La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» miroir
par Erin Aujourd'hui à 13:46

» contact defunt
par dessinette Aujourd'hui à 11:28

» Sainte Marie aux Mines - Mineral & Gem
par L'âme errante Ven 23 Juin 2017 - 18:06

» rituel et retour
par Nico22 Mer 21 Juin 2017 - 11:17

» J'ai créer une Forme-Pensée
par mikello Lun 19 Juin 2017 - 14:05

» Méditation d'équinoxe et de solstice
par Sen'nyo Lun 19 Juin 2017 - 11:21

» Les sirènes
par Camille Serres Dim 18 Juin 2017 - 18:42

» Les fées
par Camille Serres Dim 18 Juin 2017 - 18:26

» Hommage
par Coeurdedragon Sam 17 Juin 2017 - 17:30


Corps astral

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Corps astral

Message par Hagel le Mer 14 Mai 2008 - 13:54

Bonjour,

Origine du concept:

Le corps astral de l'homme serait relié, selon la terminologie théosophique au « Linga Sharira » (ou « Sukshma Sharira »). À noter que le terme de « Linga Sharira », issu des doctrines hindoues, signifiant « enveloppe subtile », est un terme très ancien (que l'on retrouve dans les Sâmkhya-Kârikâ) qui existait bien avant la terminologie occultiste ou théosophique, et que les théosophes (forcés de le reconnaître plus tard) donnaient à ce terme une connotation trop « matérielle » (éthérique) qu'il n'a pas dans les textes traditionnels. Les occultistes prétendent que le corps astral est un principe moyen entre le corps physique et l'esprit pur, fournissant à l'âme, diverses enveloppes semi-matérielles.

Il semblerait que l'expression « corps astral » soit due à Paracelse. Elle est en tous cas utilisée par l'occultiste Stanislas de Guaita dans ses ouvrages. Notamment dans le « Serpent de la Genèse », où il explique que le corps astral est une portion individualisée de la « Lumière astrale », concept provenant également de Paracelse. Pour De Guaita et d'autres occultistes, le corps astral correspond au périsprit des kardécistes, au Nephesh des Kabbalistes, à l'Eidôlon des anciens Grecs, etc. En Inde, comme dans l'ancienne tradition Bön du Tibet, des textes mentionnent la composition lumineuse des corps à partir de 5 éléments primordiaux (feu, terre, air, eau, éther) qui sont aussi des énergies colorées (respectivement : rouge, jaune, vert, bleu et blanc ou translucide). Certains mystiques ou chamans Bön parviendraient à produire lors de la mort physique, un « corps d'arc-en-ciel » en décomposant la matière cellulaire (à l'exception des ongles, des dents et des cheveux) en ces éléments subtils premiers. Dans l'antique Égypte, à proprement parler, il n'existe pas de « livre des morts », la traduction étant occidentalisée, mais « un livre de la sortie dans la lumière du jour ». En effet, les nombreux textes égyptiens des tombes et pyramides font référence (par analogie à la lumière solaire), à la lumière du double et à la lumière de l'au-delà. Il s'agirait pour eux, d'un « corps solaire ».

Le disciple de Paracelse Oswald Crollius cité par De Guaita, énumère toute une liste d'expressions équivalentes, notamment « corps sidérique », « les Penates », « Euestre prophétique » en l'homme, etc.

Le corps astral selon la théosophie:

Rappellons tout d'abord que la Théosophie opère un syncrétisme de diverses traditions mystiques dont la source la plus ancienne est certainement le « Livre de Dzian » (ou « Dhyan » en sanskrit) qui fait partie du vaste corpus Kiu-Té (signifiant « joints ensemble »).

Selon le théosophe Arthur Edward Powell (né en 1882 à Newton, New Jersey, mort en 1969 à Los Angeles, Californie), le corps astral interpénètre le corps physique, tout en s'étendant au-delà des limites du corps dans toutes les directions. La portion du corps astral qui dépasse le corps est généralement appelé « aura astrale ». Cette aura forme une sorte de nuage ovoïde multicolore plus ou moins lumineux. La luminosité et l'ampleur du corps astral dépendent de la qualité et du niveau d'évolution émotionnel, intellectuel et spirituel des individus. La substance du corps astral est constamment en mouvement.

Le corps astral permet la sensation et est aussi le véhicule des sentiments, des émotions et des désirs. Pour cette raison, il est souvent appelé « kama rupa » ou « corps des désirs » ou encore parfois « âme animale » dans les écrits anciens. À chaque affect particulier correspondrait une lumière colorée dans le corps astral (tout comme la perception due à certaines synesthésies entre sons et couleurs). Le corps astral est aussi le siège du plaisir et de la douleur. Les impressions venant de l'environnement matériel agissent d'abord sur le corps physique, sont transmises par la vitalité ou prana au corps astral, qui par son principe kamique transforme l'impression en sensation. On expliquerait ainsi l'absence totale de sensations des individus connaissant des extases, leur corps astral étant détaché (insensibilité des membres physiques exposés à la flamme d'une bougie, aux piqûres d'aiguilles, par exemple).

Le corps astral sert d'intermédiaire entre le corps matériel et l'esprit (Manas). L'esprit individuel devient conscient du monde extérieur grâce au corps astral. Par la pensée, l'esprit peut aussi affecter le corps astral qui affecte ensuite le corps éthérique qui lui même affecte la substance grise du cerveau.

Le "cordon d'argent":

Un autre auteur dont les livres ont été également publiés par la Société Théosophique en 1925 et 1926, Yram (Marcel Louis Forhan), expose plusieurs propriétés ou caractéristiques du corps astral. À ce titre, il mentionne le « cordon astral » qui relie le double au corps physique et l'alimente en énergie vitale. Ce mince câble lumineux, composé de nombreux fils ou filaments, infiniment extensible, a été également observé à plusieurs reprises par Sylvan Muldoon (1903-1969), notamment. Ce dernier a constaté son élasticité et son interaction dans les mouvements "automatisés" du double décorporé. Ernesto Bozzano (1862-1943) a recueilli de nombreux témoignages de personnes ayant vécu des décorporations. Parmi celles-ci, certaines ont aperçu « un filament fin et lumineux » qui les reliait à leur corps physique. Ce serait en raison de sa nature luminescente, voire fluorescente électrique, qu'il est comparé à un éclat argenté et nommé assez communément « cordon d'argent ». On retrouve cette terminologie jusque dans la Bible, au livre de l'Écclésiaste .

Il ferait office de détecteur ambiant en répercutant les ondes et vibrations environnementales, telle une membrane très sensible, pour permettre une réincorporation quasi immédiate, voire brutale. Lorsque le corps astral est situé très proche du corps physique, ce cordon devient plus épais pour ensuite reprendre sa forme initiale en épousant et en interpénétrant le corps physique. À grande proximité, il a la propriété d'aimanter le corps astral dans le corps physique. À signaler également que ce « corps astral » a été découvert de façon tout à fait accidentelle par le physicien américain du Kansas A.S. Wiltse, suite à un arrêt cardiaque, et à une maladie incurable dans le cas de Sylvan Muldoon qui a abouti à la mort. Le Dr Wiltse relate l'expérience du cordon astral en ces termes : « Je m'aperçus alors qu'un fil ténu, pareil à un filament de toile d'araignée, partant de mon occiput, s'en allait me rattacher à mon corps, au bas du cou » . C'est en des termes identiques que William Buhlman l'a lui-même expérimenté lors de ses nombreux dédoublements : « Selon mes observations, ce n'est pas réellement une corde mais une substance fibreuse filiforme ressemblant au fil d'une toile d'araignée. La corde d'argent semble servir de lien entre le corps physique et le premier corps d'énergie intérieur que possèdent toutes les formes de vie ».

D'après les expériences d'Yram, les molécules électromagnétiques du double sont capables de s'étendre sur de nombreuses fréquences : les plus matérielles ne permettent pas au corps astral de traverser un simple mur ou une porte. Il apparaît alors dense et aussi tangible que le corps physique. Ainsi, à la façon des matriochkas (poupée russe), emboîtées les unes dans les autres, le véhicule énergétique pourrait se densifier ou se raffiner sur une très vaste échelle dimensionnelle qui relègue les 7 corps distincts, à une conception purement symbolique. Ces corps subtils seraient susceptibles de s'ajuster sur des fréquences qui correspondraient à des mondes dans des dimensions spécifiques et successives, devenant de plus en plus « éthérés » en perdant même leur aspect formel. Arthur E. Powell, Yram, Sylvan Muldoon, Waldo Vieira, Robert Monroe, ont donné de nombreux détails sur les propriétés et les singularités de ce double lumineux qui se recoupent étonnamment, bien que demeurant empiriques. Il serait possible de faire un rapprochement avec « le corps de gloire » (ou « corps glorieux »), lumineux, de Jésus ressuscité. Il existe aussi une vaste littérature « spirite » sur « le double bioplasmique » (autrefois nommé « fantôme »), bien qu'il ne faille pas exclure des supercheries dans certains clichés photographiques, suite à l'engouement poétique, littéraire, artistique, des « tables tournantes ».

La répercussion:

Le cofondateur de la Société Théosophique, le colonel Henry Steel Olcott (1832-1907) a confié dans son journal intime Old Diary Leaves, qu'il avait expérimenté plusieurs fois des sorties hors du corps. Il fait part de ses observations sur le corps astral, à savoir qu'il peut être dangereux de se dédoubler avec un double trop dense, si ce dernier se trouve exposé à des coups, lacérations, objets contondants. Le corps physique réagirait comme s'il avait été lui-même exposé à ces chocs ou pénétrations. Il a nommé cet effet : « répercussion ». Ce phénomène de répercussion est corroboré par Yram, Hector Durville et Sylvan Muldoon qui expliquent que c'est « le cordon d'argent » qui transmettrait toutes les sensations d'un véhicule à un autre, c'est-à-dire du corps astral au corps physique. Henry Steel Olcott a traduit en anglais un ouvrage français qui parlait de cette possible dissociation et de cette répercussion : L'Humanité posthume de A. Assier.

Source: wiki

Bien à vous



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33193
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Corps astral

Message par Orion le Mer 14 Mai 2008 - 15:22

à noter que "La répercussion" pourrait être une explication sur ceux qui disent se battent contre des entités durant leur sommeil et se retrouvent avec des traces de coups au réveil ( en excluant le somnambulisme )
avatar
Orion


Nombre de messages : 4216
Pratiques magiques/ spiritualité : meditation

http://patrice.l1.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum