La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Que ressentez-vous qui vous permette de savoir que vous percevez au niveau de l'akasha ou de l'astral ?
par Mira Mar 17 Oct 2017 - 23:19

» Médiumnité et réaction épidermique
par Sylice Mar 17 Oct 2017 - 16:42

» Bénévole tirage/exercice tarot Marseille
par pati Jeu 12 Oct 2017 - 18:46

» la sourcellerie
par Fennec Lun 9 Oct 2017 - 21:00

» étape
par Coeurdedragon Lun 9 Oct 2017 - 9:21

» Proposition de tirage
par aude56 Jeu 5 Oct 2017 - 8:56

» Dossier Septembre 2013 : Aikido
par Douceur Mer 4 Oct 2017 - 17:23

» Le télétouché
par Fennec Mer 4 Oct 2017 - 10:02

» Votre médiumnité, comment la vivez vous?
par chapsou Mar 3 Oct 2017 - 20:58


Dibbouk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dibbouk

Message par Hagel le Ven 23 Juil 2010 - 11:36

Bonjour,

Dibbouk

Un dibbouk ou dybbouk (plusieurs graphies existent à partir de l'hébreu דיבוק signifiant "attachement") est, dans la mythologie juive et kaballistique de l'Europe de l'Est, un esprit ou un démon qui habite le corps d'un individu auquel il reste attaché. Un dibbouk peut être exorcisé.

Selon Leo Rosten dans Les Joies du yiddish, un dibbouk peut être :

1. un esprit malin, habituellement l'âme d'une personne décédée qui pénètre dans une personne vivante avec qui le mort a eu un différend ;
2. Un démon qui prend possession de quelqu'un et le rend fou, irrationnel, vicieux, corrompu".

Les Dibboukim sont censés s'échapper de la Géhenne ou s'en détourner à cause de transgressions trop importantes pour que l'âme se voit permise une rédemption en ce lieu.

Source: wikipédia

Bien à vous



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33229
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dibbouk

Message par Fennec le Mer 6 Juil 2016 - 11:39

Bonjour,
je fais quelques recherches sur le sujet, j'ai trouvé des choses qui vont à l'encontre de ce qu'on lit classiquement sur la toile à propos du Dibbouk :

Arrow Conférence : la possession des esprits
Avec H. Nissenbaum - rabbin Bet Loubavitch - F. Rausky - dir. études Institut Elie Wiesel.
(le son est pas terrible malheureusement, mais cette conférence vaut la peine de souffrir ^^). Voici ce qu'on peut en dire en reprenant ce qu'il se dit dans cette conférence, et dans la vision ethnopsy (Nathalie Zajde, "Guérir de la Shoah") :

C’est une croyance fondamentale de la pensée juive sur le versant mystique, à ne pas confondre avec le folklore. On l’associe à tord à une possession démoniaque, or dans le judaïsme, il n y a pas l’idée de puissance maléfique autonome de dieu : la conception d’une entité positive et une autre négative en toute égalité, serait contraire au monothéisme juif. Toute puissance spirituelle émane de dieu (que ce soit le monde matériel, mystique, le rationnel et le surrationnel) à des façons et des degrés différents, mais pas antinomiques. Même toute chose définie par impure dans la Torah reste une émanation de la divinité, rien n’existe en dehors de Dieu.

Le dibbouk est une entité dans la culture juive ashkénaze (mais existe aussi au Yémen, en Irak), son nom signifie “attachement”. C’est un défunt, souvent parti avec beaucoup de souffrance ou dans une grande injustice, son âme n’a pas accompli sa mission . Il est persécuté par des démons ou des esprits guides lors de son enterrement, l’empêchant de rejoindre le monde des morts. Pour échapper à ses tortionnaires, il se glisse dans le corps d’un vivant, que ce dernier soit un proche, ou une personne qui a croisé son chemin. Le dibbouk libère l’individu quand lui-même gagne enfin la garantie de pouvoir vivre sa mort délibérément. Pour cela, "l'attaché" doit accomplir des rites que le dibbouk ne peut accomplir lui même dans le monde des vivants : des actions de réparations de dettes, ou d’actions qu’il n’a pas fini d’effectuer de son vivant. Le dibbouk, dans son drame spirituel, cherchera la purification grâce à cette seconde âme à laquelle il est unifié : il pourra ainsi effectuer un processus d’élévation degré par degré jusqu’au Guehinnom.  

La personne à laquelle il est “attachée” est souvent elle-même ou son entourage proche en état de fragilité, de “souillure”. Il y a effraction du principe d’identité, il parle par la voix d’un autre. Elle ressent des troubles physiques, spirituels et une profonde détresse. Les conséquences touchent toute la famille. C’est ainsi que le rite de réparation prend une dimension sociale, en rétablissant de l’ordre dans toute une communauté.
avatar
Fennec



Nombre de messages : 2483
Pratiques magiques/ spiritualité : Tarot, médiumnité, éléments
Localisation : A l'Ouest !

https://tasdesable.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dibbouk

Message par cupcake le Ven 15 Juil 2016 - 18:43

Fennec a écrit:
Il est persécuté par des démons ou des esprits guides lors de son enterrement, l’empêchant de rejoindre le monde des morts. Pour échapper à ses tortionnaires, il se glisse dans le corps d’un vivant, que ce dernier soit un proche, ou une personne qui a croisé son chemin. Le dibbouk libère l’individu quand lui-même gagne enfin la garantie de pouvoir vivre sa mort délibérément. Pour cela, "l'attaché" doit accomplir des rites que le dibbouk ne peut accomplir lui même dans le monde des vivants : des actions de réparations de dettes, ou d’actions qu’il n’a pas fini d’effectuer de son vivant. Le dibbouk, dans son drame spirituel, cherchera la purification grâce à cette seconde âme à laquelle il est unifié : il pourra ainsi effectuer un processus d’élévation degré par degré jusqu’au Guehinnom.

Bonjour,

Dans ce qui est dit le dibbouk doit chercher sa libération au dépend d'une tierce âme qui elle n'aurait rien demandé?! Ne serait-ce pas une manière de réparer une dette en s'en créant une autre; ou bien alors est-ce de la responsabilité des vivants et de la communauté d'aider cette âme en acceptant ce procédé?
Le Guehinnom= le puragatoire?
avatar
cupcake
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 185
Pratiques magiques/ spiritualité : Prières

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dibbouk

Message par L'Impératrice d'Alcove le Ven 15 Juil 2016 - 21:40

Bonjour

Disons que le judaïsme n'est pas une religion centralisée, il n'y a donc pas de consensus quand on regarde de près la littérature de l'époque.

Ici, l'avis de la Hassidout Habbad est très religieuse et orthodoxe se basant notamment sur une vision discriminatoire: les âmes juvies proviennent du bon coté, les âmes des nations du mauvais coté.

Du coup cela implique qu'une âme juive qui s'attache ne peut le faire dans un but autre que la réparation (tikoun). Et l'humain visé sera donc aussi une personne juive , suivant la même logique, mais en état d'impureté rituel donc c'est en partie de sa faute si elle est prise pour cible.

Il y a des versions moins dogmatique concernant les ames damnées, les esprits, ou même des dibboukim positif avec les justes (tzadik).

Le purgatoire n'existe pas dans le judaïsme, je vous conseille de faire des recherches sur les différentes parties de l'"enfer".

Amicalement
avatar
L'Impératrice d'Alcove
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 221
Pratiques magiques/ spiritualité : Non-Conformisme
Localisation : Le Kosmos

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dibbouk

Message par cupcake le Dim 17 Juil 2016 - 2:17

Bonsoir,

Merci l'Impératrice pour cette réponse.

fennec a écrit:C’est ainsi que le rite de réparation prend une dimension sociale, en rétablissant de l’ordre dans toute une communauté.
On on peut penser qu'il s'agit d'un fonctionnement allant à double sens, et que tout se "ré-harmonise" aussi bien la situation du dibbouk, que celle de l'humain et des proches concernés. Est-ce que la personne visée par le dibbouk, en accomplissant les rites requis, trouvera finalement un avantage, une mise à jour de sa situation (ou bien ne fera-t-elle que subir ce qui est mérité, en gardant après cela son statut d'être impur)?
avatar
cupcake
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 185
Pratiques magiques/ spiritualité : Prières

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dibbouk

Message par L'Impératrice d'Alcove le Dim 17 Juil 2016 - 9:38

Disons que l'on considère une personne impure car elle ne pratique pas le judaïsme (Elle ne mange pas kasher, elle ne fait pas les prières, etc). Du coup si une personne est victime d'un attachement et que celui ci est confirmé par un rabbin compétent, alors on conseillera forcément à la personne de mener une vie pieuse, et cela peut être considéré comme une "chance" (ou pas :p).

Je pense que l'on ne doit pas considérer comme "rite" de grandes cérémonies, des exorcismes existent mais leur utilisation est très marginale contrairement au christianisme. Quand on parle de réparation, on parle généralement d'accomplir les commandements (mitzvoth). Smile

Comme je l'ai dit dans mon premier message, c'est une vision très religieuse. ^^

Amicalement
avatar
L'Impératrice d'Alcove
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 221
Pratiques magiques/ spiritualité : Non-Conformisme
Localisation : Le Kosmos

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dibbouk

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum