La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Bénévole tirage/exercice tarot Marseille
par Casyope Jeu 19 Oct 2017 - 19:42

» Que ressentez-vous qui vous permette de savoir que vous percevez au niveau de l'akasha ou de l'astral ?
par Mira Mar 17 Oct 2017 - 23:19

» Médiumnité et réaction épidermique
par Sylice Mar 17 Oct 2017 - 16:42

» la sourcellerie
par Fennec Lun 9 Oct 2017 - 21:00

» étape
par Coeurdedragon Lun 9 Oct 2017 - 9:21

» Proposition de tirage
par aude56 Jeu 5 Oct 2017 - 8:56

» Dossier Septembre 2013 : Aikido
par Douceur Mer 4 Oct 2017 - 17:23

» Le télétouché
par Fennec Mer 4 Oct 2017 - 10:02

» Votre médiumnité, comment la vivez vous?
par chapsou Mar 3 Oct 2017 - 20:58


[arbre des séphiroths]Les relations entre séphiroths et leur qualité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[arbre des séphiroths]Les relations entre séphiroths et leur qualité

Message par Hagel le Jeu 28 Fév 2008 - 21:59

Bonjour,

  • La relation entre séphiroths:


Même s'il est utile de considérer les sephiroth séparément, il faut garder à l'esprit le fait qu'elles interagissent en permanence. Leurs influences se déversent continuellement dans la réalité. Ce flux incessant assure la stabilité de l'Arbre. Tour à tour, les sephiroth jouent un rôle d'émetteur et de récepteur. Ainsi Chokmah est passive vis à vis de Kether et active vis à vis de Binah. De plus, une séphire subit l'influence des sephiroth qui lui sont directement liées mais aussi de toutes celles qui la précèdent.

Malkuth, la réalité telle que nous la percevons (notre monde matériel), est donc la synthèse et le réceptacle de toutes les émanations.

La figure ci-contre montre le cumul des influences. A chaque étape de la construction de l'Arbre, les sephiroth deviennent ainsi plus denses, plus lentes et offrent des visages de plus en plus complexes, la connaissance est de plus en plus voilée.



Il existe de nombreuses relations entre les sephiroth. Leur découverte est riche d'enseignement. Le Zohar (voir les livres de la Kabbale) en évoque plusieurs. La compréhension de ces relations permet de résoudre certains paradoxes ou de rapprocher des notions qui semblent antagonistes ou étrangères. Ainsi Hod est reliée à Gedulah (Chésed), Malkuth apparaît comme "la Kéther du non-manifesté", etc. Afin de mettre de tels liens en évidence, il ne faut pas hésiter à jouer avec le dessin de l'Arbre. La Kabbale est aussi ludique : la révérer comme une relique est une attitude peureuse et stérile : on ne découvre rien les mains jointes.

  • Leur qualité:


Une séphire est tour à tour positive et négative, active et passive, sauf peut être Malkuth, qui, recevant toutes les influences, est de nature plus féminine. Notons ici qu'associer féminin au mots "négatif", "passif", "réceptacle" n'est pas un jugement de valeur. De même aucune séphirah n'est "bonne" ou "mauvaise". Une séphirah peut être assimilée à une force caractérisée par son point d'application, sa direction et son intensité. Nous la considérons (à tort) bonne ou mauvaise selon les variations de ces trois facteurs. Ainsi dans le corps humain, un excès de Chesed pourrait correspondre à une multiplication incontrôlée de cellules, un cancer. Dans ce cas, Geburah la force rectificatrice et destructrice aurait un rôle vital : restaurer l'équilibre du métabolisme en détruisant les cellules surnuméraires. Sur un plan psychologique, un esprit extrêmement critique (sous l'influence de Hod et de Geburah) risque de devenir cruel et stérile sauf si Netza'h et Gedulah viennent tempérer son acidité.

Dans un autre registre, on peut associer Hod à la tendance rationnelle (la logique, l'analyse) et Netza'h aux élans non-rationnels (émotions, imagination). Dans l'Arbre, raison et sentiments ne sont pas opposés mais liés et situés sur le même niveau : ils sont donc complémentaires et se priver de l'une ou l'autre séphirah revient à s'amputer d'un puissant moyen d'expression. La difficulté est que ces deux principes semblent avoir des méthodes divergentes et des intérêts contradictoires : la solution réside en Tiphéreth, dans lequel l'élan du coeur tempéré devient équilibre et compassion, où l'analyse subtile associée à la synthèse qui embrasse fait naître l'harmonie.

Source: http://www.kabbale.org/arbre_sephiroth.htm

Bien à vous
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33229
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum