La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Bibliothèque Alchimie, magie et Cabale (Fondation des Œuvres de C.G.Jung)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bibliothèque Alchimie, magie et Cabale (Fondation des Œuvres de C.G.Jung)

Message par Lya le Lun 26 Nov 2012 - 12:03

Bonjour,

Voici le lien d'une bibliothèque de nombreux livres et traités libres de droits, téléchargeables en format PDF.
Ils sont majoritairement en latin, mais vous pourrez également en trouver en français ou en anglais.

Arrow Bibliothèque Alchimie, magie et Cabale (Fondation des Œuvres de C.G.Jung)

Bien à vous, et bonne lecture Wink


"Les humains ne préservent pas les choses sacrées, pourquoi celles-ci les sauveraient-ils ?"
XXXHolic

Avatar : Journey's End, de Shirotsuki

Lya



Nombre de messages : 1525
Pratiques magiques/ spiritualité : Apprendre et comprendre.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliothèque Alchimie, magie et Cabale (Fondation des Œuvres de C.G.Jung)

Message par Invité le Lun 26 Nov 2012 - 12:12

Chouette merci Lya ^^ !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliothèque Alchimie, magie et Cabale (Fondation des Œuvres de C.G.Jung)

Message par Sequoï le Lun 28 Sep 2015 - 11:01

Bonjour,

moi je souhaiterais me documenter sur l'Alchimie, mais çà me semble vaste et je ne sais pas par quoi commencer ...
Quelqu'un pourrait me donner les livres à lire en priorité, pour pouvoir en comprendre les bases ?

Merci !

Sequoï
Courant énergétique

Nombre de messages : 284
Pratiques magiques/ spiritualité : Magnétisme / Lithothérapie
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliothèque Alchimie, magie et Cabale (Fondation des Œuvres de C.G.Jung)

Message par Abraxas le Lun 28 Sep 2015 - 11:55

Salut,

Si je devais conseiller un livre et un seul, ce serait "Les alchimistes grecs" de Marcellin Berthelot, disponible libre de droit ici: http://remacle.org/bloodwolf/alchimie/table.htm

Ce livre a été pour moi comme un phare illuminant le marasme occulte et indéchiffrable qu'a représenté ce domaine pendant beaucoup d'année.

Mais en "friandise" accessoire il y a aussi Mircea Eliade qui à écrit "Forgerons et Alchimistes" (ca par contre il faut l'acheter), Mircea Eliade a également traité sommairement du sujet dans son monumental "histoire des idées et des croyances religieuses" dont tu peux lire un extrait, pour te mettre l'eau en bouche et avoir également une excellente introduction sur le sujet, sur le forum de mon pseudonyme (dans la partie alchimie). Eliade a ce grand avantage d'avoir regardé le sujet à la fois en orient et en occident, il aborde l'alchimie taoïste et l'alchimie hellénistique et permet de mieux comprendre le sujet à travers le prisme de spiritualités différentes.

Ce qu'il faut assimiler et comprendre avant tout, c'est qu'il y a "alchimie" et "alchimie", quand on parle d'alchimie tout court, on parle souvent de l'alchimie matérielle hellénistique, c'est à dire l'alchimie classique de la tradition ésotérique. Il faudrait faire un distinguo d'une part entre l'alchimie hellénistique et l'alchimie taoïste, et d'autre part entre l'alchimie spirituelle et l'alchimie matérielle (donc 4 variante possibles). A cela il faut rajouter la spagyrie (la médecine alchimique ou l'iatrochimie), qui selon moi (et riffard est du même avis) et plus du domaine de la médecine occulte que de celui de l'alchimie à proprement parler.

Mais, si l'on exclus donc la question de l'iatrochimie, je ne suis pas "neutre" sur ce sujet, j'ai un parti-pris et ces conseils de lectures en seront une illustration choquante pour certains initiés, car clairement je défend personnellement la thèse d'une alchimie spirituelle contre celle d'une alchimie matérielle (à la fois comme grille de lecture dans la tradition hellénistique que taoïste), les défenseurs érudits de la thèse opposée, vont crier au scandale en lisant mes conseils de lectures ;-); qu'importe j'assume, j'ai bien le droit de croire ce que je veux après tout ;-). Il n'y a pas sur ce forum de débat sur le sujet (Alchimie spirituelle contre Alchimie matérielle), si un lecteur veut se lancer sur le sujet, je serais heureux de faire son sparing Partner (mais pas dans ce post).

Grüssi

Abra


Abraxas
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 404
Pratiques magiques/ spiritualité : Variées
Localisation : Suisse

http://abrasax.alloforum.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliothèque Alchimie, magie et Cabale (Fondation des Œuvres de C.G.Jung)

Message par Sequoï le Lun 28 Sep 2015 - 12:22

Merci Abraxas pour tes conseils, je vais commencer mes lectures Smile

En fait je ressens le besoin de me documenter car des amis proches possèdent un des rares châteaux alchimiques français, au Nord de Lyon, et organisent ce weekend leur premier "festival alchimique" (on espère pouvoir le renouveler tous les ans)
Je dois aider à l'organisation, guider les visiteurs, etc... donc il serait peut être utile quand je sache au moins de quoi çà parle !!!

Je vais de ce pas fouiller dans leur bibliothèque, voir si je trouve mon bonheur parmi ce que tu m'as conseillé !

(Et pour info l'ami en question traite autant de l'alchimie spirituelle que de l'alchimie matérielle !)

Bonne journée,
Séquoï

Sequoï
Courant énergétique

Nombre de messages : 284
Pratiques magiques/ spiritualité : Magnétisme / Lithothérapie
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliothèque Alchimie, magie et Cabale (Fondation des Œuvres de C.G.Jung)

Message par Abraxas le Lun 28 Sep 2015 - 16:13

Salut,

Je trouve ca intéressant.... si j'avais à faire un début de commencement de conférence sur le sujet (et cela me passionnerait, je devrais faire des vidéos youtube sur le sujet), voilà ce que je dirais en introduction du sujet:

L'alchimie trouve son origine dans l'Egypte et la Grèce antique. Cette discipline est à l'origine ce que nous qualifierions aujourd'hui de méthode de falsification de l'or, c'est à dire de méthode pour la production de métal ou d'alliage dorée qui avaient l'apparence de l'or. Il faut évidemment comprendre qu'à cette époque il n'était pas forcément évident de pouvoir distinguer entre un métal pur et un alliage, et que le mot "or" regroupait un ensemble plus ou moins disparates de métaux ou d'alliage dorée. A titre illustratif il y a bien sur la fameuse histoire de la couronne du roi Hiéron II, que tout le monde connait car elle aurait permis d'après la légende à Archimède de découvrir la "poussée" qui porte son nom afin de prouver que cette couronne était vraiment en or, et qui nous aurait valu son fameux "Euréka". On peut également citer le cas de l'électrum, qui est un alliage naturel d'or et d'argent et que l'on considérait parfois dans l'antiquité comme un métal à part. Ces techniques donc étaient particulièrement importantes a ces époques reculés, car elles pouvaient permettre d'accroitre considérable la richesse de ceux qui les connaissaient et les utilisaient.

C'est pour cette raison, avant tout économique, que l'ensemble des traités alchimiques égyptiens et antiques furent brulés par décret de l'empereur Dioclétien vers 290. L'alchimie, avec pour but la transmutation des métaux en or, passe donc à cette époque dans une clandestinité, dans un domaine occulte, qu'elle ne quittera plus.

Mais vouloir résumer l'alchimie à la transmutation de l'or, serait terriblement réducteur. En effet l'alchimie va se transformer véritablement suite au conquête arabe en Egypte au VIIème siècle. C'est à cette époque que l'alchimie va devenir l'ancêtre de notre chimie moderne. Le terme même d'alchimie, que nous connaissons aujourd'hui, nous vient de l'arabe puisque le mot alchimie est en réalité "Al-Kimia".

Les grands médecins arabes, tels que Razès ou encore Avicenne, sont les pères de notre chimie moderne. C'est grâce à eux que se développe véritable les techniques de laboratoire. On connait l'inévitable Alambique (al 'inbïq) qui est une invention permettant la distillation des plantes et des fruits, afin de produire de l'alcool (al-kohol) ou encore des huiles essentielles. On connait également le bain-marie (du nom de marie la juive une alchimiste du IIIème siècle), et il y a bien d'autres découvertes et techniques que nous pourrions citer pour illustre l'apport de l'alchimie à notre chimie moderne. Car ce sont ces techniques des laboratoires alchimiques, qui se perfectionneront à travers les siècles, et en particulier grâce à un autre médecin de renom, Paracelse (qui n'en était pas moins astrologue et alchimiste comme son confrère médecin Nostradamus), qui sont le socle de notre chimie moderne, qui elle commencera véritablement avec Lavoisier (c.à.d. au 18ème siècle).

Jusqu'à cette époque, l'alchimie reste une discipline scientifique, à titre d'exemple Paracelse était un médecin réputé, et l'alchimie de Paracelse, c'est à dire la médecine alchimique ou iatrochimie, était une discipline qui fut scientifique jusqu'au 18ème siècle, au même titre d'ailleurs que se confondaient astrologie et astronomie jusqu'à pratiquement la même époque.

Mais ces disciplines antiques, se plaçaient également dans un cadre spirituels, il n'y a en réalité avant Descartes, pas de véritables séparation entre le spirituel et le matériel, et les spiritualités s'occupaient parfois avec zèle de questions que nous réservons aujourd'hui à la science (et fort heureusement on ne brule plus sur le bucher ceux qui prétendent que la terre est ronde...). L'alchimie se place donc aussi dans un référentiel spirituel ou dominent également les dieux, des démons, de planètes et des associations de toutes sortes liés à la conception fondamental d'un univers inter-reliés par des lois de sympathies.

C'est ainsi que nous pourrions prendre l'exemple du cuivre, métal dont le nom renvois à l'ile de chypre, qui dans la mythologie gréco-romaine est également le lieu de naissance d'Aphrodite ou vénus (pour les romains). Les minéraux disponible pour l'extraction du cuivre sont soit vert soit bleue pour la plupart, on peut citer les plus connus, la malachite (verte) et l'azurite (bleue), hors la planète vénus à des reflets bleutés et c'est donc tout naturellement que ce fait cette association dans l'esprit antique. Entre des planètes, des dieux, et des métaux, ainsi que des couleurs (pour vénus c'est le vert et non le bleue qui s'est imposé).

L'alchimie a donc également une forte dimension spirituelle, et d'une méthode quasi-scientifique, de création d'alliage ou encore de technique de laboratoire, se développe également en parallèle, une alchimie spirituelle, qui se met en quête de l'âme et de la vie éternelle.

Préoccupation qui transfigure à travers l'ensemble des spiritualités du monde entier. Et il n'est donc pas étonnant de voir que cette dernière préoccupation se retrouve également dans l'alchimie taoïste, qui similaire à l'alchimie d'origine gréco-égyptienne, vise également à la création de la fameuse "pierre philosophale" censée pouvoir "transmuter" le plomb en or et également garantir la vie éternelle (et bien d'autre chose si l'on devrait croire Harry Potter   !!!).

On le voit l'alchimie est resté fascinante, et également concernant ces préoccupations, très secrètes, cachées du profane et entouré de cette aura de mystère dont on forge les légendes. Et cela pour ces deux raisons principales que nous avons rapidement abordé, la première lié à la production d'or (matérialiste), et la deuxième lié à la quête de la vie éternelle (métaphysique). Et ces préoccupation définissent encore aujourd'hui, pour certains adeptes ou initiés, la distinction fondamental entre une alchimie matérielle ou matérialiste (qui vise toujours la production d'or) et une alchimie spirituelle, qui correspond à la quête de la vie éternelle. Cette dernière forme d'alchimie fut et reste encore aujourd'hui un énorme source d'inspiration et d'influence, dans l'art mais aussi dans une dimensions plus ésotérique, tels, qu'on peut en retrouver de nombreux symboles dans la franc-maçonnerie et dans l'ensemble du corpus artistique, scientifique et philosophiques de l'antiquité jusqu'à la fin de la renaissance.

De nos jours les deux formes d'alchimie subsistent encore, en France nous avons eu (cocorico) le très connu Eugène canselliet (mort en 1982), représentant jusque dans notre monde moderne de cette alchimie matérialiste qui cherche la pierre philosophale et la transmutation de métaux en or, et de l'autre coté la franc-maçonnerie, qui garde encore aujourd'hui trace de l'alchimie spirituelle ou spéculative et dont nous avons gardé trace dans certains détails architecturaux aussi bien dans nos cathédrales.... que dans nos château.....

Grüssi

Abra

PS: je ne sais pas si le château en question à vraiment des détails architecturaux liés à l'alchimie, mais si c'est le cas... on veut des photos !!!!

EDIT: Sur le sujet des symboles alchimiques dans l'architecture, il y a l'incontournable "Les demeures philosophales" de Fulcanelli, une demeure en particulier mériterait un ouvrage en soi, c'est le Château de Dampierre-sur-Boutonne, château de Diane de Poitiers et sur lequel on pourrait écrire un ouvrage à part. Je ne développe pas plus, mais ceux que ca intéresse peuvent se renseigner, ca vaut le détour.

EDIT2: Et pan dans le dent le hijack monumental de thread... j'ai honte !!! (si si un peu quand même)....

Abraxas
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 404
Pratiques magiques/ spiritualité : Variées
Localisation : Suisse

http://abrasax.alloforum.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliothèque Alchimie, magie et Cabale (Fondation des Œuvres de C.G.Jung)

Message par Hagel le Lun 28 Sep 2015 - 17:05

et cela me passionnerait, je devrais faire des vidéos youtube sur le sujet
vas y!!!!!!!!!



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.

Hagel



Nombre de messages : 32948
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliothèque Alchimie, magie et Cabale (Fondation des Œuvres de C.G.Jung)

Message par Wélindé le Lun 28 Sep 2015 - 19:22

mais oui on veut !

Et sinon en grande amatrice de Châteaux, il y a également Plessis Bourré qui aurait un plafond Alchimique !
Pour Diane de Poitiers tu comptes aussi le château d'Anet?

Wélindé
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 208

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliothèque Alchimie, magie et Cabale (Fondation des Œuvres de C.G.Jung)

Message par Abraxas le Lun 28 Sep 2015 - 19:43

Salut,

@Wélindé a écrit:
Et sinon en grande amatrice de Châteaux, il y a également Plessis Bourré qui aurait un plafond Alchimique !
Pour Diane de Poitiers tu comptes aussi le château d'Anet?

Définitivement, le château d'Anet est même un château ésotérique en pleine puissance, mais Fulcanelli n'en parle pas... je faisais référence à son livre uniquement. Mais clairement le château d'Anet c'est un château complétement à part, rempli de symbole au delà de l'alchimique (et beaucoup plus beau d'ailleurs).

Grü

Abra

Abraxas
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 404
Pratiques magiques/ spiritualité : Variées
Localisation : Suisse

http://abrasax.alloforum.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliothèque Alchimie, magie et Cabale (Fondation des Œuvres de C.G.Jung)

Message par Wélindé le Lun 28 Sep 2015 - 19:46

Dommage que la visite d'Anet soit si rapide, et surtout accessible qu'en visite privée, on a pas tellement le temps de bien tout observer

Pardon .. les châteaux et moi.. !

Wélindé
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 208

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum