La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

[Interview] Abraxas (Forum & Publications)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Interview] Abraxas (Forum & Publications)

Message par Hagel le Jeu 15 Aoû 2013 - 22:51



Abraxas - Equinox
(août 2013)


[Abraxas]


On vous connait comme le fondateur et administrateur du forum abraxas, qui va bientot fêter ses 8 ans. Vous êtes discret dans le domaine ésotérique, mais vous faites un gros travail de fond, de réflexion sur la traduction de textes d’auteurs ésotériques germanophones entre autre, et comprendre les fondements mythologiques, spirituels, magiques du monde occidental.
Vous êtes proche de la tradition ésotérique occidentale, vous accordez une grande importance à l’interdépendance de l’art, de l’écologie, de la psychologie à l’approche ésotérique, le fait ésotérique devenant développement personnel et phénomène social dans votre approche.
Vous n’êtes pas à confondre avec un auteur de livre magique new-age du même pseudo.



Note de compréhension de l’interview:
Akkasshaa: forum ésotérique fermé début 2005 (?). L’un des forums fondateurs de l’éso français, tradition occidentale en majorité (Bardon, Moryason, GD, AS), dont les publications sont encore trouvables en pdf, qui circulent sur le net. Son sérieux est encore regretté par ses membres. Ce nom est presque le mythe d’un ancien temps d’échange aux balbutiements de l’internet.



Partie perso et réflexions:

Comment vos pas vous ont mené à la spiritualité, l’ésotérisme, la magie?

C’est une longue histoire, j’espère que tu as du temps parce que je suis bavard ;-) Tout a commencé comme beaucoup de monde je pense dans ma petite enfance, j’ai des souvenirs qui remontent à très loin, à un âge où on ne devrait pas avoir de souvenirs, toujours est-il que j’ai eu des reminiscences de vies antérieures très jeune et je pense que c’est cette expérience fondamentale qui a toujours été en contradiction avec ce qu’on m’a enseigné par la suite qui m’a poussé à m’intéresser globalement à d’autres spiritualités. J’ai été elevé dans la religion chrétienne, ma mère était cathéchése et mon frére est un philosophe francais, à la maison j’ai été baigné dans un environnement ou il y avait des débats sur saint-augustin autour de la table à manger. J’ai toujours été fasciné par la mythologie gréco-romaine et de fil en aiguille à toute sorte de spiritualités. Les spiritualités finalement cherchent toutes à répondre à la même question, y-a-t-il quelque chose après la mort ? Et c’est une des questions fondamentales à laquelle la science n’a toujours pas trouvé de réponse, la survivance de la conscience, la nature même de cette dernière sont toujours des champs de recherches quasi inexplorés par la science, alors que c’est le coeur même des spiritualités du monde entier.

Pendant mon adolescence j’ai eu une fascination pour les années soixantes, période particulière d’exploration de la conscience, c’est mon frère qui voyant ma fascination pour cette période de l’histoire m’a fait connaitre pour la première fois l’ésotérisme en m’offrant Démian de Herman Hesse, il m’a aussi offert plus tard L’Herbe du Diable ou la petite fumée de Carlos Castaneda. Ce fut, avec les bandes dessinées de Hugo Pratt (et tout particulièrement Corto maltese) ma première rencontre véritable avec l’ésotérisme, je devais avoir 15 ans à l’époque.

Ensuite j’ai découvert internet a la fin des années 90 et en particulier les chats, et c’est là que j’ai appris l’existence du livre d’Alexandre Moryason, la lumière sur le royaume, ca a été ma première rencontre avec l’ésotérisme dans son aspect pratique et puis c’est cet ouvrage également qui m’a fait découvrir Bardon. A l’époque j’étais fasciné par la description qui me semblait totalement cohérente d’un monde régit par les quatre éléments, ou comme Bardon se plait à l’appeler l’aimant quadripolaire. Et puis ensuite il y a eu les forums et le premier d’entre eux pour moi Akkasshaa, ca a été la première expérience que j’ai eu avec l’écriture sur des sujets ésotériques.


Le rapport aux éléments Bardon-Moryason and co, et la Grèce Antique, un pont entre l’ésotérisme actuel et les philosophes comme Aristote (par leur construction du monde et du vivant)?

Nous avons du mal à appréhender le “grand tout”, l’infini, qui pour certains n’est autre que le principe divin. Nous avons donc besoin de subdiviser la réalité en sous-ensembles plus petits que nous pouvons mieux appréhender. Nous pouvons utiliser la subdivision “binaire” et tout séparer justement en bien et mal, en ombre et lumière, en vrai et en faux, c’est la plus simple mais aussi la plus insatisfaisante parce que les choses sont rarement tout blanc ou tout noir. Et puis nous pouvons utiliser toute sorte d’autres subdivisions, la division quaternaire est juste une clé de lecture et de compréhension du monde qui nous entoure, c’est également une des plus simples d’appréhension et surtout une constante dans l’ésotérisme et dans beaucoup de spiritualités aussi bien en occident qu’en orient. Cette division quaternaire entraine son lot de correspondances et d’analogies, et sur ce sujet le nombre de combinaisons existantes est déjà impressionnant, les associations entre les anges, les points cardinaux, les éléments, les couleurs des cartes, les “outils” magiques, sont autant de clés qu’il faut déchiffrer d’un rite ou d’une spiritualité, il n’est donc pas étonnant que l’on retrouve des traces de cette subdivision aussi bien chez Bardon ou Moryasson que dans les première traces écrites que nous ayons des rites primitifs, de la philosophie antique ou des traités alchimiques.

Vous : il y a 10 ans et dans 10 ans ?

Il y a 10 ans je comprenais et je ne connaissais que la moitié de ce que je connais et comprends maintenant, j’espère pouvoir faire le même constat dans 10 ans.

Il y a-t-il des rencontres qui vous ont marquées dans votre cheminement ? Qu’elles soient fictives ou réelles, positives ou négatives ?

Il y a bien sur les auteurs que j’ai déjà mentionnés plus haut, Hesse, Pratt, Moryasson, Bardon, je rajouterais Crowley que j’ai longtemps dénigré et Herbert Douval qui est quasiment inconnu des lecteurs francophones. Et puis il y aussi l’ancien équipe d’administration d’akasshaa, et tout ceux qui ont été ou sont encore dans l’équipe d’administration de mon forum.

J’ai aussi des amis beaucoup plus proches qui m’ont marqués, un qui est mort quand j’avais 17 ans et qui a marqué profondément ma manière de voir les choses, et puis un autre qui a été interné plusieurs fois et qui était proche de mouvements ésotériques plutôt obscurs. Ces deux derniers amis que j’ai tous les deux perdus mais pas de la même manière ont fait aussi de moi ce que je suis aujourd’hui. Le premier m’a rendu plus interventioniste, d’où nos long débats sur le respect ou non du libre arbitre, parce que je ne peux pas m’enlever du crâne que j’aurais peut-être pu empécher sa mort, il m’est arrivé de faire des choses totalement inconsciente à cause de ça, en agissant dans l’affect et instinctivement. D’un autre coté celui qui a été interné m’a rendu particulièrement méfiant et a renforcé mon coté “prométhéen” me poussant toujours plus à réfléchir avant d’agir.

De quelle spiritualité vous sentiriez vous le plus proche?

Je me sens le plus proche de la spiritualité gnostique, pour moi c’est la connaissance qui doit permettre la libération de l’homme de sa prison de matérialité, c’est l’expérience mystique du lien qui unit notre propre âme au principe divin qui doit permettre cette libération. Mais cette pensée est partagé par de nombreux mouvements ou groupe spirituels, les rosicruciens, les martinistes, et même la golden dawn ont des buts similaires, c’est juste les méthodes qui diffèrent.

Ethique et ésotérisme & religion ?

Je pense que tout le monde sait instinctivement ce qui est bien et ce qui est mal, il y a une grande perversion dans certaines religions à vouloir faire croire que le mal nait de facteurs extérieurs à l’homme, des démons ou du diable pour ne citer que les plus connus. Je pense que l’homme est architecte de son propre destin mais il ne peut pas en être pour autant le maitre absolu, beaucoup trop de monde se raccroche à la religion ou à l’ésotérisme parce que l’homme est un animal conscient de sa non-maitrise de son environnement et qu’il fait tout pour avoir le sentiment que finalement il peut être maitre complet de tout ce qui se passe ou va se passer autour de lui. Nous détestons le hasard et nous détestons aussi de ne pas comprendre “pourquoi” les choses sont comme elles sont, alors nous préférons parfois “croire” à des explications complétement incohérentes plutot que d’admettre simplement que nous ne savons pas ou que nous n’avons pas la maitrise sur ce dont demain sera fait, et cela s’applique largement en dehors même du cadre ésotérique ou spirituel, il suffit de voir comment les guerres ont été fomentés, comment les opinions ont été et sont encore manipulées pour s’en rendre compte. Les théories “complotistes” qui fleurissent sur la toiles en sont également une parfaite illustration, quand on s’interesse à l’histoire et qu’on connait l’origine du fantasme du complot judéo-maconnique, on ne peut que s’étonner de voir autant de gens y croire, mais cela appelle à notre nature profonde, cela joue sur nos peurs et particulièrement sur notre peur de ne pas être maitre de notre propre destinée. Nous sommes aussi toujours dans une logique aristotelicienne, les choses sont vraies ou sont fausses, nous avons du mal à admettre que les choses peuvent être vraies et fausses suivant le point de vue, suivant le référentiel dans lequel nous sommes. C’est cette logique aristotelicienne, et également ce besoin fondamental de “croire” qui ont menés aux pires expériences de l’humanité, et on a parfois l’impression que nous n’avons pas réellement appris de nos erreurs.

Il n’y a donc en soi pas de vérité, simplement une infinité de nuances?

Nous avons toujours tendance à tirer des vérités d’observations, de nos lectures, de nos expériences, mais peut-être que ces vérités ne sont que relatives et que si l’on change de point de vue elle deviennent caduque. Je me souviens de cette discussion ou on m’a opposé comme loi universelle la troisième loi de newton, cette dernière est vraie bien sur pour n’importe quel observateur terrestre, mais pas pour l’ensemble de l’univers, d’ailleurs les scientifiques sont souvent bien empruntés parce que les lois physiques qu’ils théorisent ne sont souvent “vraies” que dans un référentiel bien précis. H.E Douval à la même époque ou Bardon a écrit le CVIM, paraphrasait déjà l’allégorie de la caverne de Platon:
Si le lecteur veut s’adapter au « monde magique », ou même avoir lui-même une action sur ce dernier, il doit pour cela entreprendre un changement complet de sa manière de penser, sentir et croire. Le monde a – pour notre considération – deux aspects. Jusqu’à présent le lecteur n’en aura connu qu’un seul, l’aspect matériel, et maintenant il doit quitter son propre point de vue et choisir le point de vue opposé. Le monde n’a absolument pas changé lors de ce changement de point de vue, mais de son nouvel angle de vision, l’observateur le voit différemment. Et c’est cela qui compte.
Peut-être qu’il existe des vérités absolues, mais personnellement je n’en connais pas, ou du moins je ne suis pas capable de les formuler correctement. Les illusions de ce que je pensais “vrai” ont si souvent volé en éclats que je met désormais beaucoup de “nuance de gris” entre la séparation absolue entre le noir et le blanc, le bien et le mal, le vrai et le faux. C’est un sujet qui a déjà été abordé sur le forum à plusieurs reprises (et dernièrement dans le post sur l’école de la vérité). Une des meilleurs définitions reste celle de Bardon:
En effet, la vérité dépend du contenu des connaissances de chacun de nous. Du fait que nous n’avons pas tous une connaissance unique et identique du monde et des choses, nous ne pouvons pas généraliser le problème de la vérité. Par conséquent, chaque individu, s’il est honnête, doit reconnaître que, suivant sa maturité et le contenu de ses connaissances, il a sa propre vérité.
Seul, donc, celui qui connaît et maîtrise les Lois absolues régissant le Macrocosme et le Microcosme peut parler d’une Vérité Absolue dont chacun captera certes quelques aspects. Personne, en effet, ne doutera de l’existence de la vie, de la volonté, de la mémoire et de l’intelligence et ne contestera donc ces réalités.
C’est pourquoi le véritable Initié n’imposera pas, de quelque manière que ce soit, sa vérité à un individu qui n’a pas une maturité suffisante, ce dernier ne la considérerait, d’ailleurs, quant à lui, que de son propre point de vue. Il ne servirait donc à rien de parler des vérités supérieures à des non-Initiés, sauf s’il s’agit de personnes qui aspirent à les connaître, c’est-à-dire qui commencent à s’ouvrir à elles. En agissant différemment, on commettrait une profanation, ce qui constitue une faute du point de vue de la Magie. Que chacun se remémore à ce sujet les paroles du Christ: “Ne jetez pas vos perles aux pourceaux”
J’ai du mal à parler de vérité, je sais que ce qui me semble vrai n’est que “ma” vérité, on m’a d’ailleurs souvent reproché dans mes pdf de ne pas “prendre parti” de ne pas dire ce que je “pense” de tel ou tel théorie, de ne pas parler de “mes” expériences et croyances personnelles, mais je pense honnêtement que ces différentes théories et croyances, ces différents point de vue des auteurs et des spiritualités ont peut-être tous une part de vérité, ils ne sont que des tentatives justement de se rapprocher d’une vérité plus absolue, chacun avec ses propres mots, son propre référentiel, “sa” propre vérité.

Votre point de vue sur la situation du net éso actuel ?

Les choses ont évolué, pas forcément en bien, mais je pense que cela tient des générations plus jeunes et des nouveaux outils de communication. Aujourd’hui l’information semble immédiatement accessible, mais elle est paradoxalement moins fiable, c’est le règne du copier/coller du zapping et du grapillage d’information sans aller au fond des choses. C’est aussi le règne du “paraitre”, beaucoup de personnes font totalement semblant sur le net, avec l’expérience, l’on s’en rend facilement compte, mais combien se laisse berner m’abasourdit à chaque fois. Au milieu du brouhaha ambiant, où la norme communicative se résume désormais à un message de 150 caractères ou bien à un simple “like”, ceux qui font l’effort d’alligner trois mots intelligibles deviennent tout d’un coup des référents , même si, ils disent n’importe quoi ou ne font que répéter ce qu’ils ont lu en diagonale sur wikipedia. Les contenus originaux et de fond n'intéressent pas les nouvelles générations, j’ai l’impression que peu font désormais l’effort de chercher à comprendre, l’important n’étant plus que de se sentir accepter au sein d’un groupe et donc dans le moindre effort de se rallier immédiatement à ce que semble penser le plus grand nombre sans aucune once d’esprit critique. Je m’étonne par exemple toujours de la popularité de certains mouvements ésotériques alors que la plupart de ceux qui s’en revendiquent n’y connaissent absolument rien.

Ne pourrait-on pas penser que cela vient d’un délaissement de la sphère religieuse pour la spiritualité (sphère privée donc) et que ce “moutonisme” soit celui qu’il y avait auparavant lié au religieux? (la religion servant autrefois comme structure socialisante, ce qui est de moins en moins le cas)

Certainement, je pense que cela vient en partie du fait que la religion a abandonné son coeur spirituel, elle “nie” d’une certaine manière désormais le surnaturel, les anges ne sont plus vus que comme des métaphores, mais l’homme reste un animal spirituel pour reprendre l’expression de Taguieff. Nous avons besoin de spiritualité mais nous ne trouvons plus aujourd’hui de réponses dans les dogmes de l’église (en particulier l’église catholique). Cela me rappelle le documentaire “religulous” ou le comique Bill Maher interroge Reginald Foster, un prêtre du vatican, qui lui explique que l’enfer est une jolie fable (voir l’ensemble ici: http://www.youtube.com/watch?v=ExElEMpJN3M ). L’homme est également un animal social, et nous avons besoin de sentiment d’appartenance à un groupe, qui partage les même valeurs morales et spirituelles. Comme la religion a délaissé ce terrain, ce sont les nouvelles spiritualités qui fleurissent. Peut être que Paul Le Cour avait raison dans son analyse des cycles astrologiques et que nous sommes réellement à un tournant, vers un “nouvel âge” comme il le nommait, c’est le “new age” qui est une mouvance polymorphe mélange de science et de spiritualité qui semblent désormais être la nouvelle religion croissante de ce siècle, sous l’impulsion de la théosophie et d’un syncrétisme toujours plus poussé entre les différentes spiritualités. Malheureusement ce syncrétisme s’accompagne aussi parfois d’une certaine forme de simplification qui vide de son essence de son coeur “ésotérique” les enseignements spirituels pour ne plus livrer qu’une coque “exotérique” qui à juste l’avantage d’être compréhensible par tous.

Votre idéal de vie ésotérique et spirituelle ?

En hermite certainement, pour moi ce chemin ne peut être que solitaire, la rencontre avec “soi” ne peut se faire que par nous-même, mais cela a des limites bien sur, la confrontation de nos idées avec l’autre nous permet de voir un autre point de vue, de nous remettre en cause pour ne pas justement systématiquement ranger les choses dans la case des choses “vraies” ou “fausses”. Je pense sincèrement que si tout le monde était suffisament égoiste pour s’intéresser à soi en premier, le monde se porterait beaucoup mieux, je sais que cela peut paraitre paradoxal, mais notre égoisme moderne est basé sur des mensonges de la société, nous “croyons” que le bonheur c’est de posséder, or comme le disait Marx il n’y a pas de désir plus pauvre que celui qui est indexé sur la possession, car éternellement insatisfaisant, c’est le miracle du mensonge de nos sociétés modernes. L’égoisme que l’on doit avoir c’est d’abord de réfléchir en premier sur ce que nous voulons vraiment et pas de croire ce qu’on essaye de nous imposer comme idéal du bonheur. Une fois ce chemin emprunté on se rend rapidement compte que nous sommes tous interellié et s’interesser à son propre bonheur c’est s’interesser au bonheur de tous, nous voulons tous au fond de nous même avoir un environnement plus sain et moins polllué, mais on se laisse berner par le marketing qui nous fait croire que nous devons consommer toujours plus, que la “croissance” est le seul moteur du bien être de l’humanité, la conclusion c’est que nous mettons ce désir de possession sur un piedestal qu’il ne mérite pas. De la même manière, beaucoup de gens s’intéressent à l’ésotérisme pour “aider l’autre” ou “faire le bien”, ils cherchent en réalité la satisfaction d’un désir totalement égoiste de reconnaissance et ne se concentre pas sur leurs propres problèmes, or on ne peut pas aider les autres si l’on s’est pas aider soi-même en premier.

Pratique vs théorie

C’est un débat du type de l’oeuf et de la poule... Les deux sont importants il m’a fallu beaucoup de temps pour m’en rendre compte, même si je privilégie d’abord la partie spéculative, comme disait Francis Bacon: “Nam et ipsa scientia potestas est” ce qui signifie en substance “savoir c’est pouvoir”. Faire sans comprendre pourquoi est un non sens pour moi. Donc oui il faut pratiquer, mais pas à l’aveugle, si on fouille parmi certains praticiens on se rend compte qu’ils ne savent absolument pas pourquoi ils pratiquent, il faut d’abord se poser la question du but à atteindre, puis se poser la question du “comment” avant d’agir. Je vois trop de monde “faire” pour la satisfaction de “faire”, “pratiquer” pour “pratiquer”. Je me souviens de l’époque lointaine des chats éso sur internet, la première question qu’on vous posait souvent c’est “tu pratiques?”, ce qui en soi bien sur ne veut rien dire, j’ai pris l’habitude de répondre “non” à cette question, parce que comme  beaucoup sur le net j’aime également faire semblant de rien.

L’importance de la traduction, de la compréhension de l’essence du texte est déterminante dans votre cheminement, pourquoi?

Cela rejoint ce que j’expliquais à l’instant, on a tendance à être très critique quand un homme politique nous demande de faire des efforts, de payer plus d’impôt ou simplement quand nos parents  ou nos profs nous expliquent ou nous disent de faire quelque chose. Et sous prétexte que quelque chose a été écrit dans un vieux grimoire poussiéreux il y a plus de 1000 ans cela deviendrait automatiquement une référence qui ne peut être soumis à l’interrogation et à la critique. Honnètement j’ai parfois du mal à comprendre pourquoi. D’autant qu’on a tendance à oublier qu’il s’agit d’un enseignement “ésotérique” en substance donc caché, les choses sont rarement à prendre au pied de la lettre. L’exemple le plus frappant et le plus illustratif bien sur ce sont les recettes tarbiscotées des vieux grimoires avec du sang de vierge et des ailes de chauves souris, qui sont en réalité des noms de plantes codés, mais que  beaucoup depuis la nuit des temps ont pris au pied de la lettre. Beaucoup de choses ont été écrites sous des formes métaphoriques et qui ne sont pas à prendre au sens littéral, la fameuse “loi d’anologie” qui est une constante dans l’ésotérisme occidental nous montre au contraire que les constituants d’un rite ne sont souvent que des symboles qui renvoient à des choses astrales ou immatérielles que le geste ou l’objet sont censés représenter, s’il l’on ne comprends pas cela à quoi cela sert-il de faire ? C’est similaire à l’alchimie, je considère, comme beaucoup d’autres d’ailleurs, que la quête de la pierre philosophale est une quête allégorique, comme la quête du graal, et qu’il s’agit en réalité de la quête de l’âme, les différentes “opérations” ne sont que des métaphores sur une alchimie qui doit s’opérer en “interne”, la quête de l’imortalité c’est la quête pour la connaissance de son âme, pour moi personnellement c’est donc toujours cette même quête gnostique de la connaissance. C’est ce qu’on retrouve à l’ouverture de l’évangile de Thomas “Celui qui trouvera l'interprétation de ces paroles ne goûtera pas la mort”, il y a donc bel et bien un message “caché” dans ce texte, un message à “interpreter” comme l’indique l’auteur dès le début et certainement pas donc, une explication littérale du texte, la compréhension ou plutot l’interprétation a toujours été un élément essentiel dans l’ésotérisme.

Doit-on considérer que l’ésotérisme ne peut être accessible à tous?

Je ne le pense pas, je dirais comme jésus que celui qui cherche trouve.

Partie activité :


Vous avez fait des pdf aboutis, poussés, vous partagez depuis des années sur votre forum, le tout dans une relative discrétion sur le net éso, sans rechercher la visibilité. Pourtant, n’écrit-on pas pour être lu?

J’écris avant tout trés égoistement pour moi-même, cela me permet de “fixer” ma pensée, écrire me permet de réfléchir, me relire me permet l’auto-critique et me permet d’aller au bout de certains concepts et idées, bien sur quand on a écrit un texte d’une centaine de pages on a effectivement envie de le partager, je le fais mais sans trop de prosélytisme ou de publicité c’est vrai. Il y a plusieurs raisons à ma relative discrètion à ce sujet, la première, et cela rejoint ta prochaine question, c’est que j’ai l’impression que ce ne sont que des projets non aboutis, il me faudra certainement des années pour les terminer. La deuxième c’est que je me dis que celui qui cherche trouve et que celui qui “trouve” mes textes au hasard d’une recherche en tirera certainement un plus grand intérêt. Et puis pour finir je n’ai pas envie finalement que ces textes se retrouvent, comme ce fut le cas pour Morrigane (Ulfdis, cf précédente interview), dans des boutiques en lignes par les nombreux plagieurs du net.

Vos pdf seront-ils un jour considéré comme achevés? Pourquoi pas la publication papier (certains font plusieurs centaines de pages)?

Peut-être, certains le sont déjà. J’ai remanié le texte sur le rituel du pentagramme et j’y ai joint la traduction du texte de la FS de maitre giovanni, le tout fait désormais 120 pages et je le considère comme terminé. C’est la même chose avec la traduction du texte de Frater Daniel sur la F.O.G.C. D’autres sont de perpétuels chantiers, certains ne sont même pas disponibles sur ma page de téléchargement...Par contre je ne pense pas qu’ils verront jamais le jour en format papier, je ne veux pas les commercialiser je veux que cela reste totalement gratuit, aujourd’hui il est relativement facile avec une bonne imprimante et un peu de colle d’imprimer soi-même un livre, en plus il existe de plus en plus de manière conviviable de lire un livre dématérialisé.

Comment consacre-t-on autant de temps et avec autant de passion à la théorie ésotérique occidentale?

Je pense que je part du même constat que Philippe Pissier qui a traduit le monumental “magick” de Crowley, nous n’avons pas suffisamment de ressources en langues francaises sur les auteurs anglophones ou germanophones, et le peu que nous avons ne cite pas ses sources, l’exemple typique c’est Moryason qui reprend les rituels publiés par Israel Regardie, il n’y a malheureusement quasiment aucune traduction francaise de Regardie, et pour ce qui concerne les auteurs allemands à part Bardon il n’y a pratiquement rien. J’ai la chance de maitriser suffisamment bien la langue allemande et la langue anglaise pour avoir accès un nombre de ressources très larges sur l’ésotérisme, cela me permet de faire des recherches croisées dans plusieurs langues, de recouper des informations, de les traduire et de les mettre à disposition. Pour traduire un texte ésotérique il faut avoir de bonne connaissance de la langue mais aussi de l’ésotérisme en général, il y a donc très peu de personne qui peuvent correctement traduire ces textes, dans ce contexte c’est presque un “devoir” que de traduire certains textes en particulier ceux en langue allemande.

Quels sont vos projets pour l’avenir?  Une future étude en cours ou en devenir?

Et bien dans mes “projets” il y a bien sur la publication sur les plantes magiques, elle fait actuellement  260 pages et cela devient un projet titanesque, je suis actuellement en train de lire “flore magique et astrologiques de l’antiquité” de Guy Ducourtial et c’est certainement un des livres les plus intéressant sur le sujet avec l’Herbarius d’Armand Delatte. Et puis j’ai une autre publication concernant “les outils magiques”, cette dernière reprend deux anciennes publications, sur les 5 éléments et sur la baguette magiques, l’idée étant de traiter encore l’épée, la coupe et le cercle afin de faire le tour  relativement exhaustifs des outils classiques de la traditions ésotérique magique occidentale, pour l’instant le manuscrit fait quelques 180 pages mais je ne peux pas encore le mettre en ligne dans son état actuel. Enfin je travaille aussi depuis longtemps à un texte sur l’image du mal dans la tradition judéo-chrétienne, actuellement le texte fait une trentaine de pages dans l’état il n’est pas non plus publiable.


Autres :

Si vous aviez un conseil à donner au lecteur de cette interview...

Soyez intègre avec vous-même, cherchez au fond de vous-même là sont toutes les réponses à vos questions

Une suggestion de prochaine interview (personne) ?
Philippe Pissier, Spartakus Freeman et Melmothia.


Joker of Elda: plutôt "X-files ou "au-delà du reel"?

X-Files bien sur, parce que la vérité est ailleurs...Mon épisode favoris “le chérif à les dents longues” ou comment le point de vue change la perception du réel...


Merci de votre participation!
Par Hagel, pour equi-nox.net
Août 2013



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.

Hagel



Nombre de messages : 32944
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Abraxas (Forum & Publications)

Message par anne44 le Ven 16 Aoû 2013 - 10:38

C'est passionnant !

anne44
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 748
Pratiques magiques/ spiritualité : gestion des énergies

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Abraxas (Forum & Publications)

Message par Ushiro le Ven 16 Aoû 2013 - 11:15

Un interview une fois de plus très intéressants et enrichissants !!
Merci beaucoup à vous deux Abra et Hagel Very Happy

Ushiro



Nombre de messages : 2744
Pratiques magiques/ spiritualité : La Voie et les Méthodes

http://aoandon-yokai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Abraxas (Forum & Publications)

Message par Invité le Ven 16 Aoû 2013 - 11:21

Merci pour l'interview, tout simplement magnifique.

Merci à vous deux magick 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Abraxas (Forum & Publications)

Message par mebahel le Ven 16 Aoû 2013 - 12:40

Encore une belle image...et un belle interview...Smile merci...hagel...

mebahel
Courant énergétique

Nombre de messages : 321
Pratiques magiques/ spiritualité : développement interieur,équilibre extérieur,harmonie
Localisation : Pas de calais

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Abraxas (Forum & Publications)

Message par isia le Ven 16 Aoû 2013 - 13:05

Merci c"était trés interressant

isia
Energie libre

Nombre de messages : 4
Pratiques magiques/ spiritualité : spiritualites

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Abraxas (Forum & Publications)

Message par vendredi le Dim 18 Aoû 2013 - 23:12

Passionnant; merci pour ce partage et à Abra pour le travail qu'il accomplit. J'attends avec impatience, la suite concernant les arbres magiques !

vendredi
Maîtrise des énergies

Nombre de messages : 2238
Pratiques magiques/ spiritualité : raja yoga

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Abraxas (Forum & Publications)

Message par Alruna le Lun 19 Aoû 2013 - 17:54

Merci beaucoup à vous deux pour votre temps et pour la passion que vous nous donner à nous découvrir jour après jour

Alruna
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 421
Pratiques magiques/ spiritualité : Toutes car elles ne sont qu'une seule
Localisation : Chavannes sur l'etang (68)

http://les-secrets-de-l-ourobos.jimdo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Abraxas (Forum & Publications)

Message par Hermine le Lun 19 Aoû 2013 - 20:04

C'est l'interview que j'ai préférée, passionnante !
J'aurais bien voulu savoir s'il avait fait des études universitaires pour consolider ses recherches ésotériques, quel est son métier. (sujets qui me préoccupent >.<)

Et puis sinon en tant que membre de la nouvelle génération je tiens à dire que les sujets originaux m'intéressent (ma modeste bibliothèque pourrait en témoigner) et même si c'est vrai qu'on doit avoir une façon différente d'aborder le facteur temps que vous les vieux (je rigole), je prends plaisir à passer de pages en pages jusqu'à ce que mes yeux se dessèchent et à gober des vertiges numériques. Voilà tout ça pour dire que les bonnes vieilles valeurs ne sont pas totalement perdues. ^^

(Ah et il a presque réussi à me faire regretter d'avoir ronflé pendant mes cours d'allemand, presque!)

Edit: Merci à vous deux !

Hermine
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 1102
Pratiques magiques/ spiritualité : Wild Child / Way of the Nanowarrior
Localisation : Plouf

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Abraxas (Forum & Publications)

Message par Invité le Lun 19 Aoû 2013 - 21:24

Merci pour cette interview. C'est une personne relativement intéressante, je pense faire un petit tour sur ses écrits lorsque j'aurais finis mes livres, mais je dois aussi continuer de lire ce forum ^^. Ça en fait de la connaissance.

Merci Hagel.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Abraxas (Forum & Publications)

Message par Hagel le Lun 19 Aoû 2013 - 21:25

Tu pourras lire quelques uns de ses écrits sur ce forum, il en est membre Wink

Merci à vous de votre intérêt en tout cas!



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.

Hagel



Nombre de messages : 32944
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Abraxas (Forum & Publications)

Message par Cochanté le Dim 1 Sep 2013 - 0:44

Encore une super lecture ! Merci à vous deux, c'est passionnant...

Cochanté
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 644
Pratiques magiques/ spiritualité : magnétisme, empathie
Localisation : Doucement mais sûrement...

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Abraxas (Forum & Publications)

Message par FlyingFox le Jeu 26 Nov 2015 - 17:37

Bonjour sunny

Tout d'abord , un grand merci pour cette interview, que j'ai lu il y a quelques temps déjà. C'est agréable et intéressant de découvrir un membre du forum un peu plus en profondeur Smile

Mais ma venue sur ce post concerne surtout le lien vers les publications : je me faisais une joie de lire "le rituel du pentagramme" (ayant commencé à le pratiquer depuis peu, j'ai envie de comprendre ce que je fais et dans quoi "je mets les pieds" Smile ) et lorsque je clique pour le télécharger, il semble que le lien soit mort. Est-ce moi qui m'y prends mal ou les documents ne sont plus téléchargeables ?

FlyingFox
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 177
Pratiques magiques/ spiritualité : Télétoucher, télépathie, un peu clairvoyante...

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Abraxas (Forum & Publications)

Message par asticot le Jeu 26 Nov 2015 - 17:59

Bonjour,

Je n'ai pas le droit de poser de lien sur le forum donc je t'envoie le lien en mp.

(édité par moi même)

Je dois avouer que la lecture de ces textes ma personnellement fais arrêter le rituel en question au vu de certaine incohérence (confirmé par d'autre textes).
Je te conseil de récupérer les autres PDF aussi, le document sur les éléments est très intéressant et source de grande réflexion.


Cordialement,


Dernière édition par asticot le Jeu 26 Nov 2015 - 18:04, édité 1 fois (Raison : ajout d'information)

asticot
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 76
Pratiques magiques/ spiritualité : Bardon, hermétisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Abraxas (Forum & Publications)

Message par FlyingFox le Jeu 26 Nov 2015 - 18:47

Merci Asticot,

mais le lien que tu m'as envoyé est le même que celui donné au début du post et il semble inactif à présent, je tombe bien sur le sommaire des téléchargements mais lorsque je clique sur "télécharger PDF", ça m'envoie sur un lien inactif.

En recherchant via google, j'ai finalement trouvé le pdf , que j'ai pu télécharger , ouf! (mais ce ne fut pas simple à trouver!) Smile

Bon, rien qu'à voir le sommaire, j'ai hâte de lire tout ça.
Merci pour ton commentaire, en tous les cas! Je pars, de ce pas, me faire une idée sur la question  jap

Edition: Cornebidouille! Avec tout ça, j'ai oublié de remercier Abraxas pour ce partage si précieux, merci de ta générosité!

FlyingFox
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 177
Pratiques magiques/ spiritualité : Télétoucher, télépathie, un peu clairvoyante...

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Abraxas (Forum & Publications)

Message par Hagel le Jeu 26 Nov 2015 - 20:53

Bonsoir,

Les textes d'Abraxas ne sont plus libres de droits, donc plus disponible au téléchargement légal.

Hagel



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.

Hagel



Nombre de messages : 32944
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Abraxas (Forum & Publications)

Message par FlyingFox le Jeu 26 Nov 2015 - 21:38

Oh! Me voilà bien confuse!
Merci pour l'information, je ne me serais pas permise de le télécharger sachant cela.  he

FlyingFox
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 177
Pratiques magiques/ spiritualité : Télétoucher, télépathie, un peu clairvoyante...

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum