La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» prière et libre-arbitre
par Shijin Mar 14 Nov 2017 - 15:15

» Lecture énergétique
par moatib Dim 12 Nov 2017 - 16:54

» Larvikite
par pati Dim 12 Nov 2017 - 10:26

» Purifier une pierre
par Coeurdedragon Sam 11 Nov 2017 - 21:39

» Recherche bénévole pour tirage
par yohan56 Mer 8 Nov 2017 - 17:25

» Le necronomicon
par Caelina Ven 3 Nov 2017 - 12:33

» Demande de conseil de lecture sur les mystères d'Eleusis
par azural7 Jeu 26 Oct 2017 - 9:30

» Bénévole tirage/exercice tarot Marseille
par Casyope Jeu 19 Oct 2017 - 19:42

» Médiumnité et réaction épidermique
par Sylice Mar 17 Oct 2017 - 16:42


[toxique] La mandragore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[toxique] La mandragore

Message par Hagel le Mar 20 Nov 2012 - 21:14

Bonjour

Ne pas ingérer
Ne pas utiliser en fumigation
Ne pas appliquer sur la peau ou au contact de muqueuses


La mandragore


Planète: Saturne (par Piobb)
Element: terre (par Estissac)

La mandragore, on pourrait en faire une thèse complète sur sa mythologie, ses attributs ésotériques. A elle seule cette plante mérite des dizaines de livres. Et de très bons ont déjà été écrit sur le sujet, je ne vais donc faire qu'une simple présentation.

Entre tradition grecque qui la décrit dans le jardin d'Hécate et ses multiples philosophes et médecins qui la préconisent pour des dizaines d'usages (dépression, fertilité, digestion), la tradition européenne (Moyen-Âge) l'associant aux plantes des sorcières avec des campagnes d'arrachage selon des lois précises (ne jamais le faire seul sous risque de mort, attacher un chien à la plante et partir au loin pendant qu'il la tire, rituel complexe). Cette plante a nourri et continue de nourrir tous les fantasmes.

N'en reste pas moins que d'un point de vue ésotérique, c'est une plante très puissante. Pour avoir la chance d'être de posséder quelques racines, je peux vous dire qu'elle dépote (pour celle que j'ai) et que coté énergie j'en suis tout particulièrement fan pour l'usage de la protection (sur lequel je reviendrais dans un autre post).

Symbolisme:
La mandragore symbolise la fécondité, révèle l'avenir, procure la richesse. Dans les opérations magiques, la mandragore est toujours prise comme un élément mâle, alors qu'elle est dans sa forme mâle ou femelle.
Dans la mesure où elle est pourvue d'une racine nourricière, la mandragore signifie les vertus curatives et l'efficacité spirituelle. Mais c'est un poison, qui ne peut être bénéfique que si il est consommé savamment dosé.
La mandragore est censée naitre du sperme d'un pendu.
Les baies de mandragore, de la grosseur d'une noix, de couleur blanche ou rougeâtre, étaient en Egypte symbole d'amour: sans doute en vertu de leurs qualités aphrodisiaques.
Chez les Grecs, elle était appelée la plante de Circé, la Magicienne. Elle inspirait une crainte révérencieuse. Pline observe, d'après Théophraste: ceux qui cueillent la mandragore prennent garde de ne pas avoir le vent en face. Ils décrivent trois cercles autour d'elle, avec une épée, puis ils l'enlèvent de terre en se tournant du coté du couchant...La racine de cette plante, broyée avec de l'huile de rosat et du vin guérit les inflammations et les douleurs des yeux.
On l'appelait encore au XVIIIème siècle "la main de gloire" et elle était réputée rendre le double de ce qu'elle avait reçu: deux écus d'or pour un écu, deux écuelles de grain pour une écuelle.
On retrouver dans ces légendes populaires le symbolisme de la fécondité et de la richesse, attaché à la mandragore, mais à la condition qu'elle soit traitée avec précaution et respect. C'est une des plantes qui donnèrent lieu au maximum de superstitions et de pratiques magiques.

-> Dictionnaire des symboles, Jean Chevalier & Alain Gheerbrant

Composants et effets:
La plante est riche en alcaloïdes psychotropes (environ 0,4 % d'alcaloïdes totaux) et autres composants nocifs. Ces substances parasympatholytiques entraînent notamment une mydriase et des hallucinations suivies d'une narcose. Il s'agit d'atropine, de scopolamine (premier sérum de vérité), et surtout d'hyosciamine. En théorie, ces molécules peuvent être à l'origine d'une intoxication mortelle.

Diverses présentations sont décrites pour l'utilisation de cette plante. Le suc est extrait de la tige, des feuilles ou du fruit ; la racine est débitée en rondelles et présentée sous forme d'alcoolat dans du vin de miel ; les fruits peuvent être consommés séchés.

De multiples vertus thérapeutiques lui sont attribuées. Par sa composition chimique, elle est notamment sédative, antispasmodique, anti-inflammatoire (en cataplasme), hypnotique et hallucinogène. Elle présenterait également des propriétés aphrodisiaques lui conférant une vertu fertilisante.

Les effets hallucinogènes remarquables de la plante, ainsi que la capacité qu'ont ses principes actifs de pouvoir aisément traverser la peau et de passer dans la circulation sanguine, explique certainement pourquoi les sorcières du Moyen Âge, qui s'enduisaient les muqueuses et les aisselles à l'aide d'un onguent à base de mandragore, entraient en transe. La plante était également utilisée par les guérisseuses, notamment pour faciliter les accouchements, mais aussi contre les morsures de vipère.

Composants:
Les analyses des différentes parties de la mandragore méditerranéenne ont donné :
   les alcaloïdes tropaniques :
Les alcaloïdes sont pour la plupart des esters d'un alcool tropanique et d'un acide. L'alcool tropanique peut être : le tropanol ou le scopanol (=scopoline), un tropanol époxydé c-à-d avec un pont oxygène. Ces alcaloïdes ont la propriété de se transformer assez facilement les uns dans les autres.

Il a été trouvé : R,S-hyoscyamine (atropine), 0,2 %, la plus grande concentration d'atropine se trouve dans la racine durant la floraison (Bekkouche at al 1994), hyoscyamine, norhyoscyamine, apotropine, belladonnines (présentes dans la racine sèche mais non décelées dans la racine fraiche), scopolamine (ou L-hyoscine), scopanol, 3α-tigloyloxytropine, 3,6-ditigloyloxytropane, calystégines A3, A5, B1, B2,B3, B4, C1 (plus concentrés dans les feuilles que dans les racines)

   autres alcaloïdes :
cuscohygrine (=mandragorine), composé présent chez les daturas, belladone et dans la feuille de coca

   coumarines
herniarine, ombelliférone, angelicine, scopolétine, scopoline, acide chlorogénique

   composés volatils des fruits
butyrate d'éthyle 22 % (odeur d'ananas), hexanol 9 % (à l'arôme herbacé), acétate d'hexyle 7 % (odeur fruité, de fines herbes), composés soufrés, 7 %

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mandragore (bon article bien complet au passage)

Où en trouver?
La cultiver (les graines se trouvent assez facilement), mais sa culture est complexe, elle demande des conditions précises, et pousse difficilement.
L'acheter sous forme de racine.

Dans tous les cas, elle demande des conditions de manipulations précises, et évitez la fraîche, ou en la touchant main découverte.

Son usage: à éviter, sauf cas précis.

Bien à vous



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.
avatar
Hagel



Nombre de messages : 33230
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum