La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Fermeture d'Equinox : merci
par Jeanne du14 Hier à 11:21

» merci
par Inconnue Lun 4 Déc 2017 - 22:47

» Forum fermé
par Hagel Sam 25 Nov 2017 - 18:01

» Rituel du pentagramme de renvoi à la terre
par Aurum Jeu 23 Nov 2017 - 20:04

» prière et libre-arbitre
par Shijin Mar 14 Nov 2017 - 15:15

» Lecture énergétique
par moatib Dim 12 Nov 2017 - 16:54

» Larvikite
par pati Dim 12 Nov 2017 - 10:26

» Purifier une pierre
par Coeurdedragon Sam 11 Nov 2017 - 21:39

» Le necronomicon
par Caelina Ven 3 Nov 2017 - 12:33


Vierge noire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vierge noire

Message par Hagel le Lun 3 Nov 2008 - 10:05

Bonjour,

Les Vierges noires sont des effigies de la Vierge qui appartiennent à l’iconographie du Moyen Âge européen. Elles tirent leur nom de leur couleur sombre, souvent limitée au visage et aux mains. La plupart d'entre elles sont des sculptures produites entre le XIe et le XVe siècle, mais parfois aussi des icônes de style byzantin des XIIIe et XIVe siècles. On trouve parmi elles de nombreuses Vierges à l’enfant. La majorité des 450 à 500 recensées se rencontrent dans le bassin méditerranéen occidental, domaine de l'art roman, avec une concentration importante dans le sud de la France où on en compte 180. La Vierge noire de Częstochowa est, par sa localisation, un exemple atypique. Bien que des musées en conservent, la plupart des Vierges noires sont placées dans des églises et certaines suscitent des pèlerinages importants.

Les Vierges noires romanes ont inspiré de nombreuses imitations ultérieures. À côté des Vierges, il existe en France une autre sainte noire, sainte Sarah, patronne des gitans, Roms, chez qui elle est connue comme Sara e Kali (Sarah la noire). Sa statue se trouve dans la crypte de l'église des Saintes-Maries de la Mer en France (13). On trouve bien sûr des Vierges noires dans les régions du monde où vivent des populations à peau sombre, bien que leur couleur ait alors une signification clairement différente de celle des Vierges européennes.

Selon l’Église catholique, il n’existe aucun fondement théologique à la couleur de ces Vierges. On a voulu l'expliquer après coup par un passage du Cantique des cantiques (1 :5) : « Nigra sum, sed formosa » : « Je suis noire mais belle. »

L’explication traditionnellement avancée jusqu’au milieu du XXe siècle était, pour les statues, le choix du matériau (ébène, acajou ou bois local), ou des dépôts de suie provenant des bougies votives. Dans le cas des icônes, le noircissement serait dû à une altération des pigments, hypothèse qui ne fait pas l’unanimité. D’autre part, même si leur couleur ne provient pas à l’origine d’un choix délibéré, elle semble être devenue un élément important de leur identité, comme en témoignent les allusions au Cantique des cantiques mentionnées plus haut, et le fait que certaines aient été délibérément repeintes en noir lors de tentatives de restauration ou aient inspiré d'autres œuvres qui en ont repris la couleur.

C’est à partir des années 1950, avec l’avancée des études en matière de religions comparées, que des chercheurs ont envisagé que leur teinte sombre ait été voulue dès l’origine. Des rapprochements ont été faits avec les déesses des anciens cultes polythéistes d'Europe occidentale que la romanisation, suivie de la christianisation, avaient fait disparaître, en particulier les déesses-mères, confortés par la présence de sanctuaires dédiés à la mère de Dieu sur les lieux d’anciens cultes païens (Cybèle, Diane etc..). Benko et Chiavola Birnbaum ont remarqué la ressemblance entre la Vierge à l’enfant et les représentations d’Isis portant Horus datant de l’Égypte ptolémaïque. Des psychologues comme Gustafson et Begg, s’appuyant sur C. Jung, pensent y avoir reconnu un archétype maternel, ou bien un aspect chtonien et psychopompe. Laissant de côté la question des origines premières de la couleur, Monique Scheer a mis en évidence les différents symbolismes liés à la Vierge noire selon les lieux et les époques.

Vierges noires romanes célèbres:

* la Vierge noire de la cathédrale de Chartres
* la Vierge noire de Notre-Dame du Puy-en-Velay, brûlée à la Révolution
* la Vierge noire de la Basilique-cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Privat de Mende
* la Vierge noire de Vézelay
* la Vierge noire de Toulouse, dont il ne subsiste qu'une copie
* la Vierge noire de Rocamadour
* la Vierge noire de Lenne
* l'ancienne Vierge noire de Dijon
* la Vierge noire de Notre-Dame de Liesse (Picardie)
* la Vierge noire de la basilique Notre-Dame de la Délivrande à Douvres-la-Délivrande (Calvados)
* la Vierge noire de la cathédrale de Laon (Aisne)
* la Vierge noire de Myans (Savoie)
* la Vierge noire de Montserrat (Espagne)
* la Vierge noire de la basilique de Hal (Belgique)
* la Vierge noire de Tindari (Italie), découverte en 1990
* la Vierge noire d’Oropa, Piémont
* la Vierge noire sur l'île de la Réunion
* Notre-Dame des Ermites, à Einsiedeln, en Suisse

Autres Vierges noires:


* La Vierge noire de Częstochowa, Pologne
* la Vierge noire du Havre (Seine-Maritime), statue monumentale située près de l'abbaye de Graville, érigée après la guerre contre la Prusse.
* la Vierge noire d'Esch, ou Madone noire d'Esch-sur-Sûre, Luxembourg
* la Vierge noire de l'église St. Jean de Luxembourg-Grund, Luxembourg
* la Vierge noire du camp d'Idron ( Pau ). Cette stèle a été érigée en 1942 par des prisonniers Polonais
* la Vierge noire d'Outremeuse, Liège, Belgique
* la Vierge noire de Notre-Dame d'Afrique, Alger, Algérie
* la Vierge noire Onze-Lieve-Vrouw van Regula (Moeder van Regula van Spaignen), Bruges
* la Vierge noire de Donji Kraljevec, Comté de Medjimurje, Croatie
* la Vierge noire de Saint-Sauveur d'Aix, Aix-en-Provence
* la Vierge noire Notre-Dame d'Huveaune, XVI° s., église de Saint-Giniez à Marseille, 8°.
* la Vierge noire d’Avioth, Meuse
* la Vierge noire d’Altötting, Bavière
* Notre-Dame de Dublin, Irlande
* la Vierge noire Theotokos de Saint-Théodore, Russie
* la Vierge noire d’Atocha, Madrid
* la Vierge noire de Hamrun, Malte, qui serait une copie ancienne (antérieure à 1630) de la Vierge d’Atocha
* La Vierge noire à Lluch, Majorque
* La Vierge noire de Popenguine (Sénégal)
* La Vierge noire de Guingamp, Côtes-d'Armor, qui serait une copie, elle même restaurée après la révolution, d'une vierge noire du XIIè siècle
* La Vierge noire d'Éphèse, Turquie

Répliques de Vierges noires européennes en Amérique:


* Notre-Dame d'Aparecida, Brésil
* La Negrita, Cartago, Costa Rica
* Black Madonna Shrine, Missouri
* National Shrine of Our Lady of Czestochowa, Pennsylvanie
* La Vierge noire à Saint-Quentin-la-Chabanne, Creuse

Source: wikipédia

Bien à vous



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33233
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://equinox.over-blog.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vierge noire

Message par dido le Lun 24 Jan 2011 - 9:46

pourquoi répliques de vierge noire, APARECIDA n'est pas une réplique, elle est trés véneré au brésil comme yemanga l'est
avatar
dido
Energie libre

Nombre de messages : 49
Pratiques magiques/ spiritualité : me cherche

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vierge noire

Message par Hagel le Lun 24 Jan 2011 - 9:51


Répliques de Vierges noires européennes en Amérique:
ça signifie simplement une exportation de la tradition...ça n'a rien d'insultant et ça ne dénigre non plus en rien la foi que ces personnes ont envers celles-ci.

Bien à toi



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33233
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://equinox.over-blog.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vierge noire

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum