La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Bénévole tirage/exercice tarot Marseille
par Casyope Hier à 19:42

» Que ressentez-vous qui vous permette de savoir que vous percevez au niveau de l'akasha ou de l'astral ?
par Mira Mar 17 Oct 2017 - 23:19

» Médiumnité et réaction épidermique
par Sylice Mar 17 Oct 2017 - 16:42

» la sourcellerie
par Fennec Lun 9 Oct 2017 - 21:00

» étape
par Coeurdedragon Lun 9 Oct 2017 - 9:21

» Proposition de tirage
par aude56 Jeu 5 Oct 2017 - 8:56

» Dossier Septembre 2013 : Aikido
par Douceur Mer 4 Oct 2017 - 17:23

» Le télétouché
par Fennec Mer 4 Oct 2017 - 10:02

» Votre médiumnité, comment la vivez vous?
par chapsou Mar 3 Oct 2017 - 20:58


la Wicca (spiritualité magique)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la Wicca (spiritualité magique)

Message par Hagel le Dim 2 Mar 2008 - 23:01

Bonjour,

Voici une petite approche de la wicca:
La Wicca est parfois considérée comme une religion, parfois davantage comme une philosophie. Elle inclut des éléments que l'on peut trouver dans nombre de croyances anciennes telles que le chamanisme, le druidisme, et les mythologies grecque, slave, latine et nordique. Ses adeptes, les wiccans, prônent un retour au culte de la nature, ce qu'ils dénomment « l'Ancienne Religion ».

Sens du terme:
Le terme wicca est un néologisme créé par Gerald Brousseau Gardner qui affirmait qu’il voulait dire sorcellerie en vieil anglais. En réalité sorcellerie en anglais ancien se dit wiccacraeft (d'où le terme actuel witchcraft et wicca est le masculin de sorcier (le féminin étant wicce et le pluriel wiccan). Ces mots dérivent du verbe wiccian qui signifie ensorceler, pratiquer la magie.

Pour Gardner, wicca avait pour sens à l’origine « l’art des sages ». Sa thèse fut soutenue par l’ethnologue Margaret Murray qui écrivit l’entrée sur la sorcellerie dans l’édition de 1957 de l’Encyclopaedia Britannica où elle précise : « La signification du terme sorcière (witch) est liée à celle du mot savoir (wit) ». Elle peut être renforcée par l’analyse du mot wizard (étymologiquement « celui qui sait »), qui signifie lui aussi le sorcier et qui tire son origine du bas anglais wys/wis qui veut dire « le sage ». On constate, de plus, des similitudes avec la langue allemande, "wissen", verbe de modalité signifiant "savoir".

D’autres étymologies concurrentes sont cependant apparues. Robert Graves dans La Déesse blanche, traitant du saule, un arbre qui dans la Grèce antique était dédié à Hécate écrit : « Ses liens avec les sorcières sont si forts dans l’Europe du Nord que les termes sorcière (witch) et criminel (wicked) dérivent du mot utilisé pour nommer le saule (wicker).» Margot Adler dans Drawing Down the Moon rattache wicca à l’indo-européen wic/weik dont la signification recouvre les sens de soumettre et de changer. Elle estime donc qu’une « sorcière aurait été une femme habile à imaginer, à soumettre et à changer la réalité ».

Origine:
La Wicca s'inscrit dans la mouvance européenne du néo-paganisme de la première moitié du XXe siècle. Elle consiste en un syncrétisme élaboré dans les années 1930 par le britannique Gérald Gardner et fut popularisée par celui-ci pendant la Seconde Guerre mondiale et après, à travers des livres qui furent publiés au Royaume-Uni à partir de 1939. Concernant le Livre des Ombres qui constitue l'ouvrage de référence de la plupart des wiccans, il fut écrit à l'origine par Gérald Gardner (certains suggèrent également une collaboration rétribuée d'Aleister Crowley, le célèbre occultiste fondateur de la philosophie Thélémite), il fut partiellement réécrit par Doreen Valiente (née le 4 janvier 1922 dans le Mitcham dans le nord de Londres, sous le nom de Doreen Edith Dominy) selon certains auteurs à la demande de Gardner, selon d'autres de sa propre initiative après le décès de l'auteur initial. Chaque wiccan possédant théoriquement son propre Livre des ombres qu'il devrait avoir copié de sa main, on trouve de nombreuses versions différentes du B.O.S ("Book Of Shadows", anglais pour "Livre des Ombres") en circulation, certaines ayant vraisemblablement été forgées dans un but uniquement commercial.

Le mythe de l'ancienne religion:
Une polémique existe au sein même des adeptes sur les origines de leur culte. Certains sont partisans de ce que l'on dénomme le « mythe de l'Ancienne Religion » : ils affirment, comme Gardner le faisait lui-même dans ses livres de vulgarisation, qu'elle remonte au néolithique (à la période où l'on rendait un culte aux déesses-mères) et aurait été à l'origine de multiples mythologies, doctrines mystiques et sociétés initiatiques qui s'ensuivirent. La communauté des ethnologues et historiens des religions, s'accorde cependant en général sur le fait que c'est bel et bien Gardner qui codifia cette religion, en s'inspirant de travaux ethnologiques (par exemple, ceux de Margaret Murray et Charles Leland), de rites maçonniques et rosicruciens, et des anciennes mythologies.

Il faut noter que certains wiccans s'appuient sur les travaux de Marija Gimbutas qui a effectué des fouilles archéologiques dans le sud–est de l’Europe méditerranéenne, révélant au monde l’existence d’une civilisation proto-indo-européenne dénommée « culture préhistorique de la déesse », qui commença au paléolithique et perdura plus de 25 000 ans.

Evolution du mouvement:
La Wicca connaît un certain succès auprès des adolescents. Les récupérations sont nombreuses. Actuellement, une branche d'adeptes et de groupes récupérés par la mode, se détachent de la Wicca traditionnelle en intégrant par exemple des éléments filmographiques ou imaginaires propres au New Age.

Il est également à noter que la Wicca connaît dans les pays riches un certain succès médiatique, notamment grâce au succès de séries télévisée telles que Charmed, Sabrina l'apprentie sorcière, Buffy contre les vampires ou "Bienvenue à Paradise Falls".

Le propre de la Wicca est d'abord de permettre de comprendre les Forces Naturelles de la nuit des temps, les croyances ancestrales de la vie, qui remontent pour certaines à plusieurs millions d'années. Les clés du présent se trouvent dans le pur passé. Pour rester garante de cette voie, de ces valeurs et de ce qu'elle prône, la Wicca ne peut évoluer qu'a contre sens de la dite évolution humaine actuelle et des religions qui l'on fait disparaître dans l'oubli et le bannissement.

Le divin:
Les Wiccans croient en une force unique, l'esprit de la Terre. Cet esprit naturel se divise en deux polarités : le Masculin et le Féminin, la Grande Déesse et le Dieu Cornu. Ces deux divinités, d'après les travaux d'historiens et anthropologues comme Margaret Murray ou Mircea Eliade, semblent avoir été universellement vénérées à l'aube de l'humanité. Les représentations du Dieu et de la Déesse sont multiples et variés, puisque chaque wiccan est libre de choisir quel "visage" il leur donne. Certains choisissent de leur donner des noms et un visage précis, en fonction des cultures et archétypes avec lequel il se sent des affinités. (ex : Ceridwenn et Cernunnos, Isis et Osiris , Odin et Frigg...). D'autres choisissent de ne pas les "personnifier".

La Déesse : elle symbolise l'énergie féminine, la nuit, la magie, l'eau, la terre, la fertilité, le chaudron, le pentagramme, la coupe, le miroir. Elle est associée à la lune et à ses 4 phases, astre dominant dans la wicca. On parlera de la triple déesse dans le sens où des quatre phases de la lune, trois seulement sont visibles.
La lune montante représente la jeune fille;
La pleine-lune: la mère;
La lune décroissante: la vieille femme
La lune noire (nouvelle lune): la mort;
Un mythe attribuable tant à la tradition Gardnerienne qu'Alexandrienne que l'on peut trouver dans "Progressive Witchcraft au chapitre 3, stipule que la déesse, possédant toutes les connaissances (y compris celle de la mort) séjourna donc dans le royaume de la mort ou elle tomba amoureuse de lui. La mort, de l'anglais "Death" ne permettant pas d'identification de genre, dans ce mythe est masculin... et c'est pourquoi on l'attribue à une des manifestations du dieu cornu et aussi pourquoi on parle de triple déesse.

La nouvelle lune est rarement incluse dans les rites wiccans (mais pas forcément jamais). Lors de la nouvelle lune, il est dit que la déesse réside au royaume des ombres à des fins de régénèrations et qu'il vaut mieux, à ce moment, de pratiquer de la magie "passive". La pratique s'oriente alors vers des exercices tels que méditation, voyance et la planification...

Cette aspect d'une Triple-Déesse se retrouve dans d'autres religions, par exemple la déesse celte Brigid mais aussi les Parques (ou Moires). (voir l'article sur le culte de la Déesse)

Voir également Aradia, or the Gospel of the Witches, l'un des livres qui ont relancé le culte de la Déesse au XXe siècle.

Le Dieu Cornu : il est associé au feu, à l'air, à la baguette, l'épée, l'athamé, les récoltes, la sexualité, le soleil. Souvent on le représente avec des cornes, et on l'appelle le Cornu, bien qu'il n'ait aucun lien avec Satan ou toute autre représentation du diable. En réalité, le symbolisme des cornes rappelle les cornes d'un cerf, ou autre animal, symbole de la Nature en elle-même. Souvent associé à Cernunnos (Dieu Celte de l'abondance) ou aux divinités Greco-Romaines Faunus ou Pan.
Tel la Déesse on lui donne trois aspects principaux :

Dieu Soleil/de la Moisson.
Dieu Chasseur/de la faune et la flore Sauvage.
Dieu de la Mort/renaissance.
Le dieu mâle peut aussi être double, tel le Roi du Chêne (Oak King) et le Roi du Houx (Holly King). Selon la mythologie paienne, deux fois par an : au solstice d'été (Litha)et d'hiver (Yule), les deux dieux s'affrontent: le roi du chêne amenant la lumière et la chaleur au solstice d'hiver, et le roi du Houx le froid et la noirceur au solstice d'été. (Les effets étant en pleine effervescence vers la fin du règne.) Les deux rois sont souvent considérés comme des frères et même s'ils sont opposés, aucun des deux ne reflète le bien ou le mal, considérant que "trop, c'est comme pas assez" pour les effets de l'un et l'autre.

La philosophie:
Elle se résume à une seule "règle" :

Fais ce qu'il te plaît tant que cela ne nuit à personne. (" An'ye Harm None Do what Ye Wilt" : Si nul n'est lésé, fait ce que tu veux)
Les wiccans s'appuient sur le principe de tolérance, sur le respect de la nature. La Wicca se revendique art de vivre en harmonie avec son environnement. Il s'agit d'une religion sans dogmatisme, prônant le respect de l'autre ainsi qu'une démarche de partage avec celui-ci. Par ailleurs, les wiccans croient en l'existence de la magie, considérée comme "énergie cosmique" présente en chacun de nous et en chaque objet.

Les croyances
Les croyances wiccanes sont multiples, polymorphes et gravitent autour de celles-ci.

L'existence de polarité. La wicca instaure la croyance en ce que tant notre monde que la conscience universelle soit bipolaire. C’est-à-dire qu'ils possèdent tous une énergie féminine et masculine. Cependant, certains concepts indiquent que chaque chose ait une représentation vers l'un des pôles, (ou pas).
Les dieux païens parmi les panthéons wiccan deviennent des manifestations divines au niveau semblable à des guides spirituels qui aident les pratiquants et croyants wicca à se surpasser.
La règle du triple retour indique que chaque action est récompensée en triple, qu'elle soit bonne ou mauvaise. Par contre, en cas d'actes de mauvaise foi, la récompense s'effectuera alors sous forme de punition.
La Magie naturelle dont la dénomination ne semble pas faire consensus ; serait bien réelle. Elle s'effectuerait selon divers principes comme la modification des énergies subtiles. La magie peut aussi venir des guides spirituels ou des dieux sous forme de récompenses ou punitions.
Les symboles porteraient en eux une énergie proche des archétypes, leur permettant d'associer une énergie spéciale à chaque couleur, pierre précieuse, herbes, encens (et par extension, *potion, rituel, amulette, etc...)
'L'énergie subtile provient de mondes subtiles tel le plan éthérique, astral, etc...
La croyance aux éléments comme le feu, l'eau, la terre et l'air, et l'esprit qui sont des éléments aux propriétés mâles ou femelles, passives ou dominantes, positive ou négatives, etc.
La possession qu'elle soit volontaire ou non, partielle ou non, serait possible selon quoi le corps est le siège de l'âme, et que celle ci n'est qu'un corps subtiles à l'abri dans le corps dense.
La réincarnation les wiccans croient en la réincarnartion et en l'attendant ils vont au "Summerland", un peu comme la salle d'attente.
Le karma est une croyance généralisée chez les wiccans. Il s'agit d'un lot d'actions accomplies, bonnes et mauvaises qui régiraient la réincarnation. Certains croient à tort (ou alors à juste à travers) que le karma est une monnaie qui s'accumule et se dépense. Or, il ne s'agirait pas forcément d'une monnaie de marchandise mais plutôt d'une note "scolaire" de la vie attribuée lors du séjour funeste de l'individu en question et qui déterminerait les prochains apprentissages lors de la prochaine vie. On pourrait aussi utiliser un exemple plus synthétique approchant de la version pécunière mais conservant l'idée de note : Il s'agirait d'utiliser la magie pour tricher à l'examen, comme la note serait faussement augmentée, le bonus karmique serait alors récompensé dans la vie actuelle pour rééquilibrer la note finale. (Il est à noté que bien des versions dans la wicca peuvent être imaginée).
Le Summerland est un paradis wiccan attribuable à un plan (comprendre dimension) spécifique où le wiccan aspire à se reposer. La traduction en français de Summerland est Terre d'été. Il s'agirait donc d'un lieu de vacances après la mort. Le wiccan croit et espère à la fois qu'il pourra y apprendre plus avant d'être réincarné. Ainsi la mort est le plus souvent considéré comme un simple transfert, du corps physique vers (par exemple) le corps astral qui lui séjournera au Summerland.
Les wiccans font donc parfois appel à des disciplines magiques et des techniques naturelles diverses comme :

-Les rituels magiques
-Les invocations de divinités païennes
-La voyance
-La lithothérapie
-La phytothérapie
-Le Reiki
Quelques exemples auxquels les wiccans ne croient pas :

-Un dieu male et unique. (On le remplace par la polarité mâle-femelle)
-Satan (Ou du moins, pas en tant qu'opposant à Dieu, notion attribuée à une invention catholique, alors qu'elle remonte en fait à la plus haute tradition juive).
-Lucifer (Ou du moins, pas en tant qu'ange déchu, notion attribuée à une invention catholique). Mais ils peuvent croirent au Lucifer romain, fils de Vénus le porteur de lumière "phosphoros".
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33229
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Wicca (spiritualité magique)

Message par Hagel le Dim 2 Mar 2008 - 23:02

Les pratiques:
Il n'existe pas vraiment de pratique spécifique à la Wicca, celle-ci varie en fonction de la tradition adoptée. La plupart du temps, les rites se pratiquent en plein air, dans la nature, loin des regards. Un wiccan en effet reste toujours très discret. Actuellement se développe une nouvelle forme de pratique, dite la pratique solitaire de la Wicca ou "wicca de salon" (terme emprunté à Scott Cunningham) pour désigner les wiccans pratiquant chez eux, n'ayant pas la possibilité de le faire dehors.[Ce qui vient d'être avancé est assez loufoque puisque au sein du coven de Gardner, les rituels étaient réalisés en intérieur et non en extérieur, car ils pratiquaient skyclad, c'est à dire vêtus de ciel. (Ref nécessaire)] En harmonie avec le "Rede" wiccan mentionné ci-dessus (1re règle), le wiccan pratique de la façon qui lui convient le mieux. Certains font leurs rites avec nombre d'accessoires (pentacle, athamé, baguette, vêtements appropriés...), d'autres pratiquent de façon "épurée", l'essentiel étant de se sentir le plus à l'aise possible pour être en harmonie avec son environnement et pouvoir correctement canaliser "l'énergie" lors du rite. Bougies et symboles des 4 éléments sont cependant très souvent présents, et parfois indispensables. Contrairement à certains bruits qui pourraient courir, il n'y a pas de sacrifice, animaux ou humain ou quel qu'il soit, le wiccan respectant avant tout l'autre et la nature, certains pratiquant même le végétarisme. Tout au plus quelques offrandes sont faites aux divinités, mais celles-ci sont souvent des éléments de la nature tels que fleurs, herbes fraîches, eau, etc. Lors du rite, le wiccan trace un cercle pour s'isoler et garder l'énergie qu'il va appeler prisonnière, du doigt ou par un outil, par la pensée ou physiquement. Comme la nature est son propre temple, il se crée un espace de prières, qu'il "effacera" ensuite. Il pratique ensuite son rite, puis "referme" le cercle, c'est-à-dire l'efface.

Les fêtes:
Sous le nom de « Roue de l’année » la wicca regroupe vingt et une réunions de coven pour célébrer la fluctuation des saisons. Il s’agit d’un calendrier qui prend en compte les cycles solaires et lunaires, ainsi que ceux propres à l’agriculture traditionnelle.

Les vingt et une célébrations sont les quatre sabbats majeurs (Samhain, Imbolc, Beltaine et Lugnasadh), les quatre sabbats mineurs aux solstices et aux équinoxes (Yule ou solstice d'hiver, Ostara ou equinoxe de printemps, Litha ou solstice d’été, Mabon ou equinoxe d'automne) et les esbats qui sont les treize nuits annuelles de pleine lune.

Sabbats:
Le calendrier des dates sacrées de la Wicca consiste en une hybridation de l'ancien calendrier des peuplades germaniques avec celui des peuplades celtiques. Au final, huit fêtes rythment l'année wiccane. Celles-ci procèdent de rites de célébration de la Nature, se déroulant souvent la nuit et que certains dénomment sabbats (en guise de clin d'œil au folklore médiéval qui appelait "sabbat" les réunions de sorcières).Il y en a 4 majeurs et 4 mineurs.

Samhain était l'époque du Nouvel An chez les celtes. Les wiccans considèrent que c'est le moment où le voile entre les mondes est le plus fin. Ils célèbrent la Mort du Dieu. C'est le début de la partie sombre de l'année. On se détache du poids du passé et des souvenirs. Samhain est fêté le 31 Octobre, jour consacré aux morts.
Yule, d'origine germanique, correspond au solstice d'hiver, vers le 21 décembre. La Déesse met au monde le Dieu Cornu. C'est un sabbat associé à l'espoir, à la renaissance après la mort du passé. Les wiccans décorent un arbre de Yule (ancêtre du sapin de Noël) avec des sujets faits de paille tressée ou de petits sujets de pain d'épice et des bougies.
Imbolc (celte), le 2 février. Imbolc est aussi appelé Oimelc, ce qui en gaélique signifie "lait de brebis". La Déesse se remet de la naissance du Dieu. C'est un sabbat de purification et de prospérité, associé au lait et au feu. c'est aussi le dieu qui prend force et annonce le retour de la lumière, les wiccans mettent une bougie le soir à leur fenêtre pour saluer le retour de la lumière (à Imbolc, on gagne une heure de soleil par rapport à Yule).
Ostara, (germanique). L'équinoxe de printemps, vers le 21 mars. Ostara est un sabbat de croissance, tourné vers l'avenir : on sème, la nature se réveille... (le Cornu grandit, pour les wiccans)c'est aussi l'equilibre des forces le jour egale la nuit et on entre dans le domaine temporel du dieu soleil qui prend des forces chaque jour d'avantage.
Beltaïne, ou Beltane, Beltaine, Bealtaine, Beilteine, le 30 Avril, d'origine double : le nom est celtique, mais la date correspond aussi à la nuit de Walpurgis du folklore allemand. Le Cornu a atteint l'âge d'homme. Il désire la Déesse et s'unit à elle. Un des grands sabbats de l'année, qui fait pendant à Samhain. Cette fête était autrefois célébrée par des feux et des unions sexuelles, tradition combattue par l'église chrétienne.
Litha, (germanique) le solstice d'été vers le 21 juin. On célèbre le soleil/le dieu qui est à son apogée en allumant des feux (cf. la fête de la Saint Jean).
Lugnasad, (aussi appelé Lughnasadh, ou Lammas, celtique), le 1er août. Lugnasad est le moment des récoltes, alors que le soleil décline.
Mabon, l'équinoxe d'automne, vers le 21 septembre. Les jours raccourcissent, les forces du Dieu déclinent. C'est une période d'équilibre (notamment entre les durées de la nuit et du jour), de méditations et de réflexions. Chez certains, c'est le jour de la mort du Dieu.

Esbats
Les esbats ont lieu lors des treize nuits de pleine lune de l’année ou encore une journée fixe de la semaine où cela a lieu (par exemple le lundi). La lune est le symbole de la Déesse et la pleine lune est le moment où celle-ci est dans sa plus grande puissance, ainsi les esbats sont principalement consacrés à glorifier la Déesse par des hymnes et des invocations qui conduisent parfois à des possessions de la grande prêtresse ou d’une participante par l’esprit d’une divinité féminine. Les esbats sont aussi les moments durant lesquels sont réalisés les rituels de passage que sont les cérémonies d’initiation, de baptême, de mariage et de commémoration mortuaire. C’est aussi durant ces esbats qu’ont lieu les travaux collectifs de wicca opérative.

les traditions
On peut trouver plusieurs traditions dans la Wicca:

Le garderianisme : c'est la filiation découlant de Gerald Gardner. Pour certains, ce serait la seule valable, les autres n'étant que des dérivés. Cette tradition très stricte soutient que pour être wiccan ou wiccane on doit obligatoirement être en coven et avoir été initié dans une lignée remontant à un wiccan/e reconnu (en fait à Gardner). Ils pratiquent un certain nombre de rites. Gardner a initié la plupart des membres qui ont démarré une nouvelle tradition.
L'alexandrianisme : fondée par un disciple de Gardner, Alexander Sanders, c'est un dérivé de la précédente.
La tradition aradrienne : fondée en 1999 par Charles Renaud, au Canada, cette tradition reconnaît les divinités comme des parties indépendantes du Grand Dieu et de la Grande Déesse. Elles ont une indépendance d'esprit et d'action qui leurs est propres, contrairement à beaucoup d'autre traditions qui les considèrent comme des parties intégrantes du Grand Dieu et de la Grande Déesse. Les Wiccans aradriens reconnaissent clairement un Grand Dieu et une Grande Déesse, et à leurs yeux les deux sont égaux, bien que l'aspect féminin soit souvent privilégié. Ils voient en l'interaction entre les Hommes et les Divinités un moyen de connexion qu'ils privilégient. Les Wiccans aradriens reconnaissent aussi, au sein des forces énergétiques, un troisième joueur en tant qu'entité propre et indépendante, le mal. Les Aradriens croient en son existence, mais ne l'adorent aucunement c'est un point important qui différencie la Wicca aradrienne des autres traditions,qui ne reconnaissent pas d'entité maléfique.[1].
La tradition dianique : c’est une forme féministe de la wicca qui met à l'honneur la Déesse, favorisant son culte. Elle a été fondée par Zsuzsanna Budapest.
La tradition faerique ou «pictish wicca» : cette tradition est un peu plus sombre que les autres puisqu'elle reconnaît la part obscure de chaque être et ne cherche pas à la nier. Elle s'inspire davantage de la culture celtique. Elle se base essentiellement sur la nature dans ce qu'elle a de plus pur, par exemple, dans la pictish wicca il n'est pas nécessaire de fabriquer un pentacle : une pomme coupée dans le sens horizontal vous en offre un parfait. Cela dit, comme toutes les autres wiccas, elle ne fait que de la magie blanche en raison de la loi du triple retour.
L'éclectisme : ce terme désigne les covens n'appartenant à aucune tradition précise. Chaque coven possède ses propres règles, souvent beaucoup moins strictes que celles de Gardner. Il y est souvent considéré qu'être wiccan est avant tout une affaire de foi plutôt que de rites initiatiques. En conséquence la hiérarchie habituelle (initié, prêtre, grand-prêtre) est soit inexistante soit l'attribution est laissée au vote des membres du coven.
La tradition reclaiming, est une sorte de mélange entre de la spiritualité wiccane et un activisme politique (écologie, féminisme, etc.). Elle a été fondée par Starhawk.
La church of wicca est une sorte d'école qui propose des cours par correspondance. Leur vision de la wicca, en tout cas jusqu'à maintenant, il excluent la Déesse.
La celtic wicca est basée sur le panthéon celtique. Cette tradition est beaucoup plus individualiste : chacun suit son chemin. Elle est principalement basée sur la guérison et la nature dans leurs rituels de groupe ou individuel pour honorer l'Ancien Lumineux et la Terre. C'est une des voies celtisantes, voies très populaires.

les covens:
Un coven peut être défini comme un regroupement de wiccans qui se rassemblent pour célébrer les sabbats. Il peut être mixte ou non, affilié à une tradition reconnue ou pas. Les célébrants sont parfois nus ("skyclad", littéralement vêtus du ciel),surtout dans les covens suivant la tradition gardnérienne. En général, il y a 13 personnes dans un coven. Il y a normalement une grande prêtresse et un grand prêtre, les hommes sont initiés par la prêtresse et les femmes par le prêtre. Il existe en outre souvent 3 degrés dans un coven, le dernier donne la possibilité d'être grand prêtre ou prêtresse et de fonder un nouveau coven. Néanmoins, de nombreux wiccans pratiquent seuls, et sans suivre de tradition particulière.

source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Wicca

Vous aurez donc compris que la wicca est un concrétisme de religions et spiritualités diverses...

Bien à vous
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33229
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Wicca (spiritualité magique)

Message par Orion le Mer 17 Aoû 2011 - 0:42

Pour une petite mise au point sur la Wicca et le pourquoi ont n'en veux pas ici....

Cette " religion" est pour moi un vestige des anciennes traditions celtes remises au gout du jour par un mouvement qui est en fait très récent resurgit aux USA.
Je pense honnêtement que tout partait d'un bon fond ( sauvegarde des traditions etc ... ), mais les catholiques étant déjà passé par là et ayant déformé cette dite tradition leur convenance faute de ne pouvoir l'anéantir, à perdu ces fondements et par là même sa raison d'être.
Presque tout chez eux fonctionne par 3 ( ça rappelle pas la "sainte trinité " ? ), et c'est aussi à cause d'eux que l'on retrouve des conneries comme la lois du triple retour et autres niaiserie que je ne veux pas voir ici ( on a déjà fait un topique sur le sujet ).

Smile
avatar
Orion


Nombre de messages : 4216
Pratiques magiques/ spiritualité : meditation

http://patrice.l1.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Wicca (spiritualité magique)

Message par hezekiel le Mer 17 Aoû 2011 - 15:56

Je me disais aussi... Je croyais qu'on devait pas parler de Wicca sur le forum

J'avoue que je n'en pense pas moi que toi Orion sur ce qu'est la Wicca, et les pratiquants que j'ai croisé au fil du temps (pas nécessairement sur internet mais IRL), ne m'ont absolument pas convaincu du contraire. C'est pas faute d'ouverture d'esprit mais, pour les mêmes raisons, d'une vison assez fourre-tout de la Wicca... J'ai presque l'impression que, à la même manière que le Reiki pour le magnétisme, c'est une version moderne qui, mine de rien, pourri tout.

Quitte à mélanger des choses, autant se diriger vers les courants de la magie chaotique, qui eux le font exprès. Mais je suis souvent désolé pour les Wiccans que le milieu dans lequel ils évoluent soit à la limite du dangereux... Autant pratiquer de la magie par soi et pour soi.

Après Orion, je crois que l'on peut débattre allègrement sur qui, de la chrétienté et des cultes païens, à influencé le plus l'autre.
Il me semble que des historiens des religions mettent en avant que le christianisme et certaines cultes ont émergés suite à l'absorption des vénérations, cultes et fêtes locales. Pour la trinité elle-même, je n'ai pas assez fouillé le sujet mais elle semble être bien ancré dans le christianisme donc effectivement...

La loi du triple retour ? Moi c'est quand je bois trop de bière que j'en ai un de triple retour ! Twisted Evil
avatar
hezekiel
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 79
Pratiques magiques/ spiritualité : Bouddhisme, Taoïsme et pratiques énergétiques

http://www.spiritcola.comlu.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Wicca (spiritualité magique)

Message par Orion le Mer 17 Aoû 2011 - 17:56

Après Orion, je crois que l'on peut débattre allègrement sur qui, de la chrétienté et des cultes païens, à influencé le plus l'autre.
Le débat est rapide, la période d'inquisition était là pour anéantir tous ce qui ne plaisait pas à "l’église", il suffisait qu'une personne fasse un rêve qui les dérangeait pour que leur assassin s'empresse de faire bruler la personne.
Me concernant de toute façon, les responsables des sectes devrait passer devant un tribunal pour crime contre l'humanité.

Quand à la bière, perso je n'ai qu'un seul retour, ça me fait aller p***
avatar
Orion


Nombre de messages : 4216
Pratiques magiques/ spiritualité : meditation

http://patrice.l1.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Wicca (spiritualité magique)

Message par Abraxas le Mer 17 Aoû 2011 - 19:02

Salut,

Je taquine souvent sur la wicca, et "in fine" je n'en pense pas moins que vous.

Si on veut parler d'une hypothétique spiritualité (mais je dirais plutot "tradition") commune et pan-européenne paienne, il faut se référer à ceux qui ont inspirer Gardner et dont voici une liste non exhaustive (pour la partie mythologique):

http://fr.wikipedia.org/wiki/Margaret_Murray
http://fr.wikipedia.org/wiki/James_Frazer
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mircea_Eliade
http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Campbell

Margaret Murray étant certainement la source "principale" de ce synchrétisme, il n'en reste pas moins qu'il se base sur un vrais travail de recherche et d'analyse. On ne peut pas parler de "tradition primordiale", car ce que murray a fait, c'est "lier" les traditions paiennes du néolitique à la chasse au sorcière de l'inquisition... D'autres auteurs (dont ceux cités au dessus) on également beaucoup travailler sur l'"origine des mythes", des "religions" et c'est de ces travaux que s'inspire le concept d'une tradition "originel" ou "primaire".

Pour reprendre ce qu'hagel dit dans son article, ce n'est pas Murray qui "défend" les théses de la wicca, mais plutot Gardner, qui s'inspire des livres et des théses de Murray (entre autre).

Un des problèmes qu'on recontrera forcèment, c'est qu'a la fin, on retrouve de ci, de là , des références, des idées, des incantations, des correspondances, etc. qui sont directement ou non repris de la tradition wiccane ou qui en sont proches, sans pour autant que cela soit explicité ou mentionné et cela pour plusieurs raisons:
- les sources utilisé par certains auteurs de la wicca sont les même que beaucoup d'autres auteurs qui ne sont pas de cette tradition (culpeper, agrippa, paracelse, crowley...).
- La wicca est une sorte de néo-synchrétisme que vous avez très bien expliqué plus haut, et fait donc référence a des archétypes, voir à des pratiques qu'on retrouve ailleurs
- Un grand nombre de praticien pratique une certaine forme de personalisation de la pratique magique, proche des idées chaotes, qui fait que chacun s'approprie en les adaptants des morceaux venant d'autres traditions sans pour autant connaitre leur origine, mais simplement parce que ca leur parle...

Conclusion, un grand nombre de personne, moi y compris, construisons notre pratique sur notre experience et notre culture, sans mettre d'etiquette dessus. Quitte parfois a reprendre des trucs de la wicca, sans même savoir que cela vient de ce mouvement...

L'etiquette "wicca" ne veut d'ailleurs plus dire grand chose, car tout cela est totalement polymorphe, sans qu'on puisse exactement en définir les contours...c'est un peu comme le mouvement "gothique"...polymorphe et sans contours précis. Comme le dit Hagel:

Il n'existe pas vraiment de pratique spécifique à la Wicca, celle-ci varie en fonction de la tradition adoptée.

Donc on ne peut pas vraiment être "contre" quelque chose qu'on a autant de mal à définir.

Ce contre quoi je pense ce forum s'offusque, (et je suis sur que beaucoup de praticien wicca sérieux s'en offusque également,) c'est que cette dernière est tellement populaire, qu'il est quasi impossible a quelqu'un ayant un premier intèrêt naissant pour la magie opérative de ne pas tomber d'abord sur des sites wiccains ou pseudo-wiccains, c'est à dire reprenant des concepts ou des notions de la wicca (*mode ironique on* Pour être sur qu'un site est valable demandez impérativement le certificat de l'Organisme de Controle des Pratique Occulte, OCPO; */mode ironique off*

Pour autant qu'on ait 12 ans et qu'on soit fan d'harry potter, il en faut peu pour que tout cela dégènére en sorcellerie débilitante à la charmed... Ca ne veut pas dire qu'il n'y a pas de gens sérieux dans la wicca, il y en a plein, mais il a malheureusement aussi plein de niaserie et d'imbécilité (voir des trucs quasi-comique) pour les teen-witches zappeuses en quête d'identité (qui doivent toute avoir en livre de chevet l'excellent: http://www.amazon.fr/Comment-devenir-une-sorci%C3%A8re-le%C3%A7ons/dp/2840987384 ). Effectivement ce genre de truc, je vote aussi contre ;-)


Grüssi

Abra
avatar
Abraxas
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 436
Pratiques magiques/ spiritualité : Variées
Localisation : Suisse

http://abrasax.alloforum.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Wicca (spiritualité magique)

Message par Orion le Mer 17 Aoû 2011 - 19:26

Donc on ne peut pas vraiment être "contre" quelque chose qu'on a autant de mal à définir.
Si quand même un peux à cause de ce qui en découle, ils sont responsables de la risé qu'évoque les véritables chercheurs, le mot "magie " est mis au même rang que les comptes pour enfants ( même si ceux ci peuvent recéler certaines vérité ésotériques pour les plus anciennes ), alors que ces pratiques sont généralement suivit par des gens sans capacités avec des rêves de maitrise du monde et c'est surtout à cause de cela que je suis contre.
(*mode ironique on* Pour être sur qu'un site est valable demandez impérativement le certificat de l'Organisme de Controle des Pratique Occulte, OCPO; */mode ironique off*
avatar
Orion


Nombre de messages : 4216
Pratiques magiques/ spiritualité : meditation

http://patrice.l1.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Wicca (spiritualité magique)

Message par jgaron le Jeu 13 Oct 2011 - 0:40

bonjour,

Personnellement je suis tout a fait d'accord avec vous mais, j'ai une recherche pour mon cour d'éthique et culture religieuse sur la wicca. Je voulais savoir si vous connaissiez des livres ou encyclopédie en ligne pertinent de préférence sur le sujet.

merci
avatar
jgaron
Energie libre

Nombre de messages : 43
Pratiques magiques/ spiritualité : pré-débutant
Localisation : Dans une fraise

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Wicca (spiritualité magique)

Message par Hagel le Jeu 13 Oct 2011 - 8:41

Dans le lien source de l'article ci dessus, tu trouves de multiples références, dont:
Charles Godfrey Leland, Aradia, ou l'évangile des sorcières, Les Trois Parqees
Margaret Murray, Le Dieu des sorcières, Denoël, 1957.
Christian Bouchet, La Wicca, retour de la vieille religion ou mystification ? , Cahier du cercle Ernest Renan n° 215, 2000.
Christian Bouchet, Wicca, Pardès, 2004.
Anne-Marie Lassalette-Carassou, L’aventure transatlantique du Wicca, in Bernadette Rigal-Cellard, Missions extrêmes en Amérique du Nord, Pleine page, 2005.
Jean-Pascal Ruggiu, La Wichcraft, in XXX, Sexualité et ésotérisme, L’Autre monde n°127, 1991.
Anne Larue Fiction, féminisme et post-modernité : les voies subversives du roman contemporain à grand succès, éditions Classiques Garnier, 2010 (ISBN 978-2-8124-0122-0) censuré par l'éditeur puis remis en vente12
Cristopher Wallace, La magie wicca , De Vecchi, 2004
A ne pas oublier aussi: Scott Cunningham

Bien à toi



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33229
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Wicca (spiritualité magique)

Message par jgaron le Jeu 13 Oct 2011 - 13:05

Merci
avatar
jgaron
Energie libre

Nombre de messages : 43
Pratiques magiques/ spiritualité : pré-débutant
Localisation : Dans une fraise

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Wicca (spiritualité magique)

Message par shalkare le Lun 12 Déc 2011 - 22:16

Merci beaucoup pour le sérieux de ce débat, la qualité des intervenants, et pour les traits d'humour.

Je me rend compte que j'ai beaucoup à apprendre. Et plus j'en apprend et plus....


Humblement votre
avatar
shalkare
Energie libre

Nombre de messages : 31
Pratiques magiques/ spiritualité : Méditation. Runes (apprentissage en cour).
Localisation : France, 28160

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Wicca (spiritualité magique)

Message par Octelline le Dim 20 Jan 2013 - 17:45

Orion a écrit:Pour une petite mise au point sur la Wicca et le pourquoi ont n'en veux pas ici....

hezekiel a écrit:Je me disais aussi... Je croyais qu'on devait pas parler de Wicca sur le forum

Bonjour, désolée de relancer le sujet, mais moi ce je ne comprends pas vraiment c'est...si sur le forum la wicca n'a pas l'air de vraiment prise au sérieux (nul reproche) dans les "non-discussions" et qu'il est préférable de taire ce sujet, alors pourquoi le post-it en 3 images sur le côté gauche possède à chaque fois au moins une référence (sur les trois) au cycle de la roue de l'année wiccane quand la période s'y prête? (par exemple ici Imbolc - 1er février)
avatar
Octelline
Energie libre

Nombre de messages : 10
Pratiques magiques/ spiritualité : asatru, gaulois
Localisation : sous le regard de la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Wicca (spiritualité magique)

Message par Invité le Dim 20 Jan 2013 - 18:30

Bonjour, désolée de relancer le sujet, mais moi ce je ne comprends pas vraiment c'est...si sur le forum la wicca n'a pas l'air de vraiment prise au sérieux (nul reproche) dans les "non-discussions" et qu'il est préférable de taire ce sujet, alors pourquoi le post-it en 3 images sur le côté gauche possède à chaque fois au moins une référence (sur les trois) au cycle de la roue de l'année wiccane quand la période s'y prête? (par exemple ici Imbolc - 1er février)

Parce que ces moments de l'année correspondent aux mouvements des astres et sont célébrés depuis des temps ancestraux, bien avant l'apparition de la Wicca, qui n'a rien inventé de ce côté là. L'association de ces fêtes à la Wicca est infondé, au mieux qu'une simple "remise au goût du jour" et les Wiccans n'ont aucun mérite à en tirer à ce sujet.


Dernière édition par Aldénor le Dim 20 Jan 2013 - 18:37, édité 3 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la Wicca (spiritualité magique)

Message par Invité le Dim 20 Jan 2013 - 18:31

Imbloc c'est une fête Celtique.
Je pense que Wicca a repris sa des Celtes.
En complément de ce que dit Aldénor
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la Wicca (spiritualité magique)

Message par Octelline le Dim 20 Jan 2013 - 19:14

Vous n'avez pas bien compris, je me suis sûrement mal exprimée... Je connaît très bien les origines des célébrations et cultes, ce que j'ai remarqué, plus subtilement, c'est que je ne vois apparaître dans les post-it indicatifs que les fêtes, qui, peu importe leur origine, ont plus tard été absorbées par les wiccans dans leur calendrier. (cela va bientôt faire une année complète que je suis inscrite sur le forum et c'est quelques chose qu'il m'a semblé remarqué, mais bon...)
Je n'ai par exemple jamais constaté de post-it de fêtes hindoues asiatiques ou autre(on me dira que ce n'est pas très européen contrairement à la moyenne des personnes arpentant ce forum), et qu'en même temps celles affichées sont les plus courantes, mais j'ai trouvé ça un peu gros quand même, pour un forum étant sensé s'ouvrir à toutes les cultures...
avatar
Octelline
Energie libre

Nombre de messages : 10
Pratiques magiques/ spiritualité : asatru, gaulois
Localisation : sous le regard de la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Wicca (spiritualité magique)

Message par Hagel le Dim 20 Jan 2013 - 19:31

Je n'ai par exemple jamais constaté de post-it de fêtes hindoues asiatiques ou autre(on me dira que ce n'est pas très européen contrairement à la moyenne des personnes arpentant ce forum), et qu'en même temps celles affichées sont les plus courantes, mais j'ai trouvé ça un peu gros quand même, pour un forum étant sensé s'ouvrir à toutes les cultures...
tu es tout à fait libre de proposer des post sur des fêtes de toutes les cultures.
Si je propose ces fêtes, c'est avant tout par rapport à ma propre spiritualité, en tant que rédactrice de ces rituels (je me sens plus proche des spiritualités nordiques et celtiques en terme de culture, même si j'aime les spiritualités taoïstes, bouddhique, shintoïstes, que je connais moins néanmoins) et comme je suis la posteuse majoritaire de ce forum, en plus d'être l'admin, je détermine en grande partie l'axe de celui-ci.
J'ajouterais de plus que rien ne t'engage à adhérer à ce que nous proposons, et qu'en tant que membre, tu as la possibilité toi-même d'agir (dans le respect des règles) pour améliorer ledit forum. Nous mettons aussi régulièrement en avant les posts intéressants des membres, comme tu peux le voir actuellement avec le symbolisme du chat de Topa, ou le dossier de Lya sur les offrandes.
Je t'en prie, passe à l'action, nous te lirons avec plaisir.

Cordialement, Hagel



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33229
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Wicca (spiritualité magique)

Message par Abraxas le Lun 21 Jan 2013 - 12:53

Salut,

Aldénor a écrit:
Parce que ces moments de l'année correspondent aux mouvements des astres et sont célébrés depuis des temps ancestraux, bien avant l'apparition de la Wicca, qui n'a rien inventé de ce côté là. L'association de ces fêtes à la Wicca est infondé, au mieux qu'une simple "remise au goût du jour" et les Wiccans n'ont aucun mérite à en tirer à ce sujet.

Ce n’est pas tout à fait vrais, de ce qu’on en sait, les celtes n’avaient que quatre fêtes principales : Samain, Lugnashad, Imbolc et Beltaine. Les dates de ces fêtes ont été fixé « arbitrairement » par les moines irlandais qui ont consigné et christianisé les légendes et coutumes irlandaise celtes au 13ème siècle. Ces dates sont donc rapproché de fêtes chrétienne, par exemple : Imbolc est la chandeleur, Samain est la Toussaint et/ou de fêtes païennes « traditionnelle » comme le 1er mai qui est fêté sous de nombreuses formes en Europe.

Je me permet de développé un peu, parce qu’il y a souvent confusion et amalgame sur ce sujet. Je préviens tout de suite que ce n’est pas forcément facile à expliquer. Mais je vais essayer de faire ça dans l’ordre.

Les fêtes celtiques étaient basées sur un calendrier « soli-lunaire », semblable à celui des hébreux, et donc ne peuvent pas avoir été fêtées à ces dates que nous observons aujourd’hui. Par exemple Imbolc est très proche de la fête juive du Tou bichvat qui a lieu au 15 du mois de Chevat dans le calendrier hébreux et dont la date varie du calendrier grégorien que nous utilisons (en fonction de la lune donc), même s’il n’existe aucun rapprochement (à ma connaissance) entre ces deux fêtes.

Ces dates « fixes » n’ont donc plus aucun rapport avec le mouvement des astres, puisque nos mois ne sont pas des mois lunaires, et on ne peut même pas dire que l’ensemble de ces fêtes soient fêtées depuis des temps ancestraux, ni même commun à un ensemble culturel plus vaste en dehors de l’europe.

Le fait est que la Wicca « primitive » ne suivaient que ces quatre fête "celtes" principales. Le terme de « sabbat » qui est d'ailleurs souvent utilisé pour les designer, est purement originaire de la Wicca, les sorcières et sorcier auxquels ce terme fait référence ne fêtaient certainement pas ces fêtes celtiques et les celtes ne les appelaient certainement pas Sabbat, le rapprochement qui est fait ici est liés à l’origine même de la wicca qui se base sur la théorie de Margaret Murray (théorie largement disputé et qui est déjà mentionné dans les postes précédents) qui veut que les sorcières d’Europe aient assuré une continuité des croyances celtiques dans l’Europe médiévale et chrétienne, et qu’elles aient été persécuté pour cela.

Le nombre de célébration dans la Wicca à quatre sabbat majeures, rendaient les célébrations trop espacé dans le temps, le coven de Gerald Gardner a donc « inventé » quatre fête supplémentaires et les a rapproché des événement astronomiques des solstices et équinoxes, ce qui donnaient huit fêtes presque parfaitement espacées qui formaient ainsi une jolie roue à huit rayons (y avait-il une volonté de le rapprocher de la roue de la vie bouddhiste et du noble sentier octuple, mystère?). Les « noms » utilisés pour ces célébrations ont été choisi dans d'autres spiritualité et n’ont donc plus aucun rapport avec la religion celtique, Yule, Ostara et Litha sont d’origine Germanique. Mabon est un cas à part, c'est une invention linguistique qui n’existe pas en dehors de la spiritualité de la Wicca et qui n’a aucune véritable référence historique.

Les « huit » fêtes, sous la forme de la roue de l’année, sont donc bel et bien une des spécificité de la Wicca, il ne s’agit pas totalement d’une « remise au gout du jour », certaine fêtes n’existe dans aucune culture, en particulier « mabon » qui, à ma connaissance, n’est fêté par aucun peuple, aucune spiritualité, aucune culture à part la wicca.

Je pense qu’ il faut faire très attention avec la notion de « cycle naturel », les saisons sont un cycle naturel, tout autant que les périodes « agraires » relative, même si les deux ne sont pas forcément liés. Ces « cycles » ne sont pas fixes, ils sont dépendants de l’endroit du globe ou on se place et également du « temps » qu’il fait ( tout particulièrement pour les cycles « agraires » des récoltes et des semences), si ces cycles ont bien été fêté par différentes cultures et spiritualité, ces fêtes ne pouvaient pas être à date « fixe ». D’ailleurs, dans la wicca, les praticiens de l’hémisphère sud ne font pas forcément les mêmes fêtes aux même dates que les praticiens de l’hémisphère nord, certains praticiens « adaptent » leurs pratiques en conséquence et cela parait normal.

A l’opposé on a cette notion développé, entre autre par Moryasson dans son ouvrage « la lumière sur le royaume », sur la théorie d’un cycle énergétique qui est ponctué par les équinoxes (voir : http://www.equi-nox.net/t1909-haute-magie-mais-tres-abordablel-alchimie-des-equinoxes-et-le-cycle-des-forces ), ces notions sont issus de la Golden Dawn qui avaient des cérémonies spécifiques pour les solstices et les équinoxes qui ont également été repris par Crowley, ce cycle lui se veut universel à l’opposé donc du cycle agraire et/ou du cycle des saisons qui seraient dépendant de la situation d’une personne dans le globe. Moryasson l’explique en donnant un « sens » à la terre, une polarité « nord/sud » qui lui donne une orientation objective et non plus subjective, un « haut » et un « bas ». Notion qui n’existeraient pas dans un cycle et dans des fêtes agraires qui elles sont reliés au cycle de la nature dans l’hémisphère ou vous vous situez. Mais ce cycle "magique" et "energetique" qui se veut universel, n'a plus rien à voir avec Beltaine, Imbolc, Samain et Lugnasad en soi. Maintenant chacun est évidemment libre de croire ce qu'il veut à ce sujet et de faire les célébrations qu'il a envie de faire et qui lui parle le plus.

Pour répondre plus spécifiquement à Octelline, l’origine des fêtes à une importance, ne serait-ce que pour comprendre donc pourquoi nous les fêtons. Les fêtes issus d’autres cultures ont cela d’intéressant qu’elles permettent de faire des rapprochements avec les célébrations que nous pouvons avoir dans notre propre référentiel et/ou culture/spiritualité. Par exemple, en cette période particulière, en plus de la fête de Tou Bichvat que je citais en début de post, on peut aussi se pencher sur la « fête des couleurs » hindou, qui elle aussi est lié à un calendrier lunaire, et qui n’est pas toujours à la même date, mais qui a également cette notion de fête printanière et de fertilité qu’on retrouve justement dans la célébration de l’Imbolc celte ou des lupercales romaines qui avaient également lieu à la même époque. Mircea Eliade qui est un auteur fantastique quand on s’intéresse à l’histoire des religions disait que les peuples avaient: « d’une manière profonde le besoin de se régénérer périodiquement en abolissant le temps écoulé et en réactualisant la cosmogonie », et ce « besoin » se retrouve sous de nombreuses formes dans de nombreuses fêtes et célébrations, cela nous donne souvent un éclairage sur nos propres pratiques spirituelles.


Grüssi

Abra
avatar
Abraxas
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 436
Pratiques magiques/ spiritualité : Variées
Localisation : Suisse

http://abrasax.alloforum.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Wicca (spiritualité magique)

Message par Hagel le Lun 21 Jan 2013 - 13:18


Les « huit » fêtes, sous la forme de la roue de l’année, sont donc bel et bien une des spécificité de la Wicca, il ne s’agit pas totalement d’une « remise au gout du jour », certaine fêtes n’existe dans aucune culture, en particulier « mabon » qui, à ma connaissance, n’est fêté par aucun peuple, aucune spiritualité, aucune culture à part la wicca.
Pas d'accord, elles existent pourtant dans d'autres cultures.
http://www.equi-nox.net/t2191-les-fetes-asatruares
La célébration des équinoxes est païenne avant d'être wiccane, chez les celtes c'est alban elvet de son petit nom, ou encore la fête de Baldr dans l'odinisme. On trouve même trace de fête chez les Vanes (qui précèdent l'asatru) avec la célébration de la fécondité, en rapport avec les récoltes d'automne.

Mircea Eliade qui est un auteur fantastique quand on s’intéresse à l’histoire des religions disait que les peuples avaient: « d’une manière profonde le besoin de se régénérer périodiquement en abolissant le temps écoulé et en réactualisant la cosmogonie », et ce « besoin » se retrouve sous de nombreuses formes dans de nombreuses fêtes et célébrations, cela nous donne souvent un éclairage sur nos propres pratiques spirituelles.
totalement d'accord. Le but des rituels proposés sur kiki aussi n'ont que pour but le bien être et le rythme cyclique de l'année dans le découpage en correspondance et analogie du rythme des énergies autant d'un point de vue social, qu'astrologique (là où je rejoins moryason).

Bien à toi



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33229
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Wicca (spiritualité magique)

Message par Abraxas le Lun 21 Jan 2013 - 16:08

Salut,

L’histoire des religions est un sujet qui me passionne et je cherche depuis longtemps des références historique et académique sur l’équinoxe d’automne, et même sur la validité historique de la roue de l’année, sans véritable succès. C’est un peu hors sujet mais l’équinoxe d’automne est une très bonne clé de lecture. Toute ces différentes fêtes m'ont toujours fascinées, et en particulier dans la relation qu'elles peuvent avoir à la nature et tout particulièrement aux plantes, c'est à travers les plantes que je me suis beaucoup penché sur le sujet des fêtes paiennes.

Le lien donné dans ton poste sur les fêtes Asatru du wikipedia anglais insiste lourdement sur la notion de vision d’un paganisme « contemporain » de ces fêtes, y compris dans le référentiel asatru, il s’agit souvent de tentative de reconstruction de cultes dont nous n’avons que peu ou pas de traces.

Le Wikipedia anglais indique ainsi au sujet des fêtes dans la culture germanique:

Festivals
There was no singular unifying set of festivals across the Germanic world […] Tacitus relates that the early Germans celebrated only three seasons, the equivalents to spring, summer and winter, whilst the Law Book of Iceland, from a thousand years later, indicates that the Germanic Icelanders divided the year only into summer and winter.

Les huit fêtes sous cette formes moderne païennes de la roue de l’année n’existent pas, jusqu’à preuve du contraire, dans d’autres cultures. Le Wikipedia anglais, toujours dans lien que tu indiques dans ton post sur les fêtes Asatru dit aussi à ce sujet :

The contemporary Wheel of the Year is somewhat of a modern innovation. While many historical pagan traditions celebrated various equinoxes, solstices, and even cross-quarter days for their seasonal and agricultural significances, none were known to have held all eight above all other annual, sacred times. The modern understanding of the Wheel is a result of the cross-cultural awareness that began developing by the time of Modern Europe.

Cette roue de l’année dans sa forme actuel est directement issus du Coven de Gardner, et il semble d’ailleurs que ces représentations étaient plus liés à une réalité initiatique qu’a un véritable culte des cycles de la nature, comme cela a pu être plus tard repris dans la Wicca par Valiente et/ou Starhawk. Maintenant le fait que cette roue de l’année ait été reprise par d’autre tradition du néo-paganisme, n’enlève rien à son origine wiccane. Du moins c'est ce qu'il ressort des travaux de Ronald Hutton sur le sujet, et je n'ai pas connaissances d'autres sources qui viendrait contredire ses travaux.

Pour le cas particulier de l’équinoxe d’automne, il y a un amalgame avec les fêtes des récoltes qui sont des fêtes agraires et non astronomiques et qui ont existé et existe toujours dans de nombreuses cultures, même si les dates en sont très variables (par exemple la fêtes des récoltes anglaises a lieu en aout). Les solstices, sont des fêtes « astronomiques » pour lesquelles ont retrouvent de nombreuses références historiques, ce ne sont pas forcément des fêtes agraires en tant que tel. Pour les équinoxes, si on retrouve des traces pour celle du printemps, il n’y en a pas, à ma connaissance, pour l’équinoxe d’automne, je serais cependant heureux d’avoir d’autres information à ce sujet, parce que malgré de nombreuse recherche et éventuellement la célébration d’une fête lié à cette équinoxe dans la culture iranienne, je n’ai jamais trouvé de trace d’une fête traditionnel lié spécifiquement à l’équinoxe d’automne dans la culture européenne. En ce qui concerne le terme même de Mabon et de Alban elfed, je cite toujours le wikipedia anglais :

The holiday of the autumnal equinox, Harvest Home, Mabon, the Feast of the Ingathering, Meán Fómhair or Alban Elfed (in Neo-Druidic traditions), is a Pagan ritual of thanksgiving for the fruits of the earth and a recognition of the need to share them to secure the blessings of the Goddess and the God during the coming winter months. The name Mabon was coined by Aidan Kelly around 1970 as a reference to Mabon ap Modron, a character from Welsh mythology.

Le petit nom d’ « alban elfed » est, comme l’indique Wikipedia, issus du néo-druidisme et n’a, à ma connaissance, aucune réalité historique, il a été inventé au 19ème siècle par un des fondateurs de ce mouvement Edward William, plus connu sous le nom de lolo Morganwg, et qui est également un faussaire de génie qui a essayé de faire croire à la réalité historique de ses récits.

Sur sujet de la religion et des célébrations celtes, Guyonv’arch est, il me semble, on ne peut plus explicite dans ses diverses publications sur le sujet, les celtes n’avaient pour lui que quatre fêtes principales (et éventuellement tout un tas de fêtes annexe), et les équivalences de leur date ne nous sont pas connu (à l'occasion je retrouverais le passage dans "les druides" ou il l'indique), les approximations qui sont faites et les rapprochement du calendrier grégorien viennent (pour autant que je me souvienne correctement) des moines copistes chrétiens irlandais du 13ème siècle, samain est le candidat le plus probable pour un raprochement à l'équinoxe d'automne même si cette fête qui était la plus importante a lieu en relation avec la lune. En effet, ce qu’on sait (du calendrier de Coligny) c’est que le calendrier celte était soli-lunaire (ou luni-solaire), c’est-à-dire que les mois étaient fait en fonction de la lune, et qu’on intercalait au bout d’un certain temps un ou plusieurs mois supplémentaires pour recadrer avec la réalité solaire. La célébration des solstices et des équinoxes par les celtes n’est donc que pur spéculation, puisque les fêtes celtes semblent avoir été basé sur des mois lunaires et donc devaient largement varier des dates de notre calendrier grégorien, il suffit de regarder les variations des dates des fêtes juives (qui utilisent également un calendrier soli-lunaire) pour s’en convaincre.

Maintenant cela n’enlève rien à la réalité de fêtes proches des cycles naturels dans les traditions paiennes, mais pas sous la forme de la roue de l’année, comme le souligne le Wikipédia anglais aucune tradition n’a jamais eu la totalité de ces huit fêtes qui aurait prédominé sur un ensemble parfois beaucoup plus vaste de fêtes qui ponctuaient tout le long d'une année paienne ou non. Cette célébration des huits sabbats et esbats est une des caractéristiques de la Wicca et une sorte de fil conducteur, commun à l’ensemble des manières qu’ont les Wiccains de vivre leur spiritualité, même si cela a été repris par d'autre mouvements modernes, du moins c'est ce que je retiens de mes recherches sur le sujet, mais toute autre source d'information à ce sujet serait la bienvenue, car comme je l'ai dit c'est un des sujets qui me passionne.

Grüssi

Abra
avatar
Abraxas
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 436
Pratiques magiques/ spiritualité : Variées
Localisation : Suisse

http://abrasax.alloforum.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Wicca (spiritualité magique)

Message par Invité le Jeu 2 Mai 2013 - 11:23

Ses adeptes, les wiccans, prônent un retour au culte de la nature, ce qu'ils dénomment « l'Ancienne Religion ».

Bof, Gardner était moyennement chaud dans les faits, c'est pour ça que Valiente c'est barrée chez Tubal Cain.

La propagande de la religion agricole ça vient surtout d'elle et des farrars.

Le terme wicca est un néologisme créé par Gerald Brousseau Gardner

En fait le terme wicca est une invention de Cardell utilisé cmme une insulte dans sa croisade qui sera repris ensuite par les Farrars et par les Sanders.

Gardner utilisera le terme wica qui serait plus ancien (voir dafo et mother sabine) sachant que la wica est loin d’être la seule résurgence sorciere en Angleterre.

-Un dieu male et unique. (On le remplace par la polarité mâle-femelle)

Je pense qu'il y a peu de tradition qui croit en un dieu mâle et unique.

Lucifer (Ou du moins, pas en tant qu'ange déchu, notion attribuée à une invention catholique). Mais ils peuvent croirent au Lucifer romain
Satan (Ou du moins, pas en tant qu'opposant à Dieu, notion attribuée à une invention catholique, alors qu'elle remonte en fait à la plus haute tradition juive).

C'est sans compter la wicca luciférienne. Smile

Les vingt et une célébrations sont les quatre sabbats majeurs (Samhain, Imbolc, Beltaine et Lugnasadh), les quatre sabbats mineurs aux solstices et aux équinoxes (Yule ou solstice d'hiver, Ostara ou equinoxe de printemps, Litha ou solstice d’été, Mabon ou equinoxe d'automne) et les esbats qui sont les treize nuits annuelles de pleine lune.

Les sabbats et Esbats dépendent surtout de sa filiation.

Mais je suis souvent désolé pour les Wiccans que le milieu dans lequel ils évoluent soit à la limite du dangereux
[...]
(et je suis sur que beaucoup de praticien wicca sérieux s'en offusque également,)

Bof, je pense que ça fait un bon filtre tout comme les gens qui lisent Haziel pour la kabbale et Sperendio pour la magie. Est ce que Bach se sentirais offusqué par Justin Bibber ? Je ne pense pas, ils ne jouent simplement pas dans la meme cours.

Si quand même un peux à cause de ce qui en découle, ils sont responsables de la risé qu'évoque les véritables chercheurs, le mot "magie

Et de la faim dans le monde, la crise, le conflit israélo-palestiniens...

Christian Bouchet

Outch...

Le fait est que la Wicca « primitive » ne suivaient que ces quatre fête "celtes" principales

Si, c'etait le cas du temps de Gardner et le reste à était rajouté apres. Ca depend de sa filiation encore une fois.

Cette roue de l’année dans sa forme actuel est directement issus du Coven de Gardner, et il semble d’ailleurs que ces représentations étaient plus liés à une réalité initiatique qu’a un véritable culte des cycles de la nature

Je le pense aussi.

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la Wicca (spiritualité magique)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum