La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Fermeture d'Equinox : merci
par Atoum Hier à 23:10

» merci
par Inconnue Lun 4 Déc 2017 - 22:47

» Forum fermé
par Hagel Sam 25 Nov 2017 - 18:01

» Rituel du pentagramme de renvoi à la terre
par Aurum Jeu 23 Nov 2017 - 20:04

» prière et libre-arbitre
par Shijin Mar 14 Nov 2017 - 15:15

» Lecture énergétique
par moatib Dim 12 Nov 2017 - 16:54

» Larvikite
par pati Dim 12 Nov 2017 - 10:26

» Purifier une pierre
par Coeurdedragon Sam 11 Nov 2017 - 21:39

» Le necronomicon
par Caelina Ven 3 Nov 2017 - 12:33


Sutra du Lotus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sutra du Lotus

Message par Hagel le Mer 21 Jan 2009 - 11:55

Bonjour,


Le Sūtra du Lotus est un sûtra très populaire dans le bouddhisme mahāyāna. Constituant important de beaucoup d'écoles mahayanistes, il est le corpus fondamental des écoles bouddhistes T'ien t'ai en Chine, ainsi que Tendai et Nichiren au Japon.

Le titre sanscrit est Saddharmapundarīka-sūtram. Il a été traduit en chinois par Miàofǎ Liánhuā Jīng (妙法蓮華經) , Myobeop Yeonhwa Kyong en coréen et Myōhō Renge Kyō en japonais. Le titre chinois est généralement abrégé en Fǎhuā Jī (法華經), ou Hokkekyō en japonais.

Historique:
Le texte apparait pour la première fois plusieurs siècles après la mort du Bouddha. Selon le traducteur Burton Watson, le Sūtra du Lotus pourrait avoir été à l'origine écrit dans un dialecte prâkrit avant d'être plus tard traduit en sanskrit pour lui accorder une plus grande respectabilité.

Bien qu'il y ait probablement eu plusieurs traductions en chinois de ce sûtra, on a conservé la trace de seulement six d'entre elles dont trois ont été conservées. Le Sūtra du Lotus fut d'abord traduit en chinois par Dharmaraksha en 286 avant d'être re-traduit en sept fascicules par Kumārajīva en 406.

La première traduction en français fut faite en 1840 et publiée en 1852, par Eugène Burnouf à partir d'une version sanskrite primitive pourtant postérieure aux versions chinoises. Il fut le premier à le traduire dans une langue occidentale. La première traduction anglaise fut faite en 1884 par Hendrick Kern toujours à partir du texte sanskrit. D'autres traductions anglaises furent faites par Leon Hurvitz, Burton Watson, et d'autres traducteurs à partir du sanskrit ou du chinois.

Certaines sources considèrent que le Sūtra du Lotus possède un prologue et un épilogue et que ceux-ci sont respectivement le Sūtra aux sens infinis (Muryogui Kyō en japonais) et le Sūtra de la méditation sur la dignité de celui qui cherche l'illumination (Fugen Kyō en japonais).

But du sutra du lotus:

Le but de Shakyamuni était de permettre à tous les êtres humains, sans distinction, d'atteindre la boddhéité. Mais, parce qu'il donnait un enseignement provisoire pour développer les facultés de compréhension des gens, il déclarait, dans les sûtras antérieurs au Sûtra du Lotus, que les personnes des Deux Véhicules ainsi que les femmes ne pouvaient pas atteindre la boddhéité. La vérité que tous les êtres humains ont la capacité d'atteindre la boddhéité n'a été révélé que dans le Sûtra du Lotus.

Du 1° au 14 chapitre, il révèle l'enseignement théorique, dont le 2° chapitre, Hoben, est le plus important. Shakyamuni le commence par ces mots : « La sagesse de tous les Bouddhas est infiniment profonde et incommensurable ». Puis, il présente les Dix Aspects et le remplacement des Trois Véhicules par le Véhicule unique. Il révèle pour la première fois que tout le monde a la possibilité d'atteindre la boddhéité.

Du 15° au 28°, c'est l'enseignement essentiel, dont le 16° chapitre, Juryo, est le plus important. Shakyamuni y révèle qu'il a atteint la boddhéité dans un passé très lointain et que depuis il a enseigné la Loi à d'innombrables personnes. Grâce à sa propre expérience, il révèle l'état de bouddha inhérent à toute vie. La loi que suivit Shakyamuni pour parvenir à la boddhéité n'est autre que Nam Myoho Renge Kyo.

Les principes essentiels du Sûtra du Lotus:


* Le remplacement des Trois Véhicules (ou enseignements) par le Véhicule unique : l'état de bouddha existe dans la vie des simples mortels.
* L'entité réelle de tous les phénomènes : Nam Myoho Renge Kyo.
* La cérémonie dans les Airs : l'apparition de la tour au Trésors, c'est-à-dire la boddhéité inhérente à toute vie.
* Ouvrir le proche et libérer le lointain : la révélation du bouddha de la joie sans limite depuis le passé sans commencement.
* Les boddhisattvas sortis de la terre : ceux qui propageront le Sûtra du Lotus à l'époque des Derniers Jours de la Loi.

Source: wikipédia, soleil lotus

Bien à vous



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33233
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://equinox.over-blog.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum