La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Que ressentez-vous qui vous permette de savoir que vous percevez au niveau de l'akasha ou de l'astral ?
par Mira Mar 17 Oct 2017 - 23:19

» Médiumnité et réaction épidermique
par Sylice Mar 17 Oct 2017 - 16:42

» Bénévole tirage/exercice tarot Marseille
par pati Jeu 12 Oct 2017 - 18:46

» la sourcellerie
par Fennec Lun 9 Oct 2017 - 21:00

» étape
par Coeurdedragon Lun 9 Oct 2017 - 9:21

» Proposition de tirage
par aude56 Jeu 5 Oct 2017 - 8:56

» Dossier Septembre 2013 : Aikido
par Douceur Mer 4 Oct 2017 - 17:23

» Le télétouché
par Fennec Mer 4 Oct 2017 - 10:02

» Votre médiumnité, comment la vivez vous?
par chapsou Mar 3 Oct 2017 - 20:58


J'ai joué avec le feu, besoin de repère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

J'ai joué avec le feu, besoin de repère

Message par utoplante le Lun 27 Fév 2017 - 15:32

Bonjour...

Dans ma vie de tous les jours, je suis habituée de me comporter de différentes façons selon à qui je m'adresse. Je m'ajuste au gens, je tente de ne pas trop les juger et de sentir cette compréhension, quitte à me faire piétiner temporairement dessus pour la bonne cause.

Ma relation amoureuse vient de se dissoudre à cause d'un manque flagrant de communication verbale et non verbale. Il ne me rendait pas toujours heureuse, mais j'avais de l'amour pour lui, un grand intérêt pour lui, pour son histoire passée, pour sa vie quotidienne et ses intérêts. Il était très sensible et rapidement affecté par le comportement des gens, tout comme moi. Il était mon miroir.

Je n'ai jamais senti un lien aussi profond qu'avec lui. Mais un soir, alors que je revenais de mon second jour de travail, il avait fait le ménage, il était radieux de lumière et moi, en contre partie, je n'avais plus rien à offrir, j'était simplement fatiguée de ma journée et je ne pouvais qu'observer sa joie. Seulement, je voulais tout de même passer du bon temps avec lui. Ça ne s'est pas bien passé. Nous avons tous les deux fumé de la mari... et je le regrette amèrement.

Soudainement, j'étais hyperconsciente de mon environnement, de mes émotions intérieures face à la façon dont il se comportait avec moi. Je réalise que je n'arrivais pas à les laisser s'exprimer naturellement par le corps. Je me suis rendu compte que la façon dont il agissait avec moi faisait remonter en moi d'anciennes blessures du passé, je n'avais plus confiance en moi et à mes yeux, je ne méritais pas toute cette attention bizarrement dirigée vers moi comme s'il se sentait obligé de prendre soins de mon enfant intérieure alors que je ne voulais que sentir une connexion d'égale en égale avec lui. Je me suis laissée devenir vulnérable, j'ai eu une crise d'anxiété. Et sa réaction a déterminé qu'il n'était pas l'homme que je croyais connaître.

Effectivement, il était sensible, mais il était déboussolé par ma panique. Je grelottais, j'avais envie d'aller au toilette, j'avais de la difficulté à lui expliquer ce qui se passait en moi, j'étais en mode survie alors je ne pouvais plus lui prêter attention. Il riait de la situation tellement cela le rendait nerveux, il a réalisé l'innocence de l'amour que je lui tenais, il a compris comment je me sentais par rapport à lui, je me sentais en sécurité lorsqu'il agissait en grand frère. J'étais confortable dans cette énergie, alors je me suis permis de vivre ce moment pleinement, mais il a vite perdu patience, et cela s'est vu lorsqu'il commençait à mélanger son attirance physique pour moi et pour mon rôle de petite fille avec son impatience. Il devenait insistant dans ce qu'il voulait, j'avais l'impression qu'il me faisait parfois du chantage, je me sentais de moins en moins en sécurité. Je lui ai demandé s'il tentait de m'intimider. Il fut surpris, il fut comme réveillé, comme une révélation, une prise de conscience. Il a admis que son comportement ne se prêtait pas à la situation, mais il trouva cela drôle et en ria. Je riai avec lui pour nous donner le sens de l'ironie que l'on venait de vivre et pour ainsi éviter qu'il rit de nervosité...

Mais vint ensuite qu'il me donna l'impression d'avoir oublié tout ce que l'on venait de vivre et il devint très collant, très affectueux et voulait que l'on se rapproche sensuellement parlant, mais moi qui était encore prise par le stress de ce que nous vivions n'était pas à l'aise. Bref, je me suis senti presque forcé physiquement et ma réaction, au lieu de me battre pour moi-même, fut de lui faire confiance aveuglément qu'il n'était pas ce genre de personne. Donc maladroitement, je lui ai dit que j'étais mal à l'aise et que s'en était trop pour moi et du coup, il commença à me reprocher d'avoir changer d'idée, de pleins de choses que je ne comprenais pas.

À ce moment, mon coloc est arrivé, je suis allé le voir, il a vu tout se suite que ça n'allait pas, j'avais besoin de sa présence pour m'aider à convaincre mon ex copain à se rhabiller et à aller dormir chez lui, ce que je fis, mais il restait coucher dans mon lit, immobile à nous regarder avec un air qui montrait sa déception sérieuse. Je lui ai fait beaucoup de peine, j'étais hors de moi et je sens que lui aussi.

Vous vous demandez maintenant sûrement pourquoi j'écris tout cela ici... j'ai l'impression d'avoir mal usé de l'empathie, je ne sais pas pour vous, je ne sais pas si j'ai bien fait de le mettre à la porte aussi intensément, la situation ne semblait pas aussi dramatique de son point de vue, avec du recul, mais moi je vivais une réalité terrifiante et je n'arrivais pas à me détacher du potentiel danger de me faire utiliser et manipuler physiquement et mentalement par lui, car je le sentais plus fort que moi de ce point de vue et incapable d'entrer dans ce jeu dangereux. Je ne comprends pas comment une telle situation peut changer du tout au tout en seulement l'instant de quelques heures.

Il m'a parru changer de personnalité maintes fois et moi aussi. Je me suis sentie confuse dans ma perception de la relation à plusieurs reprises... ai-je un problème ? Ai-je besoin de m'isoler du monde tant et aussi longtemps que je ne saurai être authentique et vraie envers moI-même pour éviter les ravages émotionnels chez les autres ? Aurait-il fallu que je sois plus ferme quitte à donner l'impression d'être folle et en sur-réaction agressive ?

Merci du moins pour ceux qui ont pris le temps de lire...
avatar
utoplante
Energie libre

Nombre de messages : 21
Pratiques magiques/ spiritualité : Médiation, pleine conscience

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai joué avec le feu, besoin de repère

Message par Wenlun le Lun 27 Fév 2017 - 16:48

Bonjour,
De mon point de vue, je pense que se préserver est un bon réflexe ! Peu importe son point de vue,  c'est toi qui était mal,  et quand on a besoin de se recentrer et de souffler je pense qu'il est dans l'intérêt de tout le monde de le faire, sinon impossible d'avoir du recul sur la situation.
Car après tout,  pourquoi le problème viendrait forcément de toi ? Peut être que cette personne n'est pas si saine que ça ^^

En se qui concerne l'empathie, je ne pense pas que ne plus côtoyer personne (pendant une longue période)  soit  forcément constructif Wink cependant prendre du temps pour se "re-centrer" permettrait d identifier, ta façon de fonctionner,  ton ressenti pour que face aux gens tu puisses mieu savoir ce qui vient de toi ou non et donc pouvoir faire la part des choses !

Je vois que tu pratiques la méditation,  as-tu essayer les vidéos d'hagel sur les chakras ? Penses tu a travailler ton ancrage ? Je suppose que une fois tes propres energies harmonisées il te serait plus facile de mettre en place des protection du type "bulle de protection" . Qui te permettrait d'être moins affecté par les émotions des autres, Technique qui demande un minimum de visualisation mais qui dans mon cas est très efficace ! (notamment dans la foule)

J'espère avoir pu t'aider
À bientôt
Wenlun
Smile
avatar
Wenlun
Energie libre

Nombre de messages : 18
Pratiques magiques/ spiritualité : Prieres, rituels, meditation, mediumnité
Localisation : Franche-Comté France

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai joué avec le feu, besoin de repère

Message par utoplante le Lun 27 Fév 2017 - 22:41

Merci Wenlun,

Ce matin, j'ai appelé chez sa mère, qu'il a décidé d'aller voir, suite a notre rupture. Je voulais savoir comment il se portait, évidemment en sachant que c'était difficile pour moi, ce devait forcément l'être pour lui aussi. C'est sa mère qui me répondit en me faisant savoir que son fils était absent. Beaucoup de mécontentement dans sa voix, elle haussait le ton. Je la comprends, c'est sa mère, mais elle m'a fait sentir d'où venait le tempérament de mon ex copain et c'était très désagréable. Ne voulant pas me laisser entrainer dans l'engrenage de la colère, je lui ai fait savoir, en mi-pleurant, mi-bégaillant, que j'allais attendre de parler directement à son fils plutôt que de lui laisser jouer le rôle de l'intermédiaire qui n'a qu'une version de l'histoire et qui y tient, non surprenament.

Une fois de plus, je me suis laissée affecter par l'énergie négative d'une personne que je n'ai jamais rencontré dans ma vie et de qui j'ai entendu parler quelques fois seulement. J'ai senti que ma réaction impulsive naturelle aurait été de répliquer avec autant de force, comme je l'aurais fait auparavant, mais je tente de m'éloigner de ces scénarios, car comme lui, j'ai vécu une enfance difficile, seulement moi, avec une mère alcoolique bipolaire et un père pervers narcissique, donc je savais ce quec'était de vivre dans un milieu de violence psychologique et de détresse physique...

Je pratique beaucoup mon ancrage à tous les jours, de différentes manières, à la recherche constante d'un rythme de vie idéale. Souvent, je m'aide de ma respiration, mais je prends soins également de garder une hygiène de vie qui me convient (bien manger, s'hydrater, faire de l'exercice, aller à l'extérieur, rester ouverte aux alternatives médicales).

J'ai cru qu'il était l'homme de ma vie. J'avais eu une vision quelques semaines avant que nous ne commencions à nous fréquenter. Je me voyais dans un miroir, tatoué sur le torse et le ventre un poisson asiatique (pour moi, il représentait la sensualité) et dans le dos, des ailes noires, des yeux et un museau de tigre. Il est signe de feu, comme moi, nous sommes Lions, il se donnait le titre de fuego, il m'appelait sa tigresse, nous avions une vie sexuelle très sensuelle et il avait un petit côté mesquin, comme moi. Une fois lorsque nous étions ensemble, il reçu une lettre l'informant qu'il avait hérité d'un miroir de la mort de son père. C'était le seul bien qu'on lui avait laissé... il me disait que c'était très significatif pour lui d'avoir ces nouvelles au moment où il me rencontrait, puisque je lui donnais l'impression d'être son reflet et qu'il était très attaché au miroir. J'ai l'intuition que ce n'est pas terminé entre nous car je m'accroche à mes convictions et mes buts futurs qu'il partage avec moi... je crois que nous nous sommes perdus en chemin, au cours du développement de la relation. C'était si beau, un rêve devenu réalité et au lieu de l'étendre dans le temps, nous avons abusé  de cette fusion, qui nous a mené droit au gouffre.

J'ai l'impression que lorsque je me mets une bulle de protection, ma fermeter se fait plutôt sentir comme de la condescendance ou de l'agression verbale. Je comprends l'intensité de mon pouvoir, mais je déteste voir les gens se sentir mal, car je sais que nous sommes tous connectés. Cela ne m'aide pas dans certaines situations, au contraire, il m'arrive parfois même de me positionner dans le rôle de victime et de tout prendre sur moi à force de comprendre la souffrance ou même le besoin de combler un vide chez les autres (pas tout le monde), surtout avec les gens que j'aime et que je connais bien.
avatar
utoplante
Energie libre

Nombre de messages : 21
Pratiques magiques/ spiritualité : Médiation, pleine conscience

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai joué avec le feu, besoin de repère

Message par Mudra le Ven 3 Mar 2017 - 0:25

Salut utoplante,

J'ai lu tes 2 messages et je ne pense pas que tu sois folle ou en passe de le devenir Smile

En revanche pour ta soirée fumette, je suis presque sur que tu t'es fais un gros bad trip.
D'après ton message, on en retrouve tous les ingrédients; Que ce soit les perceptions exacerbés, la sur-interprétation de ce qu'il t'arrive et des réactions de ton copain, la remonté de souvenirs et d'émotions douloureux, sentiment que l'autre essaye de t'utiliser...

Je compatis, je l'ai déjà vécu pleins de fois avant d'arrêter définitivement de fumer et tout ce que je peux te dire c'est que dans ces moments, on devient comme un paranoïaque: on sur-interprète tout, le moindre grain de sable devient une montagne et une action qui nous aurais laissé de marbre nous touche en plein cœur... mais tous ça tu l'as très bien décrit dans ton premier message

Du coup, si ton copain n'a jamais vécu ça je comprends qu'il n'ait pas pleinement mesuré ta détresse, d'autant plus que lui aussi avait fumé (même si ça n'excuse pas son insistance ni son comportement).
Il y a des chances qu'à ses yeux tu as été juste un peu froide sur le coup, par ce que sans avoir vécu ça, c'est impossible d'imaginer ce que ressent quelqu'un durant un bad, et je ne sais pas toi, mais moi quand je badais, je m'efforçais de ne pas monter mon malaise du coup souvent on pensais que je faisais juste la gueule...

Aussi on peut aussi supposer que ce soit toi qui ait imaginé certaines des intentions de ton copains, puisque durant un badtrip on "délire" au sens psychiatrique... même si ce n'est que durant le temps d'effet des joints et que tout redeviens normal assez vite ensuite.

Sans vouloir faire l'oiseau de mauvais augure mais fumer en étant hypersensible avec un passé hardcore, c'est le combo idéal pour batripper à répétition, encore plus si à côté tu pratiques l'introspection (ce sont des élément récurents pour ceux qui badtrip souvent, d'après ce que j'ai lu sur le web depuis quelques temps, et mon expérience, donc à prendre avec des pincettes).

Sinon, je me suis pas mal reconnu dans comment tu te décris, enfin comment j'étais il y a quelques années encore.
Du coup je te recommandes "imparfait, libre et heureux" je pense que ce bouquin pourrait t'apporter des pistes intéressantes dans la vie, d'autant plus que tu as l'air intelligente, tu devrais pourvoir en faire quelques choses Smile

Sur ce bonne continuation à toi Smile

PS: la j'ai juste abordé un seul aspect de tes interrogation par manque de temps et j'espère ne pas avoir trop répondu à côté de la plaque d'autant plus qu'il y a beaucoup à dire vu la densité de tes messages... en tout cas je te recommande vraiment le livre "imparfait, libre et heureux" puisque l'auteur aborde nombre de point que tu évoques dans tes messages! Smile
avatar
Mudra
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 77
Pratiques magiques/ spiritualité : Exploration des EMC's

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai joué avec le feu, besoin de repère

Message par utoplante le Ven 3 Mar 2017 - 2:59

Merci beaucoup, mudra,

Oui, il me semble que tout ce qui touche aux stupéfiants n'est pas fait pour moi. C'est la deuxième fois que je "badtrip" autant, il faut croire que la première fois n'était pas assez pour me faire apprendre la leçon.

Aujourd'hui, en ayant laissé quelques jours s'écouler depuis la dispute avec mon ancien copain, j'ai décidé de lui présenter mes excuses par courriel pour le comportement que j'ai eu avec lui sans toutefois entrer dans les détails. Je crois que notre mésentente ne s'en tient pas seulement qu'à ma mauvaise utilisation de la marijuana.

J'ai remarqué un changement d'énergie soudain en moi lorsque je me suis connectée psychiquement à lui, en lui rédigeant ma lettre. J'ai eu l'impression d'être envahie par des entités, alors je me suis dessiné une bulle de protection avec les bras. J'étais à la bibliothèque.

Je n'ai que très peu d'expérience en ce qui concerne les esprits et les entités, mais j'ai vraiment eu l'impression de voir des... c'est difficile à expliquer, comme des parcelles de voiles grises ou noir... je vois depuis quelques semaines (depuis ma rencontre avec lui) des filaments blancs, dans l'espace que j'occupe, des "choses" flotter dans les airs, souvent du coin de l'oeil mais parfois aussi (même si plus rare) devant moi.

Bref, en faisant ce mouvement et en me convaincant de la protection que je venais de me faire, j'ai commencé à ressentir des douleurs au cerveau droit et gauche, au haut du dos, à la mâchoir, aux oreilles. Je me suis donc détendu les zones de tensions en gardant un esprit positif que ces maux allaient être guérits et soudainement, j'ai senti la réalité de l'être de Lumière qui se reconnaît et qui se sent libre d'expérimenter la vie comme il le souhaite. Cependant, je me suis aussi sentie convoitée et j'ai senti un grand besoin serein de me protéger davantages. J'ai donc emprunté un guide pratique sur la médiumnité par Rose Vanden Eynden. Je n'ai aucune idée dans quoi je m'embarque. Je sais tout simplement depuis aujourd'hui que j'absorbe très facilement les énergies environnantes et que je dois me trouver des outils pour aider à la gestion et à la purification de mon énergie car j'accumule et les gens de mon entourage et moi-même en sommes affectés.

Je ne sais pas si c'est pertinent, mais j'ai été voir une femme chamaniste qui a pratiqué des soins énergétiques sur moi et qui m'a dit qu'une malédiction avait été jeté sur la famille du coté maternelle. Ma mère m'avait déjà mentionné qu'elle avait joué dans sa jeunesse avec l'ésotérisme mais qu'elle avait rapidement cessé de s'y intéresser et elle me déconseillait même, l'été dernier, de m'y consacrer. Je suis désolée si je régurgites autant d'information en si peu de temps, j'ai enfin le courage d'accepter ouvertement cette partie de moi et de la partager avec des gens sérieux et ouverts d'esprit. En général, les amis à qui je m'ouvre au sujet de mes expériences sont plutôt ouverts à la possibilité que ma réalité soit vraie, mais je sens tout de même du scepticisme et c'est un gros freins dans mon développement psychique et médiumnique. Alors merci à tous ceux qui contribue au forum !
avatar
utoplante
Energie libre

Nombre de messages : 21
Pratiques magiques/ spiritualité : Médiation, pleine conscience

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai joué avec le feu, besoin de repère

Message par An Dared le Sam 11 Mar 2017 - 16:50

Coucou

Je te rassure, les drogues ne sont bonnes pour personnes Wink
D'autant que tu dis faire attention à bien vivre (extérieur, bonne alimentation...etc) donc ne sens tu pas le mal que tu te fais à toi et ton corps lorsque tu en prends? prends en conscience Wink

Ensuite il faut bien apprendre le triangle infernal des rôles bourreau-victime-sauveur.....car ça t'aide à prendre conscience dans quel rôle tu te place selon telle ou telle situation et ainsi y remédier. Car prendre la misère du monde est négatif pour toi. A trop faire attention aux autres on fini par s'oublier soi même, hors c'est soi même qui est plus important. ça parait egoiste, mais ça ne l'est pas. Comment veux tu être bien pour les autres si tu n'es pas avant bien pour toi même ?? Wink

Et pour ce qui est des relations amoureuses....combien de fois je me suis dit "c'est l'homme de ma vie"......on va dire 5/16 hommes au cour de ces 12 dernières années tout ça pour te dire que notre erreur c'est de toujours croire trop vite que c'est la bonne personne. Nous devons plutôt vivre le moment présent et laisser faire le temps, tout en sachant que ce qui doit être sera et ce qui n'a plus besoin d'être s'en va pour laisser la place à meilleur.
Dans les relations souvant l'autre fait travailler des choses en nous, comme tu as pu le remarquer. Et donc on va sortir avec telle personne, cela va réveiller des choses à régler en nous puis quand on aura plus rien à faire avec cette personne, le rupture se fera et on ira avec quelqu'un d'autre qui nous fera retravailler plus en profondeur dessus ou sur autre chose...etc.....on s'affine au fur et à mesure des relations. Une conférence passionante sur le sujet que je t'invite à écoute s'appel "le jeu inconscient des relations amoureuses" de christophe itier (tu la trouveras sur youtube) ça aide à comprendre beaucoup de choses sur les relations amoureuses Smile
Tu travailles sur toi et à ton âge c'est vraiment trés bien alors ne perds pas le bon chemin et continue sans t'inquiéter trop des autres au point d'absorber leur mal être car sinon tu y perdera des plumes.
Bonne route Wink
avatar
An Dared
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 112
Pratiques magiques/ spiritualité : divination, géobiologie, chamanisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai joué avec le feu, besoin de repère

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum