La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» prière et libre-arbitre
par Shijin Mar 14 Nov 2017 - 15:15

» Lecture énergétique
par moatib Dim 12 Nov 2017 - 16:54

» Larvikite
par pati Dim 12 Nov 2017 - 10:26

» Purifier une pierre
par Coeurdedragon Sam 11 Nov 2017 - 21:39

» Recherche bénévole pour tirage
par yohan56 Mer 8 Nov 2017 - 17:25

» Le necronomicon
par Caelina Ven 3 Nov 2017 - 12:33

» Demande de conseil de lecture sur les mystères d'Eleusis
par azural7 Jeu 26 Oct 2017 - 9:30

» Bénévole tirage/exercice tarot Marseille
par Casyope Jeu 19 Oct 2017 - 19:42

» Médiumnité et réaction épidermique
par Sylice Mar 17 Oct 2017 - 16:42


Astrologie sidérale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Astrologie sidérale

Message par Aka E le Lun 5 Oct 2009 - 17:16

Astrologie sidérale:

L'astrologie sidérale est le système d'astrologie utilisé dans les pays asiatiques (en Inde par exemple, voir Astrologie Jyothish ), ainsi que par une minorité d'astrologues occidentaux. Elle a été introduite en Occident en 1944, par l'astronome irlandais Cyril Fagan.



Origine

Le zodiaque classique de l'astrologie grecque, tel que défini par Ptolémée, est tropical, c’est-à-dire qu'il est divisé en 12 portions égales de 30°, en commençant par le point vernal. Ce système est encore utilisé aujourd'hui par l'immense majorité des astrologues occidentaux.

L'astrologie sidérale, quant à elle, définit les signes du zodiaque, également de 30° chacun, à partir des vraies constellations. Toutefois ce zodiaque fixe, bien que calé sur les étoiles, ne coïncide pas exactement avec les constellations situées dans le plan de l'écliptique, car les constellations astronomiques sont étendues inégalement, et leurs étendues ont été fixées conventionnellement par les astronomes lors d'un congrès astronomique dans le premier tiers du XXe siècle.


Comme le phénomène de précession des équinoxes, découvert en 130 av. J.-C. par l'astronome grec Hipparque, révèle un décalage entre les deux systèmes d'environ 1° tous les 72 ans, il en résulte qu'une personne n'aura pas le même signe astrologique selon qu'elle utilise l'astrologie tropicale ou l'astrologie sidérale.
Une personne est dite native d'un signe lorsque le Soleil se trouvait dans ce signe au moment de sa naissance. Par exemple, si une personne est dite « Bélier », en astrologie tropicale, cela signifie que le Soleil se trouvait dans le secteur zodiacal du Bélier au moment de sa naissance (et non dans la constellation, celle-ci s'étant peu à peu décalée avec la précession des équinoxes). En astrologie sidérale, pour être dit « Bélier », il faut que le Soleil se soit trouvé effectivement dans la constellation du Bélier lors de sa naissance.
Plus simplement, l'astrologie tropicale utilise le zodiaque tel qu'il était aux alentours de l'an 150 après J.-C.(et tel qu'il est toujours censé être, puisque le zodiaque tropical ne varie pas), tandis que l'astrologie sidérale utilise le zodiaque des constellations actuel (qui lui, se déplace, par rapport au zodiaque tropical).

En effet, à cette époque, l'équinoxe de printemps avait lieu lors de l'entrée du Soleil dans la constellation du Bélier. Cependant, lorsque les Grecs ont adopté l'astrologie, ils ignoraient le phénomène de la précession des équinoxes (contrairement aux Chaldéens), et sa redécouverte par Hipparque n'a pas été prise en compte par Ptolémée, lequel a donc théorisé au début de l'ère chrétienne un zodiaque dit tropical, encore utilisé aujourd'hui en Occident, qui ne correspond plus aux données astronomiques, le point vernal se trouvant aujourd'hui à la fin de la constellation des Poissons.

Il y a donc une controverse entre les astrologues tropicaux et sidéraux. Étant donné que l'astrologie ne repose sur aucun fondement scientifique, il est impossible de trancher le débat entre le zodiaque « faux » des tropicaux et le zodiaque « vrai » des sidéraux, l'efficacité d'un des deux systèmes n'ayant jamais été ni démontrée ni scientifiquement réfutée.



Cyril Fagan

Il établit l'origine du zodiaque en 786 av. J.-C., année où une importante conjonction astronomique a eu lieu et que le point vernal se trouvait dans la constellation du Bélier. D'après les travaux de Cyril Fagan et Donald Bradley, le zodiaque des signes et celui des constellations coïncidaient exactement en 221 après J.-C., c'est-à-dire que le point vernal se trouvait à ce moment-là à 0° de la constellation du Bélier.



Signes tropicaux et constellations sidérales

Presque tous les astrologues, qu'ils soient sidéraux ou tropicaux, sont d'accord pour diviser le zodiaque en 12 signes de taille égale. Cependant, certains sidéraux considèrent qu'il faut définir la taille des signes proportionnellement à l'étendue réelle des constellations dans le ciel.

Du fait de la précession des équinoxes, le premier signe du Zodiaque, le Bélier, débutera en général le 21 mars pour les tropicaux, et actuellement (début du XXIe siècle) vers le 30 avril pour les sidéraux.



Les 13 constellations de l'écliptique

Pour des raisons de simplification mathématique, la majorité des astrologues utilisent 12 signes (360 est un multiple de 12), alors que le zodiaque astronomique compte 13 constellations, la 13e étant Ophiuchus (ou le Serpentaire) qui empiète de quelques degrés sur l'écliptique entre la constellation du Scorpion et celle du Sagittaire. Quelques astrologues sidéraux utilisent cependant les 13 constellations.

De ce fait, on peut définir 3 zodiaques : le zodiaque tropical, le zodiaque sidéral, et le zodiaque astronomique réel (utilisé par quelques astrologues sidéraux). Ce dernier utilise les limites officielles des constellations du zodiaque sur l'écliptique, établie en 1930 par l'Union astronomique internationale, mais il a été rectifié en 2000.

Pour l'année 2002, on a le tableau suivant (il faut rajouter 1 jour aux zodiaques sidéraux et astronomiques tout les 70 ans et demi)






Les 21 constellations des planètes

À cause de leur inclinaison par rapport à l'écliptique, les planètes ne se cantonnent pas dans les 13 signes coupés par le plan de l'écliptique. Les 7 planètes (sans tenir compte de Pluton, dont l'orbite est trop excentrique au sens astronomique du terme) traversent en tout 21 constellations, les huit supplémentaires étant la Baleine, le Corbeau, la Coupe, l'Hydre, Orion, Pégase, l'Écu de Sobieski et le Sextant




Source : Wikipedia
avatar
Aka E
énergie libre

Nombre de messages : 5507

Revenir en haut Aller en bas

Re: Astrologie sidérale

Message par Hagel le Mar 6 Oct 2009 - 9:13

Une question,

Il y a t'il une différence en astrologie entre l'hémisphère nord et sud étant donné qu'ils n'ont pas les mêmes constellations?

Bizz



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33230
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Astrologie sidérale

Message par Aka E le Mar 6 Oct 2009 - 10:31

En astro sidérale oui, puisqu'il prenne la position du soleil et des autres planètes dans le signe qu'il traverse, même s'il n'est pas zodiacal. Donc un australien pourra être centaure, alors qu'aucun européen (né en europe) ne pourra l'être
avatar
Aka E
énergie libre

Nombre de messages : 5507

Revenir en haut Aller en bas

Re: Astrologie sidérale

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum