La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Rituel du pentagramme de renvoi à la terre
par Lya Lun 20 Nov 2017 - 11:16

» prière et libre-arbitre
par Shijin Mar 14 Nov 2017 - 15:15

» Lecture énergétique
par moatib Dim 12 Nov 2017 - 16:54

» Larvikite
par pati Dim 12 Nov 2017 - 10:26

» Purifier une pierre
par Coeurdedragon Sam 11 Nov 2017 - 21:39

» Recherche bénévole pour tirage
par yohan56 Mer 8 Nov 2017 - 17:25

» Le necronomicon
par Caelina Ven 3 Nov 2017 - 12:33

» Demande de conseil de lecture sur les mystères d'Eleusis
par azural7 Jeu 26 Oct 2017 - 9:30

» Bénévole tirage/exercice tarot Marseille
par Casyope Jeu 19 Oct 2017 - 19:42


Yi-King et arts martiaux : Les animaux du Bagua

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Yi-King et arts martiaux : Les animaux du Bagua

Message par Ushiro le Dim 9 Avr 2017 - 19:30

YI-KING et Arts Martiaux
- Les Animaux du Bagua -





J'aimerai vous présenter ici rapidement le système des animaux du Bagua de la tradition taoïste.


Introduction au Bagua et au Yi-King :

Bagua signifie littéralement "Huit trigrammes". Il existe deux types de Bagua. Le Bagua du "ciel antérieur" et le Bagua du ciel "Postérieur", ou encore le Bagua "à priori" et "à posteriori", ou encore le Bagua "inné" et "acquis".

- Le Bagua antérieur est la représentation d'une harmonie parfaite entre toutes les choses qui existent. Il est parfaitement équilibré et est immuable. C'est en quelque sorte le schéma à origine de l'Univers.
- Le Bagua postérieur quant à lui est par essence issu du mouvement, issu des interactions entre les choses. Il n'est pas équilibré puisqu'il est le mouvement. C'est en quelque sorte l'Univers tel qu'il est, changeant.

Voici une image représentant les deux bagua:


Au centre se trouve, le Bagua du ciel antérieur et autour le Bagua du Ciel postérieur.
Mis l'un sur l'autre, deux trigrammes forment un hexagramme. En faisant tourner le Bagua du ciel Postérieur autour du Bagua du ciel antérieur, vous obtenez 64 possibilités d'hexagrammes. Et ces 64 possibilités représentent... le Yi-King, le Classique des Changements.




Si vous pensiez que le Yi-King était un gros livre, vous vous trompiez. Même si le Yi King a donné lieu à la rédaction d'une multitude de commentaires, vous en avez  son intégralité sur la photo ci-dessus.

Dans le taoïsme, et en respect avec le principe des Trois Trésors (Plus d'info : ICI), il est coutume de dire que là où l'astrologie est l'étude du Ciel, le Feng Shui, celle de la Terre, le Yi-King quant à lui représente l'étude de l'Homme. On comprends ainsi l'intérêt millénaire qu'ont eu les artistes martiaux pour le Yi-King. Le Yi-King est à la fois fois un traité de Médecine et un manuel de Guerre, tout dépends de la manière dont on l'aborde et ce que l'on y cherche.


Les huit animaux du Bagua:

Nous avons donc vu qu'il existait 8 trigrammes, chacun des trigrammes représentant un aspect de la réalité et dont la somme aboutit à un équilibre. Que ce soit avec les Berserkirs (guerriers-fauve de l'Europe du Nord) ou encore les animaux-totems amérindiens, l'homme s'est très vite rendu compte de la façon dont le fait de s'identifier à un animal permettait de décupler ses aptitudes au combat. C'est dans cette idée que les guerriers d'une époque très ancrée dans le chamanisme, ont commencé à établir une méthode d'entraînement adapté à chacun selon son corps et sa personnalité en se basant sur les enseignements du Yi-King.

Voici à quoi ils ont abouti




Source : Daoist plant and animal magic - Jerry Alan Johnson



Chacun des animaux/trigrammes est donc associé à un type de physique, de pensées, d'émotions etc...
Voici un aperçu des caractéristiques des animaux pour vous y retrouver et déterminer le ou les animaux qui vous correspondent le mieux:

NB : L'animal nommé en chinois Qi Lin est un animal mythologique dont vous pouvez trouvé une représentation juste en dessous. Il est classiquement traduit dans les langues occidentales par Licorne et c'est par conséquent ce terme que j'utiliserai ici


Qi Lin


Tout d'abord sur l'aspect physique:
- Charpenté et puissant : Lion / Ours
- Rapide - Agile - Petit : Licorne / Singe
- Grande envergure -Elancé : Dragon / Serpent
- Moyennement charpenté : Phénix / Faucon

Pour ce qui est de la manière de combattre :

Le Lion :
Associé à la force et à la vitalité. Le lion compte sur sa détermination, son agressivité et son explosivité pour prendre très rapidement le dessus sur son adversaire. En plus des frappes "écrasantes", il aura souvent recours aux blocages articulaires enfin d’asseoir sa domination sur l'adversaire.

La licorne:
La licorne est une créature douce et réceptive. Sa souplesse et sa disponibilité physique en fait un adversaire extrêmement imprévisible. Elle est aussi maîtresse des esquives et de la contre-attaque. Elle aura préférentiellement recours à des frappes peu puissante mais extrêmement précise qu'à des techniques de combat rapproché.

Le serpent:
Le serpent a une apparence froide et passive. Il sait parfaitement exploiter toutes les ouvertures de son adversaire et y mobiliser toute sa puissance en un instant. Le serpent est souple à l'extérieur mais fort et solide à l'intérieur. Il fait appel à toute sorte d'attaque le plus souvent ondulé ou fouetté, des frappes le plus souvent.

Le faucon : 
Le faucon est un combattant qui traque sa proie. Toujours en alerte et observant son adversaire continuellement. La vitesse et la surprise sont deux caractéristiques de ses attaques. Là où le serpent préférera les attaques en pic, le faucon préférera les attaques en "hachoir" sur son adversaire, comme si ses ailes étaient semblables des lames aiguisées.

Le dragon :
La grande force du dragon est sa polyvalence. Son corps peut en un instant passer du souple et relâché à un état inflexible et incisif. Le dragon affectionne particulièrement les mouvements giratoires durant lesquels les coups et projections s'abattent sans relâche sur son adversaire. Sur le plan émotionnel, le dragon associe arrogance et empathie.

Le phénix :
Le phénix utilise lui aussi les mouvements giratoires. Il est le maître de la spirale et combat à la façon d'une tornade là où le dragon sera plutôt semblable au tonnerre. Il sait utiliser la force de son adversaire pour augmenter la puissance de sa propre spirale et ainsi augmenter la puissance de ses attaques. Au combat, le phénix est audacieux, confiant et déterminé.

L'ours:
L'ours est un expert pour complètement déraciner son opposant avec ses attaques. Il aura plutôt tendance à attendre les attaques de son adversaire pour porter ses contre-attaques dévastatrices. Telle la montagne, impassible et ferment ancré, l'ours doit faire preuve de patience au combat pour faire exploser sa puissance quand l'adversaire est le plus vulnérable.

Le singe :
Le singe est agile et utilisera toute sa malice pour tromper son adversaire.  Au combat, il est très mobile, presque bondissant et attaque certains points très précis du corps. Par ces attaques répétées et rapides, le singe cherche à décourager et à user son opposant  petit à petit. Le haut de son corps est ainsi très souple, mais son centre et ses jambes restent forts.


Il faut retenir que ces associations n'ont cependant rien de fixe. Une personne avec un physique petit et agile peut tout à fait se battre à la façon d'un lion, et une personne au gabarit plus imposant peut se battre à la façon d'une Licorne. Le tout est avant tout de se connaître. De savoir où l'on se trouve à un instant "t" et la direction que l'on souhaite prendre. A partir de là, l'animal sert simplement de guide. L'image d'une plante qui grandit le long d'un guide (justement) me paraît tout à fait adapté.




Et après ?

Comme je l'ai mentionné, le Yi-King contient l'enseignement du combat. Alors étudiez la manière dont interagisse entre eux les trigrammes et vous saurez comment tiré le meilleur parti de chaque situation. C'est un travail long, basé sur la compréhension et l'exploration du monde et de soi-même. Une travail où théorie et pratique s'entremêlent. A chaque instant


Deux remarques pour finir:

Un risque est ici, celui de la sur-spécialisation. N'oubliez pas que chaque façon de combattre a ses points faibles et que plus vous travaillez un animal plus vous vous appropriez ses forces mais plus vous devenez vulnérables face à un  type de combat complémentaire au vôtre. Les maîtres taoïstes après des années de pratique accèdent à la maîtrise de chacun des animaux et sont ainsi capable d'utiliser la façon de combattre la plus appropriée selon l'adversaire.

Pour finir, le but de ces archétypes reste de ne plus avoir y recours. Les animaux vous permettent ici de vous dépasser, d'accéder à une forme plus efficace de vous-même au combat, de briser certaines entraves. Savoir accéder à cet état sans passer par les animaux est la véritable maîtrise, la maîtrise qui découle de la compréhension du monde et de soi même. 
Un excès d'identification aux animaux peut s'avérer nocif et, à terme, bloquer votre progression.

A bientôt Smile

#taoïsme
avatar
Ushiro



Nombre de messages : 2807
Pratiques magiques/ spiritualité : La Voie et les Méthodes

http://aoandon-yokai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yi-King et arts martiaux : Les animaux du Bagua

Message par Hagel le Dim 9 Avr 2017 - 22:03

C'est vraiment intéressant,
C'est une belle façon de travailler notre rapport aux archétypes pour en retirer l'énergie et la substance de notre propre intériorité à la faveur d'un développement de l'être (interne comme externe)

merci Ushiro !



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33230
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yi-King et arts martiaux : Les animaux du Bagua

Message par Fennec le Dim 9 Avr 2017 - 22:19

Bonsoir,
merci beaucoup pour cet article Ushi ! J'aime beaucoup le rapport aux archétypes animaux.
avatar
Fennec



Nombre de messages : 2490
Pratiques magiques/ spiritualité : Tarot, médiumnité, éléments
Localisation : A l'Ouest !

https://tasdesable.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yi-King et arts martiaux : Les animaux du Bagua

Message par Ushiro le Lun 10 Avr 2017 - 11:07

Merci à vous deux pour votre lecture et vos commentaires sunny
avatar
Ushiro



Nombre de messages : 2807
Pratiques magiques/ spiritualité : La Voie et les Méthodes

http://aoandon-yokai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yi-King et arts martiaux : Les animaux du Bagua

Message par etoilelointaine le Lun 10 Avr 2017 - 23:21

Merci pour ce dossier. C'est super intéressant cette analogie entre l'énergie d'un animal, et celle de l'humain. C'est une belle façon de penser ! Smile
avatar
etoilelointaine
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 773
Pratiques magiques/ spiritualité : expérimenter, comprendre
Localisation : sud-ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yi-King et arts martiaux : Les animaux du Bagua

Message par Ushiro le Mar 11 Avr 2017 - 15:07

Merci étoilelointaine Smile
avatar
Ushiro



Nombre de messages : 2807
Pratiques magiques/ spiritualité : La Voie et les Méthodes

http://aoandon-yokai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yi-King et arts martiaux : Les animaux du Bagua

Message par Kel le Mar 11 Avr 2017 - 15:09

J'adore encore et toujours ton analyse et a façon d'en parler ou du moins de l'écrire ! Le problème "principal"que l'on rencontre en pratiquant un art martial basé sur les animaux est pour nous occidentaux l'ouverture d'esprit. Il est difficile, du moins au départ et sans une longue pratique, aussi bien physique que mentale, ne serait-ce que d'en accepter toutes les subtilités.

Les " paradoxes" comme par exemple "frapper détendu" sont assez nombreux, les déplacements, les micro-mouvements dans certains cas, les visualisations ou même l'intention sont difficiles à concevoir et même à voir au départ aussi. Puis on avance doucement, doucement. On apprend, dans certains de ces arts, et parfois longtemps, le côté "médical" avant l'aspect "combat" sans pour autant omettre celui-ci.

Bon, être un(e) equinoxien(ne) peut aider pour ce type d'arts martiaux tout de même Wink !

Pour l'exemple des berserkers ou même les Ulfhednars ( il existe plein d'orthographes différents pour les désigner, j'ai choisi celui-ci par hasard Ushiro, corrige-moi si je me trompe  Wink ) , il est possible de se mettre dans cet état sans avoir recours à des substances illicites ou bien sans recourir à des scarifications, "tortures" ou autres mais cela demande beaucoup de temps pour déclencher l'adrénaline sans perdre le contrôle et même un certain équilibre voire équilibre certain. Et heureusement d'ailleurs non ?? C'est franchement pas facile mais c'est hyper grisant quand on y parvient et hop à peine cette étape est franchie  qu'on peut le perdre immédiatement !

On se remet en question en permanence, c'est clair que c'est une façon intéressante de se découvrir, de s'améliorer, de se dépasser même. Puis d'une personne à l'autre, avec le même entrainement, on apprend aussi à combattre différemment.

Perso, je trouve cela chouette, enrichissant, passionnant même ! Et encore, je ne suis qu'un pratiquant de certaines de ces formes, de certains de ses animaux, j'avance doucement, doucement ...

Merci Ushiro pour ton exposé, c'est cool de le lire et je le répète : j'adore comme d'habitude !!
avatar
Kel
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 116
Pratiques magiques/ spiritualité : Pierres, Runes nordiques, Tai chi chuan, Dacheng chuan, Hermétisme.
Localisation : Le plessis Robinson 92.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yi-King et arts martiaux : Les animaux du Bagua

Message par Ushiro le Mar 11 Avr 2017 - 16:42

Bonjour Kel et merci pour ton commentaire ! Smile
Le problème "principal"que l'on rencontre en pratiquant un art martial basé sur les animaux est pour nous occidentaux l'ouverture d'esprit. Il est difficile, du moins au départ et sans une longue pratique, aussi bien physique que mentale, ne serait-ce que d'en accepter toutes les subtilités. 
Complètement d'accord. Cela est à mon sens encore plus exigeant quand le système des animaux en question est établi au sein d'une culture très différente de la nôtre ^^
On apprend, dans certains de ces arts, et parfois longtemps, le côté "médical" avant l'aspect "combat" sans pour autant omettre celui-ci.
Les deux aspects s'entremêlent clairement et s'enrichissent l'un l'autre. C'est personnellement un des points que je trouve le plus passionnant dans les systèmes taoïstes Smile 

il existe plein d'orthographes différents pour les désigner, j'ai choisi celui-ci par hasard Ushiro, corrige-moi si je me trompe
J'ai également vu tellement d'orthographes différentes que je me garderai bien de te corriger /D  
 est possible de se mettre dans cet état sans avoir recours à des substances illicites ou bien sans recourir à des scarifications, "tortures" ou autres 
Là aussi je te rejoins complètement, et c'est là la véritable maîtrise selon moi. Un stade où on ne dépends plus de facteurs extérieurs qui, qui plus est, peuvent s'avérer dangereux.
même un certain équilibre voire équilibre certain
Tout à fait d'accord. Ce sont des pré-requis à mon sens indispensables à ce genre de pratiques (que ce soit en rapport avec les animaux ou pour l'ésotérisme en général). L'identification animale est une technique qui a indéniablement des risques car elle touche directement à notre identité en tant qu'individu et au delà, à notre identité en tant qu'être humain.
C'est franchement pas facile mais c'est hyper grisant quand on y parvient et hop à peine cette étape est franchie  qu'on peut le perdre immédiatement !
Ayant aussi exploré le sujet, je partage ton ressenti. Ce n'est par contre pas un sujet sur lequel je me sentirai actuellement capable d'écrire un article en tout cas ^^ Mais ce serait intéressant d'échanger sur le sujet à l'occasion Smile 
On se remet en question en permanence, c'est clair que c'est une façon intéressante de se découvrir, de s'améliorer, de se dépasser même. Puis d'une personne à l'autre, avec le même entrainement, on apprend aussi à combattre différemment. 
Oui dans les arts martiaux, l'ouverture d'esprit et la capacité à s'adapter, c'est aussi selon moi indispensable sous peine d'avoir de mauvaises surprises en situation ^^
Merci Ushiro pour ton exposé, c'est cool de le lire et je le répète : j'adore comme d'habitude !!
Je te remercie Kel pour le partage de ton expérience. Et ton intérêt pour mes articles me touche  jap
avatar
Ushiro



Nombre de messages : 2807
Pratiques magiques/ spiritualité : La Voie et les Méthodes

http://aoandon-yokai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yi-King et arts martiaux : Les animaux du Bagua

Message par Anna Ho Vala le Mar 11 Avr 2017 - 20:15

Merci pour ce dossier !

Je trouve déjà qu'il y a quelque chose de fascinant dans le bagua. Une forme ''d'exhaustivité'' mais qui laisse en même temps place à d'infinies variations.

Alors forcément ces applications martiales au travers des animaux ouvrent des perspectives de travail intéressantes !
avatar
Anna Ho Vala
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 998
Pratiques magiques/ spiritualité : Recherche
Localisation : Dans une Forêt de l'Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yi-King et arts martiaux : Les animaux du Bagua

Message par Ushiro le Mar 11 Avr 2017 - 22:42

Une forme ''d'exhaustivité'' mais qui laisse en même temps place à d'infinies variations
C'est joliment dit Smile 
Merci pour ta lecture Anna !
avatar
Ushiro



Nombre de messages : 2807
Pratiques magiques/ spiritualité : La Voie et les Méthodes

http://aoandon-yokai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yi-King et arts martiaux : Les animaux du Bagua

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum