La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

La voyance (petit topo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La voyance (petit topo)

Message par Karma_Savior le Sam 27 Mar 2010 - 16:10

La voyance vue du bon oeil.
(article extrait du net)


Médiums, voyants, astrologues, tarologues, numérologues... comme près de 10 millions de français, vous faites déjà ou ferez un jour appel à eux à un tournant de votre vie. Amis ou ennemis ? Il y a de quoi s y perdre. Les médias qui s'emparent du sujet ont surtout tendance à dénoncer les abus et escroqueries de la profession (lorsqu'ils ne la tournent pas en dérision !) et omettent souvent d'appliquer la règle de l'objectivité qui voudrait que l'on informe aussi le public de l'existence de professionnels compétents. Audimat oblige ! Comment les consulter et comment éviter les pièges... afin de ne pas perdre la boule!

De tous temps, l'être humain a été attiré par la faculté de connaître l'avenir. Cet étrange pouvoir qui permet de dompter son destin et celui des autres. Beaucoup d'illustres personnages qui ont fait l'histoire de ce monde ne prenaient aucune décision importante avant de consulter les oracles, ou leur astrologue attitré, ou leur « conseiller » qui jouait le rôle de devin. La reine Marie-Antoinette, pendant de nombreuses années et jusqu'au dernier moment de sa vie, s'est fait tirer les cartes. Napoléon Bonaparte se fit prédire son glorieux destin à l'époque où il n'était que simple lieutenant d'artillerie. Son épouse, quant à elle, apprit avant son mariage qu'elle allait divorcer d'un officier du nom de Bonaparte.
Notre curiosité pour l'irrationnel augmente. Cette attirance ne touche pas seulement des populations attardées, des personnes incultes ou facilement manipulables, naturellement attirées par le monde de l'étrange, par manque de culture et par crédulité. Aujourd'hui la clientèle du paranormal a changé et se recrute dans toutes les couches sociales.

UNE CROYANCE ISSUE DE LA NUIT DES TEMPS
Au commencement, on invoquait le destin comme une puissance qui fixe de façon inéluctable le cours d'une existence. " Je me livre en aveugle au destin qui m'entraîne " dit Phèdre. Chez les anciens Grecs sa puissance était supérieure à celle des dieux qui ne pouvaient que l'infléchir. Le but des arts divinatoires est de découvrir quel est ce destin - « C'est écrit là-haut » disait Jacques le Fataliste -, afin d'essayer de le conjurer ou de profiter au mieux des délais. Au cours du temps, on a voulu voir trois types de destins bien distincts qui cohabiteraient chez chaque individu, le premier se déroulant sans possibilité d'intervention sur son cours, le deuxième déterminé par la volonté et la conscience, le troisième résultant de l'enchaînement des actes et de leur conséquence. (loi de la causalité karmique).
De nos jours on s'adresse à un voyant ou un médium pour connaître ce qui va nous arriver demain. Le terme medium, signifie à l'origine centre milieu. II désigne celui qui sert d'intermédiaire entre un esprit et ceux qui l'interrogent. Et aussi, par extension, toute personne capable de clairvoyance.
En ce début de siècle où tout va mal, nos repères vascillent. Nous cherchons des réponses à nos questions : Qui sommesnous par rapport aux autres et surtout par rapport à nous-même ? Où va-t-on ? D'où la nécessité de nous chercher afin d'apprendre à aimer notre époque ou de faire disparaître nos complexes d'infériorité.

RAISON ou DERAISON ?
La raison de cet engouement pour le paranormal tient aujourd'hui au fait que les siences exactes nous offrent une vision très restreinte de la réalité. De plus, on s'aperçoit qu'elles sont parfaitement inutiles dans la vie quotidienne.

Le Seigneur dont l'oracle est à Delphes ne dit ni ne cache : il signifie.
HÉRACLITE.

Quand nous sommes au chômage, les discours des meilleurs économistes ne parviennent pas à nous rassurer. Ils n'ont plus aucune crédibilité. La foi et les grands idéaux, comme le christianisme ou le communisme, ont disparu, et faute de croire en des lendemains meilleurs, nous nous rabattons sur le paranormal. Le voyant a autant de chances de se tromper que le statisticien, mais au moins, lui il parle de nous, de ce qui nous inquiète et de ce qui peut nous faire sortir de l'impasse.
Nombreux sont ceux qui, partisans ou détracteurs, aimeraient en savoir plus sur ces êtres un peu à part que sont les voyants. En effet, tous font régulièrement parler d'eux et on les prend souvent soit pour des guides en matière spirituelle soit pour des imposteurs. Les medias, quant à eux, les mentionnent avec parcimonie et méfiance car ils dérangent... trop.

DU COTÉ DES VOYANTS...

A la base, un voyant est une personne qui a là prétention de voir le passé, le futur et qui peut donc faire des prédictions soit par la médiumnité soit en s'appuyant sur des supports comme la boule de cristal, le pendule, les tarots... Qu'ils pratiquent la voyance avec ou sans support, tous sont unanimes sur le fait qu'actuellement ce marché est encombré par des amateurs qui polluent la profession. Si souvent, le même genre de problèmes revient à la bouche des consultants, c'est par l'art d'y répondre et de les résoudre que les bons voyants sortent du lot. Puis, le bouche à oreille transforme les plus doués en virtuoses de cet art.

QUESTIONS DE CRISE
Nicolas Z... de Paris
« II y a encore trois ou quatre ans, c'était à 80 % des femmes, d'un niveau social souvent assez bas. Aujourd'hui, on voit une majorité de personnes de milieu aisé. Et les hommes sont désormais tout aussi nombreux que les femmes. »
Alexandra B... de Toulouse
« Leur préoccupation numéro un : le travail et l'argent. L'époque où l'on venait consulter uniquement pour résoudre les peines de coeur est révolue. La crise est telle que l'on a besoin sans cesse de se rassurer sur son sort. La première question que posent ceux qui viennent consulter a trait au travail, bien avant la vie sentimentale et la santé, qui, il y a une dizaine d'années, arrivaient pourtant en priorité. Les gens viennent nous demander s'ils vont trouver du boulot. Et s'ils en ont un, ils veulent savoir s'ils le garderont, ou s'ils obtiendront une promotion. »

REDONNER CONFIANCE
Isabelle D... de Paris
« 11 faut savoir que c'est le consultant qui définit la qualité de l'échange. Nous avons tous un pouvoir immense, mais très souvent, par ignorance, nous ne savons pas l'utiliser. Le rôle du voyant consiste aussi à aider le consultant à voir plus clair en lui, à lui montrer des possibles, à lui entrouvrir des portes... »
Sylvie C... de Bandol:
« En pratiquant la voyance, je m'aide moi-même et je peux ainsi aider les autres en trouvant des solutions clairvoyantes à leurs problèmes. Je suis en quelque sorte un médecin de l'âme et souvent les problèmes de l'âme sont plus importants que ceux du corps. J'aide par la clairvoyance et la claire audience. C'est vrai que je peux influencer les gens selon que je leur dit : « foncez ou laissez tomber ». Nous avons tous un destin tracé mais aussi un libre-arbitre et à nous de jouer pour prendre notre destin en mains ! »
Hugo 8... de Paris
« II faut reléguer au passé toutes les superstitions et les idées fausses qui entachaient la cartomancie et la faisaient assimiler par beaucoup à du pur charlatanisme. Si je tire les cartes sans être dans un état de grâce, cela ne ressemblera tout au plus qu'à un jeu ou à un passe-temps ». Jedois donc me concentrer d'abord et mes flashes arrivent.
Stella G... de Nice
« Quand un secteur d'activité marche bien, il est normal de voir apparaître un bon nombre d'incompétents. Quand la crise économique faiblira, que les gens auront moins besoin de se rassurer, alors tout cela se calmera ! C'est vrai que la voyance par Minitel s'apparente plutôt au gadget. Quant aux audiotels cela relève du coup de poker ! Et je ne parle pas d'internet sur lequel on trouve de tout. Quant aux soidisant marabouts ou sorciers qui vous font d'étranges demandes en échange de la concrétisation de vos souhaits, ils sont forcément à fuir ! »

VOIR OU CONDUIRE !
Romain 1... de Paris
« Dans le monde d'aujourd'hui, beaucoup de gens ont un problème urgent. Je vibre sur des flashes très forts et très courts passant du présent à l'avenir de façon imprévue. Cela me permet de donner une ligne de vie... »
Sarah D... de Lyon
« II faut vivre le moment présent et ne pas vouloir construire à toute force sur un être qui n'y est pas prêt. II faut savoir en prendre conscience et ne pas perdre du temps dans une histoire qui est vouée à l'échec. Quand le consultant est capable de réaliser cela, cela me donne un grand plaisir. Car j'ai l'impression que lui et moi travaillons de concert et avons le même objectif. »

DU COTÉ DES CONSULTANTS . . .

II y a ceux qui ont l'habitude de consulter des voyants et ceux qui hésitent à franchir le pas. Nous avons interviewé des « premières fois » qui avouent en être sorti grandis ! Tout comme des habitués de la consultation qui s'en servent pour avoir une « vision fûtée » de leur existence. L'important est de rester toujours maître de son « Je ».

TOUTE PREMIÈRE FOIS
Josianne G... de Saint-Cloud
« Je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu mon appréhension... c'est une sorte de psychanalyse avec un côté ludique et il n'y a pas de cachet à prendre en sortant: c'est de la médecine douce ! »
Annie N... de Paris
« Je suis cartésienne, mais curieuse de nature et pour ma première consultation, j'ai été bluffée. Avant de consulter une voyante, j'avais peur de connaître mon avenir et d'apprendre quelque chose de mauvais. J'étais bien et donc je ne risquais rien. »

DES MOTS POUR LE DIRE
Christophe G... de Marseille
« Je ne veux pas entendre des chose que je ne veux pas savoir. Deuil, perte d'emploi... je préfère ne pas savoir. Mais ma voyante le sait aussi elle me parle avec beaucoup de tact de mes périodes difficiles que je préfère tout de même connaître à l'avance afin de me préparer à les surmonter »
Françoise A... de Toulouse
« J'étais dans une mauvaise passe, je n'avais pas de travail et j'avais des ennuis de santé. Ma voyante m'a dit avec beaucoup de tact que ce ne serait pas facile pour moi, et que je ne m'en sortirais pas tout de suite, mais que j'aurais un travail dans le domaine-de la santé. Cela m'a rendue encore plus battante et aujourd'hui je travaille dans une association qui aide les malades »

TROUVER UN UNIVERS EN SOI
Charlotte D... de Paris
« La question capitale c'est de savoir quelle est notre marge de liberté. Pouvons-nous choisir notre vie ? Notre destin est-il tracé d'avance par les astres ? C'est vrai que parfois mon médium peut modeler mon caractère et mes facultés, mais en rélalité je crois qu'il me donne des clefs qui me servent à ouvrir des portes. Mais je demeure maître de celles que je ne peux ou ne veux pas ouvrir »
Henri F... de Nantes
« Je travaille dans la mode et je ne m'y plais pas vraiment. Une voyante m'a dit que dans deux ans j'allais changer d'univers. Je m'y prépare donc mais je ne reste pas passif. Je sais que dans deux ans je vais changer de profession mais le résultat viendra de mon envie de bouger et certainement de la voyance qui m'a conforté dans mon désir de changement en me donnant une vision optimiste de ma vie. »

SUIVRE SA LIGNE DE VIE
Régine S... de Neuilly:
« Pour moi, depuis que j'ai consulté une voyante, c'est comme une deuxième naissance. J'ai appris à choisir. Elle m'a dit des choses précises mais je fais en sorte de ne pas provoquer les évènements et de vivre mon futur avec comme une intuition qui me sert de guide »
Philippe F... de Paris
« Contrôler le temps, c'est en fait vouloir l'arrêter. Et le temps ne suspend pas son cours. Vouloir ramener l'irrégulier au régulier, c'est céder au désir de retrouver ce position infantile. L'incertitude a cela de bon qu'elle nous oblige à agir, à nous comporter en être adulte et responsable. Connaître son avenir, c'est certes apaiser l'angoisse de l'ignorance, mais c'est aussi se dire trop rapidement: tout est perdu ou tout est gagné. »

LE VERDICT

En général, toute personne qui va voir un voyant a quelque chose à « cadrer » par rapport à sa vie professionnelle, sentimentale ou familiale. Rencontrer un voyant est donc un acte important qu'il ne faut pas prendre à la légère. Même ceux qui prétendent consulter un voyant par simple curiosité ont toujours une motivation cachée. Qu'attend le consultant du consulté ? Si les questions ou les réponses divergent, il est toutefois primordial qu'un climat de confiance s'établisse entre le consultant et le voyant.

VOYANT ou PSY
Tout ce que le medium ressentira face à son consultant sera le fruit d'une perception paranormale sans aucun rapport avec une psychologie élémentaire ou le raisonnement.
Si la psychothérapie apaise le mal-être et modifie la relation à soi-même et aux autres. Elle libère et stimule le processus de développement personnel. La voyance aide à passer de la dépendance à la liberté.
En voyance, à partir du moment où l'on essaie de travailler sur le fondement de ce que révèle le cliché, on arrive à changer ce qu'on appelle le futur.
En général, les rencontres importantes de notre vie ne relèvent pas de notre décision. Mais nous sommes libres de les utiliser plus ou moins bien, d'en tirer le meilleur parti ou de les gâcher.
En matière de voyance, et quel que soit le support utilisé, seule la faculté de perception extra-sensorielle joue. Par eux-mêmes, les supports ne veulent rien dire. Ils sont comme des vêtements n'habillant aucun corps vivant, ou comme des bouteilles vides.

DEONTOLOGIE DE LA PROFESSION
Bien que l'exercice de la profession soit illégal et condamné par les articles R34, R35, R36, R37 et 405 du Code Pénal (révisé en 1958), l'activité divinatoire est tolérée et représente un marché économique de plus en plus puissant. Devant l'absence de déontologie, la profession est totalement affranchie de toutes contraintes et de toutes limites. De ce fait, les honoraires perçus varient entre 400 et 1.500 francs la consultation, voire au-delà.
Naturellement la profession est divisée en plusieurs catégories, si le terme voyant s'applique à tous, dans la réalité bon nombre de distinctions existent dans l'utilisation particulière des mancies. De ceux qui étudient les cartes (cartomancie), jusqu'à ceux qui explorent les lignes de la main (chiromancie), tout est possible et surtout... tout est permis
Ceux qui revendiquent le plus leur différence et leur autonomie sont les astrologues. II ne faut pas confondre, les deux camps l'exigent, astrologues et voyants : les premiers se réclament de la science, les seconds jouent sur les dons.

EVITER LES ARNAQUES
Trier le bon du mauvais est particulièrement difficile. Sachant qu'il n'existe aucun moyen de contrôle et qu'il suffit de remplir un dossier au tribunal de commerce pour devenir officiellement voyant, c'est au consultant d'être avant tout vigilant.
Afin de vous éviter de tomber entre les mains des charlatans sans vergogne qui encombrent la profession, demandez clairement le prix de la consultation avant de vous engager à la légère chez le premier venu et surtout fiezvous à votre « feeling » ... une première bonne impression ne doit pas vous laisser de mauvaises surprises
Serons-nous témoins de la réconciliation de la Science et de la Voyance ? Le débat fait rage entre les scientifiques qui nient toute validité à la Voyance toujours suspecte et pas « scientifiquement correcte » parce que reposant sur un « don » ou sur un « feeling » et d'autres qui prétendent la réhabiliter.
A l'aube du 21ème siècle les arts divinatoires refont surface. La voyance se teinte de psychologie, s'habille de respectabilité et connaît un véritable boom ! Aussi étonnant que cela puisse paraître, l'inexplicable nous rassure. Là où le rationnel a échoué, l'irrationnel entre en scène. II apporte une réponse aux événements qui nous dépassent.
Le rôle de ces « sorciers des temps modernes » est de vous permettre de mieux vous connaître, d'exploiter au mieux vos possibilités, vos qualités, de freiner au contraire du côté de vos points faibles. En un mot, vous offrir une meilleure connaissance de votre propre nature et de celle des êtres qui vous sont chers.
Alors laissez-vous conduire mais n'oubliez jamais que c'est à vous de tenir le volant pour aller en toute liberté sur l'autoroute ou les chemins de traverse de votre destin.

10 COMMANDEMENTS POUR BIEN CONSULTER UN VOYANT
Pour éviter les mésaventures ou les dépenses inutiles, et même si l'on ne peut jamais vraiment savoir à qui l'on a affaire, voici quelques conseils à suivre avant de choisir un medium ou 10 commandements pour bien consulter un voyant.

1) Ayez confiance en votre voyant, mais sachez tacher prise s'il a une emprise trop importante sur vous. il ne doit pas prendre en mains votre avenir : il n'appartient qu'à vous !

2) Testez-le d'abord sur votre passé que vous connaissez, avant de vous aventurer sur l'avenir.

3) Dans le domaine du coeur, pensez qu'il y a Vous, le Voyant et l'Autre personne. 11 n'y a pas d'achats définitifs ni de réussites intangibles. Une histoire sentimentale s'éduque au fil des jours.

4) N'attendez pas de lui plus qu'il ne peut vous donner et surtout pas les bons numéros du loto ou les 5 chevaux du quinté !

5) Laissez-le parler de ce qu'il ressent en face de vous et évitez de répondre aux questions qui vont l'éclairer en douce sur vous.

6) Ne cherchez pas à vouloir décoder les images à tout prix.

7) Quand il vous dit que vous allez rencontrer un Gémeaux ou un Sagittaire, restez calme, ne sautez pas sur le premier Gémeaux ou Sagittaire qui passe.

Cool Ne vous attendez pas à ce que !es prédictions soient justes au jour prés. Un bon voyant peu tout de même se tromper dans les dates.

9) Attention à ceux qui pratiquent la magie ou la sorcellerie :les vrais occultistes ne combattent pas par le mal mais par le bien

10) Si, une fois votre consultation réglée, il vous demande encore de l'argent, votre interlocuteur ne peut être qu'un escroc.

source : article "Les Enquêtes d'Alchimia"
http://www.alchimia-magazine.com/voyance.htm

Karma_Savior
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 170
Pratiques magiques/ spiritualité : Divers, tendant vers des principes d'altruisme

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum