La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Bénévole tirage/exercice tarot Marseille
par Casyope Jeu 19 Oct 2017 - 19:42

» Que ressentez-vous qui vous permette de savoir que vous percevez au niveau de l'akasha ou de l'astral ?
par Mira Mar 17 Oct 2017 - 23:19

» Médiumnité et réaction épidermique
par Sylice Mar 17 Oct 2017 - 16:42

» la sourcellerie
par Fennec Lun 9 Oct 2017 - 21:00

» étape
par Coeurdedragon Lun 9 Oct 2017 - 9:21

» Proposition de tirage
par aude56 Jeu 5 Oct 2017 - 8:56

» Dossier Septembre 2013 : Aikido
par Douceur Mer 4 Oct 2017 - 17:23

» Le télétouché
par Fennec Mer 4 Oct 2017 - 10:02

» Votre médiumnité, comment la vivez vous?
par chapsou Mar 3 Oct 2017 - 20:58


Le signe du cancer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le signe du cancer

Message par Saphir le Mar 5 Juin 2012 - 12:10

Cancer "Je sens"
22 juin - 22 juillet

Quatrième signe du zodiaque - Solstice d’été- féminin
Régent : Lune / Exil : Saturne / Chute : Mars.



La planète maîtresse du Cancer
Du cancer est la Lune, symbole de la mère, conditionnant l’imaginaire et l’inconscient. Les cancers attachent beaucoup d’importance aux valeurs familiales, et aiment se retrouver dans des espaces clos et protégés, recherchant inconsciemment à retrouver la chaleur et la sécurité du ventre maternel.
Maison 4.

Sa couleur est le blanc ou le noir
Son minéral la pierre de lune
Son jour le lundi

Le cancer est un signe d’eau, cardinal, récepteur. C’est le début de l’été, et la nature sombre peu à peu dans l’indolence, dans le doux envol des papillons et le bourdonnement des abeilles butineuses. Premier signe d’eau, le cancer est à la source de toutes choses, dans l’élan de ses émotions, dans la fraîcheur de ses sensations.
Le crabe est utilisé pour décrire ce signe parce qu'il porte sa propre maison avec lui. Il avancera aussi de côté plutôt qu'en ligne droite, et même si un crabe ne peut pas vraiment vous faire mal avec ses pinces, il peut s'accrocher très fort à quelque chose qu'il veut.


La santé du Cancer
Le Cancer maîtrise l'estomac et la poitrine. Le signe du cancer gouverne les voies digestives, cela le prédispose aux problèmes d’estomac. Hypersensible, impressionnable, il a peur de la maladie mais pense sans cesse à elle, et il peut très vite somatiser, et se provoquer des troubles digestifs, allergiques et dermatologiques.

Les qualités du Cancer
Les cancers sont tendres, romantiques, imaginatifs, intuitifs, charmants et charmeurs, convaincants, féconds, créatifs, curieux, protecteurs, calmes, grands travailleurs sans en avoir l’air, tenaces, ils possèdent une mémoire fabuleuse, émotif, sensible, convivial, sens de la famille, intelligent, sentimental, paisible, fidèle, résistant, protecteur, vulnérable, généreux, poète, paternel ou maternel, rêveur, indolent, gourmand, dévoué.

Les défauts du Cancer
Les cancers sont imprévisibles, lunatiques, indolents, irréalistes, susceptibles, secrets, bohêmes, dilettantes, influençables, mythomanes, timides, introvertis mais aussi être craintifs, fuyants, passifs, angoissés, dépendants, entêtés, passéistes, casaniers ou hermétique, susceptibles, immatures, possessifs et capricieux.

Les prédispositions professionnelles du Cancer
En contact direct avec son imaginaire, le cancer est doué pour tout ce qui a trait à l’image : dessin, l'écriture, photographie, peinture, couture.
Plein d’amour pour son prochain, il excelle dans les professions médicales et paramédicales, la sociologie et tous les métiers liés à l’enfance. Aimant son nid douillet, il possède l’art de décorer, l’art de bien cuisiner, tout ce qui peut agrémenter l’existence.
Peu réaliste, il n’a pas le sens de l’argent et mieux vaut qu’il s’entoure de gestionnaires pour limiter et concrétiser ses rêves les plus fous…car son imagination n’a pas de limite et si une idée surgit, il lui faut la réaliser tout de suite, sans se soucier aucunement des vulgaires contingences matérielles ! Restauration, l'hôtellerie, l'immobilier, antiquaire, archéologue...


Portrait :

Après avoir demandé conseil à ma famille, je saute le pas et je vais parler de moi… Mais avec prudence car la prudence est pour un natif du Cancer la première des vertus (en argent comme dans les rapports humains).

Même si je fais tout pour paraître sûr de moi, et je pense assez bien y arriver, je crois que je suis trop sensible pour vraiment être un battant. J’aime le calme, la douceur, les animaux, les enfants.
Bref, je n’ai pas vraiment le profil du loup aux dents longues ou du requin mais je compense par d’autres qualités qui me permettent de faire mon petit bonhomme de chemin : résistance, imagination et une bonne dose d’intuition me permettent de me faufiler en douceur là où d’autres déploient tout un arsenal.
De toute façon, c’est mon foyer et mes proches qui comptent le plus pour moi et si j’essaie de faire mon trou dans ce monde, c’est pour pouvoir prendre soin d’eux car je tire l’essentiel de mon énergie de ceux que j’aime. Si j’étais seul au monde sans même un chat pour compagnon ?



Ma foi, je crois que je m’aménagerais une grotte le plus douillettement possible et que je passerais mes journées à lire et à rêver, peut-être à créer des choses car on me dit très fécond.
D’ailleurs, j’aime bien la solitude et si j’adore me sentir bien entouré et recevoir des témoignages d’affection qui donnent un sens à mon existence. J’aime aussi, ponctuellement, me cacher dans mon coin, me replier dans mes quartiers personnels ou mon jardin secret pour me détendre et me ressourcer. Par dessus tout, l’adage « après l’effort, le réconfort » convient parfaitement aux natifs du Cancer.

Si mon esprit n’est pas tourné vers les miens ou vers un acte créatif quelconque, il s’oriente volontiers vers le passé, l’histoire, les vieux objets que j’accumule sans trop savoir pourquoi. On me dit nostalgique. C’est probablement vrai car je considère que le passé est le terreau du présent et c’est probablement pour cela que la nature m’a conféré une excellente mémoire.
Je crois qu’un des mes plus gros problèmes est que mon énergie s’épuise très rapidement.
Pourtant, je ne suis pas paresseux mais je me fatigue vite et cela peut jouer sur mon humeur. Autant je peux être en forme et gai comme un pinson, autant la fatigue me sape le moral et me fait devenir morose et taciturne.
Dans ces cas là, la meilleure solution pour moi est de me reposer un peu, de prendre quelques minutes de tranquillité pendant lesquelles mes batteries vont de recharger.
Pourtant, soyez confiant, je sais serrer les dents et me montrer exemplaire si on compte sur moi et ceux qui dépendent de moi n’auront souvent même pas la sensation que je me dépasse au quotidien pour eux…

Mon instinct maternel est en effet puissant et a tendance à s’exprimer à tous les niveaux de mon affectivité, même quand je n’ai pas spécialement affaire à des enfants.
Mon point faible principal est mon émotivité et il suffit parfois d’une parole déplacée pour me faire très mal. Je peux alors facilement être déprimé car je me sens vite mal-aimé. Souvent, je compense par la nourriture car manger a quelque chose de rassurant, de convivial et de festif (c’est pour cette raison que mon plus grand témoignage de sympathie consiste fréquemment à inviter les gens à dîner).

On dit les Cancer influençables. Je ne suis pas sûr que ce soit entièrement vrai car je suis très fidèle dans mes sentiments comme dans mes idées. Disons que je suis influençable par mes proches, cela je ne peux le nier mais je pense sincèrement que si mon frère, ma mère ou mon meilleur ami essaie de me convaincre de ça ou ça, c’est probablement pour mon bien… Alors, je me laisse faire.
Voilà, je crois que j’ai tout dit ou presque car je suis sans doute un peu timide et trop pudique pour me révéler totalement…


Analogies astronomiques :

Unique satellite de la terre et agissant pratiquement sur les phénomènes terrestres (marées, pousse des plantes, biorythme de la vie), sa surface est composée de cendres et de lave et criblée de cratères.
La Lune est l’éclairage rassurant de nos nuits par réflexion de la lumière solaire. Elle est donc le pendant indissociable du Soleil, son relais nocturne.
Brillant au moment où l’homme cesse ses activités, elle représente la passivité, toutefois, cette passivité n’est qu’apparente puisqu’à défaut de pouvoir agir et créer, l’être humain envisage, songe et laisse son esprit vaquer. Elle est donc rêves, fantasmes et imagination. Si la nuit la Lune se substitue au Soleil, notre conscience est remplacée par notre inconscient, autre domaine de l’astre lunaire.



Mais la Lune, par ses phases, est aussi une métaphore astronomique : disparaissant totalement au moment de la conjonction au Soleil (durant 3 nuits), elle réapparaît en un très mince croissant puis croît douze nuits durant pour devenir Pleine, après quoi son volume diminue à nouveau.
Les observateurs du ciel n’ont pu manquer d’y voir la transposition céleste des rythmes de la vie : naissance, croissance, déclin ou encore grossesse et accouchement. Et la Lune étant indissociable du Soleil, il n’y a qu’un pas pour que le Soleil Père soit accompagné de la Lune Mère. On retrouve d’ailleurs cette notion de cycles lunaires de 28 jours dans les menstruations féminines et, de façon générale, la Lune sera donc le symbole de la femme.

La Lune, parce qu’elle n’émet pas de lumière propre, est aussi dépendante et le fait qu’elle accomplit différentes phases et qu’elle n’est d’une nuit sur l’autre jamais la même lui attribue les qualités de changements, de variabilité, de fantaisie.
Enfin, la Lune parce qu’elle semble sans cesse naître et mourir, accoucher et tomber enceinte, est un symbole fort de la vie éternelle et de la réincarnation.

Analogies mythologiques :

Beaucoup de peuple ont personnifié et déifié la Lune. Très souvent, on la retrouve, sœur ou femme du Soleil, bref, pendant indispensable à la vie.
On pourra notamment penser à Isis, sœur et épouse d’Osiris, déesse de la Fécondité, de la terre et de la femme. Détentrice des secrets de la vie et de la mort (elle ressuscite Osiris), elle était la Nature divinisée.
On peut aussi songer à Séléné/Luna, sœur et épouse d’Hélios, qui eut des dizaines d’enfants (abondance, multiplicité, accouchement) ou à Artémis aux milles seins, mère nourricière par excellence.
On pourra enfin évoquer Héra/Junon, femme de Zeus, déesse du mariage, de la fidélité mais aussi de la jalousie et de la rancune.

Analogies symboliques :

Pour toutes les raisons précédemment énoncées, voilà ce que symbolise la Lune en astrologie. L'astre nocturne évoque la femme, la mère, la foule, l’enfance, les bébés, la terre (dont elle est très proche et par opposition au Soleil qui symbolise le ciel), le matériel et le prosaïque (par extension de la dualité au Soleil qui représente le spirituel et le grandiose), la matière et le corps (toujours par opposition au Soleil qui est l’éthéré et l’esprit), la fécondité, la matrice, la nourriture, l’imaginaire, le fantasmé, le rêve.
La Lune symbolise également la croissance et la décroissance, les changements, le début et la fin, la réincarnation (laquelle lie ensemble un certain nombre d’idées-forces lunaires : naissance, mort, croissance, terre, incarnation dans la matière corporelle…).

La Lune régente également tout ce qui est relatif aux origines : instincts, inconscient collectif, généalogie, hérédité, le passé, les souvenirs, la mémoire, la tradition, les coutumes.
La Lune, enfin est émotion, intuition, douceur (principales valeurs qu’on attribue en général au sexe féminin). Elle concerne de façon générale l’humeur qui change aussi vite que notre satellite (être bien ou mal « luné »…)
En ce qui concerne l’anatomie, la Lune s’occupe de l’estomac, des seins, de l’utérus, de la lymphe, de la vue (avec le Soleil puisque la vue dépend des deux pourvoyeurs de lumière).

Au niveau social, la Lune symbolise la foule, le public, la clientèle, les masses en tant qu’entité réagissant avec leurs émotions plus qu’avec raison. Elle représente aussi de façon globale les rêveurs, les imaginatifs, les artistes, les poètes, ceux qu’ont qualifient de « lunaires » à juste titre…


Portrait au vitriol :
Le Cancer négatif ou Vieux Crabe




Le Vieux Crabe, d’une émotivité maladive, est la proie facile de son entourage, de sa naïveté et de sa tendance à fuir les responsabilités et le principe même de réalité.
Replié dans sa coquille et ses fantasmagories personnelles, il se confond bientôt avec un caillou, inerte, muet et entièrement dépendant de son milieu qui le façonne. Souvent très complexé et très plaintif, il peut se déchaîner en une colère éclair pour tromper son monde mais il n’a pourtant au fond de lui aucune certitude et il suivra béatement le dernier à avoir parlé.

Plutôt que de s’ouvrir au monde, de mettre une pince dehors, il aura tendance à attirer les autres dans sa bulle, dans sa déchéance et, pour peu que son charme soit agissant, il arrivera à apitoyer suffisamment son monde pour que ses pauvres victimes (essentiellement choisies au sein de sa famille) finissent par rentrer dans son jeu et l’accompagnent sur la pente raide de ses élucubrations et approximations.
Fantasque, susceptible à l’extrême, sa passivité le pousse à la nostalgie ou même à la neurasthénie et c’est un éternel pleurnichard qui cherchera son équilibre à travers une personne forte, un roc, auquel il pourra s’attacher à la manière d’un coquillage et dont il vampirisera peu à peu la moelle vitale, l’énergie, la fougue.

Souvent, notre Vieux Crabe accordera une priorité exagérée à son intuition, souvent faussée par ses fantasmes, et ce sera donc l’homme ou la femme des grandes inspirations idiotes, des martingales qui ne fonctionnent pas, des projets farfelus et irréalistes.
Evidemment, il impute systématiquement ses échecs aux autres, à la société ou à une destinée maudite.


http://mavoyanteperso.over-blog.com/
avatar
Saphir
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 1613
Pratiques magiques/ spiritualité : médiumnité, voyance, Magie
Localisation : languedoc roussillon

http://www.manon-medium.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum