La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Les écritures sacrées hindoues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les écritures sacrées hindoues

Message par Hagel le Dim 16 Nov 2008 - 12:03

Bonjour,

La Çruti (= la révélation transmise par voie phonique) ou le Veda

Elle comprend 4 Vedas :
- Le Rig-Veda (Veda des stances à la louange des dieux)
- Le Yajur-Veda (V. des formules rituelles)
- Le Sâma-Veda (V. des chants et des mélodies)
- L’Atharva Veda (V. d’Atharvan)
Chacun des quatre Vedas comporte à son tour un recueil de base, la samhitâ (la plupart du temps en vers), appelés mantras quand ils sont affectés à des rites. Une explication en prose : les Brâhmanas. Une autre série de caractère plus ésotérique : les Âranyakas. Des traités spéculatifs : les Upanishads

Les Samhitâ-s
La Rig-veda-samhitâ est le recueil de base dont sont dérivé les autres. Elle comporte 1028 hymnes réparties en 10462 stances, le premier étant dédié à Agni, patron du Rig-Veda. La place des hymnes de la RVS est comparable à celle des Psaumes dans la liturgie chrétienne. Ils constituent un trésor poétique dans lequel on puise pour trouver des prières ou des récitations liturgiques aux occasions les plus diverses.
La Sâma-veda-samhitâ consiste principalement en stances tirées de la RVS et adaptée à la récitation chantée. C’est le cantique avec des notations musicales et des indications de mélodies.
La Yajur-veda-samhitâ regroupe des formules en vers et en prose mêlés, directement affectés au culte et disposés dans l’ordre où elles sont utilisées dans les cérémonies.C’est la liturgie.
L’Atharva-veda-samhitâ contient des charmes magiques de longue vie, contre la maladie, la possession démoniaque, pour gagner l’amour d’autrui ou la richesse.

Les Brâhmanas

A chacun des samhitâs sont affectés un ou plusieurs brâhmanas, c-à-d des traités en prose qui ont pour objet le brahman au sens primitif du terme, le savoir sacré. Ils présentent les principales articulations du rite en en apportent la justification mythologique , et en dégagent la partie symbolique. Le plus célèbre est le Çata-patha-brâhmana ("le brâhmana des cent chemins", 5 vol. en trad.).

Les Âranyakas ("livres forestiers")
Sont de la même facture que les Brâhmanas, dont ils forment en quelque sorte les appendices. Mais les rites qui leur servent de thèmes se prêtent plus particulièrement à une interprétation symboliques. Ces livres sont "forestiers", parce qu’ils ne peuvent être étudiés qu’en dehors du village dans la solitude des forêts, à cause de leur caractère ésotérique.

LA RIG-VEDA-SAMHITÂ

Une seule recension nous est parvenue. Elle comprend 1028 hymnes (sûktas) regroupés en 10 livres (mandalas, "cycles"). Le nombre de stance est de 10.462, soit environ 10 stances par hymne. L’hymne le plus court comprend une seule stance (1.99) et la plus longue : 55 (9.97). La RVS comprensd 165.067 mots, soit autant que l’Iliade et l’Odyssée ensemble.

Le texte de la RVS
On admet généralement que la composition des hymnes s’est étalée sur plusieurs siècles . Ils ont été rassemblés et préservés par tradition orale dans la famille de leurs poètes. Ces textes n’ont pas été codifiés avant - 600. A partir du moment où il a été fixé, le texte a été conservé avec une fidélité extraordinaire.

La datation
Il faut distinguer entre chronologie relative et chronologie absolue. La RVS est antérieure à toute les autres collections, car elle n’en cite aucune, tandis que les auteurs de la littérature autre connaissait la RVS et la citent occasionnellement.

Terminus ad quem (date la plus récente de la fourchette)
Les samhitâs, les brâhmanas, les âranyakas et les Upanishads existaient dans leur forme présente avant la naissance du bouddhisme dans la 2ème moitié du 6ème s. avant JC. La littérature canonique du bouddhisme se réfère en effet aux Vedas.

Le terminus a quo (date la plus haute de la fourchette)
Est lié à la date de la pénétration des Aryens (Indo-Européens) en Inde. Or, les Aryens sont entrés en Inde avant - 1500. On estime que les parties les plus anciennes de la RVS remontent à cette date (vers - 1500) , les parties les plus récentes des brâhmanas entre - 800 et - 600.

JACOBI et TILAK se fondant sur des observations astronomiques avancent : - 4500 et - 6000. Mais les textes de la RVS sur lesquels ils se fondent ne sont pas dépourvus d’ambiguïtés

L’origine géographique des hymnes

Les Aryens sont entrés en Inde par les cols occidentaux de l’Hindu-Kuch notamment le col de Khaybar (act. en Afghanistan) et se sont avancés à travers le Pendjab (aujourd’hui le Pakistan). Les hymnes du Veda mentionnent l’Indus et nombre de ses affluents, par contre le Gange n’est mentionné qu’une fois en 10.75.5. C’est donc la région de l’Indus qui est le berceau de la RVS.
Source: Stehly

Bien à vous



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.

Hagel



Nombre de messages : 32945
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum