La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

La place du langage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La place du langage

Message par Seelie le Mar 27 Oct 2015 - 8:29

J'aimerais aborder avec vous la question du langage, et sa place dans le développement personnel et peut-être même le monde de l'ésotérisme.

Je me permets de poster dans cette section du forum, mais il est dit que l'approche que je veux aborder ici n'est pas scientifique.
Il n'est pas question dé créer des oppositions, mais au contraire de nourrir et compléter les différentes approches.

Le langage me semble avoir une place toute particulière pour l'espèce humaine. Nous sommes enveloppés et pétris par lui.
Nous naissons en étant plongés dans un bain de langage. Les mots viennent se poser sur le monde, les objets, tout ce que nous sommes et ce qui nous entour.
Ce langage est motivé par la présence de l'autre, un interlocuteur auquel il est destiné.
Les mots s'articulent de façon complexe et subtile, et viennent s'accrocher à des représentations. Un lien est soudain créé entre le monde de l'imaginaire, la symbolique et le monde réel.
Ce sont des notions largement abordées par Jacques Lacan entre autre. Je ne me risquerais pas à essayer d'entrer trop dans le détail de son enseignement tant mes connaissances sont fragiles et ténues.

Le langage fait donc le lien avec notre imaginaire, et vient se loger dans cette contrée qu'est l'inconscient. Ainsi, nous sommes façonnés par lui. Cette approche ne se suffit certes pas à elle-même. Il faut prendre en compte notre enveloppe physique, au travers des neurosciences comme c'est fait sur ce forum. Mais cela dit, la psychanalyse est une discipline qui ne manque pas de faits troublants.

Dans sa "Nouvelle conférence d'introduction à la psychanalyse", Freud se risquait à aborder avec méfiance l'occultisme. Et évoquait des cas de possible transmission de pensée. Pensée qui se transmet bien au travers du langage.
Par ailleurs, je songe à la place que semble prendre les chants, les sutra, incantations, comme si les mots en eux-même avaient un pouvoir particulier d'invocation.

Je terminerais par une anecdote qui m'a posé problème :
Lors d'une discussion avec un homme pratiquant le Reiki, j'ai été troublée par son mépris des branches de la psychologie et en particulier des psychothérapies. Selon lui, un problème pouvait se régler totalement et directement à la source au travers des énergies. Cela m'imposait un questionnement existentiel. Car si nous ne sommes régis que par des énergies, quel place pour le langage ?

Seelie
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 127
Pratiques magiques/ spiritualité : là pour apprendre
Localisation : Bretagne

http://ainsel-art.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du langage

Message par Erin le Mar 27 Oct 2015 - 10:23

Bonjour Seelie,
Pour répondre à ta dernière question précise: Le langage est constitué de sons. Un son est constitué de fréquences. Une fréquence est un mouvement, qui selon sa rapidité par seconde devient soit chaud soit visible (= couleurs) soit audible (= son) comme dans le cas du langage. Et un mouvement c'est de l'énergie déployé.
Il est possible de faire un travail énergétique avec des méthodes différentes: Pour les uns c'est les mantras/incantations/prieres etc. , pour d'autres c'est les visualisations et les symboles, pour d'autres encore le ressenti (chaleur, picotements) dans les mains.
Chacun choisit la méthode avec laquelle il a le plus d'affinités: cela ne change rien au résultat par rapport à une autre méthode: L'énergie, elle, est toujours la même, peu importe à quelle fréquence (spectre visible, audible ou autre) on se connecte avec elle
Pour répondre plus généralement à ton post entier:
Dans plusieurs courants spirituels on peut effectivement trouver l'idée que c'est le verbe qui crée le monde perçu. Le verbe ou encore la pensée qui est présent avant qu'on exprime le verbe (cela n'empêche qu'il y a aussi des gens qui parlent parfois sans penser /D )
D'où l'intérêt de savoir maîtriser ses pensées et de choisir ses mots soigneusement.  Smile

Erin
Courant énergétique

Nombre de messages : 260
Pratiques magiques/ spiritualité : Advaita

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du langage

Message par Seelie le Mar 27 Oct 2015 - 12:36

Je vois, je n'avais pas songé à voir les choses ainsi. C'est intéressant de voir le langage comme une forme de vecteur d'énergie en elle-même (si je ne déforme pas trop ton propos).

J'en profiterais pour faire le lien avec la notion de "pulsion" que peut-être je rapprocherais des énergies qui circulent.

Ce que je dis là n'a aucune base solide ou véridique, mais je me demande si on ne pourrait pas associer les conflits psychiques et inconscients du courant psychanalytique aux circulations et blocages des énergies. Différentes façons de parler de la même chose.

La nuance serait que dans l'approche psychanalytique (et seulement si on prend se parti-pris), tout n'est pas dans l'instantané. Il y aurait un historique, une construction au fil du temps. Et un mouvement psychique tirerait sa force originaire de la représentation au travers du langage, pour avoir comme moteur l'énergétique.

Encore une fois, ce que j'aborde est un simple questionnement, et c'est sans doute maladroit.

Seelie
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 127
Pratiques magiques/ spiritualité : là pour apprendre
Localisation : Bretagne

http://ainsel-art.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du langage

Message par Hagel le Mar 27 Oct 2015 - 14:28

@Fennec c'est pour toi ça ^^



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.

Hagel



Nombre de messages : 32934
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du langage

Message par Okraw le Ven 6 Nov 2015 - 15:33

Bonjour;

Erin; Entièrement d'accord avec toi - j'ajouterai que, pour moi, la parole est l'un des outils les plus puissants que nous sommes susceptible d'utiliser; je m'appuie notamment sur le raisonnement Toltèque, qui parle de "Verbe créateur" (et qui nous enjoint d'ailleurs à garder la parole impeccable pour cette raison). Pour eux, la plus petite parole que nous libérons possède le pouvoir d'agir sur le monde qui nous entoure ainsi que sur nous-même; quelque chose d'assez logique si nous y greffons la notion d'énergie et de fréquence - chaque parole libérant une certaine énergie, il serait ainsi possible de contrôler énormément de choses par ce biais.

En dehors même de la chose ésotérique, le langage est ce qui structure notre pensée, ce qui permet de nous exprimer, de qualifier et de qualifier le monde qui nous entoure - il nous permet de poser notre vision des choses et même, parfois, d'influencer celle des autres; et, toujours sans toucher au côté ésotérique, je pense que les mots et le langage a également un grand pouvoir sur notre inconscient - dans le sens où, utiliser certain mots plutôt que d'autres nous permettrait de faire passer une idée, à la fois pour les autres, mais également pour nous et ce, sans nous en rendre compte. Pour prendre un exemple concret: j'ai remarqué que les personnes possédant un vocabulaire limité l'étaient aussi bien souvent dans leur caractère. Cela ne serait-il pas du au fait que, faute de mots pour nuancer leurs ressentis, ils auraient des difficultés à approfondir leurs pensées, leur caractère et se contenteraient à une expression superficielle de leur être? Ces personnes resteraient, comment dire, un peu "bloquées" , ne pouvant pas ouvrir certaines portes de leur esprit, faute de détenir les clés adéquates....?

Okraw
Energie libre

Nombre de messages : 8
Pratiques magiques/ spiritualité : Méditation, lithothérapie, introspection, étude et compréhension.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du langage

Message par Seelie le Ven 6 Nov 2015 - 16:47

Okraw, ton dernier paragraphe est très intéressant, et je n'aurais pas songé à formuler les choses de cette façon. Pour ma part, je reliais ça à un manque de sensibilité, mais sans doute y a-t-il une sorte d’interaction entre les deux.

Je ne suis pas certaine que cela ai un lien avec l'ésotérisme mais il est souvent dit que les mots blessent parfois plus que bien des douleurs plus concrètes. Ainsi, les mots ne sont pas anodins sur toutes sortes de plans.

Seelie
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 127
Pratiques magiques/ spiritualité : là pour apprendre
Localisation : Bretagne

http://ainsel-art.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du langage

Message par Fennec le Ven 6 Nov 2015 - 19:15

Bonsoir Seelie,

Il faut prendre en compte notre enveloppe physique, au travers des neurosciences comme c'est fait sur ce forum. Mais cela dit, la psychanalyse est une discipline qui ne manque pas de faits troublants.
D'ailleurs il y'a un courant qui réunit les deux : Arrow Neuropsychanalyse (wiki)
Mais en France, il n'a pas vraiment eu de succès.

Dans sa "Nouvelle conférence d'introduction à la psychanalyse", Freud se risquait à aborder avec méfiance l'occultisme.
Sans parler de la religion et des croyances en général ^^, qu'il réduisait à une façon de sublimer les pulsions. Il était athée, et beaucoup de psychanalystes se maintiennent dans encore dans ce postulat. J'ai vu qu'il y'avait toutefois des exceptions, des personnes croyantes qui se positionnaient dans un versant psychanalytique avec un soupçon d'ethnopsychiatrie.

Selon lui, un problème pouvait se régler totalement et directement à la source au travers des énergies. Cela m'imposait un questionnement existentiel. Car si nous ne sommes régis que par des énergies, quel place pour le langage ?
Beaucoup de facteurs peuvent se prendre en compte et s'entremêlent souvent : énergétiques, physiques, psychologiques, psychiques, environnementaux, génétiques, sociaux, etc.  ça paraît évident, pourtant on a regroupé chacune d'elles en une spécialité, donc le spécialiste s'occupe de celle qui le concerne (et prend plus ou moins en compte les autres, ça dépend de lui).  Ainsi par exemple, le médecin s'occupera du plan physique, le magnétiseur de l'énergétique (le corps ou les failles énergétiques dans une maison par exemple), le psy du psychologique.

Sans compter qu' il n'y a pas que la médecine occidentale ni les mêmes référentiels énergétiques du magnétiseur pour le soin, malgré la mondialisation, il y'a tellement de façons de voir les choses!
Tu te réfères à Lacan, et comme tu le précises dans tes mots, "l'inconscient est structuré comme un langage" selon sa vision. Donc je supposerais que l'énergie de chacun est singulière par le lien qu'elle construit par rapport à la culture dans laquelle a émergé son langage (avec différents degrés de culture : familiale, nationale, etc). Ces symboles vont modeler l'énergie, et c'est aussi pour cela qu'une méthode de soin énergétique ne peut pas convenir à tout le monde, ne sera pas toujours efficiente.
Pour moi,  le symbole/le langage est ce qui va créer une voie pour l'énergie, "la formater", la réguler, pour la concrétiser, la conscientiser, ou l'extérioriser.

Dans cette suite d'idée, il serait aussi intéressant d'aborder le langage et l'énergétique dans l'écriture. Je pense tout de suite à l'écriture chinoise qui est très particulière dans son fonctionnement (elle a sa particularité de se situer dans un entre-deux : elle n'est pas une pure transcription phonétique, ni un système d'alphabet, et elle n'est pas non plus dans la représentation de choses).
En sachant aussi qu'originellement, elle était ancrée sur un système divinatoire et cela a engendré un lien fort avec le concept de "destin", toujours très présent dans la pensée chinoise actuelle. L'écriture régit la destinée (donc on peut imaginer l'importance du nom...). Mais je ne suis pas suffisamment calée sur l'écriture d'un point de vue énergétique, cela pourrait être intéressant...


avatar : Nikolai Burdykin El rapto de Europa

Fennec



Nombre de messages : 2048
Pratiques magiques/ spiritualité : Tarot, médiumnité, éléments
Localisation : A l'Ouest !

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du langage

Message par Epicouros le Ven 6 Nov 2015 - 20:04

Bonsoir Seelie, l'homme est un animal social qui a développé des liens particulièrement complexes avec ses congénères de façon à pouvoir dégager une énergie collective. Le rôle du langage est chez lui décisif, car c'est bien grâce à cette capacité qu'il a pu entreprendre des actions d'envergure, pour se nourrir, se protéger, s'éduquer, bâtir des cités...etc.
Par ailleurs, et si vous souhaitez développer vos recherches, vous devriez vous intéresser à la notion de logos.

Epicouros


Nombre de messages : 32
Pratiques magiques/ spiritualité : Naturalisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du langage

Message par Seelie le Ven 6 Nov 2015 - 21:27

Merci Fennec, c'est absolument passionnant.

Je ne connaissais pas l'existence de ce courant de neuropsychanalyse ! Et je me réjouie d'apprendre son existence ! (car j'ai trop souvent observé les guerres entre ces différentes courants de la psychologie)


à vrai dire le bouquin dont je parle commence par cette conférence où il aborde à reculons cette notion d'occultisme. Mais je n'avais pas terminé ce même livre au moment où j'ai posté le message. C'est désormais fait et le dernier chapitre explique comme tu le dis, que la religion est une façon de se rassurer en que, en gros, seule la science rationnelle est raisonnable (je caricature mais c'est ça dans les grandes lignes). ça m'a plongée dans un questionnement existentiel assez douloureux d'ailleurs.

Je suis assez d'accord avec toi pour le langage comme vecteur d'énergie. J'en étais moi-même arrivée à une conclusion approchante sans vraiment me le formuler.
ça me fait un peu penser à ce que j'avais lu sur le forum à propos de la différence entre charger et programmer. Le langage pourrait être ce qui programme en quelque sorte.
J'ai pour ma part tendance à penser que différentes approches de soin sont complémentaires et je ne suis pas certaine qu'il faille donner l'exclusivité à une en particulier. Mais comme tu l'as souligné, "un spécialiste s'occupe de ce qui le concerne" et j'ajouterais que lorsqu'on se spécialise, on finit par être tellement habité, passionné et convaincu par son domaine d'étude, que l'on devient sans doute un peu moins objectif (enfin c'est mon ressenti). Cela dit, chacun peu donner l'orientation qui lui convient pour se qui est de se soigner.
Si on poursuit ton hypothèse, je me demande qui du travail par le langage (à travers la psychanalyse) ou du travail énergétique agit "à la source" comme semblait le dire si sûre de lui le monsieur à qui j'ai eut affaire. Je ne sais pas si on peut vraiment trancher pour ma part.

Au passage, je précise que la personne dont je parle mettait tout dans le même sac, pour ce qui est des psychothérapies, aussi bien la psychanalyse (qu'il ne connaissait manifestement que de nom) que la psychiatrie, les thérapies brèves ou celles non reconnues, tous avaient l'étiquette de charlatant pour lui. Cela témoigne pour moi d'une grande méconnaissance de ce qu'il accusait.
Ce qui motivait son propos, c'est que son travail au travers des énergies offrait des résultats immédiats, ce qui n'est certes pas le cas d'une analyse de plusieurs années. Pourrait on dire que décharger prend moins de temps que déprogrammer si je reprends ma comparaison ? (comparaison peut-être hasardeuse, je m'en excuse). Seulement, je me demande aussi si défaire un "vecteur" (celui d'un conflit lié au langage) un peu comme on retirerait l'aiguillage d'une voie ferrée ne permettrait pas de stopper l'acheminement des énergies qui causeraient le symptôme ? J'irais même jusqu'à me demander si le traitement des énergies n'est pas que temporaire, l'aiguillage étant toujours présent ? Mais ce n'est qu'un questionnement et je ne peux rien affirmer, j'ai de bien trop faible connaissances dans le fonctionnement des énergies, je n'en sais même presque rien !

Concernant l'écriture, ce que tu explique est très intéressant. Cela me fait penser à quelque chose que j'avais lu concernant Lacan qui faisait la distinction entre le signe et le signifiant. Je ne suis pas du tout sûre d'avoir bien assimilé la différence en question mais ça me faisait l'impression que le signe pourrait être la lettre et le signifiant ce que nous évoque le mot composé de ces même lettres, par exemple. Alors effectivement, le signe chinois fonctionne différemment. Je m'imagine que peut-être l'énergie d'une écriture avec un alphabet comme le notre est liée au signifiant et non au signe, quand dans l'écriture chinoise, les deux se confondent.

Est ce que ça voudrait dire qu'il se dégage une énergie particulière dans les lieux comme les bouquinistes ou les bibliothèques ? à vrai dire ce serait à peine étonnant vu l'ambiance qui s'en dégage ! ^^



Epicouros, qu'est ce que le Logos ?



-


Dernière édition par Seelie le Sam 7 Nov 2015 - 8:19, édité 1 fois

Seelie
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 127
Pratiques magiques/ spiritualité : là pour apprendre
Localisation : Bretagne

http://ainsel-art.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du langage

Message par Epicouros le Ven 6 Nov 2015 - 21:51

Est ce que ça voudrait dire qu'il se dégage une énergie particulière dans les lieux comme les bouquinistes ou les bibliothèques ? à vrai dire ce serait à peine étonnant vu l'ambiance qui s'en dégage ! ^^
Il se dégage toujours de l'énergie des livres. Le livre c'est l'esprit éternel, écrit par un homme vivant, mort dans le monde naturel pour un autre homme.

Epicouros, qu'est ce que le Logos ?
https://fr.wikipedia.org/wiki/Logos

Epicouros


Nombre de messages : 32
Pratiques magiques/ spiritualité : Naturalisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du langage

Message par Seelie le Ven 6 Nov 2015 - 23:02

@Epicouros a écrit: Il se dégage toujours de l'énergie des livres. Le livre c'est l'esprit éternel, écrit par un homme vivant, mort dans le monde naturel pour un autre homme.

ça me parle beaucoup ! Le livre est un objet tellement particulier !
Je débute en éso, j’ignore des choses qui peuvent sembler évidentes ^^

Merci pour ta piste sur le Logos, c'est un mot qui se prête très bien à ce sujet.

Seelie
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 127
Pratiques magiques/ spiritualité : là pour apprendre
Localisation : Bretagne

http://ainsel-art.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du langage

Message par Epicouros le Sam 7 Nov 2015 - 12:43

Hello, si ça te parle tant mieux ! Ce n'est pas pour rien que les religions du livre ont autant d'influence. Pour ce qui est de l'ésotérisme, je t'avoue volontiers que moi non plus je n'y connais pas grand chose. A vrai dire je ne m'y intéresse que très peu, voire pas du tout, mais bon, il faut être curieux.
En ce qui concerne le logos, oui, c'est ce que je me suis dit en lisant ton sujet, j'ai mis le lien wikipedia mais il évident que c'est un peu léger, néanmoins ça te permettra peut être de découvrir de nouveaux horizons, nouvelles orientations, faire de nouvelles recherches...etc.
Au plaisir.

Epicouros


Nombre de messages : 32
Pratiques magiques/ spiritualité : Naturalisme

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum