La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Bénévole tirage/exercice tarot Marseille
par Casyope Hier à 19:42

» Que ressentez-vous qui vous permette de savoir que vous percevez au niveau de l'akasha ou de l'astral ?
par Mira Mar 17 Oct 2017 - 23:19

» Médiumnité et réaction épidermique
par Sylice Mar 17 Oct 2017 - 16:42

» la sourcellerie
par Fennec Lun 9 Oct 2017 - 21:00

» étape
par Coeurdedragon Lun 9 Oct 2017 - 9:21

» Proposition de tirage
par aude56 Jeu 5 Oct 2017 - 8:56

» Dossier Septembre 2013 : Aikido
par Douceur Mer 4 Oct 2017 - 17:23

» Le télétouché
par Fennec Mer 4 Oct 2017 - 10:02

» Votre médiumnité, comment la vivez vous?
par chapsou Mar 3 Oct 2017 - 20:58


Saint Nicolas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Saint Nicolas

Message par esoat le Sam 6 Déc 2008 - 11:27

Saint Nicolas, également connu sous le nom de saint Nicolas de Myre ou de saint Nicolas de Bari, né à Patara, en Lycie, en 270, mort en 345, est un saint populaire à l'origine du personnage du Père Noël. Il est saint patron des Lorrains, des Russes, des Fribourgeois, des écoliers, des marins, des hommes et femmes souffrant de stérilité, des célibataires.

Sa commémoration chrétienne le 6 décembre (en référence au calendrier julien pour la majeure partie des orthodoxes) est une fête très populaire dans bien des pays du monde. À la Saint Nicolas, la tradition veut que les enfants, qui durant toute l'année, ont été sages, reçoivent du pain d'épice (aujourd'hui de nombreux parents offrent en plus du pain d'épice des clémentines et parfois du chocolat voire des cadeaux). Et pour ceux qui n'auront pas fait figure d'enfant sage, se voient offrir un martinet par le père Fouettard, ce qui est rare, car il est possible de leur pardonner s'ils se repentent.

Nicolas se trouva orphelin suite à une épidémie de peste. Évêque de la ville de Myre en Lycie, située dans l'Anatolie du sud-ouest, près d'Antalya, en Turquie actuelle. Selon la tradition, il est présent au Ier concile de Nicée en 325. Il serait décédé un 6 décembre.

Sa vie est remplie d'anecdotes souvent représentées dans l'iconographie religieuse : ainsi, apprenant qu'un père n'a pas de quoi fournir une dot de mariage à ses trois jeunes filles et qu'il n'a d'autre moyen de survivre que de les livrer à la prostitution, Nicolas jette des bourses pleine d'argent dans leurs bas qu'elles avaient mis à sécher sur la cheminée. Grâce à lui, le père peut assurer le mariage de ses trois jeunes filles.

Il ressuscite aussi trois enfants qui, étant allés glaner aux champs, avaient été tués et découpés par un boucher.

Il sauve également de la tempête les marins d'un bateau portant une cargaison de blé pour la ville de Myre.

Ses ossements sont conservés dans une église de Myre jusqu'au XIe siècle. Ils ont la particularité de suinter une huile sacrée. Cette manne est connu dans l'Europe du Moyen Âge. Cette célébrité attire soixante-deux marins venus de Bari, qui volent et ramenent ces reliques.

C'est un saint très populaire ; il est le patron des enfants, des étudiants, des enseignants, des marins, des vitriers, des bouchers, des jeunes filles à marier, des voyageurs, de la Lorraine, de la Russie et de Fribourg. Lors de sa fête, on distribue parfois des friandises et des cadeaux aux enfants.

Bien que destinée aux enfants, une des légendes de saint Nicolas est plutôt effrayante. « Ils étaient trois petits enfants, qui s'en allaient glaner aux champs, » comme dit la chanson, « Perdus, ils demandèrent l'hospitalité chez un boucher qui ne trouva rien de mieux que de les tuer, les découper et les mettre au saloir.

Saint Nicolas vint à passer sept ans plus tard et demanda à son tour l'hospitalité. Il insista pour manger le petit salé préparé sept ans plus tôt. Le boucher s'enfuit et saint Nicolas ressuscita les trois enfants. »

C'est donc une légende heureuse, mais néanmoins assez effrayante. Selon certaines traditions, le Père Fouettard qui accompagne saint Nicolas serait en fait le boucher de l'histoire. Pour lui faire regretter son méfait, ce dernier l'aurait condamné à l'accompagner lors de sa distribution de récompenses, en lui assignant la tâche de punir les enfants désobéissants.

Une morale de la comptine peut-être plus tardive mais plus heureuse fait s'enfuir le boucher, saint Nicolas l'interpelle "Boucher, Boucher, ne t'enfuis pas/ Repends toi, Dieu te pardonnera".

La légende des trois enfants est née d'une erreur d'interprétation d'un vitrail représentant un miracle du saint. Il s'agirait, selon les historiens, d'une scène représentant saint Nicolas sauvant trois chevaliers suppliant son aide au sommet d'une tour. Saint Nicolas est le personnage principal de la scène, et comme souvent au Moyen Âge, il n'est pas representé à l'échelle, mais en beaucoup plus grand pour montrer son importance. C'est ce détail qui aurait ouvert la voie à une mauvaise interprétation ; et les trois chevaliers au sommet d'une tour sont devenus trois enfants dans un baquet.

Selon certains, le Père Fouettard est une invention des Messins lors du siège de leur ville par les Impériaux, en pleine période de festivité de la Saint-Nicolas en 1552 après la mise en place du protectorat Français. De là leur serait venue l'idée de se moquer de l'assiégeant, Charles Quint en le représentant sous les traits du boucher de la légende de saint Nicolas.

Lors de sa naissance, saint Nicolas se serait tenu tout seul debout, bien droit sur ses jambes. Il s'agirait, selon la légende, de son tout premier miracle.
Du fait de l'arrivée en Lorraine, d'une relique du saint, sa dextre bénissante, en 1090, Saint-Nicolas-de-Port, possède une basilique gothique flamboyante dédiée au saint qui est le patron de la Lorraine.

Un chevalier Lorrain , le seigneur de Varangéville, prisonnier au cours d'une guerre, aurait prié saint Nicolas avant de s'endormir. Le lendemain matin, il se serait réveillé, encore attaché, sur les marches de la basilique...

Chaque année, le samedi le plus proche de la fête de Saint-Nicolas, une grande procession remplit la basilique en retraçant la vie du saint par des chants et spectacles. Dans chaque bourgade de Lorraine défile un corso en l'honneur de saint Nicolas. "Saint Nicolas" visite les maisons et gratifie les enfants sages de friandises et de cadeaux pour la plus grande joie des petits et des grands... qui entonnent la Complainte de Saint Nicolas

Saint Nicolas est le patron (protecteur) de la Lorraine et des Lorrains, de la Russie,de la ville de Houilles, des écoliers, des enfants, des marins, des célibataires (de même que les filles célibataires de 25 ans "coiffent" sainte catherine les 25 Novembre, les garçons non mariés qui atteignent la trentaine fêtent st Nicolas le 6 décembre)...

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_de_Myre
avatar
esoat
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 1017
Pratiques magiques/ spiritualité : La pensée, médium en pointillés.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Nicolas

Message par Aka E le Sam 6 Déc 2008 - 11:58

Merci esoat!

Article super complet /D

En Lorraine, il faut mettre du foin ou des carottes devant la porte pour l'âne de St Nicolas, et en échange, il remplissait les chaussures des enfants avec des clémentines ou du chocolat.
avatar
Aka E
énergie libre

Nombre de messages : 5509

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Nicolas

Message par topa le Sam 6 Déc 2008 - 12:23

En Allemagne et en Pologne aussi la Saint-Nicolas est célébrée, c'est une véritable fête et dans l'école de mes enfants il y a eu toute une célébration avec chansons, distribution de chocolat.

Merci Esoat.
avatar
topa
Maîtrise des énergies

Nombre de messages : 3795
Pratiques magiques/ spiritualité : En découverte encore et toujours
Localisation : 44

http://entite-energie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Nicolas

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum