La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Culture de la mandragore
par Salazius Ven 21 Avr 2017 - 15:28

» Beltane : Rituels, Recettes & Histoire du 1er Mai, Mélanie Marquis
par Hagel Ven 21 Avr 2017 - 0:46

» Trou noir dans le champ visuel est ce que cela vous parle ?
par Ha aH Jeu 20 Avr 2017 - 19:59

» Plantes & Encens de Purification, Arnaud Thuly
par Kel Jeu 20 Avr 2017 - 8:57

» Destin et libre arbitre
par Hermion Mar 18 Avr 2017 - 21:51

» besoin d'une explication. que m'est il arrivée.
par pati Mar 18 Avr 2017 - 13:30

» Voie de main gauche
par Mudra Dim 16 Avr 2017 - 23:13

» Beltane : Rituels, Recettes & Histoire du 1er Mai, Mélanie Marquis
par Hagel Ven 14 Avr 2017 - 18:34

» miroir
par Seelie Ven 14 Avr 2017 - 10:18


Comment les traditions ésotériques se perdent-elles ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment les traditions ésotériques se perdent-elles ?

Message par FruitdelaPassion le Ven 6 Jan 2017 - 14:03

Bonjour à tous,

J'espère que je poste au bon endroit, n'hésitez pas à me signaler si mon post est inapproprié.

Alors en fait j’ai des questions concernant la transmission des pratiques magiques, ésotériques, alchimiques, etc. etc.

De manière générale, je me demande comment ça se transmet malgré les oppressions qui peuvent exister ? Ca me fascine de savoir  

Et par ailleurs, j’ai du mal à imaginer comment, alors que la magie est efficace, produit des résultats avérés, etc. comment personne ne le sait, ou très peu ?

Je me doute qu’on est dans une société qui cultive son déni des pratiques spirituelles, qui a perdu pas mal de traditions, mais on est aussi passé par des phases —et c’est encore le cas à plusieurs endroits aujourd’hui— ou la science était/est très liée à la spiritualité, alors je ne comprends pas pourquoi ça n’a pas été quantifié, étudié, et comment ça c’est perdu, comment ça se fait qu’on se retrouve aujourd’hui avec des gens qui pensent que c’est une histoire de croyance et pas de résultats pratiques, comment ça se fait que les gens n’entendent pas, ne voient pas, pensent simplement comme une évidence que ça n’existe pas ?

Je suis quasi sûr que si on leur mettait des preuves par exemple, d’une expérience d’alchimie, sous les yeux, ils ne voudraient pas la voir. Mais en même temps, si il y avait des preuves régulières, des expériences vérifiées par des chercheurs, etc., ça se saurait non ? Ou c’est juste moi qui ne les ai pas vues ?

Idem, je sais bien que les personnes qui ont ces pratiques sont souvent persécutées, opprimées, voire assassinées, etc. mais ça n’explique pas comment c’est pas une évidence pour tout le monde que ça fonctionne, juste ?

La base du raisonnement, c’est juste que si un truc produit des résultats concrets, normalement, ça se sait, d’expérience genre, ça prend de l’ampleur, ya toujours des médias, des gens qui en parlent, etc. etc.

Si c’était commun à une époque, ou évident, comment ce savoir c’est perdu ?  

Tl ; dr : pourquoi personne est au courant que ça marche ?

Merci d’avance pour vos réponses, j’espère ne pas être pénible, ou posées des questions déjà dites et redites,

Bonne soirée à tous,

A.
avatar
FruitdelaPassion
Energie libre

Nombre de messages : 18
Pratiques magiques/ spiritualité :

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les traditions ésotériques se perdent-elles ?

Message par moatib le Ven 6 Jan 2017 - 17:02

"comment ça se fait que les gens n’entendent pas, ne voient pas, pensent simplement comme une évidence que ça n’existe pas ? "

libre arbitre et puis de toute façon niveau sécurité psychologique il est plus facile  de nier ce phénomène que de l'accepter. parce que quand on y réflechit bien, ,notre  carte de la réalité  est vite explosée ainsi que certains nombres de repères et de pseudo vérités que l'on tenait pour acquises...

secondo " la masse" n'aime pas ce qui est différente d'elle :=)
avatar
moatib
Courant énergétique

Nombre de messages : 355
Pratiques magiques/ spiritualité : "un éternel chercheur...."

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les traditions ésotériques se perdent-elles ?

Message par FruitdelaPassion le Ven 6 Jan 2017 - 21:34

Hey Smile merci de ta réponse.

J'entends tes arguments, mais en fait je ne comprends toujours pas.
"notre  carte de la réalité  est vite explosée ainsi que certains nombres de repères et de pseudo vérités que l'on tenait pour acquises... "
C'est vrai, mais pourquoi sont-ce ces vérités ("l'eso est une fumisterie et la magie n'existe pas + l'alchimie c'est du flan") que l'on tient pour acquises ? Comment ça c'est construit, et à quel moment ? C'est ça qui me pose question.

De plus, peux-tu préciser ce que tu veux dire par "libre arbitre" ?

Bonne soirée,

A.
avatar
FruitdelaPassion
Energie libre

Nombre de messages : 18
Pratiques magiques/ spiritualité :

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les traditions ésotériques se perdent-elles ?

Message par L'Impératrice d'Alcove le Ven 6 Jan 2017 - 22:45

SalutàSion

Je vais essayer de vous répondre au niveau de la France dans un premier temps.

Comme vous l'avez dit, on parle généralement de tradition, donc de chaine d'or qui se perd à travers le temps. Les gens "croient" car avant tout et pour tout ils côtoient encore des praticiens qui font autorités toutes disciplines confondues et c'est là où ça blesse. Je vais vous parlez du point de vues des traditions et non de l'ésotérisme moderne très éclectique.

Tout d'abord la France est un pays de tradition chrétienne qui interdit la magie et a lutée périodiquement contre l'astrologie et la magie, d'une manière générale l'église professant les prêtres comme seuls intermédiaires entre le divin et les hommes, elle se méfie beaucoup de tout ce qui est occulte. Le terrain est donc peu fécond de base.

En occident, la religion la plus favorable aux sciences occultes est l'islam qui est dogmatiquement très conciliant contrairement à ce qu'on dit de nos jours. Les musulmans ont donc incorporés les traditions anté-islamiques paiennes et ont surtout traduit tout le corpus des sciences grecques. On traduit les traités médicales, puis à l'époque la médecine demande une connaissance de l'astrologie donc on traduit les manuels d'astrologie et on finit par traduire des traités de magie. On construit des observatoires et il y a un grand engouement pour les sciences.

Pendant ce temps là, en France, c'est plutôt l'age sombre et du coup, il existe une grosse dépendance des traités arabes. Il n'y a pas encore d'ordinateur exécutant les cartes du ciel automatiquement, pas d'observatoire, du coup on est obligé d'attendre les éphémérides arabes qui, lorsqu'elles arrivent, sont généralement périmée depuis déjà plus d'une année. Ce facteur rajouté à des pertes de connaissance comme par exemple sur quoi se base la construction du zodiaque à fait que l'astrologie est devenue de moins en moins rigoureuse jusqu'à donner nos horoscopes quotidiens.

On ne peut hélas pas en vouloir à des esprits réfléchie d'avoir condamné ces systèmes qui devenaient de plus en plus dégénérescent. A l'heure actuelle il n'existe que très peu de courants d'astrologie s'intéressant à une réhabilitation de cette discipline par la traduction et l'étude de textes anciens.  

Initialement il n'existe pas de magie sans connaissance astrologique.
Lorsque les traités arabes sont traduit ils sont censurés, une perte assez conséquente de connaissant a lieu. A l'heure actuelle, beaucoup de gens se contentent de lire la Philosophie Occulte d'Agrippa sans chercher les sources qu'ils à utiliser, il s'agit de morceaux de traités arabes mal assimilés.

Du coup, le monde chrétiens français va tenter de remplacer la science (occulte) par de la Foi. Il n'y aura plus de donnés astrologiques précises, au mieux des indications d'heure planétaire. Par contre, on remplacera cela par de très nombreuses oraisons, bénédictions, hymnes. Vous pouvez voir par exemple les écarts entre un rituel d'évocation du Saint Ange Gardien dans la tradition musulman, dans la tradition juive (Abramelin) et la tradition chrétienne (Anacrise).

[Edit: il existe mieux que l'abramelin au niveau de la tradition juive au sein de la mystique des palais, mais ce n'est pas vraiment le débat ici]

La magie devenant essentiellement un acte de Foi, il est normal qu'elle aussi ait connue des détracteurs pour être rangé aux ranges des superstitions.

Seule l'alchimie a réussie à se maintenir et les derniers ordres occultes européens (Rose-Croix) se concentraient sur son étude. Je ne sais pas exactement pourquoi, mais eux aussi ont fini par disparaitre. Déjà chez les arabes l'alchimie devenait de plus en plus "chimique" la transmission au monde latin à accéléré ce processus et on ne sait pas toujours différentier un texte proto chimique ou alchimique de cette époque si on ne connait pas bien l'alchimie. Par exemple des universitaire ont écrit un livre sur une femme dite "alchimiste" car son traité parlé d'antimoine (composant central dans certaines voies alchimique) Je pense que c'est la discipline qui c'est le mieux conservée en France, elle n'a commencer à dégénéré qu'il y a quelques temps avec l'idée d'alchimie spirituelle. En effet, l'alchimie demande de gros sacrifice, de temps au niveau de l'étude, de place et surtout financier pour le matériel. Au final, très peu de gens travaille au laboratoire et c'est pour ça que l'alchimie spirituelle à tendance à être préférée.

Actuellement il n'y a peu de personne suivant des traditions ou travaillant très rigoureusement sur des systèmes métaphysiques complets. Cela demande beaucoup de temps, de connaissance, d'investissement financier. Il existe de plus en plus d'initiative dans ce sens dans le monde anglophone, mais cela risque d'être long en France. C'est pour cela qu'une bonne partie des gens préfèrent migrer directement vers l'Orient pour des raisons de facilité. Smile

Amicalement
L'Imp'
avatar
L'Impératrice d'Alcove
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 196
Pratiques magiques/ spiritualité : Non-Conformisme
Localisation : Le Kosmos

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les traditions ésotériques se perdent-elles ?

Message par FruitdelaPassion le Sam 7 Jan 2017 - 0:06

L'imp : je te remercie pour ta réponse — rapide, développé, efficace.

On a tendance à imaginer les praticiens de ces disciplines/traditions comme des illuminés (sans doute a cause des liens avec les croyances religieuses donc tu parlais, ou des superstitions), donc ça fait très plaisir d'être mis face à un développement historique et rigoureux ~ enfin disons une approche très pragmatique de tout ça.

Pour l'ordre de la Rose-croix, il sont encore en activité non ? Enfin, sans doute très minoritairement, et ils n'ont plus l'impact ou la légitimité qu'ils pouvaient avoir auparavant, mais ils n'ont pas totalement disparu !

Du coup, en dehors de la France, notamment en Inde par exemple ou dans certains pays africains (alors là pour le coup j'y connais vraiment rien du tout), il y a sans doute des cultures qui s'appuient beaucoup plus sur ce genre de traditions reconnues par tout le monde ?

Par ailleurs, ça ne te dérangerait pas de me parler un peu d'alchimie spirituelle ? C'est un concept qui m'est étranger .~.

Merci encore de ta réponse enrichissante et bonne soirée à toi,

A.
avatar
FruitdelaPassion
Energie libre

Nombre de messages : 18
Pratiques magiques/ spiritualité :

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les traditions ésotériques se perdent-elles ?

Message par L'Impératrice d'Alcove le Sam 7 Jan 2017 - 0:49

SalutàSion

Actuellement, il existe encore des groupes se revendiquant de la Rose-Croix, mais ils n'ont pas de filiation, ni de rapport avec les anciens groupes rosicruciens.
Si il existe encore des groupes, ils sont alors secret dans tous les sens du terme. J'ai tendance à en douter, mais je suis plutôt pessimiste sur ce genre de sujet.

En Inde, des disciplines comme l'astrologie ou l'ayurvéda sont considérées comme des sciences. Après il y a de nombreuses disputes au sujet des sciences occultes vu le nombre de secte il existe.

Pour les pays d'Afrique, cela dépend car très inégal. Il existe encore des choses très intéressant au Bénin, par contre les nouvelles formes de vaudous sont très édulcorées. Par contre, il y a toujours de la dévotion, oui.

L'alchimie spirituelle est une vision contemporaine de l'alchimie. En gros, elle oublie la confection de la pierre philosophale et se contente simplement de récupérer des principes comme changer le plomb en or, des mots qui sonne "bien" comme le mot transmuter et transposer ça sur le corps humain plutôt qu'au laboratoire.
Le problème c'est que personne n'arrive à interpréter des traités classiques d'alchimie d'un point de vue spirituel.

Amicalement
L'Imp'

avatar
L'Impératrice d'Alcove
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 196
Pratiques magiques/ spiritualité : Non-Conformisme
Localisation : Le Kosmos

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les traditions ésotériques se perdent-elles ?

Message par FruitdelaPassion le Sam 7 Jan 2017 - 1:39

@L'Impératrice d'Alcove a écrit:
Actuellement, il existe encore des groupes se revendiquant de la Rose-Croix, mais ils n'ont pas de filiation, ni de rapport avec les anciens groupes rosicruciens.
Ah, au temps pour moi dans ce cas, je n'ai fait qu'une recherche rapide. Pour ce qui est des groupes secrets, ça reste de l'ordre de la supposition.


[…] transposer ça sur le corps humain plutôt qu'au laboratoire.
Le problème c'est que personne n'arrive à interpréter des traités classiques d'alchimie d'un point de vue spirituel.
transposer sur le corps humain ? Intriguant. Je vais essayer de me renseigner un peu là-dessus.

Merci beaucoup de tes réponses,

Bonne soirée/nuit,

A.
avatar
FruitdelaPassion
Energie libre

Nombre de messages : 18
Pratiques magiques/ spiritualité :

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les traditions ésotériques se perdent-elles ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum