La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Fermeture d'Equinox : merci
par Atoum Hier à 23:10

» merci
par Inconnue Lun 4 Déc 2017 - 22:47

» Forum fermé
par Hagel Sam 25 Nov 2017 - 18:01

» Rituel du pentagramme de renvoi à la terre
par Aurum Jeu 23 Nov 2017 - 20:04

» prière et libre-arbitre
par Shijin Mar 14 Nov 2017 - 15:15

» Lecture énergétique
par moatib Dim 12 Nov 2017 - 16:54

» Larvikite
par pati Dim 12 Nov 2017 - 10:26

» Purifier une pierre
par Coeurdedragon Sam 11 Nov 2017 - 21:39

» Le necronomicon
par Caelina Ven 3 Nov 2017 - 12:33


[Kabbale]Guilgoul (le principe de réincarnation)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Kabbale]Guilgoul (le principe de réincarnation)

Message par Hagel le Sam 3 Jan 2009 - 11:17

Bonjour,

Le Guilgoul haNeshamot ou Guilgoulei haneshamot (héb. גלגול הנשמות, litt. "cycle des âmes"), plus communément désigné par Guilgoul, est le concept de la réincarnation, émanant des thèses kabbalistiques dans le judaïsme.

Selon ce concept, les âmes effectuent un "cycle" à travers les vies ou "incarnations", étant attachées à différents corps au cours du temps. Le corps auquel elles s'associent dépend de leur tâche particulière dans le monde physique, du niveau de spiritualité de la ou des précédentes incarnations, etc.

L'âme possède cinq niveaux, nefesh (esprit), roua'h (souffle), neshama (communément traduite par âme, mais N.SH.M possède également une connotation de "respiration"), hayya ("vie"), ye'hida ("union"). Le nefesh siégeant dans le sang, et devant quitter le corps lorsqu'il ne produit plus de sang, il fait toujours partie du processus de réincarnation, renaissant dans un autre corps lorsque la vie recommence.

Le texte kabbalistique de référence sur le sujet est le Shaar Haguilgoulim ("la Porte" ou "le Chapitre des Réincarnations"), basé sur l'enseignement de l'Ar"i za"l, et compilé par son disciple, le Rav Hayim Vital. Basé sur le commentaire de la parashat Mishpatim du Zohar, il décrit les lois complexes et profondes de la réincarnation. L'un des concepts de ce livre est l'idée que le guilgoul est physiquement réalisé en parallèle avec la grossesse.

Source: Wikipédia

Je suis en pleine recherche du Shaar Haguilgoulim mais ça semble un peu difficile à mettre sous la main, je vous tiens au courant pour plus ample détail du principe de réincarnation chez les kabbalistes.

Bien à vous



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33233
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://equinox.over-blog.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Kabbale]Guilgoul (le principe de réincarnation)

Message par Dame-Chevalier le Dim 24 Jan 2010 - 10:14

Je préfèrerai dire rotation des âmes !
Voici un conte par Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour !
Bonne méditation les amis.

Ce soir-là, il y avait un énorme embouteillage à la porte du paradis, on se serait cru à la plus grande gare de la capitale à l'heure de la sortie des bureaux. Il y avait queue devant la porte d'entrée et l'ange affecté aux admissions avait fort à faire pour maintenir le calme et vérifier les qualités de chacun.
Les arrivants étaient agités, ne sachant pas sur quel critère on acceptait et ici, pas question de piston ni de bonnes relations. Chacun était seul avec soi-même cette fois.

- Du calme, demanda l'ange. Je commence.
Et il s'adressa au premier qui était très assuré.
- Comment t'appelles-tu? - Je suis le petit-fils du célèbre rabbin 'hassid Moïché Botrowbinski. - Repars pour un gilgoul, répondit l'ange. Et une trappe s'ouvrit sous les pieds du stupéfait et il se retrouva en bébé dans une clinique d'accouchements.
- Comment t'appelles-tu? - Je suis sépharade tahor, mes racines généalogiques prouvées remontent de Sage en Sage jusqu'au 12e siècle. et... - Repars pour un gilgoul, répondit l'ange.

Les autres essayaient de comprendre pour affiner leur réponse.
- Comment t'appelles-tu? Je suis le donateur de l'hôpital juif de Town City et . - Repars pour un gilgoul, interrompit l'ange.
- Comment t'appelles-tu? Je suis le grand-père de 33 bons Juifs. - Repars pour un gilgoul, répondit l'ange.

Dans la foule, ceux qui avaient joué des coudes pour arriver aux premières places, subitement en jouaient une nouvelle fois mais pour repartir plus loin dans la queue afin de mieux réfléchir à leur réponse qui serait fatale. Et les naïfs et les pauvres se retrouvaient vulnérables une fois de plus et couraient le risque terrible de devoir répondre immédiatement.

- Comment t'appelles-tu? Je suis le propriétaire de la station d'essence Paz et je ne trichais pas avec mes clients. - Repars pour un gilgoul.
- Comment t'appelles-tu? Je m'appelle Péra'h, je n'ai rien fait de spécial, j'ai essayé seulement de vivre au jour le jour avec les couleurs que le bon D.ieu m'a données et je suis arrivé comme ça sans rien d'autre dans mon panier. - Tu peux entrer, ta place est réservée à la troisième rangée.

Quand il y arriva, il demanda à son nouveau voisin: "Pourquoi, moi, on m'a fait entrer, je n'ai rien fait de spécial dans ma vie et tous les autres avaient réussi".
- Mais non, ce n'est pas comme cela ici, toi comme tous et comme chacun tu as été créé selon Sa volonté et tu as fait fructifier vraiment ce que tu es. Les autres ne l'ont pas fait, ils ont ajouté, ajouté et ont appelé "réussir" tout ce qui n'était que du rapporté et ils ont oublié de remercier pour ce qu'ils étaient uniques dans toute la Création. Ils n'ont donc jamais connu leur nom, ce qu'ils sont, et n'ont pas répondu à la question posée. On les a renvoyés pour qu'ils accomplissent leur mission sans contrefaçon. Toi, on t'a demandé ton nom, qui tu es et tu as su répondre. Toi, tu connais ton nom, tu as rempli la mitsva essentielle: va vers toi-même, lékh kékha. Tu as ainsi vécu toute ta vie dans le Gan Eden, avec le Créateur qui t'a créé comme une fleur unique et parfaite, et tu n'avais rien à ajouter encore sur la terre. Tu as gagné. Et tu n'as pas besoin de retourner pour encore recommencer et améliorer. L'orgueil de la réussite extérieure s'appelle vanité, ce qui veut dire vide, des objets rapportés. L'humilité, anava, c'est apprécier ce que l'on vous a donné, qui est unique et qui est Sa volonté à réaliser. C'est une merveille inégalée, comme chaque fleur, unique et splendide en sa beauté. Elle est minuscule, ignorée mais pas du Créateur qui y trouve Son bonheur et l'aime et elle embellit le monde, elle est louange, l'art parfait.

Cordialement
D-C
avatar
Dame-Chevalier
Energie libre

Nombre de messages : 16
Pratiques magiques/ spiritualité : magie blanche

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum