La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Bénévole tirage/exercice tarot Marseille
par Casyope Aujourd'hui à 19:42

» Que ressentez-vous qui vous permette de savoir que vous percevez au niveau de l'akasha ou de l'astral ?
par Mira Mar 17 Oct 2017 - 23:19

» Médiumnité et réaction épidermique
par Sylice Mar 17 Oct 2017 - 16:42

» la sourcellerie
par Fennec Lun 9 Oct 2017 - 21:00

» étape
par Coeurdedragon Lun 9 Oct 2017 - 9:21

» Proposition de tirage
par aude56 Jeu 5 Oct 2017 - 8:56

» Dossier Septembre 2013 : Aikido
par Douceur Mer 4 Oct 2017 - 17:23

» Le télétouché
par Fennec Mer 4 Oct 2017 - 10:02

» Votre médiumnité, comment la vivez vous?
par chapsou Mar 3 Oct 2017 - 20:58


Des Runes et de leur rôle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des Runes et de leur rôle

Message par Asùlf le Dim 10 Mai 2009 - 20:46

Bonjour à tous,

Je viens de passer un moment à lire les divers topic écrit au sujet de la "Magie Runique", et j'aimerais développer ici une argumentation et une explication plus ou moins compliquée à ce sujet...

En effet, dans nombre de livres sur la magie, les Runes apparaissent comme des symboles mystico-religieux, auxquels on associe éléments, périodes, végétaux, animaux, et autre... Le problème, c'est que la plupart de ces théories, de ces explications sur "Comment faire de la magie runique" ne se fondent sur aucune source, ni aucune preuve tangible que les Scandinaves (Car rappelons que tout Scandinave n'est pas viking, puisque les Vikings sont en général des marchands, des proscrits, voyageurs, guerriers ou mercrenaires de scandinavies qui ont décidé de se lancer sur les mers pour le commerce, puis plus tard en vue de pillages et d'enrichissement).

En outre, la plupart de ces ouvrages, donnent des lignes de connaissances et autre conseils qui sont fondé sur des réinterprétations de précédentes interprétations plus ou moins brumeuses ou fumeuses...

Il faudrait donc s'interroger sur la valeur première des Runes. Récapitulons tout d'abord :

  • On trouvait des runes sur différents supports : Pierres mémoriales, poutre de maison, outils usuel, morceaux d'os, objets d'apparât, écriture en général, inscriptions monumentaire (entendre par là : sur des monuments).
  • Durant l'âge des migrations (pré-viking) on ne trouve que plus d'une centaine de sites archéologiques où des runes ont pu être trouvées.
  • Plus de 3000 recensés pour la période viking (Grands invasions, etc...)
  • A peu près 2000 pour la période médiévale (Post-viking, et donc après l'an 1100 environs...)


Jusque là, on se rend compte que les runes n'ont fait une apparition réelle qui n'aura duré qu'environs 500 à 600 ans (en se limitant à la période viking, et un ou deux siècle avant/après), principalement en suède (environs 2700 inscriptions, pour seulement 230 et quelques, dans toutes les autres régions de Scandinavie + le Danemark).
Donc à partir de là, on peux considérer que quoique soient les runes, elles n'étaient pas d'une immense notoriété pour l'ensemble du peuple nordique.

De plus, il est à noter qu'avec l'expension viking au Danemark, en Grande-Bretagne, et en Europe de l'Est, l'alphabet runique a donc connu de nombreuses mutations... à partir de là, il faut prendre en compte le fait qu'il a évolué au même titre qu'une langue selon l'apport culturel d'autres civilisations. Il est donc important de préciser de quelles runes nous parlons lorsque nous nous référons à un alphabet particulier, sachant que sa période d'apparition et son contexte influera forçément sur son rôle.

C'est pour cela que je citerais par exemple ce topic ci : http://www.equi-nox.net/magie-runique-f7/correspondances-huiles-essentielles-et-runes-t1577.htm

En effet, il faut savoir que l'alphabet Northumbrien est apparu au sud de l'Ecosse, ce qui implique déjà qu'il est une réappropriation du Futhark précédent qui lui même était déjà d'origine Anglo-saxonne (Futhark Frison). On se retrouve donc ici avec une multitude de réinterprétations qui se succèdent. A noter qu'avec l'influence celtique, ce Futhork a donc subit diverses associations mystique propres aux croyances locales, ce qui donnent par exemple les références du lien ci-dessus avec certaines huiles ou éléments végétaux (cqfd influence du druidisme celte).

A partir de là, on comprend en grande partie que les théories de vertue magique des runes proviennent majoritairement de l'adaptation anglo-celtique qui en a été fait. A noter qu'Alfred le Grand rejeta les runes comme alphabet pour les réserver à un usage magique lorsqu'il introduisit l'éducation romaine en Angleterre.

Par la suite, vers l'an 900, les runes furent réduite à 16 caractères en scandinavie à l'inverse de l'Angleterre où le nombre de caractère croissait. Ce déclin de l'alphabet runique se divisa en deux phases : Suedo-norrois et Danois. Une interprétation/transcription à l'alphabet latin en a été faite dans l'Abecedarium Nordmannicum en Suisse (tout du moins, c'est en Suisse que le manuscrit aura été retrouvé, l'auteur étant apparement un Germain). Mais là encore, il s'agit d'une réinterprétation influencé par la christianisation (qui plus est, en 900, l'Ere viking était proche de sa fin.)

Là où l'ont peut voir que la christianisation a énormément influencé l'interprétation et le devenir des Runes, c'est notamment dans le fait que l'on retrouve des inscriptions runiques datant d'environs 1300 dans les églises chrétiennes de Suède. Puisqu'à la cathédrale de Lund on trouve par exemple des inscriptions runiques signifiant "Dieu nous aide"... ce qui va radicalement à l'encontre du rôle magico-paganiste donné aux runes, cette inscription datant de 1500 et donc bien postérieur à l'Ere viking.

De plus, même à l'époque moderne, de nouvelles versions du Futhark d'origine ont été faites. Notamment par l'occultiste Guido Von List (un allemand), qui créa l'alphabet Eh et Gibor, prétendant qu'il s'agissait ici de la restauration du véritable alphabet décrit dans le Hàmavàl.

A ce stade, il faut donc se mettre dans l'idée que l'alphabet runique comme regroupement de caractères mystico-religieux n'est qu'une "fantaisie" extra-scandinave qui n'a donc rien à voir avec les croyances de la civilisation sus-citée.
De ce fait, l'alphabet runique reprend sa fonction première d'alphabet (ou d'épigraphie). Or, on s'aperçoit pourtant que d'un site à l'autre en scandinavie, on retrouve des inscriptions runiques dont l'interprétation dialectique devient improbable, malgé le fait qu'antérieurement à la période viking on ait retrouvé des armes signées du nom de leur forgeron en runique, on retrouve pourtant d'autres éléments dérogeant à cette règle. C'est notamment le cas de la lance de Kowel datant de l'an 300 (très antérieur à la période viking) et dont les inscriptions ont valeur de talisman.
Datant d'un siècle avant le début de l'Ere viking on trouva également la pierre d'Arstad, dont l'interprétation qui en a été faite est la suivante :

hiwigaR saralu uhwinaR
Le alu de saralu est traduit comme ‘magie’ et sar par est traduit par ‘protection’ du fait que plusieurs mots en
Germanique Primitif, en Vieil Haut allemand et en Gothique contiennent la racine sar- et signifient ‘arme’.
‘Hiwig [c.-à-d., celui de la maison; ou le duveteux]: ici protection contre la magie. (la tombe) de Jungwin (se
trouve ici)’.
Antonsen lit:
hiwigaR saralu ekwinai
et interprète winai comme ‘ami’, et ignore le alu. Il traduit en conséquence:
‘HiwigaR [c.-à-d., celui avec de forts liens familliaux]. (Pour) Saralu [c.-à-d., la protectrice]. Moi, pour mon
ami..’.

On s'aperçoit ici qu'outre la fausse valeur mystique et religieuse donné aux premières runes, elles portaient plus ou moins valeur de Glyphe destiné à donner une âme ou un rôle "talismanique" à certaines objets, sous forme de "voeux" plus que sous forme de "symbole" comme on a tendance à nous le faire croire aujourd'hui. En terme de symbole, il y avait bien à part les Ginfaxi qui donnaient par exemple des "dons" ou pour utiliser un terme anglophone un 'boost' d'une caractéristique personnelle.
Ce type-ci par exemple :

Etait destiné à donner la force, et était gravé pour exemple sur les chaussures des Glimumen. Il est à noter que cela n'a pourtant rien à voir avec les runes dont nous parlons, mais qu'il s'agit d'un symbolisme bien à part.

Pour conclure, il faudrait tendre à s'éloigner des idées données (pour ne pas dire idées-reçues) par les ouvrages modernes qui interprètent les runes selon un usage datant de la fin de l'Ere viking, voir de plusieurs réinterprétation suivant la christianisation scandinave qui ne sont donc plus fiable puisqu'influencée par les préjugés chrétiens qui tendaient à affubler les Runes de symboles malfaisants et sorciers (cqfd : paganisme = hérésie, et magie = hérésie), ce qui a très bien fonctionné puisque plusieurs années plus tard, ce rôle sorcier/chamanique et magique est resté considéré comme le rôle premier des runes.
En outre, si les premières vraies runes avaient valeur de talisman, d'âme ou de voeux inscrits, elles n'étaient pourtant en rien liée à une quelconque diété nordique. Chose qui émanerait plutôt des interprétations chrétiennes qui ont été faites par la suite (puisque plusieurs ouvrages en runologie ont été effectué par des chrétiens européens à l'époque), ou des valeurs druidiques et mystiques qui leur ont été attribué suite à leur évolution anglo-saxonne dû à l'influence celte.

Je suis ouvert à toute reponse, débat et autre suivant cette longue présentation que j'ai essayé de vous faire de la façon la plus complète et la plus objective possible.

Sources :
http://dark-ages.be/viking
Runes et magie - Nigel Pennick
http://www.nordic-life.org/nmh/EnFrancais/3fr.pdf
Anthologie Runique - Alain Marez

(Je précise que mon post n'est absolument pas un copier collé de quelque site que ce soit... Les sources qui m'ont servit à étayer ce post se trouvent ci-dessus.)
avatar
Asùlf
Energie libre

Nombre de messages : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des Runes et de leur rôle

Message par Hagel le Dim 10 Mai 2009 - 21:35

les Runes apparaissent comme des symboles mystico-religieux, auxquels on associe éléments, périodes, végétaux, animaux, et autre...
c'était surtout un alphabet avant toute chose, comme l'alphabet étrusque (avec lequel on peut constater des concordances)

Par la suite, vers l'an 900, les runes furent réduite à 16 caractères en scandinavie à l'inverse de l'Angleterre où le nombre de caractère croissait.
d'après mes sources (pour avoir assister à un débat plus que houleux à ce sujet) l'alphabet à 16 runes était concomittant à l'alphabet à 18 runes, certains disent que l'alphabet à 16 runes n'était usité uniquement que pour la magie.

De plus, même à l'époque moderne, de nouvelles versions du Futhark d'origine ont été faites. Notamment par l'occultiste Guido Von List (un allemand), qui créa l'alphabet Eh et Gibor, prétendant qu'il s'agissait ici de la restauration du véritable alphabet décrit dans le Hàmavàl.
Je suis pas sur que Guido Von List puisse être la référence en matière de rune sur un plan historique Razz (je donne un avis perso hein pas contre ton argumentation)

Puisqu'à la cathédrale de Lund on trouve par exemple des inscriptions runiques signifiant "Dieu nous aide"... ce qui va radicalement à l'encontre du rôle magico-paganiste donné aux runes, cette inscription datant de 1500 et donc bien postérieur à l'Ere viking.
ça je suis d'accord l'influence de la christianisation est énorme sur la perception ésotérique des runes, les manuscrits que j'ai le montre clairement des runes associés à l'idée de christ, voir des sceaux d'évocations runiques pour les archanges...Mais il ne faut pas oublier que les chrétiens n'ont fait que réadapter des traditions préexistante, donc tout n'est pas à mettre au bûcher à mon avis.

En outre, si les premières vraies runes avaient valeur de talisman, d'âme ou de voeux inscrits, elles n'étaient pourtant en rien liée à une quelconque diété nordique. Chose qui émanerait plutôt des interprétations chrétiennes qui ont été faites par la suite (puisque plusieurs ouvrages en runologie ont été effectué par des chrétiens européens à l'époque), ou des valeurs druidiques et mystiques qui leur ont été attribué suite à leur évolution anglo-saxonne dû à l'influence celte.
totalement d'accord.

Bien à toi



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33229
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des Runes et de leur rôle

Message par Asùlf le Dim 10 Mai 2009 - 21:50

c'était surtout un alphabet avant toute chose, comme l'alphabet étrusque (avec lequel on peut constater des concordances)
Effectivement, c'est d'ailleurs ce que tend à expliquer mon post :p

d'après mes sources (pour avoir assister à un débat plus que houleux à ce sujet) l'alphabet à 16 runes était concomittant à l'alphabet à 18 runes, certains disent que l'alphabet à 16 runes n'était usité uniquement que pour la magie.
C'est plus que probable puisqu'au terme des multiples évolution de l'alphabet runique, il a finit par ne garder que l'interprétation ésotérique qu'on en a fait, c'est d'ailleurs ce qu'a fait Alfred le Grand en Angleterre, ce qui a donc potentiellement influencé les autres régions durant cette période, l'Ere viking prenant fin un ou deux siècles plus tard...

Je suis pas sur que Guido Von List puisse être la référence en matière de rune sur un plan historique Razz (je donne un avis perso hein pas contre ton argumentation)
Je n'ai pas dis que je prenais son travail comme fiable. Au contraire il servait surtout d'exemple pour montrer que même à l'époque moderne, les runes sont réinventé par des farfelues de ce genre... à noter que son travail date de 1900... ce qui est presque risible.

Mais il ne faut pas oublier que les chrétiens n'ont fait que réadapter des traditions préexistante, donc tout n'est pas à mettre au bûcher à mon avis.
Le problème, c'est que les chrétiens n'avaient pratiquement aucune connaissance des croyances et des us du peuple scandinave, ce qui fait que leur seul "lien" a été majoritairement la période d'évangélisation située peu après l'an mille durant laquelle on les a incité à renier les idoles et les coutûmes païennes pour se tourner vers la nouvelle religion... et donc à ce titre, l'église a eu tendance à diaboliser ou à dénigrer ce qui émanait du paganisme. Le problème étant que cette vision de l'église a influence les potentielles études de l'époque.

Asùlf
avatar
Asùlf
Energie libre

Nombre de messages : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des Runes et de leur rôle

Message par Hagel le Dim 10 Mai 2009 - 22:10

c'est que les chrétiens n'avaient pratiquement aucune connaissance des croyances et des us du peuple scandinave, ce qui fait que leur seul "lien" a été majoritairement la période d'évangélisation située peu après l'an mille durant laquelle on les a incité à renier les idoles et les coutûmes païennes pour se tourner vers la nouvelle religion...
Pour autant la christianisation de la Scandinavie s'est très bien passé selon Régis Boyer, l'acculturation de la chrétienneté et du paganisme scandinave n'a pas été totalement négative au paganisme qui s'est fondu dans les traditions chrétiennes (au vu des preuves que l'on voit sur les églises par exemple, où l'intégration de runes aux symboles chrétiens)

De plus, il faut rappeler que le paganisme scandinave était déjà le produit d'une acculturation de la culture same.

En conclusion, le paganisme scandinave, et par extension les runes ne sont que le fruit d'une évolution constante au contact des diverses cultures, il ne peut y avoir de "vraies" runes à mon avis.

Bien à toi



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33229
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des Runes et de leur rôle

Message par Asùlf le Dim 10 Mai 2009 - 22:21

Entièrement d'accord, la christianisation des scandinave s'est fait plus ou moins naturellement et sans effusion de sang particulière (tout du moins, il n'a pas été necessaire aux européens de partir en Croisade...) comme tu le dis.

Pour les runes, le problème est qu'à force de les baser sur ce qu'elles sont devenu de façon plus ou moins moderne, on en oublit ce qu'elles étaient vraiment à l'origine. Du coup, les gens ont tendance à faire l'amalgame et à se faire des idées fausses sur les vikings et les scandinaves qui sont déjà couvert d'idées reçues... (citons de façon hors contexte le célèbre casque à corne \o/)

Asùlf
avatar
Asùlf
Energie libre

Nombre de messages : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des Runes et de leur rôle

Message par rollerpat le Sam 30 Avr 2011 - 2:19

Bonjour,

Sujet interressant et trés bien débattu par deux personnes de grandes cultures, et je suis pas d'accord sur les diverses explications fournies par certains auteurs, trop influencés ou influencable à leurs epoques, la chretienté a fait le grand menage en eliminant systematiquement les porteurs de savoir qui pouvait les gener, remplacer les mythes anciens par ceux reinventés par l'eglise, Mais la magies de ces symboles ne peut etre ignorés. inconnus ou incomprehensible, ils le sont, mais beaucoup de traditions de par le monde reprennent les memes symboles, l'inde en est un exemple
avatar
rollerpat
Energie libre

Nombre de messages : 4
Pratiques magiques/ spiritualité : connaissances globales
Localisation : Polynesie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des Runes et de leur rôle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum