La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» tarot et magie
par Coeurdedragon Aujourd'hui à 9:23

» Sainte Sara
par shenmen Hier à 13:53

» Quizz Plantes magiques et sorcières
par Aurum Jeu 25 Mai 2017 - 18:01

» Joubarbe (famille des sempervivum) : qualités énergétiques
par Aurum Jeu 25 Mai 2017 - 11:12

» Développez vos facultés psychiques et spirituelles - Serge Boutboul
par Ha aH Mer 24 Mai 2017 - 16:02

» [documentaire] Enquête sur le monde invisible
par Arkeon Mer 24 Mai 2017 - 0:25

» Le rôle de l'ange gardien
par dessinette Mar 23 Mai 2017 - 15:28

» prière de Salomon
par Aurum Lun 22 Mai 2017 - 14:10

» Rituel du pentagramme de renvoi à la terre
par Hagel Lun 22 Mai 2017 - 10:27


Le Chant du Roitelet (Raphaël Zander)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

- recommandé
 
- intéressant
 
- bien mais sans plus
 
- pas apprécié
 
- ne pas lire
 
 
 
Voir les résultats

Le Chant du Roitelet (Raphaël Zander)

Message par Lola le Dim 22 Aoû 2010 - 8:24

En allant me promener au Centre Nature de Botrange, il y a une petite boutique et des livres dont celui ci:

Le chant du Roitelet

Le Retour des Druides et des Traditions Celtiques Vivantes.

"On a trop longtemps enseigné que les racines de la culture européenne s'étaient développées suite à la conquête romaine, et à la naissance du Christ, en s'obstinant tout au long de l'histoire à effacer de notre mémoire les dernières traces de nos ancêtres authentiques, que furent les Celtes.

Car en fait, nos origines philosophiques sont à rechercher essentiellement dans la Tradition celtique. Ne perdons pas de vue que la culture latine, tout comme le christianisme, nous furent imposés dès la conquête des Gaules, avec notamment l'Edit de Milan (312), qui fit du Christianisme la religion officielle de l'Empire romain.

Depuis l'Antiquité jusqu'à la fin du Moyen-Âge, et même plus tard, le "druidisme", ainsi que le paganisme (qui est une forme de survivance de l'antique spiritualité) devaient endurer les persécutions incessantes de l'institution ecclésiastique, en subissant diverses altérations, adaptations, et récupérations.

C'est au courant du XVIIIe siècle que les derniers détenteurs de traditions celtiques et de druidecht (sciences druidiques) se réunirent au pays de Galles, rassemblèrent leurs connaissances, avant de rétablir la philosophie des druides dans les anciennes terres celtes, qui allait connaître une extension inattendue.

Cet ouvrage sans prétention propose un aperçu général de la civilisation celtique, ainsi que les enseignements fondamentaux des druides de l'Antiquité et des druides contemporains.

Puissent ces quelques pages ranimer en vous le lointain souvenir "génétique" de nos ancêtres Gaulois, tout en vous permettant d'approcher la métaphysique et la sagesse des druides, les "Hommes du Chêne".

Par Raphaël Zander

Editions du Grand Chêne.

Petit livre très intéressant à lire, je suis restée sur ma faim...
avatar
Lola
Courant énergétique

Nombre de messages : 377
Pratiques magiques/ spiritualité : prières, méditation, tarots

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chant du Roitelet (Raphaël Zander)

Message par Invité le Dim 22 Aoû 2010 - 12:57

yggdrasill

Merci Lola de Soumètre ce livre et de rappeler ce qu'étaient les celtes et leurs savoirs.

Jules César écrit : « Les premiers [les druides] s'occupent des choses de la religion, ils président aux sacrifices publics et privés et règlent les pratiques religieuses ; les jeunes gens viennent en foule s'instruire auprès d'eux, et on les honore grandement ».
Source:(Commentaires sur la Guerre des Gaules, Livre VI, 13).

Depuis les Romains - notamment Pline l'Ancien et Lucain- on a longtemps pensé que le mot druide était associé au chêne (en grec : δρυς, drus), à cause des rites associés à cet arbre. Les linguistes et philologues ont maintenant établi que ce terme spécifiquement celtique, présent tant dans le texte de Jules César que ceux du Moyen Âge, provenait de « dru-wid-es » qui signifie « très savants ». On remarquera toutefois que curieusement chêne se dit derw (ou derv/dero) en breton et que sur une racine semblable se forme en gallois le mot derwydd qui signifie druide], ce qui a pu mener a une certaine confusion sur l'origine du mot ; cette thèse est catégoriquement réfutée par Christian-J. Guyonvarc'h et Françoise Le Roux pour qui « il n’existe aucune possibilité immédiate de relier le nom des druides à celui du chêne (gaulois dervo-, irlandais daur, dar, gallois derw, breton derv) ».
Source : WIKIPEDIA

À Pottenbrunn (Basse-Autriche), l’une des nécropoles, utilisée au Ve siècle av. J.-C. et au IVe siècle av. J.-C., contient quarante deux tombes dont l’une d’elles , pourrait être celle d’un druide. Un instrument qui semble être une sonde chirurgicale et un pendule en os ont été retrouvés, entre autres objets, à côté du squelette d’un guerrier, âgé de 45-55 ans.
Source : WIKIPEDIA

« Chez tous les peuples gaulois sans exception se retrouvent trois classes d'hommes qui sont l'objet d'honneurs extraordinaires, à savoir les Bardes, les Vates et les Druides : les Bardes, autrement dits les chantres sacrés, les Vates, autrement dits les devins qui président aux sacrifices et interrogent la nature, enfin les Druides, qui, indépendamment de la physiologie ou philosophie naturelle, professent l'éthique ou philosophie morale. »
Source: Strabon, Géographie, IV, 4.



avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum