La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

degré I du cvim.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

degré I du cvim.

Message par Invité le Mar 24 Aoû 2010 - 17:47

salut !
je voulais demander quelque chose, je n'éprouve pas vraiment de difficulté à l'application des exercices de niveau II, III , ou IV, par contre depuis que j'ai commencé le CVIM , je bloque sur l'exercice 2 du degré I. à savoir rétention d'une pensée pendant 10 minutes. et comme franz bardon a conseillé de ne pas bruler les étapes, j'aimerais réussir cet exercice avant de passer aux autres.
mais est-ce grave si je n'arrive pas à le faire pendant 10 minutes entières ? je peux tenir actuellement 2 minutes et quelques mais y'a toujours des pensées parasites : une couleur, une image... la plus persistante est celle d'un bol de nouille qui refuse de quitter mon esprit.
donc si j'arrive à tenir 4 minutes est-ce que je pourrais passer aux exercices suivants ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: degré I du cvim.

Message par Orion le Mar 24 Aoû 2010 - 18:22

Question 1 :
cela ne peux avoir de répercutions tout de suite, mais dans le temps oui

Question 2
Voir d'où viens l'image de ton bol... ton inconscient essai peut être de t'indiquer une forme de problème existant ( même principe que pour les rêve )

Regle le probléme lié à ton bol et tu reglera donc ton probléme de concentration.
Chaque détail peut avoir son importance.

Orion


Nombre de messages : 4216
Pratiques magiques/ spiritualité : meditation

http://patrice.l1.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: degré I du cvim.

Message par Invité le Mar 24 Aoû 2010 - 20:17

ah daccord , pour l'image ca me semble correct, merci beaucoup Orion tu m'éclaire. je ne pense pas que je réussirai à tenir 10 minutes mais j'essayerais d'améliorer ma performance.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: degré I du cvim.

Message par Abraxas le Mer 1 Sep 2010 - 10:36

Bonjour,

tu as semble-t-il mal compris cet exercice... il faut dire que si tu prend la traduction de moryasson alors cela peut induire en erreur. La concentration sur une "image" fixe est abordé au degrés 2 exercice 2. Il ne s'agit donc pas de la rétention d' UNE pensée

Le degrés 1 est sur le "controle" DES pensées, quand bardon en parle il parle de pensées au pluriel, il ne s'agit jamais de quelque chose de fixe, mais d'un mouvement de pensée, en allemand il appel ca un "gedankengang" c'est à dire littéralement un mouvement (gang, de gehen=aller). Moryasson parle de "visualisation" c'est ce qui t'induit peut-être en erreur, bardon parle de "vorstellung" (le mot pour visualisation est visualisierung) qu'on devrait traduire dans ce contexte par "concept" ou "notion"

Wählen Sie für diesen Zweck ganz nach eigenem Belieben irgendeinen Ideen - oder Gedankengang oder eine geeignete Vorstellung

Dans cet exercice Bardon dit dès le début qu’il s’agit de se concentrer sur une pensée ou une idée. Si Bardon avait voulu qu’on ne pense qu’à une image ou un mot, il l’aurait dit. Il veut ici qu’on réfléchisse à une idée, un raisonnement, une notion, un concept.

Voici concrêtement ce que signifie ces trois exercices:
1. J’apprends à suivre le cours de mes pensées
2. J’apprends à exclure certaines pensées
3. J’apprends à "dominer" mes pensées

Dans l'exercice deux, il donne même (de mémoire) un exemple concret, tu pense par exemple au theme "travail" et tu exclus systématiquement ce qui a trait a la "vie privée"... Ca ne semble pas de première abord un exercice vraiment difficile, et je suis sur qu'instinctivement tu as certainement déjà suivi une pensée pendant 10 min... ne serais-ce qu'a l'ecole... La capacité de concentration sur un seul sujet d'un eleve moyen etant de 15min continu (au bout de 15min l'esprit décroche "naturellement")...

Il ne s'agit donc pas de se concentrer sur une seul pensée, mais plutôt sur un thème particulier, et d'apprendre à exclure tout ce qui n'a pas de rapport avec le thème , les pensées qui surgissent peuvent tout à fait librement sauter à l'intérieur de ce thèmes... tu n'as pas besoin de "voir" des images... pas la peine de visualiser quelque chose, cela est aborder plus loin, normalement il ne faut pas trop ce concentrer, ce n'est pas un exercice de concentration, cela encore une fois est abordé plus loin...

Ne te fixe pas de trop haut objectif, ne stress pas, ce n'est pas si difficile, quand tu aborde l'exercice ne "choisi" pas forcèment le thème, laisse le venir à toi...

Je ne suis evidemment pas sur que ce soit réellement ton problème, mais cet exercice est toujours relativement mal interprété, en particulier par les bardonistes "pur et dur"...

Grü

Abra

EDIT: Je rajoute que les excercices de bardon ne servent pas uniquement pour la magie, mais sont utiles dans la vie de tout les jours aussi...

EDIT(bis): Je me rend compte que la traduction du texte allemand est vraiment "libre", bardon ne parle absolument pas "'d'image mental", ca c'est de la libre interpretation du traducteur. Comment former l'image mental d'une idée... ? Ca semble tellement incohérent que ca devrait sauter aux yeux du lecteur. Puis il traduit "rentenez cette visualisation"... ??? Il n'y a rien à voir. Bardon dit "Halten Sie an dieser Vorstellung mit aller Kraft fest." La traduction littérale en est : "accrochez vous de toute vos forces à cette representation", dans le contexte ce mot "representation" c'est l'idée, le "concept", la notion que l'on veux "garder" comme fil conducteur de la pensée... L'exercice de "representation" d'une "image mental" est aborder au degrés 3.

Abraxas
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 403
Pratiques magiques/ spiritualité : Variées
Localisation : Suisse

http://abrasax.alloforum.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: degré I du cvim.

Message par Orion le Mer 1 Sep 2010 - 13:41

exemple au theme "travail" et tu exclus systématiquement ce qui a trait a la "vie privée"...
Smile oui et aussi il dit qu'il faut impérativement couper les idées liées à sa vie professionnel et personnel... savoir se détacher de son travail dés que l'on en sort. Il parle sur le plan mental.
je pense que cet exercice serait également à faire aussi du coté émotionnel.

Orion


Nombre de messages : 4216
Pratiques magiques/ spiritualité : meditation

http://patrice.l1.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: degré I du cvim.

Message par Invité le Mer 1 Sep 2010 - 13:56

abraxas

ah d accord , du coup, ça parait moins insurmontable , même si la bête m'attend au second degré si j'ai bien compris Very Happy.

orion

oui, effectivement je l'ai fais dans ce sens aussi. nonobstant l'aspect ésotérique, c'est aussi très utile dans la vie courante.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: degré I du cvim.

Message par Mahashakti le Mar 4 Oct 2011 - 17:02


Bonjour,

En lisant le post d'Abraxas, il semblerait que pour le degré I du CVIM, il ne s'agirait pas de se concentrer sur une seul pensée (exo 2). OK.

Si tel est le cas, il me paraît bien difficile de parvenir au vide mental à l'étape suivante. L'exercice du vide mental aurait-il été mal traduit ?

Pour moi, au degré I, il s'agit d'améliorer ses capacités de concentration.

Mahashakti


Nombre de messages : 70
Pratiques magiques/ spiritualité : Théurigie (Moryason), Franz bardon, Prières, Magie des bougies

Revenir en haut Aller en bas

Re: degré I du cvim.

Message par Abraxas le Mar 4 Oct 2011 - 18:44

Salut,

La "concentration" tel que défini par Bardon est abordé au degré 2 et 3, la "visualisation" d'image fixe est abordé spécifiquement au degrés 2. Je ne faisais que faire remarquer que L'erreur "classique" consiste à croire qu'il faut absolument "visualiser" une image fixe pendant 10 min au degrès 1, ce qui n'est pas le cas, puisqu'encore une fois cela vient au degrés 2 exo 1 (même si dans le texte original il n'y a pas de véritable numérotation).

Pour ce qui est du degrès 1 Bardon "récapitule" cela en trois grandes étapes: Controller - Discipliner - Dominer les "pensées" ce mots est presque systématique au pluriel. Les exos seraient "schématiquement", j'apprend à "suivre" le cours de mes pensées, j'apprend à exclure les pensées parasites, j'apprend à ne suivre qu'un fil de pensées de mon choix et pour finir je ne pense à rien.

Bardon dit en intro du degré 2:

In der magischen Geistes - Schulung der ersten Stufe haben wir gelernt, unsere Gedanken zu kontrollieren und zu beherrschen. Nun gehen wir weiter und lernen die Gedankenkonzentration zwecks Hebung der Konzentrationsfähigkeit und Stärkung der Willenskraft beherrschen.

Moryasson et fleury donne pratiquement la même traduction de ce passage qui n'est pas "mal" traduit, je le retraduit cependant au passage:

Dans l'enseignement du premier degrès sur l'esprit magique, nous avons apris à controller nos pensées et à les dominer. Maintenant nous allons plus loin et nous apprenons la concentrations des pensées pour maitriser l'augmentation des capacités de concentration et renforcer la force de la volonté.

Comme on le voit "l'amélioration des capacités de concentration" est le but même du degré 2.

Maintenant je comprend que "ne penser à rien" soit perturbant, il faut commencer doucement, d'abord observer comment il arrive "naturellement" parfois que l'on ne pense à rien. Paradoxalement "rien" c'est déjà quelquechose en soit, c'est un concept, une idée spécifique de vide, on peut se représenter ca métaphoriquement avec l'écran d'un téléviseur quand il ne capte "rien" il y a quand même quelque chose, ce quelque chose est pour l'écran du "rien", pour la pensée "du rien" c'est aussi quelque chose. Pour moi cette exercice est plus un "laisser aller" une sorte de "lacher prise" si on veut, qui permet à l'esprit de faire une pause, en voulant trop se concentrer sur ce "concept" de rien, on en vient finalement à (re)faire l'exercice trois du degrés 1 et à se figer sur un "concept" spécifique que l'on aura au préalable subjéctivement défini pour soi. Je ne sais pas si je suis clair dans mes explications... peut-être pour t'aider peut tu commencer par faire comme si tu ne penser qu'a un son long et monotone qui viendrait brouiller tout le reste, un peu comme l'écran de neige d'un téléviseur, puis peu à peu tu baisse le volume jusqu'a ce qu'il n'y ait plus rien.

Personnellement je pense que l'ensemble des exercices du degrés 1 sont relativement facile, et que ceux qui "butte" se fixent peut-être des objectifs trop ambitieux, car dans la vie de tout les jours nous pratiquons inconsciemment (ou non) l'ensemble de ces exercices. Ensuite il faut certainement personnaliser la posture, la situation, le moment ou chacun sera le plus à même de faire ces exercices. J'ai beaucoup plus de facilité à faire ce genre de truc dans ma baignoire que dans mon lit, pour la simple raison que l'eau est le seul élément qui nous prive de tout un tas de sensation physique parasite de manière "naturel" (qui plus est j'ai une grande affinité à l'eau). Chacun doit développer pour soi les stratégies les plus à même de l'emmener là ou il veut aller.

Je terminerais en disant quand même deux choses:
Premièrement je peste souvent sur la traduction parce que je suis un psychorigide jusqu'au boutiste, cela dit la traduction de moryasson n'est pas "mauvaise", au contraire elle est même relativement fluide et clair, là ou bardon parfois manque cruellement de clareté (et c'est certainement ce qui explique sa popularité en langue francaise), cela étant dit, le livre de bardon reste "statique" dans le sens qu'il n'est que l'image écrite d'un enseignement "oral", si on fait une erreur il n'y aura personnes pour venir nous corriger et nous remettre sur le droit chemin, si on interprete mal tel ou tel passage idem. Pour moi il faudrait donc presque lire le livre en entier, puis simplement le refermer et réfléchir pendant quelques temps au but, à la finalité même de ces exercices, ensuite développer pour soi une stratégie pour y arriver, et éventuellement ne pas trop coller au livre comme à une bible indéféctible.
Deuxièmement, l'enseignement de Bardon, ne correspondra pas forcèment à tout le monde, ce n'est pas parce qu'un concensus ésoterico-francophone déclame que Bardon c'est bien que c'est forcèment bien pour chacun. Il y a d'autres écoles, d'autres voies, à chacun de trouver la sienne, peut-être est-il même plus simple parfois de choisir quelques choses pour lequel on a plus d'affinités. Personnellement tout ce qui est orientale m'est relativement "étranger" (dans le sens que je ne me sent pas en accord avec ce référentiel), même si je sais pertinemment que Bardon et avant lui d'autres ésotéristes allemand (ou d'ailleurs), on essayer de réunir la philosophie et les techniques de méditation orientale, avec la pensée ésotérique occidentale qui elle, est plus d'origine greco-arabo-egyptienne. Certains choisissent, et ils ont certainement de bonne raison de le faire, d'aller directement suivre un enseignement orientale que soit yogique, taoiste ou boudhiste, comme dise d'ailleurs les adeptes du Zen "le but c'est le chemin" (j'adore cette expression).

En résumé il ne faut pas se mettre la barre "trop haut" et si on arrive pas, peut-être faut-il simplement admettre que cela ne nous correspond pas et aller voir ailleur si on se sent pas plus à l'aise avec un enseignement, je ne dit pas ca pour toi Mahashakti spécifiquement car après tout je ne te connais absolument pas, mais je dis ca d'une manière générale, pour avoir vu trop de personnes "perdre" trop de temps à vouloir absolument suivre un enseignement qui ne leur correspondait pas et qu'il ont fini par abandonner. Pour ce qui concerne ma petite personne je suis bien incapable de faire les exercices du degrés 4 et je n'en ai d'ailleurs pas la volonté pour le moment, le reste me suffit amplement.

Grüssi

Abra

Abraxas
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 403
Pratiques magiques/ spiritualité : Variées
Localisation : Suisse

http://abrasax.alloforum.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: degré I du cvim.

Message par Mahashakti le Mar 4 Oct 2011 - 19:01

Merci pour ce point de vue que je partage.

Essaies d'être concis, c'est plus rapide à lire.

Mahashakti


Nombre de messages : 70
Pratiques magiques/ spiritualité : Théurigie (Moryason), Franz bardon, Prières, Magie des bougies

Revenir en haut Aller en bas

Re: degré I du cvim.

Message par gague83 le Ven 28 Déc 2012 - 12:15

Bonjour,

Question bête sur le vide mental.
Lors de l'exercice degré 1 sur le mental, je me suis aperçu au fur et à mesure du temps qui passe, que les pensées laissent place à un bruit mental (que j’interpréterai visuellement pour une meilleur compréhension à un écran avec de la neige, comme quand il n'y a plus rien sur une chaîne tv... je sais c'est un peu tiré par les cheveux Smile )

Peut on interpréter cela comme le vide mental ?

gague83
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 203
Pratiques magiques/ spiritualité : a découvrir

Revenir en haut Aller en bas

Re: degré I du cvim.

Message par Hagel le Ven 28 Déc 2012 - 12:52

Bonjour,

Je comprend parfaitement ce que tu décris Wink
Et non, le vide mental c'est après Smile

Bien à toi



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.

Hagel



Nombre de messages : 32945
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: degré I du cvim.

Message par gague83 le Ven 28 Déc 2012 - 13:02

Merci pour ta réponse Smile

Je me disais aussi que ça allait un peu vite Smile

gague83
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 203
Pratiques magiques/ spiritualité : a découvrir

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum