transmission culturelle comme condition à la culture:
Le propre de la culture réside dans la transmission d’information entre générations par des processus purement sociaux.“ (ex : du conformisme)
Arrow Sa page pro et recherche

Like a Star @ heaven Il admet aussi la processus de variations du comportement appris peut être aussi transmis :
par exemple, des études sur l'existence de "d'accents" ou de tonalités de chants différents chez les pinsons, en fonction du lieu de leur première année de vie.
Aparté : Apprentissage et langage :

Si nous venons de voir que le langage symbolique n'est pas condition de culture, j'aimerais partager rapidement une expérience qui a été faite sur l'usage et la conscience des éléments de "syntaxe" par certains primates.

Like a Star @ heaven Dans une expérience des années 70, David Premack a tenté d’enseigner un langage symbolique envers un chimpanzé femme nommée Sarah : elle fut capable d’utiliser les règles syntaxiques (comprendre quel terme renvoie à l’objet, à l’action, la présence des connecteurs logiques, …). L’aspect de la communication était plus secondaire dans les objectifs de recherches.
Like a Star @ heaven Christophe Boesch reconnait cette capacité de faire l’usage d’outils syntaxiques chez certains singes, et que ceux ci peut être présent dans leur langage. Mais il remarque aussi que les concepts plus abstraits tels que “la communication à distance, le rapport dans le temps”, et tant d’autres, ne leur sont pas accessible. Du moins ce niveau de compréhension n’apparaît pas dans les recherches.

Arrow Article : les chimpanzés et le langage
Arrow Autre article : Proto-syntaxe chez les grands singes

Anthropomorphic pareidolia, Giuseppe Arcimboldo

III) anthropomorphisme et éthologie : Méthode ou biais?

Like a Star @ heaven D’une façon générale, l’anthropomorphisme est l’attribution des pensées et intentions humaines sur le comportement de l'animal (ou d’autres choses : plantes, objets, entités, phénomènes, etc).
Arrow Définition wiki
Pour la Recherche, il peut être un moteur comme un frein.

Like a Star @ heaven Dans l’article de Libération (cité plus haut), Frans de Waal évoque la démarche de "l'animal centric anthropomorphism" : c’est à dire qu’on se positionne en prenant compte de sa subjectivité humaine, pour tenter de comprendre le point de vue de l’animal. Pour lui, la recherche sur l’animal implique obligatoirement l’anthropomorphisme. La démarche est de se centrer au maximum sur lui en tentant de donner sens à ses comportements via le filtre des raisonnements humains le plus pragmatiquement possible. Il note que s’il faut prendre en compte la relativité des interprétations humaines, celles ci permettent de faire avancer la recherche, de partir d’hypothèses qui permettront l’élaboration et la continuité de nouvelles réflexions.
Étienne Danchin aborde la question des différentes méthodologies de recherche, de leurs apports et leurs limites, et surtout de leurs aspects complémentaires :

Like a Star @ heaven l’approche mécaniste (lien entre comportements et biologiques (période de reproduction, phéromones, environnement, stimulus)
Like a Star @ heaven l'approche “plus individualiste” (se centrer non sur l’espèce mais sur la singularité de chaque animal, son développement, sa position sociale et son intégration dans son groupe, qui peut avoir un impact sur ses comportements, capacités et développement).
Like a Star @ heaven l'approche évolutionniste (postulat de la survie et de la perpétuité de l’espèce comme objectif ultime, guidant et orientant les comportements de l’animal, ainsi que la loi de la sélection naturelle).
Like a Star @ heaven l'approche cladistique (qui se base sur une classification phylogénétique des espèces : c’est à dire non par classement du rapport d’ancêtre à descendant, mais par les proximités évolutives d’une espèce à une autre).
Arrow Article-interview : y'a-t'il des cultures animales?
Arrow la Cladistique (wiki)
Arrow la classification phylogénétique (wiki)


Un exemple de phénomène : Les éléphants et la Mort, entre vérités et anthropomorphisme

Elephant Asleep, Antoine-Louis Barye (1795–1875)

Like a Star @ heaven J’ai relevé une phrase dans un article Arrow Y'a-t'il des cultures animales?, par Louis-Gilles Francoeur dans le journal "Le Devoir".                 
Les éléphants, qui la sentent venir et qui en ont une représentation intérieure, vont se retirer pour aller mourir dans ce qu'on appelle les cimetières d'éléphants.

Cet exemple est un parfait exemple d’anthropomorphisme circulant dans les esprits. Personne ne sait encore si les éléphants ont une représentation de la mort :

Like a Star @ heaven On a retrouvé des restes, nombre d’ossements et de défenses d’éléphants regroupés dans des endroits, tels que des marécages en concluant l’existence de “cimetières” pour ces animaux. Nous pouvons aussi imaginer  aussi le fantasme autour du trésors, des chasseurs d’ivoire, que cela pouvait  venir nourrir cette idée, encore actuelle dans l’esprit collectif.. Or, certains chercheurs ont émis d’autres hypothèses : nous savons que souvent ces lieux sont des zones plus souvent aqueuses. Les éléphants d’un âge avancé, décatis et proches de la mort avec bien souvent des caries et des infections dentaires,  pourraient rechercher préférentiellement un endroit où la nourriture serait peut-être plus abondante, facile à mâcher, ainsi que la présence de boue qui pourrait soulager momentanément leur douleur.
ArrowCimetière des éléphants

Like a Star @ heaven A l’origine de cette première supputation, l’explorateur David Livingstone, mais encore plus antérieurement Pline l’Ancien qui remarqua comment les éléphants s’attardaient auprès des cadavres de leurs semblables.
Une étude en 2005 s’intéressa à ce phénomène en travaillant sur les éléphants en liberté dans le parc kenyan Amboseli : Arrow African elephants show high levels of interest in the skulls and ivory of their own species
(ce qui donne en français : “Les éléphants d’Afrique montrent beaucoup d’intérêt envers les crânes et les défenses des individus de leur propre espèce.)
Like a Star @ heaven Elles conclurent sur le fait que ce n'était pas l'interprétation de l'existence de rites funéraires pour ces éléphants, et pas forcément une notion de deuil, mais plutôt un comportement tendant vers la curiosité par rapport à l’ivoire. Dans leur étude, les observations sur les éléphants ont montré qu’ils ont plus particulièrement de l’intérêt pour les ossements de leur espèce (ils pouvaient aussi en avoir envers les restes humains mais moindre), et encore plus envers les défenses que les crânes. Elles tentent d’expliquer cela à travers le fait que les défenses ont un rôles dans les interactions sociales, la communication entre individus. Pour autant, le fait que les défenses appartiennent ou non à un membre proche des individus n’a pas d’impact sur leur comportement.

Like a Star @ heaven Pour conclure : Alors finalement peut-on dire finalement que Culture et Nature sont opposées? Les avancées en terme de recherches tendent à souligner le contraire, avec l'argument de la transmission sociale et intentionnelle dans l'apprentissage, et donc le lien de l'individu à sa société plus primordial que le postulat linguistique.
Le sujet de la culture animale se situe à l'intersection de nombreux domaines de pensées, de théories et de méthodes, souvent en désaccord, mais tellement complémentaires! Cela nous renvoie immanquablement à notre condition humaine, que ce soit par la considération de l'humain en tant qu'animal comme les autres, la question de ce qu'est le propre de l'Homme, ou encore via l'anthropomorphisme.
Idem pour les fondements de recherches à propos de l'éthologie, l'étude animale entre objectivité et subjectivité alors qu'on a actuellement tendance à prôner la méthode expérimentale même au sein des Sciences Humaines et Sociales.
Sea star, Alfonso González (in Águilas, Spain)



Le monde animal est passionnant et je vous invite par la suite à partager des phénomènes et des recherches qui vous intéresse, vous interroge, vous émerveille à ce sujet, pour pouvoir étayer ce post. Wink Bien à vous!


Autres sources :
Spoiler:


avatar : Nikolai Burdykin El rapto de Europa

Fennec



Nombre de messages : 2048
Pratiques magiques/ spiritualité : Tarot, médiumnité, éléments
Localisation : A l'Ouest !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Existe t-il une culture animale?

Message par aurore boréale le Mar 29 Sep 2015 - 23:25

Merci Fennec pour cet article très intéressant !

aurore boréale
Energie libre

Nombre de messages : 8
Pratiques magiques/ spiritualité : méditation, lithothérapie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Existe t-il une culture animale?

Message par Ypman le Mer 30 Sep 2015 - 12:20

Good job Fennec pouce Merci pour cet article !

Ypman
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 494
Pratiques magiques/ spiritualité : En pause
Localisation : Là où me mènent mes pieds

Revenir en haut Aller en bas

Re: Existe t-il une culture animale?

Message par Fennec le Dim 4 Oct 2015 - 19:00

Merci à vous Aurore et Ypman.
J'avoue que c'est vraiment un tout tout petit aperçu de la question, mais je suis très contente s'il a pu vous intéresser. : )


avatar : Nikolai Burdykin El rapto de Europa

Fennec



Nombre de messages : 2048
Pratiques magiques/ spiritualité : Tarot, médiumnité, éléments
Localisation : A l'Ouest !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Existe t-il une culture animale?

Message par Brume le Mar 6 Oct 2015 - 19:57

Je plussoie ! Très intéressant, merci Very Happy.

Brume
Energie libre

Nombre de messages : 31
Pratiques magiques/ spiritualité : chamanisme, neo-païenne

http://leafyisle.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum