La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» [Ouvert] Bénévole : Proposition de séance (médium, voyance)
par Florine31 Jeu 17 Aoû 2017 - 19:07

» Questions sur les sensations en magnetisme
par FlyingFox Mar 15 Aoû 2017 - 23:17

» Recherche bénévole pour tirage
par Sushie Mar 15 Aoû 2017 - 23:11

» Invisibilité énergétique & magique
par Aurum Mar 15 Aoû 2017 - 21:15

» La fonte des bougies (rapidité, lenteur)
par Aurum Mar 15 Aoû 2017 - 21:04

» Outil: La baguette magique
par Smaëir Mar 15 Aoû 2017 - 17:01

» Hypnose et vie anterieure
par Marc Arthur Dim 13 Aoû 2017 - 22:19

» Proposition de tirage
par Isil Sam 12 Aoû 2017 - 9:02

» [Ouvert]Bénévole : Proposition de ressentis
par animus Jeu 10 Aoû 2017 - 0:56


Abbaye de mortemer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Abbaye de mortemer

Message par Hagel le Sam 13 Juin 2009 - 19:10

Bonjour,

L'abbaye de Mortemer est une abbaye cistercienne fondée en 1134 par le roi Henri Beauclerc entre Lyons-la-Forêt et Lisors dans l'Eure.

C'est en 1134 que le roi d'Angleterre, Henri Beauclerc aide à la fondation de la première abbaye cistercienne de Normandie. C'est seulement en 1209, après la conquête de la Normandie par Philippe-Auguste que le sanctuaire principal est dédicacé. La cinquantaine de moines (tout au plus) qui y résidaient, vivaient en totale autarcie et possédaient des terres dans la région. Mais pendant la Révolution française de 1789, l'abbaye a été vendue comme Bien National, auparavant l'abbaye avait déjà amorcé son déclin, puisqu'il n'étaient plus que quatre moines à veiller sur ce qui devenait déjà des ruines. Les révolutionnaires les pourchassèrent dans tout le domaine pour enfin les assassiner tous les quatre dans le cellier, les accusant d'être les affameurs du peuple. Au cours des années qui suivirent, l'abbaye fut vendue plusieurs fois avant l'année 1985 pendant laquelle la propriétaire actuelle y créa un musée consacré à la vie des moines.

L'église (en ruine) était très vaste. Des fouilles en ont dégagé les substructions. Le chœur avait sept chapelles rayonnantes en style gothique. Par contre, l'ornementation, comme dans tout monastère cistercien, était très sobre: les chapiteaux par exemple étaient simplement décorés de feuilles d'eau. Au sud, près de la porte donnant sur le cloître, on peut voir un enfeu du XIIe siècle.
Le cloître est réduit à sa galerie nord en brique et calcaire d'époque tardive, XVIIIe siècle.
Le dortoir, situé dans la prolongement du transept sud de l'église et également ruiné, ne conserve qu'une petite salle voûtée, la sacristie et son mur ouest. La salle capitulaire se situait au même niveau que la sacristie et on note encore ses trois baies. Au-dessus se trouvait le grand dortoir, d'où le nom de l'ensemble.
Le cellier, à l'extrémité sud, était peut-être originellement une salle de travail de l'abbaye. Il est voûté en plein-cintre
Le colombier est en calcaire et a été remanié au XVIIe siècle, cependant il conserve des maçonneries du XIIe siècle. C'est un témoin du privilège droit de Colombier du clergé et de la noblesse normande dans l'ancienne coutume de Normandie.
La porterie est construite selon le mode usuel: un passage charretier et un passage piéton qui sont voûtés et reposent sur des arcades à impostes moulurées du XIIe siècle. Le frère portier était comme ailleurs le moine le plus important de l'abbaye après le père abbé.
Les bâtiments de la ferme entourent la porterie.

Les légendes de Mortemer:
Mathilde, la Dame Blanche:
La Dame Blanche de Mortemer a réellement existé, il s'agit de Mathilde l'Emperesse, petite-fille de Guillaume Le Conquérant et fille d'Henri Ier Beauclerc.

Elle aurait été cloîtrée 5 ans dans une des chambres de l'abbaye par son père, qui lui reprochait sa vie dissolue après la mort de son premier mari Henri V du Saint-Empire. A sa sortie, elle épouse Geoffroy V d'Anjou de qui elle eut un fils : Henri II Plantagenêt, roi d'Angleterre et futur père de Richard Coeur de Lion. Mais elle n'oubliera jamais les 5 ans de sa vie à Mortemer, et on raconte que depuis sa mort, elle erre dans les ruines, près des étangs et dans les couloirs de l'abbaye.

Plusieurs personnes ont affirmé avoir senti sa présence.

A noter qu'une étrange photographie fut prise, montrant une silhouette des plus inexplicables : pour certains spécialistes, ce serait le fantôme de Mathilde...


La Garrache, femme louve
1er janvier 1884 ,

Roger Saboureau, métayer, chassait dans la Forêt de Lyons (qui entoure le domaine de Mortemer), quand soudain, deux yeux jaunes le fixent. Il vit alors apparaître une énorme louve. Effrayé, il tire et tue l'animal. A l'aube, revenant sur les lieux, il découvre avec horreur le cadavre ensanglanté de sa femme... Il avait tué une garrache, femme ensorcelée qui, les nuits de pleine lune, parcourt la campagne comme punition pour ses pêchés. Elle serait condamnée ainsi à tourner 7 fois autour de 7 villages.

Le Chat Goublin
Le Chat Goublin de Mortemer, est un chat qui est en réalité un lutin qui prend l'apparence de cet animal pour garder le trésor dont il a la charge. Souvent, il n'est pas rare de croiser des chats errants dans les ruines, il n'y a qu'à les suivre...

La Fontaine des célibataires
La Fontaine Sainte CatherineUn lavabo du XIIe siècle se trouve dans le musée des légendes et des fantômes. C'est là que les moines se lavaient. Aujour'hui, on raconte que cette eau est magique : si les jeunes filles en quête d'un mari y jettent une épingle à cheveux, elle seront sûres de trouver un homme l'année suivante. Certaines visiteuses ont tenté leur chance et, sont revenues un an après avoir fait ce geste, avec un mari ! Alors fruit du hasard ou agissement de Sainte Catherine ? Tous les ans, l'abbaye organise des manifestations à l'occasion de la fête de Sainte Catherine pour les célibataires.

Les moines fantômes
Sous la Révolution française, il n'y avait plus que quatre moines à Mortemer. Mais les révolutionnaires les pourchassèrent dans tout le domaine, les accusant d'être les affameurs du peuple, pour enfin les assassiner tous les quatre dans le cellier dont les murs gardent encore aujourd'hui les images du terrible massacre. On dit que leurs âmes en peine ne seraient toujours pas parties de l'abbaye. Pendant les 2 guerres mondiales, des anglais ont cru les apercevoir ...

Le logis hanté
Il n'y a pas que les ruines qui seraient hantées, le logis abbatial aurait lui aussi ses revenants... Si l'abbaye changea fréquemment de mains au cours du siècle dernier, c'est certainement pour une bonne raison.

A l'intérieur de l'abbaye, une chambre (qui n'est pas visitable) aurait accueillie Mathilde l'Emperesse lors de sa réclusion. Beaucoup de personnes qui y ont séjourné ont senti des chose étranges... Mais à en croire les habitants, les phénomènes qui se déroulent dans cette pièce, se déroulent aussi dans toutes les autres. Bruits de pas inexpliqués, portes qui s'ouvrent et se referment...

Selon certains, au petit matin des tableaux du premier étage se retrouve retournés contre le mur, ou même descendus sur le sol sans que le clou ne soit descellé et la ficelle arrachée.

Perso: j'ai visité cette abbaye je devais avoir une dizaine d'année, le seul truc que j'ai retenu c'est que j'ai failli tomber dans la mare et que ma soeur est tombée dans la mare /D
Mais la légende est vivace et très connu en Normandie.

Source: wikipédia

Bien à vous



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33223
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum