La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Bénévole tirage/exercice tarot Marseille
par Casyope Hier à 19:42

» Que ressentez-vous qui vous permette de savoir que vous percevez au niveau de l'akasha ou de l'astral ?
par Mira Mar 17 Oct 2017 - 23:19

» Médiumnité et réaction épidermique
par Sylice Mar 17 Oct 2017 - 16:42

» la sourcellerie
par Fennec Lun 9 Oct 2017 - 21:00

» étape
par Coeurdedragon Lun 9 Oct 2017 - 9:21

» Proposition de tirage
par aude56 Jeu 5 Oct 2017 - 8:56

» Dossier Septembre 2013 : Aikido
par Douceur Mer 4 Oct 2017 - 17:23

» Le télétouché
par Fennec Mer 4 Oct 2017 - 10:02

» Votre médiumnité, comment la vivez vous?
par chapsou Mar 3 Oct 2017 - 20:58


Végétarisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Végétarisme

Message par Flo² le Dim 24 Juil 2011 - 19:41

Hello !
Je sais pas si je post au bon endroit mais allons-y mouah

J'ai souvent lu dans des bouquins que l'alcool et la consommation de viande était à proscrire dans la magie (Moryason en parle, la Tradition Rose+Croix également et d'autres également dont les noms ne me reviennent pas) et qu'il en était de même pour le développement des facultés extra-sensorielles.

Ca peut paraitre débile mais qu'en pensez vous ? il y a t il des végétariens içi ?

message
avatar
Flo²
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 63
Pratiques magiques/ spiritualité : !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Aka E le Dim 24 Juil 2011 - 23:27

Nous avons déjà abordé les effets de l'alcool et des drogues ICI

Pour ce qui est du régime alimentaire, être viandard n'empêche en rien le développement des capacités.
Je suis végétarienne pour ma part depuis une 10aine d'année (sauf produit laitier, oeuf et poisson) pour des raisons de "gout" et une répugnance à la viande morte, mais rien de magique là dedans.
Quand je touche de la viande j'ai l'impression qu'elle a des vibrations "négatives".

Pour le poisson, j'en n'ai jamais vu un qui criait quand on le tuait. et oui, je suis cannibale, comme je suis poisson, mais a-t-on déjà vu un poisson bouffer de la vache?

Pour recentrer le débat, je pense que dans tout développement il faut savoir garder un certain équilibre alimentaire, c'est la base de l'énergie.
avatar
Aka E
énergie libre

Nombre de messages : 5509

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Flo² le Lun 25 Juil 2011 - 7:54

Merci Elda pour ton avis Wink
J'ai cherché à plusieurs reprise à devenir végétarien sans succès, mais depuis 2 mois ca s'est comme "imposé" à moi et ma femme.
A part une meilleure digestion (plus de coup de barre provoquant une somnolence à cause de la digestion), je n'ai rien remarqué d'autres pour l'instant.

Les drogues et alcool, merci pour le lien, ça m’intéresse , j'ai eu des expériences plutôt désagréables sur le sujet.
Mais l'alcool c'est plus difficile de le supprimer car en famille et en société, ne pas boire d'alcool on est mis à l’écart rapidement, du moins dans ma belle famille c'est assez flagrant.

C'est quand même dingue qu'un mec bourré va faire rire on va le trouver sympatique alors qu'une personne s’intéressant à la spiritualité ou voir même végétarienne on va la mettre à l'écart, la juger car "non-conforme"...
avatar
Flo²
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 63
Pratiques magiques/ spiritualité : !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Orion le Lun 25 Juil 2011 - 9:26

C'est quand même dingue qu'un mec bourré va faire rire on va le trouver sympatique alors qu'une personne s’intéressant à la spiritualité ou voir même végétarienne on va la mettre à l'écart, la juger car "non-conforme"...
Non c'est logique... " spiritualité " veut dire inintéressant, perte de temps etc... et un mec bourré si on le fait boire un peux plus ont peux se foutre de lui et c'est sans contrainte.
avatar
Orion


Nombre de messages : 4216
Pratiques magiques/ spiritualité : meditation

http://patrice.l1.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par guerrier de lumière le Lun 25 Juil 2011 - 18:54

Pour ma part, le fait de manger de la viande ne me gêne pas dans l'écoute de mon guide.
Toutefois, j'en mange de moins en moins et je ne m'en porte pas plus mal.

Pour l'alccol, c'est différent; après absorbtion de quelques verres, je ne peux plus communiquer avec mon guide, mes vibrations changent de registre et c'est termié jusqu'au lendemain.
avatar
guerrier de lumière
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 50
Pratiques magiques/ spiritualité : claireaudience
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Invité le Lun 24 Oct 2011 - 20:22

En règle générale les capacités que l'on cherche à développer ou qui sont innées ,sont du en paris à la subtilités de nos corps .
Plus notre sensibilité est développée plus nos capacités se révèleront ,ou se développeront .Il semble évident que tous ce qui va ralentir le bon fonctionnement du corps physique compromet pour un temps ,ces capacités .
Pour ma part je mange de la viande .Il m'est arrivé de devenir végétarien pendant 6 mois ,mais ça n'a pas durer .Mon corps devait avoir besoin de changer de vibration .Quant à l'alcool s'en est fini et tant pis pour les joyeux alcooliques de mes amis et familles .Le choix s'est imposé parce que c'était pour Moi !et que je devais l'accepter .Quant aux autres c'est leurs problèmes !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Invité le Mar 25 Oct 2011 - 1:42

Le régime alimentaire, toujours un grand débat ou sujet de pensés.
Ca me rappelle cette vieille citation "nous sommes ce que l'on mange", qui résume si bien le fait que si l'on ingère du big mac, nous seront concrètement constitué a partir big mac.

Dans le registre du subtil, citons simplement le fait que les animaux qui finissent dans nos assiettes de nécrophages, sont élevés dans des conditions moins qu'inhumaines, et s'ils ne sont pas vraiment plus détendus de la cuisse ou de la truffe au moment de leur rencontre avec la grande faucheuse, a cela viens s'ajouter les énergies produites par la décomposition du corps physique oui, mais également des résidus laissés par les corps périssables tel le corps éthérique par exemple.
A savoir que lorsque l'on ingère une denrée physique, on ingère aussi les fluides énergétiques dont elle est composé pour les faire nôtres (dans une certaine mesure), vous mangeriez une entrecôte en provenance d'un drogué-psycopathe-dépressif-suicidaire vous? C'est a peu de choses près l'indentique /D


Dans un autre registre, celui du physique, le régime de ces animaux est tel, qu'il est légitime de se demander comment ils font seulement pour survivre ne serais ce que jusqu'a l'abattement oO, loisir a vous de vous renseigner sur leur régime alimentaire (si tel est qu'il puisse être qualifié, il se nommerais le merdisme ou l'indigestisme xD), dans cette optique l'adage "nous sommes ce que l'on mange", deviens "nous sommes le résultat de ce qu'a mangé ceux que l'on mange", et si vous êtres adeptes de la viande de porc, pauvre de votre corps..

Pour le coté non végétarisme, l'institut américain de recherches et de sciences médicales a publiquement déclaré que 50gr (ils on refait un communiqué spécialisé stipulant officieusement que 28gr est optimal) de viande par jour suffit a un adulte moyen, et leur recherche c'est vu appuyer par bien d'autres instituts.
Ya certain nombre de choses a dire, mais je m'étalerais par le sujet (et puis je pense pas que ça intéresse grand monde)

Bien entendu la majorité de ce que je viens de citer n'a pas de sens si tel Obélix le Gaulois, vous avez accès a des rondelles d'animaux qui on vécu une vie heureuse et qui se sont emplis la panse de bonnes choses ;p.


Personnellement, j'aime bien manger de la viande, un bonne grosse entrecôte avec des herbes accompagné d'une bière allemande, pour peu que ce soit fait au barbecue mouahahaha c'est la fête /D
Je bois rarement de l'alcool, mais quand petite fête il y a, je dis toujours oui actuellement ^^
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par esoat le Mar 25 Oct 2011 - 8:56

Seoris a écrit: cette vieille citation "nous sommes ce que l'on mange".

Ca me rappelle ce que j'ai lu dans le livre de Michel Odoul, Un corps pour me soigner, une âme pour me guérir où il relate une expérience faite aux Etats-Unis dans les années 1960 :

" Un chercheur, le Pr.Mac Connell, s'intéressait aux « philosophies anthropophages » dans leurs fondamentaux conceptuels. Pour simplifier, dans ces cultures, on pense que si l'on mange des parties d'un corps humain, on s'appropriera les caractéristiques qualitatives qui lui sont associées. Par conséquent, si l'on mange le cœur d'un guerrier valeureux, on s'appropriera son courage. Le Pr.Mac Connell souhaitait pouvoir vérifier si, derrière ces principes empiriques et traditionnels existant encore chez certains peuples, il pouvait y avoir une parcelle de vérité démontrable. Cependant, afin d'établir un protocole scientifique cohérent, il avait besoin de cobayes permettant d'élaborer un processus expérimental, comme cela se fait avec des souris, par exemple. Il lui fallait trouver des animaux ayant un comportement « cannibale » c'est-à-dire mangeant leurs propres congénères morts et ayant, au minimum, une ébauche de système nerveux. Il finit par choisir une variété de vers qui répondait à ces critères, des vers planaires, sensibles à des stimuli comme la lumière ou la douleur. Il sélectionna une population de 100 vers planaires qu'il répartit (50/50) dans deux boîtes similaires, A et B, ouvertes sur le haut et ayant un fond métallique. Il plaça au-dessus de chacune de ces boïtes une lampe de bureau.

Il relia ensuite électriquement le fond métallique de la boîte A avec la lampe située au-dessus, alors que le fond le boîte B restait non connecté. Ainsi, lorsqu'il allumait les lampes au-dessus des deux boîtes, la connexion à la boîte A envoyait une légère décharge électrique aux vers placés dans cette même boîte. Ces vers se recroquevillaient du fait de la douleur ressentie. Les vers placés dans la boîte B, quant à eux, ne recevaient aucun courant et par conséquent aucune douleur. Ils percevaient la lumière mais ne se recroquevillaient pas.

Le Pr Mac Connell répéta l'opération de nombreuses fois afin de créer, chez les vers planaires placés dans la boîte A, un réflexe conditionné, mécanisme bien connu depuis les travaux de Monsieur Pavlov (...).

Une fois le réflexe « éduqué » chez les vers planaires de la boîte A (lumière = douleur), le Pr Mac Connell déconnecta totalement cette boîte de la lampe. Lorsqu'il allumait la lumière, par réflexe éduqué et non par douleur, puisqu'il n'y avait plus de décharge électrique, les vers planaires de la boîte A continuaient à se recroqueviller, alors que ceux de la boîte B ne réagissaient toujours pas. Ayant constaté le fonctionnement incontestable du réflexe conditionné, le Pr Mac Connell tua les vers de la boîte A et les donna à manger à ceux de la boîte B.

Le plus stupéfiant se produisit alors. Après le temps nécessaire à l'assimilation de leurs congénères morts, les vers de la boîte B, qui ne réagissaient pas avant, se mirent, pour une proportion importante du groupe, à se recroqueviller lorsqu'on allumait la lumière au-dessus de leur boîte. Un message non pondéral, une mémoire avait été transmise ! Troublant pour ne pas dire effrayant ! "

Je dois dire que ça m'a beaucoup travaillée car comme on voit comment sont traités les bêtes d'élevage, ça fait peur. D'ailleurs on appelle plus les agriculteurs, des éleveurs mais des producteurs, ça change tout.
avatar
esoat
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 1017
Pratiques magiques/ spiritualité : La pensée, médium en pointillés.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Erin le Mar 25 Oct 2011 - 12:46

Bonjour Flo,
il n'y a pas de vérité absolue sur le sujet du végétarisme et la magie.
Il existent des peuples arctiques avec une nourriture exclusivement carné et dont les chamans n'ont aucun problème à faire leur travail magique.
Dans un pays chaud comme l'Inde, le végétarisme devient plus faisable.
Chaque corps humain est différent et supporte de façon différente tel ou tel régime.
Imposer un régime végétarien basé sur des croyances spirituelles n'est pas toujours idéal pour tout le monde: Il se peut que la métabolisation de protéines exclusivement végétales ne se fait pas correctement, une carence en protéines pourrait alors en résulter.
Maintenant, en ce qui concerne la qualité de la viande et son influence possible sur notre psychisme, c'est un autre débat.
avatar
Erin
Courant énergétique

Nombre de messages : 316
Pratiques magiques/ spiritualité : Advaita

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Invité le Mar 25 Oct 2011 - 13:30

Pour moi, l'idéal serait non pas d'écouter ses désirs (que ce soit le désir d'obéir à une croyance, ou le désir de s'enfiler une tablette de chocolat ...), mais de savoir écouter les besoins de son corps.

Ce serait donc de prendre soin de son corps avant d'obéir aux caprices de son mental.





avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

fiouf

Message par Invité le Mar 25 Oct 2011 - 14:56

Erin a écrit: il n'y a pas de vérité absolue sur le sujet du végétarisme et la magie.
Oui il n'y en a pas, néanmoins il existe des faits, des conséquences mesurables et observables, tant physiquement que subtilement.

Irmansul a écrit:Pour moi, l'idéal serait non pas d'écouter ses désirs (que ce soit le désir d'obéir à une croyance, ou le désir de s'enfiler une tablette de chocolat ...), mais de savoir écouter les besoins de son corps.
En tous temps l'idéal serait effectivement d'écouter notre corps et notre esprit, il est le plus a même de savoir ce qui est bon pour lui, la seule difficulté tiens au fait de savoir différencier ses murmures des envies criantes de notre gourmandise, ou simplement de nos habitudes ou croyances.


esoat a écrit:Un message non pondéral, une mémoire avait été transmise ! Troublant pour ne pas dire effrayant !
C'est pour cette raison que la programmation alimentaire est une pratique recommandé, purger les aliments de leurs fluides et mémoires susceptibles de nous impacter de façon sournoise, vivifier l'énergie vitale de l'aliment ingéré, et y insuffler un quelconque programme énergétique propice a la vie et a notre développement personnel.

Pas évident de débattre sur le sujet, difficulté due a l'abondance d'informations contradictoires, et des bêtises monumentales publiés par des ignorants pourtant bien intentionés et professionnellement qualifiés, ou parfois de simples erreurs d'observation ^^'
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Hagel le Mar 25 Oct 2011 - 15:05

Oui enfin, si on suit ton cheminement d'idée sur la nourriture: autant arrêter aussi d'être végétarien avec la culture hors sol. Pour avoir eu une fois l'occasion de percevoir après une épisode malheureux concernant mes capacités, le niveau d'énergies des fruits et légumes d'intermarché: je suis déprimée à l'idée de les manger.
Vaut mieux cultiver dans son jardin...
Néanmoins, en pleine région parisienne mon jardin se résume à mon orchidée qui vient de refleurir et une plante grasse du nom de Cunégonde, un peu limite pour le repas /D

C'est pour cette raison que la programmation alimentaire est une pratique recommandé, purger les aliments de leurs fluides et mémoires susceptibles de nous impacter de façon sournoise, vivifier l'énergie vitale de l'aliment ingéré, et y insuffler un quelconque programme énergétique propice a la vie et a notre développement personnel.
oui et non.
Oui, c'est une pratique déjà établie dans de grandes religions avec la bénédiction du repas par exemple qu'on retrouve chez les protestants.
Non, dans le sens où l'aliment est ce qu'il est, et tu perds de l'énergie à le modifier à ta convenance, tout comme il y a une limite à la modification de celui-ci. L'homme doit se méfier de sa volonté de modifier son environnement, malgré l'utilité de ce que tu décris.
Ok, sur le fait qu'un aliment peut être chargé négativement ou "programmé" (j'appelle ça chargé), la preuve en est avec les envoûtements alimentaires, mais mollo sur l'hygiène public j'ai envie de dire /D

Après le végétarisme, comme l'indique quelqu'un ci dessus, j'y suis amenée par moment dans ma vie, mais pas par choix: le développement de mes capacités entrainant une répulsion pour l'aliment alors que j'adore un bon petit steack de temps à autre.

bien à toi



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33229
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Ouaip'

Message par Invité le Mar 25 Oct 2011 - 15:32

Hagel a écrit:Oui enfin, si on suit ton cheminement d'idée sur la nourriture: autant arrêter aussi d'être végétarien avec la culture hors sol.
Je dois avouer m'être déja posé la question en fait XD"

Hagel a écrit:on, dans le sens où l'aliment est ce qu'il est, et tu perds de l'énergie à le modifier à ta convenance, tout comme il y a une limite à la modification de celui-ci. L'homme doit se méfier de sa volonté de modifier son environnement, malgré l'utilité de ce que tu décris.
Je suis d'accord ^^. Quand on chope un aliment plein de vie et de ses fluides propres, la clairement ce serait non seulement inutile de le faire, mais surtout ce serait une vraie perte de le modifier.

Hagel a écrit:Pour avoir eu une fois l'occasion de percevoir après une épisode malheureux concernant mes capacités, le niveau d'énergies des fruits et légumes d'intermarché: je suis déprimée à l'idée de les manger.
Mais comme tu le dit si bien, nous n'avons pas tous accès a des aliments, qui non content d'avoir eu une croissance dans la pauvreté (vive les fruits et légumes cultivés en sous sol, dans une terre vide de nourriture pour eux et élevé a la luminosité artificielle), sont presque vides de toute énergie vitale.
Et du peu qu'ils ont, après un entreposage dans des stocks qui sont en moyenne de 3-6mois dans des hangars réfrigérés, il reste pas grand chose pour ne pas dire rien de nourrissant.

Juste pour le trip, des expériences (nombreuses) on été menés sur les fruits et légumes (facilement vérifiable sur le net), je me rappelle notamment d'un professeur de chimie dans une université américaine qui voulait montrer a ses élèves que s'engouffrer de twix et de paquets de chips stai pas vraiment l'avenir, il chercha alors a leur démontrer la valeur nutritive des oranges, il a eu une sacré surprise lorsqu'il a découvert qu'elle était quasiment absente du moindre gramme de vitamine.
Septique quand au fait qu'une telle chose soit seulement possible et sous le choc de cette expérience, il fis une comparaison entre une orange bio (sa grand mère avais un putain d'oranger semble il) et des oranges de grande surface, il a compris la signification du "LOL" quand il a sût que en termes nutritifs (pas caloriques hein) il lui fallait une centaine d'orange pour équivaloir une "seule" orange élevé au "naturel".
D'autres expériences du genre on été menés par différentes personnes ou organismes, et on retrouve le même genre de proportions pour tous les fruits et légumes de grande surface (pour le bio jsais pas trop).

Dans ce genre de cas, aliments vides et viandes d'animaux malades, je crois qu'on peut effectuer une modification sans résistance aucune

Pas évident de se nourrir correctement ici bas o__O
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Orion le Mer 26 Oct 2011 - 22:14

il n'y a pas de vérité absolue sur le sujet du végétarisme et la magie.
Si ont connaissait toutes les lois d'analogies et que l'on soit capable de s'en servir correctement, cela pourrait donner de bon résultats.
Même si ce ne sont pas des "vérités absolut", ces lois d'analogie sont les mêmes pour tout le monde...

Si la consommation de viande est "interdite" avant certains rituels ( pas tous, faut pas pousser non plus ), c'est pour que le corps ait le temps de se purger de certaines toxines ( ou autre du genre ), de plus il est vrai et d'un coté logique qu'il ne faut pas trop manger avant les rituels car certains peuvent demander pas mal d’énergie et comme tout le monde le sait, la digestion en consomme déjà pas mal.
avatar
Orion


Nombre de messages : 4216
Pratiques magiques/ spiritualité : meditation

http://patrice.l1.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Erin le Jeu 27 Oct 2011 - 12:09

Oui, je te rejoins Orion, même dans les sociétés tribales principalement carnivores, le jeûne est pratiqué avant d'aller contacter les esprits.
Et il ne faut pas oublier non plus, que la nourriture des tribus vivant de chasse, pêche et cueillette est fort probablement d'une bien meilleure qualité que celle qu'on trouve dans nos supermarchés (bien que la quantité n'y soit sans doute pas toujours).
avatar
Erin
Courant énergétique

Nombre de messages : 316
Pratiques magiques/ spiritualité : Advaita

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Skud le Mar 24 Fév 2015 - 17:20

Wowürze a écrit:Je pense à poser cette question à la communauté de l'occultisme depuis un moment, être végétarien vous semble-t-il être cohérent dans notre société actuelle, notamment quand on est dans le milieu de l'occultisme ?
Ma réponse est oui. Oui, il est plus cohérent d'être végétarien si tant est que l'on est informé des conséquences qu'une alimentation carnée a, pourquoi si peu de monde l'est ? Les réponses sont multiples: inadéquation culturelle, lobbying, désinformation. Mais c'est pas pour autant que je chercherais à convaincre qui que ce soit de le devenir, l'alimentation est un choix très personnel, et c'est à chacun de décider selon sa pensée (j'ai d'ailleurs hésité à répondre à ton post...).



Wowürze a écrit:Beaucoup de gens pensent que le sang est le véhicule de bien des énergies et les bêtes tuées en abattoirs sont donc, selon cette théorie (que j'approuve), porteuses d'une forte charge de peur, de souffrance et de stress (Quand on voit ce qui est filmé dans les abattoirs c'est une vraie horreur de torture et de carnage gratuit). Manger de la viande rouge serait donc, énergétiquement parlant, comme d'avaler un énorme condensé de charges négatives.

Théorie qui se tiens, mais à ce rythme là il faudrait réduire tout ce qui nuisibles dans nos vies et là ça englobe énormément de choses. Après tu as aussi ceux qui souhaitent uniquement se tourner vers de la viande bio, provenant des petits producteurs et ou on a pas l'aspect industriel, ce qui équivaudrait à avoir donc une "alimentation de meilleur qualité énergétique", c'est ce que défendent les welfariste mais au final, on viens toujours au même acte qui consiste à la mort d'un être vivant.



Wowürze a écrit:J'irais même plus loin, ne pensez-vous pas que le "Wiccan classique" (rien de méchant là-dedans mais c'est ce qui représente le plus mon propos) qui dit vouloir aider la planète, la déesse, combattre la souffrance n'est pas un monstre d'hypocrisie en allant acheter son steak en grande surface à grands coups de "oui, la viande c'est mal, mais j'aime trop ça" ? Une hypocrisie envers lui même, mais aussi envers ses idées et les divinités qu'il (ou elle) prétend servir ?

Pas gentil de stigmatiser les wiccans, ils sont pas forcément tous APL ^^. Mais oui on est d'accord, c'est comme quelqu'un qui se revendique écologiste et qui continu d'être carniste, c'est un non sens compte tenu des implications que ça a sur la planète.

Wowürze a écrit:
Plus j'y réfléchis, plus j'y vois une preuve de l'incohérence et du manque de volonté de personnes évoluant pourtant dans un milieu où la volonté est censée être la règle.

Disons que culturellement parlant c'est assez difficile pour beaucoup de passer végétarien. Surtout en France ou on a une culture gastronomique assez énorme, et ou il y a beaucoup de rapports sociaux qui se jouent autour de la table (ne serait-ce que les repas de fêtes en famille par exemple).
avatar
Skud
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 686
Pratiques magiques/ spiritualité : Hic et nunc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Invité le Mar 24 Fév 2015 - 19:08

SalutàSion

Wowürze a écrit:être végétarien vous semble-t-il être cohérent dans notre société actuelle, notamment quand on est dans le milieu de l'occultisme ?

L'alimentation dépendra surtout de la voie choisie.
Mais non, le végétarisme ne coule pas de source.

Wowürze a écrit:Manger de la viande rouge serait donc, énergétiquement parlant, comme d'avaler un énorme condensé de charges négatives.

Pourquoi tout de suite tomber dans le dualiste à deux balles bien moralisateur ?
Oui, la viande est une grande source d’énergie et pour certains rituels ont a besoin de cette source d’énergie. Pour d'autres, non. La déesse se trouve aussi dans la souffrance, la déesse se trouve aussi dans la mort. Que cela fasse tache avec le bien penser contemporain est un autre problème.

De plus, pour ceux qui supportent l'environnement, manger de la viande c'est un peu comme mettre un coup de boule à mère Gaïa

Pitié, pitié, pitié... pas le coup théâtrale du "c'est pas pour moi, c'est pour la natuuuure"
Gaia est une divinité primordial, ce n'est pas grand mère feuillage.
Si quelqu'un doit disparaitre ça sera nous, si on se préoccupe d'écologie c'est uniquement pour nous et notre avenir et certainement pas dans un but altruiste.

Je vais aussi passer la propagande "on est en bien meilleurs santé que vous". J'ai les mêmes à la maison avec la kasherout. Si ça fait plaisir aux gens de construire des croyances pour se sentirent supérieur, tant mieux. Mais ésotériquement parlant ce ne sont que de nouveaux dogmes, de nouvelles prisons.

On remplace la parole de dieu par la morale.
Il n'est malheureusement pas possible de continuer ce débat sur cette plateforme puisque ayant décidée de considérer le libre arbitre ou d'autres notions comme des axiomes ce qui ne permet pas de se débattre en profondeur sur ce genre de de question.

Wowürze a écrit:Une hypocrisie envers lui même, mais aussi envers ses idées et les divinités qu'il (ou elle) prétend servir ?

J'sais pas. Mes divinités à moi mangent des enfants, du coup ça devrait aller ?

Amicalement
L'Imp'
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Wowürze le Jeu 26 Fév 2015 - 12:02

Tout d'abord merci pour les réponses !

Alors, premièrement, il est certain qu'être végétarien est un choix personnel et que chacun doit faire ses propres choix, ce n'est pas dans mon intention de pousser qui que ce soit à vivre de feuilles et de noix mais j'ai axé mon propos vers ça à dessein. Cela fait toujours plus réagir (comme l'Imp par exemple)

Pourquoi tout de suite tomber dans le dualiste à deux balles bien moralisateur ?

Où y a-t-il un dualiste à deux balles ? Tu parles de moi ? Ou tu ne sais pas écrire dualisme box ? Et en quoi est-ce moralisateur ? Si le sang prends les charges et qu'une bête est abattue après avoir été frappée et terrorisée tu penses que le sang va garder une charge clean ? Je n'ai pas utilisé le terme "noir" ou le terme blanc, si tu aimes te rouler là dedans c'est ton problème et ton choix, je ne vois pas où est la moralisation à deux balles.

Pour ce qui est de la déesse je suis d'accord avec ta vision (encore que je ne sois pas d'accord avec le principe d'une déesse), le principe divin est censément en toute chose (autre débat) et donc dans la souffrance aussi.

Si ça fait plaisir aux gens de construire des croyances pour se sentirent supérieur, tant mieux. Mais ésotériquement parlant ce ne sont que de nouveaux dogmes, de nouvelles prisons.

Les gens auront toujours un immense plaisir à valoriser leur égo. Toi comme les autres, en répondant ici sur le ton que tu emploies souvent, tu valorises ton égo. C'est le propre de l'homme, de nous, de reconnaître ces fautes, d'affirmer en comprendre la teneur et ensuite d'ajouter qu'elles sont vraiment visibles chez les autres. D'ailleurs en te disant ça je flatte surement mon propre égo Razz ça ne change pas le fait que la viande et les saletés qu'elle contient aujourd'hui sont des choses nocives pour la santé. De nombreux laboratoires indépendants des lobbys l'ont prouvé. Si tu n'es pas renseigné sur le sujet tant pis pour toi. Mais ici je n'énonce pas une opinion (car je n'en ai pas encore forgé une assez solide pour le coup) mais bien des faits.

Connaissant ton envie du savoir je ne doute pas que tu chercheras.

Mes divinités à moi mangent des enfants, du coup ça devrait aller ?

Mangeaient plutôt non ? A moins qu'on continue à jeter des nouveaux nés dans une statue en bronze où brûle toujours un grand feu. Mais on ne m'en a pas parlé, on ne me dit jamais rien. Les cultes évoluent avec leurs temps, leurs nécessités. Aujourd'hui qui va chasser seul pour devenir un homme ? Personne ou très peu de gens.

Pour ce qui est de al morale, du dogme, et donc des barreaux, je suis plus ou moins d'accord avec toi. Un esprit vraiment libre ne craint pas de telles choses. Les barreaux ne retiennent que ceux qu iles acceptent. En tout cas c'est ce que je pense. Et nous avons tous nos barreaux personnels. Toi, moi, on est tous conditionnés. (Selon moi, toujours)

Bref, je sais qu'un débat de ce genre hérisse souvent les poils, mais il n'y a pas matière à cela, personne n'est visé, c'est une idée, un questionnement. Il n'y a pas de moralisation à deux balles ici. Tu peux te nourrir d'enfant si ça te chante, de toute manière leurs babillements m'agace Smile
avatar
Wowürze
Energie libre

Nombre de messages : 46
Pratiques magiques/ spiritualité : Magie, runes, feng shui, magnétisme.
Localisation : Pyrénnées Orientales

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Invité le Jeu 26 Fév 2015 - 12:48

SalutàSion

Tu sais Wowürze, ce qui me fait réagir n'est pas tant le fait que tu manges de l'herbe ou des noix, au contraire, cela fait plus de bonnes choses pour nous autres hérétiques.
Ce qui me fait réagir c'est plus la fascination que j'ai face à ton jeu. Non vraiment, ta représentation d'Atlas supportant le monde est magistrale. "Moi le végétarien, pilier et gardien du monde futur". Moi je suis une pute illettrée, mais je le vis plutôt bien.

Maintenant où y a-t-il un dualisme ? Euh....
Vie ✓ / Mort x
Joie ✓ / Souffrance x
Naturel ✓ / Industrie X
Militantisme ✓ / Non-militantisme x
Végétarisme ✓ / Carnivorisme x
Je continue...?

En quoi est-ce moralisateur ? Ce dualisme ne sert qu'a former deux groupes.
Un qui est gentil, conscient, sauveur (ton groupe) et un autre les méchants, irresponsables, destructeurs du monde (mon groupe).
C'est ce qu'on appelle communément faire la morale.

Wowürze a écrit:Si le sang prends les charges et qu'une bête est abattue après avoir été frappée et terrorisée tu penses que le sang va garder une charge clean ?

Le sang va être chargé. Et on a besoin de batterie lors de rituels.
Tu juges cette charge nocive non sur une argumentation pratique mais seulement éthique en lien avec ton raisonnement dualiste et moral.

"Meuf, déjà tu manges de la viande et en plus t'as de l'égo, putain quelle connasse !"
Je ne vois pas ce que vient faire la question de l'égo sur ce post, à part rajouter un argument moral dans le schéma: Non-égo ✓ / égo x.
Je n'ai jamais rien signé qui m'engage à devoir ou vouloir anéantir mon égo, que la majorité des gens désire se revêtir dans des tuniques immaculées, grand bien leur fasse, mais je ne fais pas parti de la fête.

Wowürze a écrit:la viande et les saletés qu'elle contient aujourd'hui sont des choses nocives pour la santé. De nombreux laboratoires indépendants des lobbys l'ont prouvé  

Mais on démontre chaque jour que ce qu'on mange c'est de la m*****.
La viande, les légumes, le miel, tout...
Avec cet argument, le problème n'est pas la consommation de viande en elle même mais la qualité de la nourriture, ce qui est totalement différent.

Wowürze a écrit:Les cultes évoluent avec leurs temps, leurs nécessités.

Et pourtant...

Amicalement
L'Imp'
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Invité le Jeu 26 Fév 2015 - 21:53

C'est vrai que le vrais problème c'est l'industrie, les lobbistes et leurs multinationales, la condition animale...
Je suis la culture amérindienne et tout est sacré pour eux. Même leur maison avait la forme symbolique du cercle.
Ils mangeaint de la viande grâce aux bisons mais rien ne ce perdait, tout était utilisé et grâce à ça ils survivaient.
Et ça me fait penser à un moment d'un livre de N.Vanier qu'il dit en gros que des gens dans leur vie confortable d'occidental ne se rendent pas compte de certaines choses : par exemple tu vie dans le nord, dans le froid et la neige, si tu manges pas de viande, pas de fourrure, pas de chaud, pas de viande pour survivre alors que tu es dans la taiga nordik........
Les amérindiens disent que la terre nous offre tout ce dont nous avons besoin et nous avons juste à prendre ce que nous avons besoin sans plus et rendre grâce.
La plupart des gens disent "les animaux" mais ils pensent pas aux plantes...c'est sur c'est plus facile ça n'a pas de tête et ça pleure pas mais c'est pareil on les tue pour les manger!!!!
Mais bizarrement ça personne n'est touché.
Perso quand je voie des fleurs dans un vase je me dis "ils trouvent ça joli....des fleurs à l'agonie!"
Pour la viande et les végétaux ça me fait penser pareil.
Mais bon dans le monde d'aujourd'hui l'important à l'air d'être légumes, graines germées, fruits locaux et bio mais quand je vois des qui se battent pour que le monde devienne végétarien je me dis qu'il y a plus grave : se battre contre le nucléaire, gaz de schiste, les projets inutiles et couteux, ogm, ferme usine....la priorité est à la vie en autonomie et dans la solidarité je pense.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par new-era-way le Ven 27 Fév 2015 - 2:34

Sujet intéressant.

Je pense que déjà éviter les plats industriels et cuisiner soi-même c'est déjà une bonne étape en attendant d'avoir un jardin potager.

Évidemment ça prend du temps.

Est-ce que parmi vous certains ont la capacité (avec pendule ou autre) de mesurer dans quelle mesure (quantitative) un aliment est bon ou pas pour vous du point de vue subtil ?
avatar
new-era-way
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 229
Pratiques magiques/ spiritualité : Dreamwalker

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Hagel le Ven 27 Fév 2015 - 12:29

Est-ce que parmi vous certains ont la capacité (avec pendule ou autre) de mesurer dans quelle mesure (quantitative) un aliment est bon ou pas pour vous du point de vue subtil ?
ça se fait énormément en radhiestésie avec l'échelle de bovis (pour mesurer le taux vibratoire)

Bien à toi



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33229
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par new-era-way le Ven 27 Fév 2015 - 14:32

Hagel a écrit:
ça se fait énormément en radhiestésie avec l'échelle de bovis (pour mesurer le taux vibratoire)

Merci je note, j'ai un petit projet perso dans ce sens dont je vous parlerai peut être sur le forum dans un an ou deux...
avatar
new-era-way
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 229
Pratiques magiques/ spiritualité : Dreamwalker

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par azalee le Dim 1 Mar 2015 - 8:32

Moi qui adore la viande , je n'arrive plus à en consommer depuis plusieurs semaines. Et cela après un soir où je devais aider à préparer le repas ,découper des escalopes de poulets .Couteau dans une main l'autre sur la viande mes mains se sont mises à trembler et j'ai senti des frisons de la tête aux pieds de la nausée ... du coup parfois j'ai envie de viande mais des que je suis devant le dégout me prends . faim
avatar
azalee
Courant énergétique

Nombre de messages : 289
Pratiques magiques/ spiritualité : Cheminement Bardonien
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Germinas le Lun 14 Mar 2016 - 18:55

Et up,
Bonjour,

Pour répondre à la question initiale, je pense que cela dépend de la volonté et du ressenti de chacun. J'habite un corps vivant donc je le nourris de nourriture vivante. Est-ce que mon niveau d'énergie est plus élevé ? oui, beaucoup plus que lorsque je mangeais de n'importe quoi.

Mon mode alimentaire est ce qu'on pourrait appeler de végétalien-crudivore. Je mange avec mon corps tout entier donc je suis à l'écoute de mes besoins. Je mange strictement : céréales et légumineuses germés crus, légumes crus, un peu de fruits et un peu de noix. Je ne me sent pas bien dans ma peau lorsque je mange des cadavres d'animaux, et puis franchement, je ne suis pas d'accord avec la manière de les traiter de leur vivant. Le lait de vache est trop protéiné pour moi, je ne suis pas un veau en croissance, et en plus je ne suis pas vraiment intéressé de boire du pus. Quand je mange des aliments cuits (pain, pâtes, pâtisserie, légumes cuits etc ...) je dois manger deux fois plus, c'est donc inutile pour moi étant donné que j'ai pris goût à la légèreté de mon mode de vie habituel.
avatar
Germinas
Energie libre

Nombre de messages : 11
Pratiques magiques/ spiritualité : Libre de contempler, Libre d'aimer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Lux_tetractys le Mer 16 Mar 2016 - 19:55

Bonjour à tous!
Pour ma part je mange de la viande mais j'essai de contrôler la quantité et la qualité. J'ai effectué différents petits tests et je vous les conseils si vous voulez comprendre quel est l'impact de la viande et des aliments sur vous. Rien de mieux que l'expérimentation personnel Wink

Essayer de ne pas consommer de viande sur une période au moins de 3 jours, au mieux 7 jours. Maintenant observer votre comportement, vos émotions, vos pensés. Faites les exercices que vous avez l'habitude de faire et essayer de noter vos ressentis.
Regarder le comportement des gens autour de vous dans les transports en commun. Regarder quels sont vos désirs sexuels.
Noter tout ça et faites l'expérience inverse, en mangeant cette fois-ci de la viande de mammifère pendant cette même période.
Répéter ce test un certains nombre de fois et vous serez surpris du résultat.
En ce qui me concerne je pense que la viande de mammifère abaisse momentanément notre taux vibratoire. Par conséquent j'évite d'en consommer avant des travaux, mais une fois les travaux terminés, la viande peut aussi être un excellent moyen de redescendre sur Terre Smile

Bonne soirée à vous
avatar
Lux_tetractys
Energie libre

Nombre de messages : 37
Pratiques magiques/ spiritualité : Mystères Atlantéens, Celto-Druidisme, Christique, Bouddhisme, Védisme, Templiers, Égyptiens, Grec

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Katara le Mer 16 Mar 2016 - 23:28

Pour répondre à la question sur la cohérence d'un régime végétarien, je dis mille fois oui. Je dirais même vegan. On parle d'un choix personnel, sauf que le pauvre animal, lui, ne l'a pas le choix. La vache ne choisit pas de se faire violer continuellement par une main humaine pour se faire engrosser. La vache ne choisit pas d'être séparée de son veau et de faire profiter son lait souillé de maladie à des bipèdes qui ne sont pas censés en consommer puisque n'étant pas des veaux. La vache ne choisit pas de finir sa vie courte et misérable dans un Bigmac. Je pense que la vache, ce qu'elle veut, c'est paître tranquillement et qu'on lui foute la paix. Idem pour les autres animaux.

Il est fini le temps où l'Homme devait chasser du gibier pour subvenir à ses besoins en calories car le climat n'était pas assez clément pour trouver fruits, légumes et plantes en abondance. Là, nous sommes une civilisation d'hommes et de femmes en mauvaise santé, qui consomment de la m***** à foison sans se soucier du bien-être des autres créatures vivantes que nous exploitons comme des esclaves dans des espaces étroits, rappelant à s'y méprendre les camps de concentration, que nous malmenons psychologiquement et physiquement. Après, oui, il y a désinformation, l'aspect "survie" (le travail, la peur d'être dans une situation de précarité, etc) qui empêchent peut-être de songer que ce n'est pas parce que ces magnifiques créatures ne parlent pas, qu'elles en sont forcément inférieures ou ne méritent pas qu'on les traite avec respect. Il y a suffisamment de nutriments dans les végétaux pour subvenir à nos besoins en faisant attention. Ce n'est pas pour faire de la "propagande vegan" que je dis ça mais plus par souci envers des êtres sensibles, doués d'émotions et qui méritent de vivre paisiblement car on détruit assez ce qui est beau et pur, selon moi alors qu'on peut faire davantage attention et arrêter de cautionner la violence à notre échelle. Si une race extra-terrestre nous traitait exactement comme nous traitons les animaux d'élevage, je pense qu'on serait nombreux à espérer qu'ils soient compatissants et arrêtent ces horreurs. Enfin voilà ma vision des choses.  

Bonne soirée à tous.
avatar
Katara
Energie libre

Nombre de messages : 32
Pratiques magiques/ spiritualité : Magnétisme, méditation, tarot de marseille
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Germinas le Jeu 17 Mar 2016 - 2:16

Bonjour et merci à vous deux pour vos messages.

Lux Tetractys,
Le test que tu proposes est intéressant. Ça me rappelle ma période de transition vers le crudivorisme. Sensibilité aux énergies accrue, plus de vitalité avec moins de nourriture, joie de vivre augmentée, réactions aux contraintes sociales faciles à gérer, esprit vif  etc .... À mon tour je te propose un test simple. Quand tu manges une portion de viande, accompagne-la de légumes crus. Exemple, petite portion de viande avec concombre, salade et tomate. C'est tout.

Bonjour Katara,
Je comprends très bien ce que tu ressens et je ne peux m'empêcher de penser aux poulets tellement gavés qu'ils ne sont plus capable de se tenir debout. Et ensuite sur la chaîne d'abattage, attachés par les pattes se rendent tour à tour à la scie qui leur tranche la tête. Une à chaque seconde, si c'est pas plus.

Le végétarisme règle bien des problèmes de santé et de société. La famine est une illusion, il n'y a pas de famine sur cette planète, c'est les esprits qui sont en famine, la pauvreté est dans la tête des gens. La nourriture et l'argent ne sont pas en cause, c'est la relation avec ceux-ci qui est en cause. Par contre, je ne souhaite pas induire des sentiments de honte ou de culpabilité chez les personnes qui pourront lire nos messages, car ce sont des sentiments et motivations malsaines qui entraînent le dérapage et la violence entres individus de différentes croyances. J'insiste sur l'importance de ce principe, pour moi ce qui est le plus important c'est que vous soyez bien dans votre peau et en harmonie avec vos choix, après, je n'ai aucune problème à respecter la différence de chacun.

Merci beaucoup,
GerminaThor
avatar
Germinas
Energie libre

Nombre de messages : 11
Pratiques magiques/ spiritualité : Libre de contempler, Libre d'aimer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par L'Impératrice d'Alcove le Jeu 17 Mar 2016 - 8:57

Salut

*enfile sa robe d'advocatus diaboli*

On parle d'un choix personnel, sauf que le pauvre animal, lui, ne l'a pas le choix.

Parce que la carotte ou la graine germée l'a, elle ?

Après, oui, il y a désinformation, l'aspect "survie" (le travail, la peur d'être dans une situation de précarité, etc) qui empêchent peut-être de songer que ce n'est pas parce que ces magnifiques créatures ne parlent pas, qu'elles en sont forcément inférieures ou ne méritent pas qu'on les traite avec respect.

Est-ce que le chat à peur d'être en manque lorsqu'il prend plaisir à arracher une à une les pattes d'une bestiole qu'il vient d'attraper ? Est-ce qu'il ne respecte par les êtres sensibles lorsqu'il garde un oiseau vivant assez longtemps pour pouvoir jouer avec lui encore et encore ? Toutes les études montrent que lorsque des animaux vivent dans l’opulence, ils profitent, gâchent, jouent jusqu'à créer un vide et qu'ils doivent s'adapter ou disparaitre. C'est l'histoire de la vie.

Pourquoi l'humain devraient-il respecter, et d'ailleurs qu'est-ce que le respect ? Pourquoi devrait-il se sentir conservateur de l'équilibre cosmique alors qu'il n'en aie qu'un élément des plus mineurs ? Qu'est-ce que le beau ou le pur, si ce n'est des concepts propre à une culture pour classer ce qu'elle juge important à son équilibre de ce qui lui est hétérogène.
Il n'y a toujours qu'une réponse a cela, et ce n'est pas le sacro-saint respect des êtres sensibles, juste le désir de maintenir sa place sur le trône et pouvoir en jouir. Car si un jour une autre espèce venait à monter au pouvoir, il y a de grandes chances pour que nous disparaissons.


Si une race extra-terrestre nous traitait exactement comme nous traitons les animaux d'élevage, je pense qu'on serait nombreux à espérer qu'ils soient compatissants et arrêtent ces horreurs. Enfin voilà ma vision des choses. 

C'est dans la nature de l'homme que d'attendre des messies et s'inventer des histoires pour garder l'espoir d'un jour meilleurs. Mais inutile d'aller très loin en parlant d'ET ou encore dans des théories hippies de pseudo égalité.  Il suffit de regarder autours de nous, tremblement de terre, sécheresse, tsunami, est-ce que la nature nous dorlote ? Pas a ma connaissance. "Gentil" ou "Méchant", "Homme" ou "Femme", "Humain" ou "Animaux", "Jeune" ou "Vieux", tout le mode s'écrase lorsqu'elle prend la parole sans aucun jugement de valeur, et pourtant, personne n'ira dire que la nature manque de respect.

car on détruit assez ce qui est beau et pur, selon moi alors qu'on peut faire davantage attention et arrêter de cautionner la violence

Je ne vois pas en quoi destruction, la violence, la souffrance seraient antithétique de la beauté ou de la pureté.
avatar
L'Impératrice d'Alcove
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 221
Pratiques magiques/ spiritualité : Non-Conformisme
Localisation : Le Kosmos

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Hagel le Jeu 17 Mar 2016 - 13:34

Merci Horapollon, j'approuve totalement.

Sur ce forum, nous accueillons toutes les spiritualités et tous les choix de vie de chacun. Merci de respecter celui des autres, sinon, ça va gravement pas le faire.



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33229
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Katara le Jeu 17 Mar 2016 - 19:49

Parce que le chat, lui, est soumis à son instinct de prédateur. Nous sommes, en tant qu'êtres humains, dotés d'une conscience qui nous permet de nous poser des questions et de choisir. Le chat, étant carnivore par nature, ne peut pas trouver ce qui lui est nécessaire dans les végétaux. Et à moins de pouvoir se nourrir de prâna, ce qui n'est pas le cas, je préfère prendre ce qui pousse sur Terre, par défaut. Mais bref, j'arrête là, je comprends qu'on doive respecter le choix humain ici. Je suis consciente que je n'aurai pas dû exprimer mon ressenti de cette façon ici alors que j'aurai pu faire autrement, j'éviterai ce genre de débordements à l'avenir car le forum n'a pas vocation à être un champ de bataille.
avatar
Katara
Energie libre

Nombre de messages : 32
Pratiques magiques/ spiritualité : Magnétisme, méditation, tarot de marseille
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par L'Impératrice d'Alcove le Jeu 17 Mar 2016 - 20:53

Parce que le chat, lui, est soumis à son instinct de prédateur.

Et pas l'homme ? Very Happy
La seule différence est que cet instinct n'est pas primaire mais raisonnable. On créer des lois puis on les détournes. En effet, on ne joue plus avec des cadavres, concept trop primaire à l'homo civicus. On créer des étiquettes ou des lois, on fait croire que cela est vital et essentiel à l'équilibre et ensuite on créer des situations de "jeu", comment en user ou les détourner. Remplacer un cadavre par des concepts comme par exemple l'honneur ou la dignité, et vous voyez que nous ne sommes pas si éloigné de nos amis chats.

Ce n'est pas en temps de paix que l'on doit juger des instincts de l'homme, mais lors d'un déséquilibre. Les familles qui se déchirent lors d'un héritage, les voisins qui se dénoncent en temps de guerre, les pays qui décident de se purger d'une partie de sa population lors d'une période de crise.

J'ai cela dit plus de considération pour nos amis oiseaux, la lutte pour la survie me parait plus honorable que pour des concepts comme l'honneur. L'honneur a fait des millions de morts mais n'a jamais sauvé qui que ce soit, et tout cela pour de la conventionnalité.



Le chat, étant carnivore par nature, ne peut pas trouver ce qui lui est nécessaire dans les végétaux

Détrompez-vous, le chat peut très bien trouver ce qui lui est nécessaire dans les végétaux. Comme la nature fait toujours bien les choses et qu'elle sait manifester des cas défiant toujours les règles pré-établis, je connais personnellement le cas d'un chat intolérant à la viande au grand dam de sa propriétaire qui doit dépenser des fortunes en produit pour chat à base de soja, donc il est tout à fait possible pour un chat de ne pas être carnivore.



La seul différence est que la sélection naturelle fait qu'il est assez rare que ce genre de chose prolifère chez les animaux qui n'ont pas tous les moyens que la civilisation nous permet d'obtenir et, ensuite, le chat n'aura en effet jamais la conscience de se dire qu'il sera un meilleurs chat en mangeant des croquettes au tofu.


Je suis consciente que je n'aurai pas dû exprimer mon ressenti de cette façon ici alors que j'aurai pu faire autrement, j'éviterai ce genre de débordements à l'avenir car le forum n'a pas vocation à être un champ de bataille

Au contraire, encore une fois c'est dans les déséquilibres qu'on apprend le plus de chose. C'est les batailles, les épreuves qui donnent des enseignements, pas les conversations conventionnelles ou personne n'écoute, ni ne réfléchie aux arguments de l'autre mais cherche simplement assez de superficialité pour paraitre et ainsi obtenir l'acceptation. Ce qui, je l’espère, n'est pas la vocation de ce forum.

Et si D' vomit les tièdes, il faut deux couteaux pour pouvoir en aiguiser les lames.
avatar
L'Impératrice d'Alcove
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 221
Pratiques magiques/ spiritualité : Non-Conformisme
Localisation : Le Kosmos

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par LiliG le Jeu 17 Mar 2016 - 21:55

Horapollon a écrit:
je connais personnellement le cas d'un chat intolérant à la viande au grand dam de sa propriétaire qui doit dépenser des fortunes en produit pour chat à base de soja, donc il est tout à fait possible pour un chat de ne pas être carnivore.

Un des miens est allergique aux poissons et crustacés, c'est un peu la galère, il faut que je regarde bien les compositions des croquettes et petits gateaux 


Bref, j'arrête là le flood... Pour en revenir aux choses sérieuses, Katara, je comprends ton avis et ta position que je partage puisque je suis moi-même végétarienne sur la voie végane, mais il faut accepter aussi que d'autres personnes ne les comprennent pas ou ne les partagent pas. Je considère que ce choix est d'ordre personnel, qu'il reflète des convictions ou non, essayer de persuader en faisant du forcing ne sera jamais une solution. Je constate avec regret que de nombreuses associations de défense des droits des animaux, notamment certaines dont je suis proche, utilisent des images chocs et un discours souvent culpabilisant, il ne faut pas s'étonner que de tels procédés révoltent le camp des mangeurs de viande (*_* pas taper).

D'ailleurs le dialogue passe mieux quand il est mené en douceur. Quand on me demande pourquoi je suis végétarienne, j'ai remarqué que souvent les gens sont sur la défensive, attendant le "lâcher de discours moralisateur" avec un sourcil levé. Je me contente de dire qu'il s'agit d'un choix personnel et quand la personne veut en savoir plus, je lui explique pourquoi, sans morale, sans image choc, et bien souvent une vraie discussion se met en place par rapport au respect, à l'écologie, etc... C'est tellement plus constructif que de foncer dans le tas ^^

'fin bref, bonne soirée aux mangeurs de viande et aux grignoteurs de graines
avatar
LiliG
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 189
Pratiques magiques/ spiritualité : chercher...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Germinas le Ven 18 Mar 2016 - 7:42

Bonjour à tous,
Merci pour vos messages

En vous lisant, je suis en train de prendre conscience que mon mode alimentaire ne relève pas seulement du choix. C'est une discipline. Je ne suis pas dans un état de survie, je suis dans un état transcendant. Je ne mange pas pour combler des besoins affectifs ni pour le goût ou ni pour dire que je me fait une bonne bouffe pour me régaler. Je mange pour donner l'énergie vitale nécessaire au bon fonctionnement du corps que j'habite, je me régale de la vie jaillissante. Ce corps étant vivant je le nourris d'aliments vivants et, peu à peu, je ne ressens plus la faim dans mes organes internes et pourtant je déborde d'énergie et de vitalité.

Horapollon, notre espèce a un grand besoins de s'affranchir des mécanismes de survie et des instincts primitifs. Bon, je dis ça comme ça, mais peut-être qu'au fond c'est ma volonté à moi seul.

Meilleurs souhaits,
GermeCoeur
avatar
Germinas
Energie libre

Nombre de messages : 11
Pratiques magiques/ spiritualité : Libre de contempler, Libre d'aimer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par L'Impératrice d'Alcove le Ven 18 Mar 2016 - 8:51

Salut,

LiliG a écrit:il faut accepter aussi que d'autres personnes ne les comprennent pas ou ne les partagent pas.


Ce n'est pas un problème de compréhension, car pour le moment les arguments donnés sur ce post le sont et il est tout à fait compréhensible que des humains se retrouvant dans une société malade et menant une vie n'ayant pas toujours de sens pour eux essayent de se donner bonne conscience par différent moyens. Maintenant, sur une plateforme cherchant quand même un certain questionnement philosophique, il ne faudra pas s'étonner que ce genre de discours soit comparé a la prêche des prédicateur de carême: le monde va mal, la société est foutue, l'homme est le pilier de la création, pas de salut en dehors de Jésus-Christ (et des graines germées).
Si les gens ont besoin de ce genre de croyance pour vivre mieux, pourquoi pas. Chercher a convertir déjà peut poser plus de problème en effet, en particulier lorsque l'on veut échanger sur l'ésotérisme.

Germinas a écrit:Horapollon, notre espèce a un grand besoins de s'affranchir des mécanismes de survie et des instincts primitifs.

Pourquoi ?
avatar
L'Impératrice d'Alcove
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 221
Pratiques magiques/ spiritualité : Non-Conformisme
Localisation : Le Kosmos

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Ellinor le Ven 18 Mar 2016 - 14:11

Horapollon a écrit:Maintenant, sur une plateforme cherchant quand même un certain questionnement philosophique, il ne faudra pas s'étonner que ce genre de discours soit comparé a la prêche des prédicateur de carême: le monde va mal, la société est foutue, l'homme est le pilier de la création, pas de salut en dehors de Jésus-Christ (et des graines germées).

Ce forum permettant l'expression de différentes spiritualités, merci de faire preuve de respect envers le christianisme . Surtout que la pensée chrétienne est bien plus complexe que ce que la prêche culpabilisante de certains prédicateurs peut laisser penser.

Sinon, concernant le sujet même du végétarisme, je ne suis pas certaine que l'on puisse réduire ce mode de consommation à une simple tentative de "se donner bonne conscience". C'est faire preuve d'ignorance et de condescendance que de marquer d'une telle étiquette les végétariens, qu'ils soient occasionnels ou totalement convertis. Est-ce que la démarche alimentaire de certains d'entre eux est teintée de vanité et/ou s'imbrique dans un comportement de consommation ostentatoire, oui très certainement. Est-ce condamnable? Pas sûr. En tout cas, en matière de maîtrise de l'égo, je me vois mal, par modestie, par je-m'en-foutisme, leur jeter la pierre. La voie du végétarisme, surtout en France où ce mode d'alimentation va clairement à l'encontre des traditions culinaires, implique une phase de recherche, qu'elle soit tournée strictement vers les bienfaits nutritionnels d'une alimentation végétale, les ravages environnementaux et économiques occasionnés par l'élevage industriel, ou sensible aux avancées juridictionnelles (cf la position de la Cour de Cassation qui tend de plus en plus à considérer les animaux comme "des êtres vivants doués de sensibilité" et de moins en moins à les assimiler comme étant soumis au régime des biens) et scientifiques tendant vers l'acceptation de certains qualités que l'on croyait exclusivement réservées à l'Homme ( les béluga sont capables de compassion; les gorilles sont capables de ressentir les sentiments associés au deuil et d'exprimer des désirs (notion différentes du besoin, essentiellement attaché aux actes nécessaire à la survie).

Chaque végétarien a un cheminement qui lui est propre. Sachant qu'en plus il faut distinguer alimentation végétarienne/ alimentation biologique/ consommation en circuit court . Mais les nécessités de changement/adaptations quotidiennes qu'implique ce mode d'alimentation ( la galère de remplacer les œufs dans une recette, le prix hallucinant du tofu à l'ail des ours chez Biocop etc...) ne peuvent être résumées à l'expression d'un sentiment de vanité. Perso, ma position se rapproche plus de celle de Germinas, manger bio et exclure le plus possible la viande de mon alimentation impacte positivement mon énergie vitale.

Attention, je ne crois pas pour autant que l'alimentation carnivore relève de l'absurde, de l’égoïsme, du primitivisme et d'un comportement atavique. Mais vu les conséquences de l'action des protéines animales sur le corps humain (action acidifiante et propice au développement de certaines maladies cardiaques en autres) ainsi que la charge pesante de l'élevage sur l'environnement, l'élevage catalysant certaines tensions géopolitiques, la consommation de viande perd de plus en plus en pertinence, selon moi.

En tout cas, non le végétarisme n'est pas un mode d'alimentation tourné vers soi, peu importe la démarche de chacun, les conséquences elles impactent un système bien plus global.
avatar
Ellinor
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 51
Pratiques magiques/ spiritualité : Magie blanche. Clairvoyance. Télépathie.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par L'Impératrice d'Alcove le Ven 18 Mar 2016 - 15:27

Ce forum permettant l'expression de différentes spiritualités, merci de faire preuve de respect envers le christianisme

Alors comment dire...
Pour commence je n'ai jamais évoqué le Végétarisme (avec un grand V absolutiste), je ne fais que réagir aux arguments abordés ici par les membres. Comme je n'ai jamais évoqué le Christianisme (avec un grand C absolutiste).

Il s'agit ici d'un exposé visant à expliquer ce que je pense des arguments que les membres ont eux même présentés (plus généralement appelé débat).
Si la majorité des braves gens s’inquiétant de leur bonne intégration préfèrent hocher d'un ton approbateur tous les discours, on ne peut empêcher le chien d'aboyer, c'est dans sa nature.
Et vous savez que chien affamé, n'a foi qu'en la viande.

Concernant le fait de se monter sur ces grand cheveux et tout de suite appeler aux sacro-saint respect, reprenons calmement. Le respect est prendre en considération quelque chose selon sa valeur (vous savez, les concepts artificiels de la civilisation dont nous avons parlé un peu plus haut). Le fait qu'il existe un nombre non négligeable de mouvements croyant qu'il n'existe pas de salut autre qu'en Jésus-Christ est du domaine du factuel (c'est comme ça, ça existe, que nous le voulions ou non). Au passage, cette affirmation n'est en elle même pas respectueuse car elle ni la valeur sotériologique d'autres traditions mais bref, passons. Conclure en affirmant qu'il s'agit d'une croyance est non une atteinte à la spiritualité chrétienne, mais au contraire une préservation de celle ci en empêchant la construction d'une théologie superstitieuse s'introduisant malignement dans la sphère politique et sociale cherchant à contrôler la masse.

Pour revenir au sujet, cela fait quelque années que des traditions comme la médecine chinoise ou l'ayurvéda existe, et pourtant aucune d'elle ne semble indiquer que le végétarisme soit un meilleurs régime pour les laïcs. Quand à l'impact de la nutrition sur l’énergie, c'est un sujet très intéressant, mais j'ai bien peur qu'il faille rentrer dans beaucoup plus de détailles et de tests pour réussir à avoir des résultats concluants. Je ne remet pas en cause votre sensation de "mieux être", mais disons qu'il est honnetement très facile de se sentir mieux lorsqu'on fait quelque chose qui nous semble "noble" et installer un placebo.

Des bisous !
avatar
L'Impératrice d'Alcove
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 221
Pratiques magiques/ spiritualité : Non-Conformisme
Localisation : Le Kosmos

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Ypman le Ven 18 Mar 2016 - 16:01

Bonjour,

Je me joins à ce débat (passionné ?), étant moi-même végétarien. Je ne perçois pas le végétarisme/lisme comme un dogme mais comme quelque chose qui s'impose à soi naturellement. Pour ma part ça m'a pris 2 ans car j'y suis allé progressivement car il ne faut pas forcer les choses. Modifier drastiquement son alimentation prends du temps si l'on veut que l'organisme s'y habitue. De plus, l'art culinaire français est très attaché à la viande, ou au poisson. C'est quand on décide de devenir végétarien qu'on se rend compte à quel point les produits animaliers sont omniprésents dans note alimentation. Ceci dit notre civilisation connaît des bouleversements majeurs et il me semble qu'il convient de réfléchir et réinventer de nombreux aspects de notre société. Les ressources ne sont pas illimités et le végétarisme/végétalisme offre une alternative personnelle à ce problème (action individuelle). A noter que je n'aborde pas la question du bio sinon ce topic va dériver... Bref, à mon sens devenir végétarien/lien c'est tout simplement la rechercher d'être en harmonie avec soi-même, après tout l'adage ne dit-il pas "on est ce que l'on mange" ?
Ca doit avant tout être un choix personnel et raisonné qui à mon sens doit reposer sur le respect de la Vie, plutôt que la culpabilisation (de la condition animale dans l'industrie de la viande par exemple). C'est pour ça que je désapprouve toutes ces organisations végétarienne/lienne ou de protections des animaux qui jouent sur le patos et sont parfois à la limite de la dérive sectaire.
J'ai écouté une conférence d'un philosophe sur le végétarisme il y a peu, qui soutenait que le végétarisme était une négation de notre nature même de prédateur. Car de l'ovule jusqu'à la mort nous survivons en drainant les ressources environnantes (eau, végétales, animales), condition intrinsèque à tout être vivant . Le point le intéressant c'était qu'il soutient que le végétarisme est une négation de l'animalité de l'homme car il se démarque alors de tous les autres animaux (carnivore ou omnivore) en se donnant des interdits moraux valables pour lui seul. En gros, cela nous place en tant qu'"animal supérieur". Le problème n'est donc pas d'être végétarien ou végétalien mais d'avoir une alimentation éthique et raisonnée (mais omnivore). Pardonnez moi si ce n'est pas claire, c'est pas évident de résumer des principes philosophiques écoutés il y a un mois Razz  
Bref, on touche là à la grande question (controversée) : l'homme est-il omnivore par nature ?
Il existe des arguments pour et contre que je ne détaillerais pas jusqu'ici mais pour ma part je crois ferment à la capacité d'adaptation. Résumé simplement : on fait avec ce qu'on a, et il faut s'adapter à son milieu pour survivre et le fait d'être omnivore favorise l'adaptation, et donc la survie. Je ne sais pas si le végétarisme ou le carnivorisme sont contre-nature, mais ce qui est sûr c'est qu'à notre époque, il n'est plus nécessaire d'être omnivore pour survivre, et que ce sont les ressources futures qui détermineront notre type d'alimentation.
Mais le végétarisme ne repose par que sur une "croyance" d'un futur dans lequel les ressources vont se raréfier ect... Je dirais même que cet argument n'a pas de sens. je crois que ce qui motive vraiment un végétarien c'est avant le refus de prendre une vie dont nous n'avons pas la nécessité. Certains diront que dans ce cas, ce principe s'applique pour les végétaux, et qu'au final notre nature fait que nous devons aspirer la vie (animale,végétale) afin de conserver. Ou pour résumé ça simplement : tout être vivant est un prédateur, c'est dans l'ordre des choses. Un argument qui est censé mais qui oublie un fait important : l’anthropomorphisme. J'entends par là qu'il est plus facile pour nous de ressentir de la compassion envers ce qui nous ressemble, théoriquement plus facile d'être empathique envers un homme qu'un insecte, envers un animal qu'un végétal. Qui plus est l'argument selon lequel le végétalien est aussi un "tueur" est inexact, car dans bon nombre de cas le cœur des plantes sont leurs racines, par le fruit/légume qu'elles portent. J'avancerais bien aussi que les plantes ne souffrent pas contrairement aux animaux, mais comment en avoir la certitude ?

En conclusion de ce méga pavé, mon point de vue est celui-ci : qu'importe que l'on soit végétarien ou non, tant que l'on a conscience des implications qu'entraîne notre alimentation, et qui entraîne pour tout consommateur averti, une alimentation raisonnée; soit dans le respect des ressources qui s'offrent à nous. Ce qui me dérange en terme d'alimentation c'est davantage la disparition de l'agriculture biologique,  mais c'est un tout autre sujet...    


Dernière édition par Ypman le Ven 18 Mar 2016 - 22:24, édité 1 fois
avatar
Ypman
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 519
Pratiques magiques/ spiritualité : En pause
Localisation : Là où me mènent mes pieds

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par LiliG le Ven 18 Mar 2016 - 18:43

Horapollon a écrit:Salut,

LiliG a écrit:il faut accepter aussi que d'autres personnes ne les comprennent pas ou ne les partagent pas.

Ce n'est pas un problème de compréhension, car pour le moment les arguments donnés sur ce post le sont et il est tout à fait compréhensible que des humains se retrouvant dans une société malade et menant une vie n'ayant pas toujours de sens pour eux essayent de se donner bonne conscience par différent moyens.

Quand je disais que certaines personnes ne comprennent pas, je parlais en général, pas sur le forum. Et je t'assure que oui, certaines personnes ne comprennent pas et vont même jusqu'à tenir des discours extrêmes. J'ai un ami qui l'autre jour s'est lancé dans une diatribe assez incroyable en me disant que j'étais irresponsable et que si tout le monde faisait comme moi, l'économie mondiale s'effondrerait et qu'on vivrait dans un chaos total... Rolling Eyes

Et pour le "essayer de se donner bonne conscience par différents moyens", même si je comprends ta façon de voir les choses, je trouve ça un peu réducteur (voire un poil insultant), mais ça reflète assez bien la non compréhension des différents mécanismes qui font que certaines personnes passent au végétarisme (et il y a un sacré paquet de raisons). Perso, si j'ai choisis de ne pas manger de viande, ce n'est pas pour "me donner bonne conscience" mais par respect pour l'animal, d'autant plus que j'ai à ma disposition d'autres sources de nourriture me permettant de vivre (il y a aussi une raison environnementale mais je ne vais pas développer). En bref, être végétarien relève d'un choix personnel et quand tout le monde respecte les choix de l'autre, ça se passe très bien (je vis avec un gros mangeur de viande et jusqu'à présent on ne s'est pas entretués sur le sujet Wink ).
avatar
LiliG
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 189
Pratiques magiques/ spiritualité : chercher...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Ellinor le Ven 18 Mar 2016 - 21:58

Horapollon a écrit:
Concernant le fait de se monter sur ces grand cheveux et tout de suite appeler aux sacro-saint respect, reprenons calmement. Le respect est prendre en considération quelque chose selon sa valeur (vous savez, les concepts artificiels de la civilisation dont nous avons parlé un peu plus haut).

Tu confonds respect et estime. Deux notions proches mais tout de même distinctes. Étant donné que tu sembles faire preuve d'un esprit de non-conformisme si boursouflé d'opiniâtreté fangeuse qu'il t'empêche de comprendre et digérer une information plutôt que de prestement la contredire, je vais reformuler ma position: les membres présents sur ce forum ne partagent pas les mêmes croyances, et n'ont pas non plus la même expérience et appréhension de ces croyances (dans le cas où elles porteraient le même nom). Ne pas croire, ne pas estimer relève bien de la liberté et du sens critique de chacun. Tourner en dérision, faire preuve de cynisme et de condescendance à l'égard d'une spiritualité n'est pas acceptable et va l'encontre de cette petite chose exceptionnelle que l'on appelle communément le vivre ensemble.
Ha et sinon, l'accord à la troisième personne du pluriel et les "s", c'est pas mal sympa, tu devrais essayer un de ces quatre.

Ypman a écrit:Ou pour résumé ça simplement : tout être vivant est un prédateur, c'est dans l'ordre des choses. Un argument qui est censé mais qui oublie un fait important : l’anthropomorphisme. J'entends par là qu'il est plus facile pour nous de ressentir de la compassion envers ce qui nous ressemble, théoriquement plus facile d'être empathique envers un homme qu'un insecte, envers un animal qu'un végétal.

Je suis complètement d'accord. Et je me demande parfois si ce n'est pas cela qui siège à la base de la méfiance, et même du violent rejet, que certains êtres humains expriment au sujet du végétarisme. Un peu comme si le fait pour une personne de perturber l'ordre de la chaine alimentaire, du fait de sa compassion pour des espèces autres que la sienne propre, ne déclenchait pas une réaction de désapprobation fruit de l'égo chiffonné et de la prise de conscience que ce mode d'alimentation remet en question une certaine idée de la supériorité de l'espèce humaine sur les autres.
avatar
Ellinor
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 51
Pratiques magiques/ spiritualité : Magie blanche. Clairvoyance. Télépathie.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par neyen le Sam 19 Mar 2016 - 11:44

Ypman a écrit:je crois ferment à la capacité d'adaptation. Résumé simplement : on fait avec ce qu'on a, et il faut s'adapter à son milieu pour survivre et le fait d'être omnivore favorise l'adaptation, et donc la survie. Je ne sais pas si le végétarisme ou le carnivorisme sont contre-nature, mais ce qui est sûr c'est qu'à notre époque, il n'est plus nécessaire d'être omnivore pour survivre, et que ce sont les ressources futures qui détermineront notre type d'alimentation.

Je suis entièrement d'accord avec toi.

Ypman a écrit:J'avancerais bien aussi que les plantes ne souffrent pas contrairement aux animaux, mais comment en avoir la certitude ?
Jusqu'à présent, il n'a pas été prouvé scientifiquement que les plantes souffraient de la même façon qu'un homme ou un animal. En revanche, elles ont ce qu'on appelle "la mémoire du stress". Je ne détaille pas car ce n'est pas l'objet du débat mais pour les personnes intéressées, voici un lien :
http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/20060807.OBS7601/memoire-du-stress-chez-les-plantes.html
avatar
neyen
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 191
Pratiques magiques/ spiritualité : -
Localisation : Sur le chemin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Germinas le Sam 19 Mar 2016 - 16:34

Horapollon a écrit:Ce n'est pas un problème de compréhension, car pour le moment les arguments donnés sur ce post le sont et il est tout à fait compréhensible que des humains se retrouvant dans une société malade et menant une vie n'ayant pas toujours de sens pour eux essayent de se donner bonne conscience par différent moyens.

Alors, donc des posteurs expriment leurs ressentis vis-à-vis des méthodes de l'industrie de la viande, ils expriment un besoins de se nourrir autrement, donc ils le font pour se donner bonne conscience.

Psychologie réductionniste, je n'y adhère pas.

avatar
Germinas
Energie libre

Nombre de messages : 11
Pratiques magiques/ spiritualité : Libre de contempler, Libre d'aimer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Avel le Sam 19 Mar 2016 - 19:48

Bonsoir!
Je vais la faire courte (et du coup très simplifié) car mon temps est compté, mais d'un point de vue purement biologique et physiologique, l'humain n'est pas fait pour le régime carnivore à proprement parlé. Pour cela il faut un système digestif court, or le nôtre est plutôt long.
Il n'est pas fait non plus pour les graines car nous n'avons pas le système digestif des oiseaux et des ruminants (qui ont notamment plusieurs estomacs). Par contre une fois germées, pas de soucis.
Grosso modo, le régime humain optimum se compose de 80% de végétaux et de 20% de sous-produits animaux (lait, oeufs etc...)
avatar
Avel
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 1018
Pratiques magiques/ spiritualité : pause

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Ngawang le Dim 20 Mar 2016 - 11:25

Puisque l'on est sur un forum d'ésotérisme et de magie, je propose ci-après les conseils d'un expert sur le sujet, au-delà de toute considération éthique.... Wink

"Aussi loin que l'on puisse remonter dans l'histoire des pratiques magiques et religieuses, la viande a toujours été considérée comme un aliment négatif pour le corps et l'esprit. Les raisons sont multiples.
D'un point de vue ésotérique, la viande rouge est issue de l'abattage d'un animal, proche de l'être humain au niveau vibratoire et dans le principe d'évolution spirituelle. La mort de l'animal, à moins d'être faite selon des rites très spécifiques (qui ne sont plus appliqués depuis bien longtemps dans la très grande majorité des abattoirs modernes) cristallise en lui sa souffrance et ses peurs, qui se retrouvent prisonnières dans la viande qui, une fois ingérée,  retransmettra l'intégralité de cette souffrance à l'homme.
Bien des auteurs ont expliqué par ce processus l'augmentation du stress, de la tendance à la colère et à l'emportement chez les individus se nourrissant de viande en grande quantité, mettant en place un parallèle avec les peuples d'orient qui se nourrissent rarement de viande. La science moderne abonde aujourd'hui dans ce sens, ayant désormais trouvé que l'alimentation trop fréquentes de viande augmente la tension (en partie responsable de l'agressivité), provoque des problèmes vasculaires et quantité d'autres troubles physiques.
N'oublions pas que le sang, véhicule de l'âme au sein du corps et témoin par excellence, était tout simplement proscrit de l'alimentation dans un grand nombre de cultures et religions."

Arnaud Thuly, La Voie du Mage


Dernière édition par Ngawang le Dim 20 Mar 2016 - 14:18, édité 1 fois (Raison : Syntax error)
avatar
Ngawang
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 172
Pratiques magiques/ spiritualité : Bouddhiste. Chaoiste.

http://www.phakyabrinpoche.org/index.php/fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par cupcake le Mar 31 Mai 2016 - 4:20

Ypman a écrit:
Un argument qui est censé mais qui oublie un fait important : l’anthropomorphisme. J'entends par là qu'il est plus facile pour nous de ressentir de la compassion envers ce qui nous ressemble, théoriquement plus facile d'être empathique envers un homme qu'un insecte, envers un animal qu'un végétal. .    

Euh... silent  il m'arrive d'avoir plus d'empathie et de compassion pour les animaux que pour les hommes (souvent même!) Laughing lapinou
avatar
cupcake
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 185
Pratiques magiques/ spiritualité : Prières

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Mys_luna le Jeu 1 Sep 2016 - 23:31

Bonjour j'ai trouvé cette image sur le net, vous en pensez quoi?


avatar
Mys_luna
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 63
Pratiques magiques/ spiritualité : ésoterisme, astrologie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par LiliG le Ven 2 Sep 2016 - 0:49

Bonsoir ^^

les photos Kirlian montrent le corps éthérique d'après mes souvenirs. Je ne me fierai pas forcément à ce que semble prôner cette photo car je pense que, pour pouvoir comparer, il faudrait que les deux objets témoins soient "morts" au même moment. J'avance ça comme ça (mais je ne suis pas spécialiste du domaine) mais il me semblerait logique que le corps éthérique diminue d'intensité avec le temps après soit abattage de la bête ou cueillette du fruit. Il faudrait voir ce que donne ce procédé de photographie avec une pomme fraîchement cueillie, puis au bout d'une journée, d'une semaine, d'un mois.

Bonne soirée ^^
avatar
LiliG
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 189
Pratiques magiques/ spiritualité : chercher...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Hagel le Ven 2 Sep 2016 - 8:38

L'effet kirlian c'est pour l'aura.

Et clairement : j'approuve LiliG, sans compter le problème de "propagande du végétarisme". Il est facile d'influer les énergies de l'objet vivant ou mort, par nos pensées, notre attitude and co.



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33229
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarisme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum