La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Questions sur les sensations en magnetisme
par FlyingFox Mar 15 Aoû 2017 - 23:17

» Recherche bénévole pour tirage
par Sushie Mar 15 Aoû 2017 - 23:11

» Invisibilité énergétique & magique
par Aurum Mar 15 Aoû 2017 - 21:15

» La fonte des bougies (rapidité, lenteur)
par Aurum Mar 15 Aoû 2017 - 21:04

» Outil: La baguette magique
par Smaëir Mar 15 Aoû 2017 - 17:01

» Hypnose et vie anterieure
par Marc Arthur Dim 13 Aoû 2017 - 22:19

» Proposition de tirage
par Isil Sam 12 Aoû 2017 - 9:02

» [Ouvert]Bénévole : Proposition de ressentis
par animus Jeu 10 Aoû 2017 - 0:56

» liens psychiques
par encore-des-questions Mar 1 Aoû 2017 - 15:07


Divination: signes et augures dans le chamanisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Divination: signes et augures dans le chamanisme

Message par Hagel le Ven 22 Avr 2011 - 12:16

Bonjour,


Divination: signe et augures dans le chamanisme

Extrait de: Le monde des religions, hors série n°8: 20 clés pour comprendre le chamanisme

Le chamane est aussi un devin chargé d'interpréter les signes envoyés par les esprits, pour décrypter le futur. Presque tout les éléments physiques mais aussi les rêves, sont des supports potentiels de divination.

Par Djénane Kareh Tager


Depuis qu'il a pris conscience de sa finitude, c'est-à-dire de la mort, l'homme s'est interrogé sur l'au-delà et a élaboré des rituels pour se prémunir de l'inconnu, en priant les esprits puis les dieux et en se conciliant les forces naturelles. La peur des lendemains l'a poussé à essayer de déchiffrer de quoi ces lendemains seront faits: lui apporteront ils des malheurs? seront ils placés sous de bons augures?
Il a alors commencé à user de multiples techniques et à interpréter toutes sortes de signes pour tenter de savoir ce que lui réserve l'avenir: "la véritable origine de la superstition est à rechercher dans l'effort des premiers hommes d'expliquer la nature et leur propre existence, dans leur désir de s'approprier le destin et d'appeler la fortune, dans leur souhait d'éviter le diable et les démons qu'ils ne pouvaient comprendre." constatait l'historien britannique T. Sharper Knowlson, en 1910, dans les origines des coutumes et superstitions populaires.

Animaux et forces surnaturelles

Ces interrogations sont clairement exprimées dans les chamanismes et les religions premières où les chamanes, quelque soit le nom qu'on leur donne, sont des devins, même s'ils n'ont pas l'exclusivité de la divination, c'est-à-dire des règles de décodage des signes envoyés par les esprits pour décrypter le futur: savoir si le moment est propice à la chasse, si la cueillette sera bonne ou si un malade guérira ou une femme enfantera... Car au regard de ces traditions, il est établi qu'un tel savoir est accessible à tous les humains, à conditions qu'ils connaissent ce langage pourvu de règles fixes...et d'un certain nombre de variantes.
Il va ainsi de soit que les animaux, au mode de fonctionnement souvent incompréhensible, donc mystérieux, sont un lien privilégié avec les forces surnaturelles. Pourquoi cette chouette hulule-t-elle sans raison apparente, et ces oies sauvages volent-elles en cercle autour de la clairière si ce n'est pour transmettre une mise en garde ou un indice aux humains? oiseaux, félins, insectes, cerfs, chiens, bétails: la liste des messagers potentiels est aussi longue que celles des espèces animales, chaque civilisation ayant naturellement privilégié les animaux qu'elle connaissait. Ainsi, par exemple, au regard des Amérindiens, les bisons, même vu en rêve, sont signes d'abondance, tandis que les faucons (ou, selon les variantes, les aigles) annoncent que les obstacles seront enfin levés. Un même animal peut par ailleurs être porteur de messages différents selon qu'il soit assis ou en mouvement, qu'il apparaisse à droite ou à gauche, ou se dirige vers une rivière ou un rocher.

La pratique de la scapulomancie

Les pratiques divinatoires s'étendent également aux animaux morts, dont les entrailles sont supposées révélatrice de l'avenir -à condition de savoir les lires. Les entrailles, mais aussi les os, en particulier les omoplates qui, jetées dans le feu, voient se former à leur surface des fissures, sujettes à interprétation. Cette technique, dite de la scapulomancie, a été largement pratiquée, de manière à peu près similaire, par des civilisations différentes, à une époque où elles ne s'étaient jamais rencontrées.
En Chine, deux mille ans avant notre ère, elle a été à l'origine de la naissance de l'écriture chinoise.
Dans le Grand Nord, les Inuits lisent l'avenir dans les omoplates chauffées de caribous, et les Sami de Norvège dans celles des rennes; les Mongols privilégient les moutons, et malgré les interdits de l'Islam, les nomades du désert arabique ont conservé une vieille tradition préislamique de divination par les omoplates de chameaux, jetées dans le feu.
Presque tous les éléments physiques, mais aussi bien sûr les rêves, sont des supports potentiels de divination. Des supports sont ainsi créés pour la circonstance: de l'huile répandue dans de l'eau, la fumée d'un feu, de petits objets, coquillages ou cailloux, jetés sur le sol.
Cet art là est considéré comme l'expression la plus aboutie du lien entre les humains et la terre mère qui leur prodigue leur subsistance: la prévention des lendemains n'est elle pas une condition de survie du groupe et de l'individu?

Les traditions prébouddhiques:
Les arts divinatoires sous toutes leurs formes abondent dans les temples bouddhistes d'Asie: lecture de la "carte" du corps ou du visage, interprétation des songes, visions, tirages des osselets, interprétation du vol des oiseaux ou des mouvements d'un poisson, astrologie...
Ces pratiques, fort éloignées des enseignements du Bouddha, sont un héritage des croyances populaires prébouddhiques, souvent chamanique, qui n'ont jamais fait l'objet de condamnations de la part des autorités religieuses.
Ces pratiques sont particulièrement présentes dans le bouddhisme tibétain, où la lecture des omoplates de moutons, héritée de la tradition prébouddhique bön, est un art pratiqué par les lamas.
Outre la divination proprement dite, cette pratique permet aussi de définir les rituels aptes à contrer les mauvais auspices.

Je vous recommande l'achat de ce hors série spécial chamanisme pour tout ceux qui s'intéressent à la fois au chamanisme en tant que religion primaire et au néo-chamanisme:
Arrow par ici

Il est intéressant de voir que le chamane sert essentiellement d'intermédiaire au départ, en communiquant ce que les esprits indiquent, puis que la pratique évolue à la fois vers de la divination pure et de la voyance, la distinction se fait plus tard. Peut on voir un éloignement des pratiques primaires par l'usage d'oracle sous forme de carte? possible, on peut aussi considérer cela comme une évolution de notre société technologique.

Bien à vous, Hagel



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33223
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum