La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Fermeture d'Equinox : merci
par Atoum Hier à 23:10

» merci
par Inconnue Lun 4 Déc 2017 - 22:47

» Forum fermé
par Hagel Sam 25 Nov 2017 - 18:01

» Rituel du pentagramme de renvoi à la terre
par Aurum Jeu 23 Nov 2017 - 20:04

» prière et libre-arbitre
par Shijin Mar 14 Nov 2017 - 15:15

» Lecture énergétique
par moatib Dim 12 Nov 2017 - 16:54

» Larvikite
par pati Dim 12 Nov 2017 - 10:26

» Purifier une pierre
par Coeurdedragon Sam 11 Nov 2017 - 21:39

» Le necronomicon
par Caelina Ven 3 Nov 2017 - 12:33


le genre lors de la première incarnation humaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le genre lors de la première incarnation humaine

Message par etoilelointaine le Jeu 30 Mar 2017 - 22:25

Bonsoir à toutes et à tous

Le chemin de l'incarnation est long avant de devenir humain. Comme vous pouvez le lire sur le forum, il faut en passer par plusieurs stade avant de s'incarner en humain. Cependant, lors de cette première incarnation en tant qu'être humain, nous sommes forcément du genre masculin, ou féminin. Pensez-vous que notre sexe lors de notre première incarnation peut nous influencer, laisser une trace d'une manière ou d'une autre? (influencer nos vies futures, notre âme, nos épreuves...)
Passez une bonne soirée.
avatar
etoilelointaine
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 775
Pratiques magiques/ spiritualité : expérimenter, comprendre
Localisation : sud-ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: le genre lors de la première incarnation humaine

Message par Invité le Ven 31 Mar 2017 - 10:33

Bonjour etoilelointaine
@etoilelointaine a écrit:Cependant, lors de cette première incarnation en tant qu'être humain, nous sommes forcément du genre masculin, ou féminin.
Pas d'accord! /D
Il y a aussi ce qu'on a appelé autrefois les hermaphrodites: des personnes pourvues des attributs sexuels des deux genres. Dans notre société on en parle très peu et on considère qu'il s'agit d'un phénomène trop rare pour être prise en considération. (Surtout que très souvent les enfants né/es comme cela ont été opéré/e de force juste après la naissance et c'est aussi de ce fait que ce phénomène ne se voit pas au grand jour). Mais en fait, ce n'est pas si rare que cela: dans certains sociétés tribales, par exemple en Amérique du nord, il y en avait même suffisamment parmi les naissances chaque année pour qu'ils/elles soient organisé/es en caste à part.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le genre lors de la première incarnation humaine

Message par Smaëir le Ven 31 Mar 2017 - 13:55

Je ne sais pas si c'est vraiment quelque chose qui est "décidé" à l'avance, ce peut être totalement aléatoire si ça se trouve...
avatar
Smaëir
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 104
Pratiques magiques/ spiritualité : haute magie, sorcellerie
Localisation : Vincennes (94)

Revenir en haut Aller en bas

Re: le genre lors de la première incarnation humaine

Message par Fennec le Ven 31 Mar 2017 - 14:03

Exact, l'intersexuation... nous jugeons de manière arbitraire la catégorisation féminin/masculin par rapport aux organes génitaux, mais biologiquement, c'est ce n'est pas aussi simple : comme dit Erin, quelquefois il y'a les deux ... et certains autres marqueurs biologiques n'aident pas toujours à lever cette ambiguité. Ce n'est pas toujours courant, mais certains peuvent naître avec des chromosomes XX et pourtant ne pas correspondre à l'apparence féminine, idem pour les hormones.

Je soutiens l'idée que toute idée de sexuation n'est pas biologique, mais à prendre du point de vue culturel. Cette division sexuée a une fonction sociale. Donc s'il y'a influence des vies antérieures, c'est bien sur cette idée.

Bien à toi
avatar
Fennec



Nombre de messages : 2491
Pratiques magiques/ spiritualité : Tarot, médiumnité, éléments
Localisation : A l'Ouest !

https://tasdesable.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: le genre lors de la première incarnation humaine

Message par etoilelointaine le Ven 31 Mar 2017 - 14:19

Bonjour Erin, Smaëir, Fennec Smile
Vous avez complètement raison. On catégorise les êtres humains en fonction de leur organes génitaux visibles, et on fait comme si les hermaphrodites n'existaient pas. C'est une grosse erreur, et une terrible injustice qui entraine bien des tourments chez les personnes directement concernées par ce sujet (même si nous sommes tous concernés par ce sujet, tout simplement car il s'agit d'une question qui traite du genre humain). Mais je posais cette question car moi, (mais rien n'est sûr) j'ai l'impression que j'étais une femme lors de ma première incarnation. Je me sens très imprégnée de cette ancienne vie contrairement à d'autres où j'étais un homme. Je me demandais si je ressentais des connexions particulières avec cette vie par affinité avec le genre féminin que je suis aujourd'hui, et que j'étais avant.


Dernière édition par etoilelointaine le Ven 31 Mar 2017 - 14:26, édité 1 fois
avatar
etoilelointaine
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 775
Pratiques magiques/ spiritualité : expérimenter, comprendre
Localisation : sud-ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: le genre lors de la première incarnation humaine

Message par Smaëir le Ven 31 Mar 2017 - 14:19

@Fennec, tout à fait, mais cela relève plus de la variabilité génétique. Le sexe n'est pas encore différencié au moment ou l'être commence à se former, c'est en fonction des hormones présentes et de la manière dont s'expriment certaines protéines et certains gènes que l'individu se différencie. De plus il y a l'héritage génétique des ancêtres qui entre en compte.

Aussi je pense que le "sexe" est une notion purement matérielle et physique, je ne crois pas que le mâle et la femelle soient différents pour le reste. Personnellement, j'ai souvent ressenti des énergies très "féminines" chez des hommes et inverse...
L'être humain est un mélange de ces énergies, et selon beaucoup de facteurs elles s'expriment plus ou moins fortement...

Je pense donc que l'énergie, l'âme, ou tout ce que vous voudrez, sont indépendants du "sexe".
Je pense par exemple à des gens qui changent de sexe car ils ne se sentent pas dans leur peau, ou bien en effet aux hermaphrodites ou autres cas de génétique : s'il n'y avait que deux genres sexuels distincts et liés à leurs énergies respectives, alors tous les gens cités plus haut, ils étaient censé être quoi ?!....

Après c'est juste mon avis.
Smile

Sinon pour ce qui est de ta question, je ne sais pas vraiment ... Peut-être te reste-il des traces de ton incarnation, ou bien peut être est-ce une question d'équilibre de tes énergies... Je n'ai que peu de connaissances sur ce sujet, je travaille surtout avec mon ressenti ^^
avatar
Smaëir
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 104
Pratiques magiques/ spiritualité : haute magie, sorcellerie
Localisation : Vincennes (94)

Revenir en haut Aller en bas

Re: le genre lors de la première incarnation humaine

Message par Cigales le Ven 31 Mar 2017 - 14:41

Bonjour à tous,
Erin a écrit:Bonjour etoilelointaine
@etoilelointaine a écrit:Cependant, lors de cette première incarnation en tant qu'être humain, nous sommes forcément du genre masculin, ou féminin.
Pas d'accord! /D
Il y a aussi ce qu'on a appelé autrefois les hermaphrodites: des personnes pourvues des attributs sexuels des deux genres.
Dans ce cas dans quel sens tournent les énergies des chakras ?
avatar
Cigales
Energie libre

Nombre de messages : 22
Pratiques magiques/ spiritualité : pendule, magnetisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: le genre lors de la première incarnation humaine

Message par Invité le Ven 31 Mar 2017 - 17:14

Bonjour,
un petit off-topic pour répondre à Cigales:
la description des chakras comme étant des "énergies qui tournent" dans un sens horaire ou anti-horaire suivant l'appartenance au genre masculin ou féminin est une invention relativement récente. Il se peut effectivement que des gens aient des ressentis de tourbillons chez eux-mêmes et que par clairvoyance il voient aussi des tourbillons ou des vortex chez les autres et que dans cette perception subjective il voient une différence de sens de rotation chez ceux qu'ils perçoivent comme des hommes ou des femmes.
Mais cela n'est pas une vérité absolue - même si c'est décrit ainsi dans plusieurs livres - c'est juste la vérité de l'auteur. /D

En Inde, l'idée qu'on se fait des chakras (leur positionnements, leur couleurs, leur fonctions etc.) est très différente de celle qu'on se fait en occident depuis l'époque du new age. Et l'histoire des "énergies qui tournent" fait parti des ajouts new age.

Par contre, le fait d'être mi-homme mi-femme, donc un hermaphrodite, est considéré en Inde comme le signe d'un très grand accomplissement spirituel: la synthèse de toutes les polarités dans son propre corps. Le coté gauche du corps de certains yogis au départ masculins peut ainsi développer des attributs féminins après des longues années de pratique et cela est vécu comme une grâce divine.
Cela fait réfléchir à plus d'un titre, n'est-ce pas?

Personnellement je crois (et cette croyance n'engage que moi, bien évidemment), que lors de notre première incarnation on était des hermaphrodites (il me semble qu'il y a même une mythologie grecque sur ce thème) et que lors de notre dernière incarnation on le sera de nouveau.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le genre lors de la première incarnation humaine

Message par Onyme le Ven 31 Mar 2017 - 19:15

Justement, en sachant qu'on est traité différemment en ayant des attributs homme, femme ou hermaphrodite à cause d'une construction culturelle, est-ce qu'il ne serait pas possible qu'on choisisse un sexe en particulier avant notre incarnation, si on veut/doit expérimenter ces parcours de vie qui peuvent être différents à cause de ces dites constructions culturelles ?
Ce choix ne serait pas systématique car beaucoup d'expériences ne dépendent en rien du sexe et dans ce cas il n'a pas d'importance. Mais il ne serait pas "attribué" tout le temps par hasard.
avatar
Onyme
Energie libre

Nombre de messages : 19
Pratiques magiques/ spiritualité : ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: le genre lors de la première incarnation humaine

Message par etoilelointaine le Dim 2 Avr 2017 - 22:48

Bonsoir
Concernant ton off topic Erin, c'est super intéressant
"Par contre, le fait d'être mi-homme mi-femme, donc un hermaphrodite, est considéré en Inde comme le signe d'un très grand accomplissement spirituel: la synthèse de toutes les polarités dans son propre corps. Le coté gauche du corps de certains yogis au départ masculins peut ainsi développer des attributs féminins après des longues années de pratique et cela est vécu comme une grâce divine.
Cela fait réfléchir à plus d'un titre, n'est-ce pas?"
Oui, ça fait réfléchir et c'est juste incroyable de se dire que par la force spirituelle de la pensée et de la méditation, on puisse constater de telles modifications physiques.
En ce qui concerne les textes antiques relatifs à cette question, ce que tu soulèves Erin, me rappelle                  le banquet de Platon :
"Notre nature était autrefois différente : il y avait trois catégories d'êtres humains, le mâle, la femelle, et l'androgyne. De plus, chaque être humain était en fait une sphère avec quatre mains, quatre jambes et deux visages sur une tête unique, quatre oreilles, deux sexes, etc. Les humains se déplaçaient en avant ou en arrière, et, pour courir, ils faisaient des révolutions sur leurs huit membres. Le mâle était un enfant du Soleil, la femelle de la terre, et l'androgyne de la Lune. Leur force et leur orgueil étaient immenses. Désireux de prendre la place des dieux, ils tentèrent de monter jusqu'au ciel pour les y combattre. Zeus trouva un moyen de les affaiblir sans les tuer, ne voulant pas anéantir la race comme il avait pu le faire avec les Titans : il les coupa en deux. Il demanda ensuite à Apollon de retourner leur visage et de coudre le ventre et le nombril du côté de la coupure.

Mais chaque morceau, regrettant sa moitié, tentait de s'unir à elle : ils s'enlaçaient en désirant se confondre et mouraient de faim et d'inaction. Zeus décida donc de déplacer les organes sexuels à l'avant du corps. Ainsi, alors que les humains surgissaient auparavant de la terre, un engendrement mutuel fut rendu possible par l'accouplement d'un homme et d'une femme. Alors, les hommes qui aimaient les femmes et les femmes qui aiment les hommes (moitiés d'androgynes) permettraient la perpétuité de la race ; et les hommes qui aiment les hommes (moitiés d'un mâle), plutôt que d'accoucher de la vie, accoucheraient de l'esprit. Ces derniers sont selon Aristophane les êtres les plus accomplis, étant purement masculins.

L'implantation de l'amour dans l'être humain est donc ancienne. C'est l'amour de deux êtres qui tentent de n'en faire qu'un pour guérir la nature humaine : nous sommes la moitié d'un être humain, et nous cherchons sans cesse notre moitié, de l'autre sexe ou du même sexe que nous."
https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Banquet_%28Platon%29#Discours_d.27Aristophane


Dernière édition par etoilelointaine le Lun 3 Avr 2017 - 11:04, édité 1 fois (Raison : orthographe)
avatar
etoilelointaine
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 775
Pratiques magiques/ spiritualité : expérimenter, comprendre
Localisation : sud-ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: le genre lors de la première incarnation humaine

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum