La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

La médecine de Sainte Hildegarde De Bingen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La médecine de Sainte Hildegarde De Bingen

Message par Hagel le Dim 25 Nov 2012 - 15:10

Bonjour,

La médecine de Sainte Hildegarde de Bingen

Hildegarde de Bingen (en allemand : Hildegard von Bingen), née le 16 septembre 1098 à Bermersheim vor der Höhe près de Alzey (Hesse rhénane) et morte le 17 septembre 1179 à Rupertsberg (près de Bingen), est une religieuse bénédictine mystique, compositrice et femme de lettres franconienne du XIIe siècle.

Le 10 mai 2012, le pape Benoît XVI étend le culte liturgique de sainte Hildegarde à l'Église universelle, dans un processus connu sous le nom « canonisation équipollente » (ou canonisation équivalente). Le 28 mai 2012 le pape Benoît XVI annonce la proclamation d'Hildegarde de Bingen comme Docteur de l'Église, qui a lieu le 7 octobre 2012, faisant d'elle la quatrième Docteur de l'Église femme après Catherine de Sienne, Thérèse d'Avila et Thérèse de Lisieux. Cette reconnaissance est la plus grande reconnaissance de l'Église catholique, reconnaissant par là même l'exemplarité de la vie mais aussi des écrits d'Hildegarde comme modèle pour tous les catholiques.

Biographie:
Dixième enfant d'une famille noble du Palatinat, dont les parents Hildebert et Mathilde sont probablement issue du comté de Spanheim, Hildegarde naît aux environs de 10986RP . Très vite elle semble passionnée par la religion et des phénomènes mystique. Hildegarde affirmera avoir reçu les premières grâces dès trois ans « Dans la troisième année de mon âge j'ai vu une telle lumière que mon âme en a été ébranlée, mais à cause de mon enfance je n'ai rien pu en dire »RP .

À l'âge de huit ans, elle entre au couvent des bénédictines de Disibodenberg sur le Rhin, dans le diocèse de Mayence, pour son instruction sous la tutelle de Jutta de Sponheim. Elle prononce ses vœux perpétuels et reçoit vers l'âge de quatorze ou quinze ans le voile monastique des mains de l'évêque Othon de Bamberg, qui de 1112 à 1115 remplaçait l’archevêque Adalbert de Mayence, prisonnier du roi Henri V.

Lorsque Jutta meurt en 1136, Hildegarde est élue abbesse de Disibodenberg, à l'âge de 38 ans.

Elle commence à 43 ans à consigner les visions qu'elle a depuis l'enfance, dans le Scivias (du latin : sci vias Dei « sache les voies de Dieu »). En 1147, elle fonde l'abbaye de Rupertsberg (de).

L'approbation du pape Eugène III lors d'un synode réuni à Trèves fin 1147 - début 1148 encouragea Hildegarde à poursuivre son activité littéraire. Elle achève le Scivias, composé en 1151. Puis elle écrit le Liber vitae meritorum entre 1158 et 1163 et le Liber divinorum operum entre 1163 et 1174. En 1165, elle fonde l'abbaye d'Eibingen.

Oeuvres:
Littéraire:
La plupart de ses écrits sont réunis dans un grand livre (le Riesencodex) conservé à la bibliothèque régionale de Hesse à Wiesbaden en Allemagne. Saint Bernard lui-même lui a assuré que ses visions étaient grâces du ciel.

Liste de ses écrits

Scivias seu Visionnes (1141-1151)
Liber divinorum operum simplicis hominis (1163-1173/1174)
Liber vitae meritorum (1148-1163)
Solutionnes triginta octobre quaestionum
Explanatio Regulae S. Benedicti
Explanatio Symboli S. Athanasii
Vita sancti Ruperti
Vita sancti Disibodi
Physica, sive Subtilitatum diversarum naturarum creaturarum libri novem, sive Liber simplicis medicinae (1151-1158)
Symphonia harmoniae coelestium revelationum
Ignota lingua, cum versione Latina
Tractatus de sacramento altaris
Homeliae LVIII in Evangelia
Causae et curae, sive Liber compositae medicinae.

Musique:
Hildegarde a composé plus de soixante-dix chants liturgiques, hymnes et séquences, dont certains ont fait l'objet d'enregistrements récents par des ensembles de musique médiévale notamment "Sequentia" : Ave generosa, Columba aspexit, O presul vere civitatis… Ce dernier est un hommage à Disibod, moine irlandais du VIIe siècle fondateur du monastère double de Disibodenberg, dont Hildegarde fut la biographe. L'ensemble des chants forme la collection Symphonia harmoniae celestium revelationum (Symphonie de l'harmonie des révélations célestes), qu'elle mit en musique.

Elle a aussi composé un drame liturgique intitulé Ordo virtutum (Le jeu des vertus), qui comporte quatre-vingt-deux mélodies et qui met en scène les tiraillements de l'âme entre le démon et les vertus.

Ses musiques représentent sa vision du monde sur lequel repose sa médecine



Linguistique:



Hildegarde est aussi connue dans le domaine linguistique car elle élabora une langue artificielle ou langue construite écrite et parlée par elle seule, la Lingua Ignota. En réalité, d'après ses écrits c'était de la glossolalie.
Voir entre autres L. Moulinier, Un lexique trilingue du XIIe siècle : la lingua ignota de Hildegarde de Bingen, dans Lexiques bilingues dans les domaines philosophique et scientifique (Moyen Âge-Renaissance), Actes du colloque international organisé par l’École Pratique des Hautes Études-IVe Section et l’Institut Supérieur de Philosophie de l’Université catholique de Louvain, Paris, 12-14 juin 1997, éd. J. Hamesse, D. Jacquart, Turnhout : Brepols, 2001, p. 89-111.

Science et médecine:
Hildegarde de Bingen est médecin et, l’un des plus renommés de son temps. Ses ouvrages pressentent les idées à venir sur la physiologie humaine. Elle a une grande connaissance de la pharmacopée et, utilise tout ce que la nature pouvait lui offrir en matière de traitements : les simples bien sûr mais aussi les minéraux. Ainsi, par exemple elle écrit dans le langage imagé de son époque que :

" l'émeraude pousse tôt le matin, au lever du soleil, lorsque ce dernier devient puissant et amorce sa trajectoire dans le ciel. A cette heure, l'herbe est particulièrement verte et fraîche sur la terre, car l'air est encore frais et le soleil déjà chaud. Alors, les plantes aspirent si fortement la fraîcheur en elles comme un agneau le lait, en sorte que la chaleur du jour suffit à peine pour réchauffer et nourrir cette fraîcheur, pour qu'elle soit fécondatrice et puisse porter des fruits. C'est pourquoi l'émeraude est un remède efficace contre toutes les infirmités et maladies humaines, car elle est née du soleil et que sa matière jaillit de la fraîcheur de l'air. Celui qui a des douleurs au coeur, dans l'estomac ou un point de côté doit porter une émeraude pour réchauffer son corps, et il s'en portera mieux. Mais si ses souffrances empirent tellement qu'il ne puissent plus s'en défendre, alors il faut qu'il prenne immédiatement l'émeraude dans la bouche, pour l'humidifier avec sa salive. La salive réchauffée par cette pierre doit être alternativement avalée et recrachée, et ce faisant, la personne doit contracter et dilater son corps. Les accès subits de la maladie vont certainement faiblir... ".

Elle attribue ainsi des vertus protectrices, curatives, prédictives, purificatrices aux minéraux suivant en cela des pratiques antiques. Elle faisait donc de la lithothérapie.

Culte:
Hildegarde fut parmi les premiers saints pour lesquels une procédure officielle de canonisation fut appliquée, mais la procédure était si longue qu'aucune des quatre tentatives de canonisation ne fut menée à son terme (la dernière se déroula en 1244, sous le pape Innocent IV), et Hildegarde resta une bienheureuse. Cependant, elle fut très vite qualifiée de sainte par le peuple, et à la fin du XVIe siècle, comme elle était l'objet d'une dévotion de longue date, son nom fut inscrit au martyrologe romain sans autre formalité, avec le titre de sainte. Cette reconnaissance est formalisée par le pape Benoît XVI en mai 2012. Elle est proclamée docteur de l'Église le 7 octobre 2012

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hildegarde_de_Bingen

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Hildegarde de Bingen était médium, recevait des visions récurrentes, et clairaudiente. Ses livres sont des références, même encore aujourd'hui, car elle a profondément marqué et influencé la médecine européenne, rien que par l'usage des plantes où elle est encore une référence.
Par son approche, sa vision complète du corps entre énergie, mode de vie, et corps physique, elle a une perception holistique particulière et rare.
Ses écrits, ses théories sont bien entendues colorées du dogme catholique, mais en lisant derrière les lignes, on découvre une médecine qui vaut le détour.

Les éléments du monde, chez Hildegarde, sont la clé pour la compréhension de toute la médecine, ainsi que les vertus et les pêchés (elle axe ainsi toute son argumentation sur le dérèglement du corps et de l'être par le manque de respect des 7 vertus et les 7 pêchés capitaux).

Lucifer est décrit comme la cause du mal et de la maladie, qui est à considérer comme le principe de l'athéïsme: de l'isolement et de la séparation avec Dieu, du détachement d'avec l'énergie vitale; ou encore la luxure (ne pas respecter le mariage, être homosexuel, adultère) sont des causes majeures de dérèglement.

Mais dans sa façon d'appréhender globalement l'être et même de prévenir la maladie, elle préconise des régimes alimentaires spéciaux au quotidien pour s'entretenir.
Pour elle, dès le 11ème siècle, l'obésité était considéré comme une cause de maladie.
Elle privilégie tout particulièrement une céréale, l'épeautre (non hybridé). Elle en dit "l'épeautre et un excellent grain de nature chaude, gros et plein de force, et plus doux que les autres grains: à celui qui le mange, il donne une chair de qualité et fournit un sang de qualité. Il donne un esprit joyeux et met de l'allégresse dans l'esprit de l'homme. Sous quelque forme qu'on le mange, soit sous forme de pain, soit dans d'autres préparations, il est bon et agréable.".
Notont que l'épeautre non hybridé ne contient pas de gluten, en plus de nombreuses autres atouts nutritionnels.
Elle ajoute et préconise ainsi des séries d'épices, d'herbes, de plantes à ajouter à l'alimentation pour travailler à l'équilibre du corps. Elle utilise aussi beaucoup les vins aux épices (une façon d'obtenir une teinture de plante)

Elle préconise aussi l'usage des pierres, en traitant sur 26 chapitres de son livre Physica I des pierres précieuses pour guérir des maux et des maladies. Pour elle "Dieu" les as apporté pour que nous puissions les utiliser. Elle reste ainsi une base en lithothérapie historiquement parlant.
Par exemple elle cite l'agathe comme une aide contre les dépendances, les piqures d'insectes et pour l'intelligence, ou encore la hyacinte pour les yeux, le coeur, protection contre les sortilèges et possession.

Si Sainte Hildegarde de Bingen est une référence, parce qu'elle a profondément marqué l'Histoire et continue à la marquer par la pertinence de certains de ses conseils, ses conseils ne sont plus toujours "au goût du jour", du fait que nos sociétés ont profondément changé.
Il faut dépasser le carcan profondément religieux qui rythment ses visions, ses perceptions, les connaissances qu'elle reçoit, pour en voir la profondeur et l'intelligence.
Le mystique est ainsi au service du monde physique dans son exemple.

Bien à vous, Hagel



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.

Hagel



Nombre de messages : 32944
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine de Sainte Hildegarde De Bingen

Message par Malishae le Dim 25 Nov 2012 - 15:21

Merci pour cette bio!! Vraiment trés intéressant!!

Il a existé de grandes femmes comme ça! J'ai aussi un profond respect pour Hypatia d'Alexandrie...

Malishae
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 101
Pratiques magiques/ spiritualité : Voyages chamaniques, écriture intuitive, animisme, rêves

http://laconscienceducoeur.eklablog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine de Sainte Hildegarde De Bingen

Message par vendredi le Dim 25 Nov 2012 - 17:00

Je ne savais pas que son culte avait été étendu par le pape le 10 mai 2012. Je trouve son oeuvre fascinante et suis tombée sous le charme de sa musique il y a longtemps. J'avais d'ailleurs évoqué sa mémoire le 11 mai 2012 (marrant).
Merci Hagel de la remettre à l'honneur en soulignant le décalage qui peut paraître rebutant à notre époque dans sa vision mystique.

vendredi
Maîtrise des énergies

Nombre de messages : 2238
Pratiques magiques/ spiritualité : raja yoga

Revenir en haut Aller en bas

Re: La médecine de Sainte Hildegarde De Bingen

Message par pandore-deva le Dim 25 Nov 2012 - 23:11

j'aime beaucoup hildegarde de bingen, et je la connait surtout pour deux de ces ouvrages offert pas ma mere, a ma demande d'ailleurs (ma mere l'aime beaucoup pour toutes les informations et conseils qui sont une mine d'or pour les fervants du jardinage et de la cuisine!)
j'ai donc le livre des subtilités des crétures divines (les plantes, les éléments, les pierres, les métaux) puis son second ( les arbres, les poissons, les oiseaux, les animaux, les reptiles)
comme elle l'explique tres bien dans ses livres, ces éléments relèvent de l'alchimie, elle explique de manière tres détaillée leur nature, les catégorise (froid/chaud) (sec/humide), puis elle explique pourquoi en invoquant leur origines (lune ou soleil etc) puis détaille leur vertus et leur éventuel danger....
ses écrits sont très poétiques.....

pandore-deva
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 555
Pratiques magiques/ spiritualité : libre

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum