La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Sainte Marie aux Mines - Mineral & Gem
par L'âme errante Hier à 18:06

» rituel et retour
par Nico22 Mer 21 Juin 2017 - 11:17

» J'ai créer une Forme-Pensée
par mikello Lun 19 Juin 2017 - 14:05

» Méditation d'équinoxe et de solstice
par Sen'nyo Lun 19 Juin 2017 - 11:21

» Les sirènes
par Camille Serres Dim 18 Juin 2017 - 18:42

» Les fées
par Camille Serres Dim 18 Juin 2017 - 18:26

» Hommage
par Coeurdedragon Sam 17 Juin 2017 - 17:30

» La clé universelle des sciences secrètes P.V. Piobb
par Camille Serres Sam 17 Juin 2017 - 10:58

» Votre médiumnité, comment la vivez vous?
par Illyria Ven 16 Juin 2017 - 16:29


Guimauve officinalis (Mauve blanche)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Guimauve officinalis (Mauve blanche)

Message par le_chat_de_jade le Mar 26 Juil 2011 - 9:26



la Guimauve officinalis et ces cousines apparenté mauve rose (elles sont à peu près les même vertus juste plus accessible selon les région

C'est une grande plante laineuse, à tiges dressées, pouvant atteindre 1,5 m de haut, plutôt grise, aux feuilles lobées dentées. La plante est vivace grâce à sa souche qui émet des bourgeons souterrains.

Les fleurs, à pédoncule court, de couleur blanc rosé, pâles, dont les étamines ont des anthères rouges, apparaissent en plein été groupées à l'aisselle des feuilles. Elles sont munies d'un calicule, non soudé au calice, formé de 7 à 9 bractées étroites.

Le fruit est formé de carpelles nombreux, disposés en cercle, de couleur jaunâtre.

C'est une espèce originaire d'Europe (du Danemark à l'Espagne et du Royaume-Uni à la Russie et l'Ukraine), d'Asie tempérée (de la Turquie à la Chine), et d'Afrique du Nord (Algérie, Tunisie). Espèce fréquemment naturalisée.

En France on la rencontre surtout dans l'ouest atlantique, dans les milieux humides (bord de mer, prés-salés).

Alimentaire : de cette plante que l'on rencontre particulièrement dans les prés salés ou les zones humides littorales, on extrayait le mucilage des racines pour produire la pâte de guimauve, ou guimauve, sorte de gomme (confiserie), elle est cependant souvent remplacé dans l'industrie alimentaire par du collagène crée à base de peau, os cartilage et ligaments d'animaux, tout en gardant cette appellation.

Les racines, médiocrement charnues, se consomment après les avoir ébouillantées pour les attendrir.

La racine épluchée constitue le bâton de guimauve, qui est donné à mâcher aux jeunes enfants pour aider à leur dentition.

Les feuilles peuvent se consommer cuites à la manière des épinards, ou pour les plus tendres, servir à aromatiser les salades.


Médicinale :
cette plante, riche en mucilages, a des propriétés adoucissantes, émollientes, béchiques, laxatives et apéritives. La guimauve s'utilise en faisant macérer à l'eau froide des racines préalablement épluchées et séchées. Elle est utilisée pour la fabrication de pommade calmante. Pour ses vertus médicinales, on peut substituer la rose trémière à la guimauve.

En herboristerie, elle entre dans la composition des mélanges de fleurs pectorales.

Remarques: cette plante fait parti d'une tisane traditionnel contre la toux qu'on peut trouvé facilement dans les pharmacie suisse. Une des plantes parente de la guimauve, la mauve rose comestibles , elle peut-être utilisé pour épaissir les soupes, même dans un cadre décoratif pour des salades ou des desserts. la guimauve est aussi une sucrerie qui a contenu réelement la plante en question. Sa racine est utiliser aussi pour les enfants quand ils font leur dents




Mauve

Habitat: en Europe, dans les chemins, les décharges, les cours des village, les sols riche en azote, jusqu’à 1300 d'altitude.

Floraison: tout l'été

Parties utilisées: fleurs et feuilles

Propriétés: béchique, laxatif, émollient, légèrement hyperglycéminant

Recommandé pour: diarrhée, catarrhe bronchique, toux, enrouement, laryngite, abcès, panaris, arthrite, goutte, bouche, gencives, gorge (inflammation), dents, nervosité, obésité, reins, troubles intestinaux, vessie (inflammation), asthme, grippe.

Propriété magiques: détachement et paix, protection du psychisme et du foyer.

Les aïeux se seraient servi de sa fumée pour se garantir de la virginité des filles.

Pline dit que sa fauille, posée sur un scorpion, l'engourdit, D'autre part, il la considère comme un préservatif de tout les maladies

On l'utilise en magie pour contrôler et transmuter les passions. Elle aide à pacifier le psychisme, développer les pouvoirs extrasensoriels. Elle est d'une grande protections contre la négativités invisibles. Provoque des rêves prémonitoire, Aide à l'élévation spirituelle

Élément: Air

Planètes associées
: lune, Venus
Signes astrologiques: taureau et Balance


Sources: Manuel pratique de la magie verte la voie de la terre Ambre édition
sources: Dictionnaire Bernard Boullard plantes médicinales du monde Réalités et croyances
sources:http://fr.wikipedia.org/wiki/Guimauve_officinale
avatar
le_chat_de_jade
Maîtrise des énergies

Nombre de messages : 3463
Pratiques magiques/ spiritualité : Tarot, runes, propre croyance, introspection, la nature
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guimauve officinalis (Mauve blanche)

Message par Abraxas le Mar 9 Aoû 2011 - 19:41

Salut tit chat,

Merci pour ce post, perso je n'ai jamais vu de guimauve sauvage là ou je me balade, j'en ai planté chez mes parents cet été on verra bien ce que ca donne. Par contre j'ai déjà récolté de la mauve.

Pour les "mauves" sauvages qu'on trouve facilement il y a la mauve sylvestre qui a un aspect rampant et des grosse feuille un peu comme l'alchémille, la fleur est trés caractéristique.



On récolte pour cette dernière les racines en automne et les fleurs en été qu'on laisse séché (elle devienne alors violet foncé tirant vers le bleue).

On trouve aussi au bords des routes (et cela pratiquement partout) de la mauve musquée (même fleur que la mauve sylvestre), à la différence de la mauve sylvestre cette dernière peu atteindre jusqu'a 50cm de haut, ouvrez les yeux si vous êtes en voyages sur les routes pendant vos vacances d'été, si vous voyez un petit massif d'herbe avec des fleurs rose pétante, alors il y a de forte chance que ce soit de la mauve musquée. On mange les feuilles en salade qui sont délicieuse et on peut récolter les fleurs de la même manière.

On utilise indiféremment les fleurs de ces deux mauves pour les problemes de toux et de maux de gorge, en infusion simple. Ces plantes est comme tu le mentionne une des fameuse "fleur pectorale" les autres plantes expectorante sauvage utilisé fréquemment étant le tusillage qu'on récolte au printemps et le serpolet qu'on récolte maintenant...

Pour les racines, il ne faut pas les laver, elle perdrait alors une bonne partie de leur mucilage, donc on peut les brosser ou les éplucher comme cela est mentioné par le chat de jade.

Grüssi

Abra
avatar
Abraxas
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 430
Pratiques magiques/ spiritualité : Variées
Localisation : Suisse

http://abrasax.alloforum.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guimauve officinalis (Mauve blanche)

Message par le_chat_de_jade le Mar 9 Aoû 2011 - 21:45

Merci pour le complément Abra, je ne savais pas qu'on pouvais aussi mangé les feuilles des mauves sylvestre. Moi je mange principalement les fleurs même testé dans un soupe pour son aspect épaississant.

Il est même très facile de faire poussé de la mauve sylvestre dans son jardin, j'en ai.

Pour la guimauve officinalis je n'en ai jamais vu, mais il faut dire qu'en Suisse il ne doit pas en avoir de manière sauvage ou alors je ne sais pas ou ils peuvent se trouver
avatar
le_chat_de_jade
Maîtrise des énergies

Nombre de messages : 3463
Pratiques magiques/ spiritualité : Tarot, runes, propre croyance, introspection, la nature
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guimauve officinalis (Mauve blanche)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum