La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

L'hallucination

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'hallucination

Message par Aka E le Dim 22 Aoû 2010 - 22:28

Dans la vie médiumnique, il est important de rester critique sur ses expériences, et donc de trier le faux du vrai.


Ce que nous percevons peut être assimilé à des délires hallucinatoires par les autres, mais... l'hallucination ne peut expliquer certaines visions.



L'hallucination est définie classiquement comme étant une « perception sans objet à percevoir ». Elle se distingue d'une illusion, qui est une perception anormale d'un stimulus externe. Les hallucinations peuvent toucher tous nos sens — vue, ouïe, odorat, toucher et goût — isolément ou simultanément. On décrit aussi les « hallucinations psychiques » qui ne présentent pas suffisamment de caractéristiques sensorielles pour être confondue avec une perception. Ils sont en général vécus comme des phénomènes psychiques empreints d'un sentiment d'étrangeté: imposition de pensées, télépathie, intrusion dans les pensées du patient...


Même si les causes d'hallucinations sont multiples, elles peuvent se regrouper en trois grandes catégories : les hallucinations liées à des problèmes de santé mentale, les hallucinations liées à des troubles organiques et les hallucinations liées à la prise de drogues, d'alcool ou de médicaments.


On classe les hallucinations en deux catégories : les hallucinations psychosensorielles et les hallucinations psychiques.

Hallucinations psychosensorielles:
1.Elles sont objectivées par l’un des cinq sens : l’audition, la vue, le toucher, l’olfaction et le goût plus rarement.
2.Ces perceptions erronées apparaissent au patient comme situées dans l’espace.
Ces caractéristiques de sensorialité et de spatialité ajoutent à la conviction du patient.

Les hallucinations auditives sont strictement les plus fréquentes. La personne peut entendre des sons simples, ... ou le plus souvent des « voix ». Il s’agit d’une ou de plusieurs voix. Leur thématique peut être en rapport avec un contenu délirant, souvent évidemment paranoïaque (persécution). Les voix peuvent commenter les actes ou les pensées du patient, et même converser entre elles... Ces mécanismes de la pensée irrationnelle sont catégoriquement à distinguer des « acouphènes » recensés par la médecine de l'audition. Il faut bien mesurer aussi que les processus de « double-pensée » (« je m'entends penser avant de parler ») émanent pour eux vraisemblablement de quelque chose de névrotique, et sont parfois d'ailleurs, en dépit de leur pénibilité, esquivables assez souvent par le sujet, dans un retour volontaire à la spontanéité (« je me fie à mon désir, en ce qu'il est positif », et non pas : « je réalise l'injonction préalable de l'automatisme »).
Les hallucinations visuelles sont plus rares, simples ou complexes. Certaines sont assez typiques comme la vision d’animaux effrayants (zoopsies) dans le delirium tremens de l’alcoolique ou encore les hallucinations élaborées « lilliputiennes » du syndrome de Charles Bonnet
Les hallucinations olfactives et gustatives sont encore plus rares.
Les hallucinations tactiles sont de nature très diverse ; elles peuvent concerner tout ou partie du corps, être à type d’effleurement ou autre, avoir un contenu positif ou désagréable.
Les hallucinations cénesthésiques concernent la sensibilité profonde, proprioceptive.

Hallucinations psychiques:
Ce sont des perceptions dépourvues de spatialité et de sensorialité, contrairement aux précédentes. Il s’agit le plus souvent d’hallucinations psycho-verbales, voix intérieures qu’il est parfois difficile de distinguer de l’activité mentale propre du sujet...


L'hallucinations hypnagogiques qui ont lieu au moment de l'endormissement.
L'hallucinations hypnopompiques qui ont lieu au réveil.
Elles peuvent se produire alors que la personne est bien réveillée mais aussi dans un état intermédiaire comme au cours d'une paralysie du sommeil ce qui les rend particulièrement angoissantes pour la personne qui en fait l'expérience.. Les hallucinations hypnopompiques ne se prolongent en général pas plus de quelques minutes après l'éveil complet.

Quelques philosophes et écrivains comme Karl Marx, Friedrich Nietzsche et Sigmund Freud ont décrit la religion comme une hallucination collective  


Source: wikipedia
http://www.e-sante.fr/drogue-hallucinations-NN_SM-1126-97-6.htm



Donc vous l'aurez compris, soit on est des drogués, soit on a Parkinson  


Mais sur un sujet sain, qu'en penser?
L'oeil peut déformer la réalité (mirages par exemple), mais il ne peut "imager" à partir de rien, il lui faut une base.
C'est idem pour les autres sens.
L'illusion (qui peut toucher tout le monde) est une perception déformée d'un sens.

Donc, lors d'un évenèment, si vous avez un doute quant à la véracité de vos perceptions, regarder si cela peut provenir d'une source.



Bon, L'explication dite scientifique ne correspond pas à ce que nous vivons, donc voici un article qui réfute la thèse de la folie:

« Hallucination : vrai ou faux ?
Comment définir une hallucination ? Les personnes qui vivent de tels phénomènes ne comprennent pas toujours que les messages ou les images qu'elles perçoivent sont produits par leur propre cerveau. Dès lors les philosophes s'interrogent : même si cela en a l'apparence, est-ce une perception ?...
»
Juan Gonzáles et Jérôme Dokic
Source et suite : http://www.cerveauetpsycho.fr/ewb_pages/f/fiche-article-hallucination-vrai-ou-faux-18859.php

Aka E
énergie libre

Nombre de messages : 5509

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum