La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» L'aura
par Matth Aujourd'hui à 0:01

» [Interview] Melmothia FreeMann
par Aurum Ven 28 Avr 2017 - 13:13

» La médiumnité, par Hagel
par etoilelointaine Ven 28 Avr 2017 - 0:56

» [Biodynamie] Un vin né dans l'oeuf
par blaugor Mer 26 Avr 2017 - 5:25

» La médiumnité à effets physiques
par pati Lun 24 Avr 2017 - 14:19

» Culture de la mandragore
par Salazius Ven 21 Avr 2017 - 15:28

» Beltane : Rituels, Recettes & Histoire du 1er Mai, Mélanie Marquis
par Hagel Ven 21 Avr 2017 - 0:46

» Trou noir dans le champ visuel est ce que cela vous parle ?
par Ha aH Jeu 20 Avr 2017 - 19:59

» Plantes & Encens de Purification, Arnaud Thuly
par Kel Jeu 20 Avr 2017 - 8:57


Cyprès toujours vert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cyprès toujours vert

Message par topa le Mar 4 Nov 2008 - 8:55

Mythologie :

D’après « Les Métamorphoses d’Ovide », il vivait dans la vallée de Carthée sur l’île de Chios un cerf merveilleux qui portait sur sa tête des bois très ramifiés couverts d’or. De son cou puissant pendaient des couronnes de diamant et ses oreilles étaient constellées de pierres précieuses. Le cerf protégé des nymphes ne craignait pas l’homme et entrait librement dans les habitations pour y être caressé. Tout le monde l’aimait, mais Cyparisse, le jeune fils du roi de Chios et l’ami bien-aimé d’Apollon aimait le cerf plus que tout.

Cyparisse prenait soin du grand cerf qu’il conduisait avec un cordon couleur de pourpre dans les prairies les plus vertes, auprès des fontaines les plus pures. Cyparisse avait plaisir à orner les bois du cerf de couronnes et de guirlandes de fleurs parfumées. Un jour dans la saison la plus chaude de l’année, le cerf cherchant un abri des rayons impitoyables du soleil se coucha à l’ombre sous quelques épais buissons. Cyparisse parti chasser non loin de là ne reconnut pas le cerf couché sous l’ombrage et habile chasseur il le transperça d’un seul coup de lance. Lorsqu’il s’approcha et compris sa méprise, le désespoir emplit son cœur de chagrin et il souhaita mourir. Apollon malgré tous les soins qu’il apporta à Cyparisse pour le consoler ne parvint pas à soulager sa détresse. Cyparisse le supplia de lui permettre de pleurer à jamais la perte dont il était la cause. Apollon exauça son vœu. La chevelure épaisse du jeune homme se transforma en un épais feuillage, son corps mince se couvrit d’écorce. Sous les yeux d’Apollon, il s’étira vers le ciel et devint un majestueux Cyprès. Apollon soupira tristement et chuchota : « Toute l’éternité je pleurerai pour toi merveilleux jeune homme, et toi en retour tu participeras à la tristesse des autres. Tiens-toi maintenant et pour toujours, auprès de ceux qui sont frappés par le chagrin ».



Ethnobotanique du Cyprès :

Symbole de mort chez les Perses, il est aussi dans leur culture le célèbre motif décoratif dit « cachemire », que l’on trouve sur leurs tapis et leurs tissus, qui représente la silhouette d’un Cyprès dans le vent. Les Perses considéraient aussi le Cyprès comme le premier arbre du paradis.

Tissu de laine rouge sergé (pachmina) à bordure brodée d’or avec en haut et en bas des motifs Cachemire. Œuvre d’art datant du 19e siècle. Iran ou Inde.

Pline, dans son histoire naturelle, racontait qu’à Rome, à la naissance d’une fille un Cyprès était planté. Ce Cyprès était nommé « la dot de la fille », car il était abattu et vendu au mariage de la fille.

Au Japon, le Cyprès, appelé « hinoki » est l’arbre sacré du culte shinto. Il est planté près des temples, les prêtres portent un sceptre fait de son bois, le feu rituel est allumé en frottant deux morceaux l’un contre l’autre.

Silhouettes emblématiques des paysages méditerranéens, le Cyprès est associé à la mort depuis longtemps. Les papes sont ensevelis dans un cercueil en Cyprès. Mais il est aussi le gardien tutélaire des lieux de passage, car il monte la garde aux croisées des chemins, à l’entrée des domaines. Il est aussi symbole d’accueil croissant avec 1, 2 ou 3 Cyprès planté(s) auprès d’une maison.





Botanique :

De la famille des Cupressaceae, du genre Cupressus, le Cyprès est un arbre dit sempervirent, c'est-à-dire qu’il reste toujours vert. Le Cyprès a une aire d’origine située dans les grandes régions tempérées chaudes ou subtropicales de l’hémisphère nord : Amérique du Nord, Amérique centrale, nord-ouest de l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Himalaya, la Chine méridionale et le nord du Viêt-Nam. Les Cyprès sont des arbres ou des arbustes buissonnants pouvant atteindre une hauteur de 5 à 40 mètres. Son tronc droit est couvert d’une écorce gris-brunâtre, assez fine et crevassée longitudinalement. Son port est assez variable : pyramidal ou colonnaire parfois très étroit. Ses feuilles sont en forme d’écailles triangulaires de deux à six millimètres de long, disposées par paires opposées deux à deux recouvrant totalement les rameaux.



Aromathérapie : (sera développé plus tard)

Le Cyprès toujours vert est un arbre aromatique dont on extrait deux huiles essentielles aux propriétés distinctes selon que l’huile essentielle est extraite par distillation à la vapeur d’eau du bois du tronc ou des rameaux feuillés.

Lorsqu’elle est extraite du bois, l’huile essentielle de Cyprès toujours vert est particulièrement efficace dans le cas de colite spasmodique grâce à sa propriété spasmolytique.

Lorsqu’elle est extraite des rameaux feuillés, l’huile essentielle de Cyprès toujours vert nous propose des propriétés non moins intéressantes :

tonique de la circulation veineuse,
protecteur des capillaires sanguins,
décongestionnant veineuse et lymphatique,
vasoconstrictrice,
emménagogue,
elle sera utilisée lors d’hémorroïdes, de varices, d’œdèmes des membres inférieurs,
drainages lymphatiques, cellulite, rétention hydrolipidique, les congestions du petit bassin.

Astringente cutanée, elle est très intéressante dans la couperose.

Régulatrice sudorifique, elle interviendra dans la régulation d’une transpiration excessive.
Décongestionnante prostatique, elle est également largement utilisée dans ce domaine.

Antitussive, elle sera utilisée contre les toux opiniâtres (laryngite, coqueluche, bronchite).

Rééquilibrante nerveuse générale, elle pourra être utilisée pour les personnes souffrant d’asthénie profonde, de dysharmonie psychique et chez les enfants en cas d’énurésie.



Pyschisme

L’huile essentielle de Cyprès toujours vert permet de développer une vue plus objective sur la vie en nous permettant de vaincre notre dépendance pour les drames en libérant les attachements à la mélancolie. Elle incite à réagir gaiement et évite de nous laisser couler dans la souffrance psychologique et physique. L’huile essentielle de Cyprès toujours vert nous aide à retrouver notre capacité à nous laisser porter par la vie d’être confiant dans le temps présent et d’apprendre à vivre une vie tournée vers ce qui réjouit notre cœur en créant une plus grande harmonie et un meilleur équilibre.



Source
avatar
topa
Maîtrise des énergies

Nombre de messages : 3795
Pratiques magiques/ spiritualité : En découverte encore et toujours
Localisation : 44

http://entite-energie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum