La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Questions sur les sensations en magnetisme
par FlyingFox Mar 15 Aoû 2017 - 23:17

» Recherche bénévole pour tirage
par Sushie Mar 15 Aoû 2017 - 23:11

» Invisibilité énergétique & magique
par Aurum Mar 15 Aoû 2017 - 21:15

» La fonte des bougies (rapidité, lenteur)
par Aurum Mar 15 Aoû 2017 - 21:04

» Outil: La baguette magique
par Smaëir Mar 15 Aoû 2017 - 17:01

» Hypnose et vie anterieure
par Marc Arthur Dim 13 Aoû 2017 - 22:19

» Proposition de tirage
par Isil Sam 12 Aoû 2017 - 9:02

» [Ouvert]Bénévole : Proposition de ressentis
par animus Jeu 10 Aoû 2017 - 0:56

» liens psychiques
par encore-des-questions Mar 1 Aoû 2017 - 15:07


Pleine lune et insomnie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pleine lune et insomnie

Message par Hagel le Mar 25 Nov 2008 - 10:31

Bonjour,

découvert par hasard dans une étude sur le sommeil sur des personnes dites "saines" a été constaté l'influence de la lune sur le sommeil.
Entre autre que le temps de sommeil aux alentours de la pleine lune est plus court
voici l'étude en anglais: interscience wiley
(Roosli M., Juni P, Braun-Fahrlander C., Brinkhof M.W., Low N., Egger M., Sleepless night, the moon is bright: longitudinal study of lunar phase and sleep, Journal of Sleep Research 2006; 15(2):149-53 - résumé en anglais) se fonde sur le traitement de données qui avaient été recueillies dans le cadre d’une autre recherche visant à tester l’impact éventuel de stations de téléphonie mobile sur la qualité du sommeil.

Selon le résumé de l’étude, les données proviennent des «journaux de sommeil» que les 31 sujets participants ont tenu pendant les six semaines de l’expérience.

Principaux résultats: il y aurait un lien statistiquement significatif entre la durée «subjective» du sommeil - c’est-à-dire calculée selon les journaux des sujets - et les phases de la lune : en moyenne, les participants dorment 6 heures 41 minutes à la pleine lune et exactement 7 heures à la nouvelle lune. La probabilité que ce lien soit dû au simple hasard serait apparemment inférieure à 0,1% (une chance sur 1000). Les chercheurs notent aussi que les sujets déclarent se sentir plus fatigués à la pleine lune, mais la probabilité que ce facteur soit dû au hasard (2,7%) est nettement plus élevée que dans le cas de la durée du sommeil. Enfin, les auteurs restent prudents en indiquant que «cette étude a été conçue pour d’autres fins, et [que] l’association entre le cycle lunaire et la durée du sommeil devra être confirmée par de nouvelles études».

traduction: blog paranormal

Vous pouvez donc constater l'influence des planètes sur notre environnement immédiat. On peut aussi considérer sur un plan physique que la lune apportant plus de lumière durant la pleine lune, notre cerveau émet moins d'hormones du sommeil sous l'effet de la lumière, lui apportant un message contradictoire avec l'obscurité. Mais dans nos villes, on ne peut pas non plus affirmer que cette lumière lunaire ait une telle influence car peu prêtent attention aux pleines lunes ou se mettent sous la lumière de la lune.

Bien à vous



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33223
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum