La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Recherche bénévole pour tirage
par yohan56 Mar 22 Aoû 2017 - 18:18

» [Ouvert] Bénévole : Proposition de séance (médium, voyance)
par Florine31 Jeu 17 Aoû 2017 - 19:07

» Questions sur les sensations en magnetisme
par FlyingFox Mar 15 Aoû 2017 - 23:17

» Invisibilité énergétique & magique
par Aurum Mar 15 Aoû 2017 - 21:15

» La fonte des bougies (rapidité, lenteur)
par Aurum Mar 15 Aoû 2017 - 21:04

» Outil: La baguette magique
par Smaëir Mar 15 Aoû 2017 - 17:01

» Hypnose et vie anterieure
par Marc Arthur Dim 13 Aoû 2017 - 22:19

» Proposition de tirage
par Isil Sam 12 Aoû 2017 - 9:02

» [Ouvert]Bénévole : Proposition de ressentis
par animus Jeu 10 Aoû 2017 - 0:56


Svadilfari

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Svadilfari

Message par Hagel le Jeu 14 Avr 2011 - 14:42

Bonjour,


Svadilfari

Svadilfari (en vieux norrois Svaðilfari) est, dans la mythologie nordique, un étalon appartenant au géant maître-bâtisseur. Évoqué dans le Hyndluljód, son histoire figure dans le Gylfaginning où il est employé pour la construction de la forteresse d'Ásgard à la suite d'un pari avec les dieux Ases sur la possibilité de la terminer en un semestre. Grâce à sa grande force, ce cheval charrie une quantité incroyable de matériaux pour son maître. Le géant s'apprêtant à terminer la construction de la forteresse dans les temps, les Ases forcent le dieu Loki à trouver une solution pour l'en empêcher. Loki se transforme en jument et séduit Svadilfari qui se détourne de son travail, et avec lequel il engendre le cheval à huit jambes, Sleipnir.

Plusieurs théories sont avancées pour décrypter la symbolique de ce cheval nocturne doué de dons magiques ainsi que sa relation avec le dieu Loki, et mettent en relation son mythe avec d'autres mythes indo-européens.

Étymologie
En vieux norrois, Svaðilfari (prononcé /‘sva-thil-far-e/), dont on retrouve également le nom orthographié comme Svaðilfari, Svaðilferi, Svaðilfori ou Svaðilfǫri dans les manuscrits, signifie « celui qui fait de pénibles voyages » selon Régis Boyer et François-Xavier Dillmann ou « celui qui fait de malheureux voyages ». Le nom /SVaÐiL-fari/ peut aussi se rapprocher étymologiquement de celui du dieu védique Savitṛ /*SaViTḶ/. La reconstruction finale /*-tḹ/ est basée sur les agencements slaves et hittites de /-tal/, dont le nom est en étroite relation avec celui du cheval

Mentions mythologiques:

Le mythe mettant en scène Svadilfari est extrait du Gylfaginning, dans l'Edda en prose rédigé par le diplomate islandais Snorri Sturluson vers 1220. Plusieurs avis s'affrontent quant à savoir si cet épisode fait réellement partie de la mythologie nordique : il est possible que Snorri Sturluson ait embelli la légende du géant maître-bâtisseur en y intégrant l'histoire du cheval Svadilfari qui engendre avec Loki le cheval d'Odin Sleipnir. Ou alors il aurait transmis le mythe complet de la naissance de Sleipnir et de la construction d'Ásgard à partir de croyances qui n'ont pas été préservées ailleurs6. En 1976, Joseph Harris avance que Snorri aurait inventé cet épisode pour clarifier les stances 25 et 26 de la Völuspa, et se serait basé sur une légende orale islandaise mettant en scène deux berserkir construisant une route. Ursula Dronke s'oppose à cette idée et suppose l'existence d'un lai de Svadilfari, désormais perdu, qui aurait servi de source aux stances 25 et 26 de la Völuspa. Même en supposant que Snorri ait pu réécrire ou inventer certains passages, ce mythe demeure cohérent en rapport avec les connaissances de la société islandaise médiévale

Hyndluljód:
Le Hyndluljód (40) mentionne Svadilfari comme l'étalon qui engendra Sleipnir avec Loki, mais ne détaille pas d'histoire le concernant. Cet extrait est issu d'une version courte de la Völuspa.

Hyndluljód (40) en vieux norrois - Traduction française

Ol vlf Loki
vid Angrbodu,
enn Sleipni gat
vid Suadilfara10;

Loki fit naître le loup
avec Angrboda,
et eut Sleipnir
avec Svadilfari ;

Gylfaginning:
Dans le Gylfaginning (42), issu de l'Edda en prose par Snorri Sturluson, Hár raconte une histoire qui se déroule « au commencement des dieux », lorsque ces derniers s'établissent à Midgard et construisent le Valhalla. Ils reçoivent la visite d'un bâtisseur inconnu qui leur propose de construire une forteresse divine imprenable en trois saisons, afin de les mettre à l'abri de toutes les invasions. En échange de ce service, l'étranger demande le Soleil, la Lune et Freya. Après quelques débats, les dieux lui donnent leur accord s'il s'exécute en un semestre seulement, et sans l'aide de personne. Le bâtisseur n'a qu'une requête, qui est le droit d'être aidé par son cheval Svaðilfari. La requête lui est accordée, grâce à l'influence du dieu fourbe et traître, Loki. À la grande surprise des dieux, l'étalon Svaðilfari effectue un travail colossal, et transporte chaque nuit d'énormes rochers grâce à sa force immense. Avec l'aide de son cheval, le bâtisseur avance rapidement, si bien que trois jours avant la date imposée, il ne lui reste plus qu'à construire la porte.

Les dieux, mécontents, concluent que Loki est la cause de sa réussite. Ils promettent au dieu les plus horribles tourments s'il ne parvient pas à trouver un moyen d'empêcher le bâtisseur de terminer son ouvrage dans les temps et ainsi d'emporter le paiement, et s'apprêtent à le châtier quand Loki, effrayé, leur promet de trouver un stratagème. La nuit venue, le bâtisseur part chercher les dernières pierres avec son étalon Svaðilfari quand, au détour d'un bois, il rencontre une jument. La jument hennit doucement en direction de Svaðilfari et celui-ci, « réalisant quel genre de cheval il est », devient frénétique, se met à hennir, déchire ses harnais et se dirige vers la jument qui s'enfuit dans le bois. Le bâtisseur tente de rattraper son cheval mais les deux animaux courent toute la nuit et les travaux de construction ne peuvent avancer d'un pouce pendant les trois nuits qui restent. Le bâtisseur, furieux de voir son paiement lui échapper, se transforme en géant car c'est sa vraie nature, et lorsque les dieux s'en rendent compte, ils font fi de leurs serments antérieurs et appellent Thor. Celui-ci abat le géant avec son marteau Mjöllnir. Toutefois, Loki a été « fécondé » par l'étalon Svadilfari, et il donne naissance à un poulain octopode gris nommé Sleipnir, qui devient plus tard la monture d'Odin.

Symbolique et analyse:

Plusieurs ouvrages font remarquer que Svadilfari est anormalement fort et intelligent pour un cheval, et qu'il possède des dons magiques. Un ouvrage de vulgarisation avance même qu'il serait une sorte de centaure, car il charrie des rochers et les met en place, ce qui serait impossible sous une forme équine. Hilda Ellis Davidson met en avant le fait que cet étalon ne travaille que la nuit, et fournit une part de travail double à celle de son maître, elle le voit comme un simple cheval doué de pouvoirs merveilleux

Mythologie comparée:
Le mythe de la construction d'Asgard possède selon Georges Dumézil de nombreux équivalents chez les Indo-européens, et semble être issu d'une tradition commune, avec quelques variations, le cheval bâtisseur n'étant pas forcément présent. Ainsi, dans l'épopée bulgare, le héros Marko s'engage à épouser une « veuve étrange » s'il peut construire une tour, mais ne parvient jamais à poser la dernière pierre en raison de l'apparition d'un homme d'origine africaine qui sabote la construction et le force à se battre

Relation avec Loki:
Georges Dumézil a rédigé un ouvrage consacré à Loki, dieu « trickster » (filou, escroc) non vénéré par les anciens germano-scandinaves, et qui est à la fois un malin, un vantard, un expert en métamorphoses et un fauteur de troubles. Ainsi, c'est lui qui propose d'offrir le Soleil, la Lune et Freya en paiement au bâtisseur pour son travail, et qui accepte ensuite que ce dernier utilise son cheval Svadilfari : les dieux le considèrent donc comme responsable du succès du bâtisseur. Bien que ce ne soit pas explicitement dit dans l'Edda en prose, Loki est violé par le cheval Svadilfari alors qu'il se trouve sous forme de jument, ce qui représente pour lui une immense humiliation et une punition pour ses méfaits : avoir des relations sexuelles avec un mammifère de grande taille était vu comme une perversion et une abomination dans la société nordique ancienne, mais c'est au prix de ce viol que les dieux obtiennent la forteresse Ásgard. La relation étroite entre Loki et le feu est mise en avant puisqu'il « allume la flamme de la passion » en Svadilfari, lequel échoue ensuite dans son entreprise de bâtisseur.

Une personnification du vent du Nord:
Selon Frédéric Guillaume Bergmann dans un traité de mythologie scandinave rédigé en 1861, Svadilfari serait un géant métamorphosé, dont le nom signifierait « Vol-sur-Glace » (traduction invalidée par des études plus récentes), et qui agirait avec le géant maître-bâtisseur sous un déguisement pour empêcher les forces de la lumière et de l'été de régner sur le monde. De plus, Svadilfari et son maître travaillent la nuit et se reposent durant la journée, ce qui signifierait qu'ils incarnent des forces nocturnes et hivernales. Suivant cette logique, Svadilfari serait une personnification de Borée, le vent du nord, lequel vole sur les glaces qu'il a lui-même formées, ce serait ainsi que l'étalon amènerait, en une nuit, plus de glaçons que son maître n'en peut entasser et ranger le jour suivant pour faire la construction. Lorsque Loki prend la forme d'une jument, il s'agirait du symbole de la bise qui s'unit avec Borée. Cette théorie ancienne est reprise dans une étude historico-linguistique de 1888, qui remarque que la plupart des chevaux issus de mythes indo-européens sont comparés à l'éclair, au vent et aux tempêtes. Cette théorie, basée sur une étymologie revue depuis, est absente des ouvrages plus récents.

Source: wikipédia

Bien à vous



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33223
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum