La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» L'aura
par Matth Aujourd'hui à 0:01

» [Interview] Melmothia FreeMann
par Aurum Ven 28 Avr 2017 - 13:13

» La médiumnité, par Hagel
par etoilelointaine Ven 28 Avr 2017 - 0:56

» [Biodynamie] Un vin né dans l'oeuf
par blaugor Mer 26 Avr 2017 - 5:25

» La médiumnité à effets physiques
par pati Lun 24 Avr 2017 - 14:19

» Culture de la mandragore
par Salazius Ven 21 Avr 2017 - 15:28

» Beltane : Rituels, Recettes & Histoire du 1er Mai, Mélanie Marquis
par Hagel Ven 21 Avr 2017 - 0:46

» Trou noir dans le champ visuel est ce que cela vous parle ?
par Ha aH Jeu 20 Avr 2017 - 19:59

» Plantes & Encens de Purification, Arnaud Thuly
par Kel Jeu 20 Avr 2017 - 8:57


Onagre bisannuelle Oenothera biennis L

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Onagre bisannuelle Oenothera biennis L

Message par le_chat_de_jade le Ven 8 Juil 2011 - 13:21

Onagre bisannuelle





Onagre bisannuelle (Oenothera biennis L. (syn. O. muricata syn. O. pycnocarpa)).

catégorie : bisannuelle
port : érigé
feuillage : rosette de feuilles lancéolées, poilues et feuilles sur la hampe érigée
floraison : été, parfumée, s'ouvrant le soir
couleur : jaune
Hauteur : 0,8-1,2 m (jusquà 2 m)
plantation : printemps
multiplication : semis en fin d'été sous châssis, repiquer sous châssis puis mettre en place au début du printemps, se resème spontanément
sol : léger, drainé, frais ou sec, acide ou neutre ou alcalin, fertile ou pauvre
emplacement : soleil, mi-ombre.
origine : Amérique du Sud, largement naturalisée dans toutes les régions du monde

Les racines sont comestibles.



Description


Fleur

Plante à tige dressée, anguleuse de 1 à 1,20 m. Ne poussant pas au-dessus de 700 m d’altitude. Porte de grandes fleurs couleur jaune soufre. Sur la tige se trouvent de nombreux fruits. L’Onagre bisannuelle pousse généralement au soleil ou à la mi-ombre. Pousse sur des sols assez sablonneux.

Tige assez droite sur laquelle sont situés les fruits.

Feuille simple avec des nervures et de fins poils. Feuille assez longue.

La fleur est de couleur jaune soufre. Elle contient 8 étamines – 4 pétales de 4 à 5 cm plus courts que les 4 sépales. Cette fleur s’ouvre en quelques minutes en fin de journée, à la tombée de la nuit, et fane au lever du jour. Chaque soir de nouveaux boutons éclosent. L’étamine est courbée. Floraison de juin à septembre. Après la floraison vient ensuite le fruit qui mesure environ 2 à 3 cm. Ce fruit contient des acides gras poly-insaturés qui ralentissent le vieillissement de la peau.


Noms populaires

Étymologie de son nom latin « oenothera » : du grec oinos et thêr: on disait que la racine d’onagre trempée dans du vin (oinos) était apte à apprivoiser les animaux sauvages (thêr).

Est aussi appelée communément " Belle de nuit " et "Jambon du jardinier" (la racine une fois cuite ressemble et a la même couleur que du jambon cuit).

En Turquie, elle est aussi appelée Ezan Ciçegi, de "ezan" (appel à la prière) et "çiçek" (fleur). Ses pétales s'ouvrent, en effet, à l'heure où le muezzin appelle à la prière du soir. 1.
Utilisation

Histoire de la plantes

L'Onagre s'est différencié en Europe à partir d'une souche nord-américain (introduite dans un jardin de Padoue au début du XVIIe siècle). Il s'est dispersé en maintes contrées tempérées, dans des terrains vagues, sur des bords de routes ou des canaux, dans le ballast de voies ferrés.

Utilisations

En Amérique, on se servait de feuille ou de racines en décoctions pour soigner certaines plaies et ulcération et pour les éliminer les aphtes.

En France, ses extraits de tiges feuillés ont été recommandé pour juguler les enrouement, pendant que ses fleurs furent, sans grand succès, proposées pour calmer les coqueluche.

Les graine de cette plante sont très intéressante du fait que leur teneur en acides gras insaturés.

On suggéra leur utilisation pour combler certaines carences prémenstruelles en prostaglandines, et donc pour minimiser chez la femme, son irritabilité, ses douleurs mammaires, le gonflement de son abdomen et de ses seins et céphalées.

Au plan esthétique, soulignons enfin que les acides gras en question joueraient un rôle heureux en retardant l'apparition des premières rides.

l'onagre est également efficace en cas de trouble digestif, d'asthme et, en cataplasme, contre les douleurs rhumatismales. En usage externe soigne efficacement l'eczéma et certain types de prurit.

En usage interne, elle abaisse la tension et est anticoagulants. L'huile pourrait être efficace, toujours en usage interne, pour traiter la sclérose en plaques.


Attention
l'huile d'onagre est contre-indiquée en cas d'épilepsie


Vertus magique

pour la chasse et le retour d'un être aimé, peut-être aussi dans le cadre de rituel de fertilité


sources: Plantes médicinales du monde Réalité et Croyances Éditions Estem
sources: Encyclopédie des plantes médicinales Andrew chevalier Edition mondos.
sources: http://fr.wikipedia.org/wiki/Onagre_bisannuelle
avatar
le_chat_de_jade
Maîtrise des énergies

Nombre de messages : 3447
Pratiques magiques/ spiritualité : Tarot, runes, propre croyance, introspection, la nature
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum