La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» tarot et magie
par Camille Serres Aujourd'hui à 19:26

» Sainte Sara
par shenmen Aujourd'hui à 13:53

» Quizz Plantes magiques et sorcières
par Aurum Jeu 25 Mai 2017 - 18:01

» Joubarbe (famille des sempervivum) : qualités énergétiques
par Aurum Jeu 25 Mai 2017 - 11:12

» Développez vos facultés psychiques et spirituelles - Serge Boutboul
par Ha aH Mer 24 Mai 2017 - 16:02

» [documentaire] Enquête sur le monde invisible
par Arkeon Mer 24 Mai 2017 - 0:25

» Le rôle de l'ange gardien
par dessinette Mar 23 Mai 2017 - 15:28

» prière de Salomon
par Aurum Lun 22 Mai 2017 - 14:10

» Rituel du pentagramme de renvoi à la terre
par Hagel Lun 22 Mai 2017 - 10:27


Rond de sorcières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rond de sorcières

Message par Hagel le Sam 13 Juin 2009 - 21:55

Bonjour,

Un petit post pour illustrer la rencontre entre légende et phénomène biologique:

Les ronds de sorcières


Le rond de sorcières, cercle des fées ou mycélium annulaire est un phénomène naturel, consistant en une colonie de champignons pérennants alignés en une formation plus ou moins circulaire, en sous-bois ou dans les prés.

Les véritables ronds de sorcières voient leur rayon croître par pas de 20 à 40 cm, le record étant atteint par le Catathelasma imperiale avec un accroissement de son rayon d'un mètre par an. La fréquence de ces « bonds » , chaque année, dépend de l'espèce considérée.

Georges Becker signale deux types de faux cercles : celui dont un arbre est le centre, et où le mycélium ne fait que suivre la progression des radicelles périphériques, et le cas des ronds qui apparaissent spontanément tout formés et ne progressent pas

Description
Tous les Hygrophores des sous-genres Limacium et Camarophyllus, la plupart des Psalliotes et des Hébélomes, la majorité des Tricholomes et des Clitocybes, beaucoup de Cortinaires et de rares Amanites peuvent produire ce type de formation circulaire. Les plus typiques sont celles produites par le Tricholome de la Saint-Georges, le Marasme des Oréades et le Clitocybe géotrope.

Ces cercles de champignons ont donné naissance à de nombreuses et anciennes légendes pour tenter de les expliquer : Nymphes et Dryades, elfes et gnomes en seraient les responsables. Au Moyen Âge, les hommes y voyaient la trace de la « danse des sorcières pour évoquer le démon », celle des fées, la main du diable ou celle de génies nocturnes tels que korrigans et farfadets.

La couverture herbeuse dépérit fréquemment sur cette zone dénudée où apparaissent plus tard, en saison, les nouveaux champignons. L'intérieur du cercle se distingue par une végétation maladive, alors qu'à l'emplacement du cercle de l'année précédente, l'herbe forme un anneau luxuriant d'un vert foncé. Ces cercles sont ainsi repérables avant l'apparition des champignons sur leur pourtour. Les plus grands cercles sont plus aisément repérables d'une hauteur ou à bord d'un avion.

Explication scientifique:
Selon Henri Romagnesi, ces formations circulaires ont pour origine une unique spore qui germe puis émet son mycélium dans toutes les directions, à une vitesse de croissance sensiblement égale. Quand le sol est épuisé, le mycélium colonise une nouvelle bande de terrain. Il s'ensuit au cours des ans une progression de la colonie en un cercle de plusieurs dizaines de mètres de diamètre, voire plusieurs centaines de mètres pour les plus anciens.

Dans les immenses prairies des États-Unis et du Canada[1], certains spécimens atteignent plus d'un kilomètre de diamètre, et Georges Becker a repéré, près de Belfort, un rond de sorcière d'environ 600 mètres produit par un Clitocybe gigantea.

La distance franchie annuellement par le mycélium annuaire étant connue, son age peut en être déduit. Les cercles d'une dizaine d'années sont les plus courants, mais les ronds de sorcières de plus d'un siècle ne sont pas rares. Celui de Belfort cité plus haut est ainsi estimé à plus de 700 ans. Même quand ils sont aussi anciens, ils restent aussi prolifiques qu'au premier jour; V. Piane a compté plus de 700 exemplaires de Pieds bleus (Lepista nuda) dans un cercle d'une cinquantaine de mètres de rayon.

La variation de couleur de l'herbe et du comportement de la végétation sont issues de deux phénomènes :
Le dépérissement s'explique par l'épuisement des substances nutritives du sol au profit du mycélium ou la production de toxines sécrétés par ce dernier, notamment une quantité excessive de nitrates et de substances antibiotiques.
Mollard explique la formation d'un anneau de végétation luxuriante par les mêmes nitrates (sels ammoniacaux) qui, dilués par les pluies et atteignant un taux comparable à celui aux engrais horticoles, perdent leur nocivité et favorisent la croissance de la végétation.

Source: wikipédia

Bien à vous



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33168
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rond de sorcières

Message par Invité le Dim 14 Juin 2009 - 13:16

Je pense que ces endroits où l'on trouve des ronds de sorcière ont un truc spécial. Je me trouvai dans un champ avec ces cercles de champignons, en me disant que cette année aller être excellente pour la chasse au mycélium! Je racontai en même temps une légende sur la danse des fées et des lutins dans ces champs, quand j'ai senti une forte pression au niveau des doigts, avec l'envie de ne plus quitter cet endroit malgré la nuit qui s'annonçait.

Ces endroits sont-ils plus propices que d'autres pour y trouver des fées et des lutins? Je pense que je ne me trompe pas en ne nommant que ces deux êtres de la nature.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum