La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

[Interview]Yuna (Atelier Terra Nostra - Pandora Project)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Interview]Yuna (Atelier Terra Nostra - Pandora Project)

Message par Hagel le Mar 15 Oct 2013 - 10:24





Interview Yuna-Equinox (octobre 2013)



[Yuna]


Atelier Terra Nostra, Forum Yuna Destiny...on vous retrouve à la croisées des chemins, souvent au pied d’un arbre, dans une forêt enchantée, dans un atelier, ou dans les festivals médiévaux & fantastique. Quelques années de présence sur le web, maintenant 11 ans consacré à des sites sur l’ésotérisme, à l’administration de Yuna Destiny, toujours dans une quête autant personnelle que de partage.
Aujourd’hui, on vous connait surtout par l’expression artistique, les inspirations celtiques, païennes, chamaniques qui rythment votre boutique magique, où l’on trouve des objets conçus pour la pratique ésotérico-spirituelles, autant que la beauté d’un lieu ou d’une personne.
A découvrir pour vous découvrir:


Partie personnelle:

Comment êtes vous tombée dans la marmite spirituelle et artistique?

Je crois bien que je suis née dedans. Pour le côté spirituel, j'ai ressenti pendant longtemps des choses sans pour autant parvenir à mettre un nom dessus. La spiritualité a toujours eu une grande place dans ma vie, mais ça a longtemps été une notion abstraite, très personnelle, que je n'ai jamais confrontée avec quiconque :  j'ai fait ma scolarité dans des écoles et collèges catholiques, mais j'ai toujours été persuadée qu'il y avait "autre chose" au-delà de ce qui y était enseigné. Je priais, tout en donnant un autre sens à mes prières. Je croyais en une Energie, davantage qu'en un Dieu, et c'est d'ailleurs toujours le cas aujourd'hui. Je me rappelle par exemple d'un professeur de catéchisme qui m'avait bien conforté dans mes opinions au collège puisqu'il nous montrait des reportages sur les NDE et autres. Il était d'ailleurs bien le seul à le faire… Et puis, un beau jour, Internet est arrivé dans ma petite contrée de campagne, et m'a donné la réponse à toutes mes questions (ou presque !). J'ai découvert ce petit quelque chose qui me manquait pour verbaliser ce que je ressentais, j'ai découvert des gens aux sensibilités identiques aux miennes, j'ai découvert des traditions, des cultures, des racines… J'ai pu approfondir mes propres ressentis grâce à ça. Et je découvre encore chaque jour.

Quant au côté artistique, ma famille a toujours été très créatrice, sans forcément lier cela à la spiritualité. Ma mère et moi, et ma grand-mère avant nous, faisons beaucoup de couture, mon père fait de la menuiserie, mes grands parents peignaient, bricolaient, dessinaient… J'ai découvert très tôt que nos dix doigts pouvaient faire bien des choses et qu'il était dommage de s'en priver :DC'est cette effervescence créative au quotidien qui m'a donné envie de me mettre au dessin, à l'écriture, à la création plutôt que de jouer aux jeux vidéos ou de regarder la télévision étant petite… Ensuite, j'ai tout naturellement mêlé spiritualité et créativité lorsque j'ai pris mon "envol créatif". Je ne pouvais pas concevoir les deux séparément. L'un est la manifestation physique de l'autre.


Vous il y a dix ans et dans dix ans?

Il y a dix ans, j'étais une jeune novice, peut-être un peu naïve, fraîchement débarquée sur le net qui découvrait la vaste toile ésotérico-païenne… Tant de choses à regarder, à apprendre, à découvrir, à partager, quelle effervescence ! Comme je le disais plus haut, c'était la première fois que je pouvais enfin mettre des mots sur ce que je ressentais et que je pouvais confronter mes opinions. Sacrée découverte !

Dans 10 ans… Ma foi, je suppose que je serai toujours en plein cheminement, avide d'apprendre, dans une grande maison à la campagne, entourée de ma ménagerie, un bon bouquin au coin du feu… Quoi que c'est déjà un peu le cas maintenant, sauf pour la maison ! Je me vois certainement plus posée, aussi ; je constate déjà que j'ai bien changé en 10 ans de ce côté là et je suppose que ce changement poursuivra son petit bonhomme de chemin au fil des ans. Passée l'excitation du début, on se concentre sur l'essentiel…


Il y a t’il des personnes qui ont marquées votre cheminement?

Oui, toutes ! Je crois que chaque personne que j’ai rencontrée ou lue au cours de mon cheminement m’a marquée d’une manière ou d’une autre. Qu’il s’agisse d’autres pratiquants, de soeurs de cercles ou d’auteurs d’ici ou d’ailleurs, je pense qu’à partir du moment où l’on est en contact avec une autre personne, celle-ci nous envoie sur de nouvelles pistes de réflexion, de nouveaux chemins. Mais je dirais que les personnes qui m’ont le plus marquée sont deux sorcières belges que j’ai rencontrées à mes tout débuts sur le net : elles ont été les premières avec qui j’ai pu échanger, partager, débattre et parler de spiritualité. Je n’ai jamais oublié les liens qui ont été tissés, et même si nous nous sommes perdues de vue, je leur garde une petite place dans mon coeur. Et côté littérature/conférences, je pense à Jeremy Narby, notamment à propos de son livre “Le serpent cosmique” et de la conférence qui l’accompagnait (“plantes et chamanisme”).

Est ce le spirituel ou l’ésotérisme qui prédomine sur votre vie?

Il y a quelques années, j'aurais dit l'ésotérisme, sans hésiter. Mais maintenant, je crois que c'est davantage le spirituel. Ça se manifeste par de petites touches discrètes mais récurrentes au quotidien, des pensées, des points de vue, des sensations. L'ésotérisme s'efface au profit de quelque chose de bien plus sauvage et instinctif. Cela dit, avec la boutique, j’ai encore bien les pieds dedans !


Votre inspiration ésotérique: une façon de pouvoir conjuguer la passion de l’art avec l’expression spirituelle ou souffle des Muses?

Il y a un peu des deux ! L'art (sous toutes ses formes) permet d'exprimer ma spiritualité. C'est très vrai d'un point de vue personnel, et c'est quelque chose d'essentiel à mes yeux, mais dans le cadre de la boutique, par exemple, je dois chercher au-delà de ma propre spiritualité et puiser dans d'autres sources, d'autres cultures… ce qui fait écho en moi ne résonne pas forcément de la même manière chez mes visiteurs, il faut pouvoir trouver un juste milieu et réinterpréter d'autres voies pour que chacun y trouve son compte.

Ethique, art et ésotérisme?

Toujours lié ! Je n'ai pas retenu beaucoup de crédos dans ma vie mais "Ne fais pas aux autres ce que tu ne souhaites pas qu'on te fasse" me suit depuis toujours, et bien au-delà de la spiritualité. Il y a à boire et à manger dans le domaine de l'ésotérisme, l'éthique limite selon moi les dérives. Idem au niveau de la boutique, je pense que c'est une notion essentielle pour être honnête non seulement envers la clientèle mais également envers soi : vendre des produits ésotériques sans les connaître, par exemple, n'a aucun sens. Je me souviens d'un visiteur sur mon stand un jour, qui regardait mes pendules et autres articles ésotériques d'un air dubitatif et qui m'a demandé "Mais… Tout ça… vous y croyez ?". Je lui ai simplement répondu "Monsieur, si je n'y croyais pas, je ne serais pas là.". Je pense que ça résume le sujet Smile

Vous avez déclaré récemment être passé d’une pratique cadrée, collective, très structurée à un chemin solitaire, plus libre? Comment vient-on à cette envie de structure puis de liberté? Pourquoi ce choix?

J'ai commencé mon cheminement en solitaire. J'ai glané des informations à gauche à droite, ai fait des recoupements, des approfondissements. J'ai partagé et échangé beaucoup d'informations par le biais du site de Yunasdestiny et du forum à l'époque, mais malgré tout cette interaction, d'un point de vue personnel, les choses restaient très fouilli. Ma pratique solitaire au départ était faite d'expériences et de résultats, mais elle était en même temps un peu hésitante. Intégrer des groupes de pratique (cercles) physiques ou virtuels, m'a permis d'explorer d'autres versants de la Magie : on n'agit pas seul de la même manière que l'on agit en groupe, les rôles sont redistribués, les idées sont confrontées et mises en commun pour l'intérêt du groupe et de l'énergie collective. Ca m'a apporté, je pense, la discipline qu'il me manquait lorsque j'étais seule dans mon coin, mais je me suis vite rendue compte que je n'étais pas faite pour partager ma spiritualité en groupe. Je suis un peu trop sauvage pour ça ^^ C'est la raison pour laquelle je suis repartie sur un chemin solitaire, grandie par les expériences vécues en groupe. Et ma voie est, du coup, beaucoup plus sereine maintenant.

Finalement, pour sortir du cadre ésotérique, j'ai vécu la même chose dans le monde professionnel : j'étais infographiste autodidacte : je savais faire les choses, je connaissais les techniques, mais ma manière de procéder était très "artisanale". Une formation pro de deux ans dans ce domaine m'a permis de cadrer les choses pour rendre mon travail plus efficace, d'effacer des mauvaises manies que j'ai pu développer au cours de mon apprentissage solitaire, pour ensuite ressortir de cette formation avec un bagage solide et reprendre mon chemin seule. C'est exactement pareil au niveau de la spiritualité. Les réunions et pratiques de groupe apportent des notions que l'on ne peut pas acquérir et développer seul, et vice versa. Je pense qu'il est important d'explorer les deux versants pour trouver un équilibre.


Comment faites-vous (si vous la faites), la frontière entre le fantastique, l’imaginaire, et l’ésotérisme, l’inspiration créatrice issue de la perception?

Je fais effectivement la frontière entre tout cela, mais elle est cependant assez difficile à expliquer. Un peu à l'image des égrégores, je pars du principe que toute source peut être créatrice d'énergie dès lors qu'elle est suffisamment alimentée (par les croyances générales, par exemple). Je n'ai pas de divinité patronne, mais je me base sur différents avatars selon l'orientation que je veux donner à un travail ésotérique où à mon énergie, tout simplement parce que cela me permet de mieux canaliser et appréhender l'énergie. De manière générale, je fais souvent référence à des figures issues de mon imaginaire littéraire personnel, c'est la raison pour laquelle j'ai crée mon propre tarot (dont je me sers aussi en rituels) à l'image de ces avatars, mais il pourrait très bien s'agir de n'importe quelle figure fantastique, féérique ou autre si le besoin s'en faisait ressentir. J'avais rédigé un article sur Wild Whispers concernant les égrégores et cette spécificité d'intégrer des images "populaires" issues du cinéma, de la littérature ou de la télévision dans sa pratique, basé sur un article qui avait été publié originellement sur http://www.esoterika.org/ . Pour reprendre l'exemple donné dans l'article en question, même si mes sources personnelles sont ailleurs, je ne verrais pas d'inconvénient à me brancher à mon tour sur l'égrégore de "Buffy" si le besoin s'en faisait ressentir à un moment donné. Ce n'est pas pour autant que j'irais parcourir les rues de ma ville avec un pieu à la recherche de vampires à dézinguer en me croyant chasseuse :DJe ne me crois pas plus investie du pouvoir des trois que responsable d'une école de Magie Wink

Pour résumer, je fais donc très clairement la distinction entre les mondes fictifs et réels, tout en ayant conscience qu'il y a dans ces mondes une source d'énergie intéressante basée sur une croyance de masse. Le tout est de garder les pieds sur terre.


Quel est votre avis sur le net éso et l’art religieux/spirituel/ésotérisme du 21ème siècle: renouvellement, nouveau mouvement, inspiration d’autres courants?

Je ne pense pas qu'on puisse parler de nouveau mouvement mais plutôt d'éternel recommencement, à une différence près : la spiritualité vit et évolue avec son temps, elle s'adapte à notre société actuelle. En me baladant sur la toile, je me rends compte que beaucoup piochent dans d'anciennes traditions, en les réactualisant. On ne vit plus sa spiritualité comme il y a 1000 ans… Ce qui est intéressant de voir aussi, c'est que grâce à Internet et plus globalement grâce un accès quasi illimité à l'info, c'est le melting pot qui se crée au niveau des croyances. Je vois de plus en plus de gens qui vouent en parallèle un culte à la Déesse et au Vaudou par exemple. Il y a quelques années, ça aurait été difficilement faisable sans s'immerger au préalable dans les peuples sources car on avait pas du tout accès, où très peu, à ces cultures. Aujourd'hui, c'est un peu différent, le net éso, et la littérature assortie, sont un énorme chaudron bouillonnant rempli de milliers d'infos dans lequel on peut piocher. Le problème, c'est que l'éclectisme est à double tranchant… Ca peut être extrêmement enrichissant tout comme ça peut donner lieu à d'affreux amalgames… Et je pense que tout ça reste assez superficiel, à quelques exceptions près. Il y a un effet de mode, mais pas trop d'approfondissement dans la plupart des cas. C'est dommage, parce qu'il n'y a plus réellement d'engagement personnel. Je vois beaucoup de gens qui suivent un courant parce que les autres le font, et qui, du jour au lendemain, basculent vers un autre parce que la mode a changé. Seulement, quand on gratte la surface, en-dessous il n'y a pas grand chose… Idem pour l'art religieux/éso, je pense qu'il s'est diversifié et renouvelé : nouveaux matériaux, nouveaux supports, créations plus accessibles… Renouveau dans la forme, mais pas forcément dans le fond…


Partie professionnelle et activité:

Yuna Destiny: encore et toujours en évolution ou plutôt derrière?

Derrière moi, oui et non… En constante évolution, oui c'est certain. Je pense pouvoir dire que "Yunasdestiny" en lui-même est derrière moi, mais pas complètement oublié. Voilà plus de deux ans que j'ai raccroché du forum et que j'en ai confié l'administration à quelqu'un d'autre. Plusieurs raisons m'avaient poussé à partir, le manque de temps étant la principale, mais j'avais aussi une espèce de lassitude vis à vis de tout ça qui m'a fait perdre l'envie de partager. L'administration était très chronophage et je n'avais même plus l'occasion de participer aux débats. Alors j'ai dit stop. J'ai fait une pause très longue durée sur Altar également (le webzine) après une vingtaine de publications. J'avais besoin d'autre chose. Le site quant à lui est resté en place, mais je ne savais plus trop quoi en faire. Il y avait tellement de choses à modifier dessus, dans le fond comme dans la forme, que je n'avais jamais trouvé le courage de m'en occuper.  Je ne voulais pas le fermer non plus, parce qu'il y avait quand même presque 10 ans d'articles et de compilation d'infos dessus, mais il commençait à me peser. Et puis, finalement, c'est mon hébergeur qui s'est chargé de me faire tourner la page. Il y a quelques mois, il y a eu une grosse mise à jour sur mon hébergement et, pour conserver le site, j'aurais du faire de grosses modifications sur la solution que j'avais utilisée, sans garantie que ça fonctionne. Je me voyais déjà passer des heures à débuguer le site pour que tout remarche comme il faut et je n'ai clairement pas eu envie de le faire. Du coup, j'ai profité de cette mise à jour pour repartir sur un projet neuf. J'ai sauvegardé l'ensemble du site de Yunasdestiny avant qu'il disparaisse et je me suis lancée dans un nouveau site, parti de zéro. "Wild Whispers" est un peu son successeur, donc Destiny n'est pas vraiment mort, il a juste évolué… Comme moi, finalement ! Pour WW, j'ai pris la décision de ne plus répéter les mêmes erreurs. J'avance à mon rythme, quand j'en ai l'envie. J'ai élagué pas mal de fonctions pour ne garder que l'essentiel, et je reprends les vieux articles un par un en les remettant au gout du jour, en les complétant, et surtout en les documentant. J'essaie d'aller au fond des choses, et en même temps ça me permet de revoir les bases. Il n'y a plus de forum (celui de Destiny existe toujours mais il n'y est plus relié), juste une page Facebook pour tenir les visiteurs au courant des mises à jour. A terme, j'espère pouvoir rendre WW aussi complet que l'était Destiny, mais plus adulte et plus documenté. L'aventure est loin d'être terminée…


Dans tout domaine artistique, on échappe pas à la notion de plagiat, comment vit-on avec ça, le gère-t-on?

On le vit bien ou mal, tout dépend de la personne que l'on a en face de soi ;)Mais dans tous les cas c'est assez délicat comme situation, que l'on soit accusé de plagiat ou qu'on en soit la victime. On n’est pas à l'abri d'avoir eu les mêmes inspirations ou tout simplement les mêmes fournisseurs… Je sais qu'en règle générale quand ça arrive, je n'aime pas laver mon linge sale en public ; c'est contre productif et ça ne sert à rien de prendre les gens à parti pour régler ses problèmes personnels. En plus c'est mauvais pour les deux créateurs impliqués, c'est de l'énergie gâchée pour rien. Une seule fois j'ai du avoir recours à ça, parce que de plagiat, on en était carrément passé à de la diffamation. C'est vraiment embêtant quand on en arrive à ces extrêmes… Je suis plutôt tolérante, mais ma patience a tout de même des limites… Wink

Mais sinon, lorsque le cas se présente, et heureusement c'est rare, si le plagiat est vraiment avéré et qu'il ne s'agit pas juste d'inspiration, je vais directement voir la personne concernée et j'essaie de régler les problèmes en en discutant avec elle. On est adultes et civilisés, non ? Je pense que tout peut se régler par le dialogue, d'autant que, parfois, la personne n'a pas forcément pensé à mal en "volant" le travail d'autrui. Le problème, c'est qu'en face, l'intention n'est pas toujours la même et parfois on se heurte à un mur (ou même au silence radio…). Le net est souvent source de malentendus : si les gens ne se parlent pas, chacun se monte le bourrichon de son côté, se fait des films et développe une espèce de haine envers l'autre alors qu'au final, la situation réelle est à mille lieues de ça… Il suffirait de tout mettre à plat avant que ça prenne des proportions alarmantes… Du coup, ça marche aussi dans le sens inverse : si quelqu'un s'estime plagié en voyant mes créations, j'attend qu'il en soit de même, que la personne vienne me voir en privé pour qu'on en discute. Je ne mords pas, et je ne veux surtout pas créer de tensions. J'ai suffisamment de présence sur le web pour qu'il soit facile de me contacter : sites, blogs, profil Facebook et pages… Si la personne ne parvient pas à me contacter, c'est vraiment qu'elle ne le veut pas !

Je suppose que ça caquète en continu dans mon dos ça et là, mais ma foi, je pense que c'est le lot de tout créateur : on ne peut pas plaire à tout le monde ! Il y aura toujours des gens qui se sentiront floués, d'autres qui prendront parti ou que sais-je. Si on ne vient pas me le dire, j'ai beau tirer les tarots, je ne peux pas le deviner ;)Le plus important, c'est que je suis en paix avec moi-même et avec mon travail. Je sais ce que j'ai fait et n'ai pas fait, et le plagiat n'a jamais fait et ne fera jamais partie de mes intentions. J'en ai déjà parlé plus haut dans une précédente question : le "Ne fais pas aux autres ce que tu ne souhaites pas que l'on te fasse" est à 100% d'actualité dans ce cas !


Par extension, l’art spirituel et religieux est-il sous copyright, ou doit-il appartenir à la communauté des croyants qu’il sert selon vous?

L'inspiration liée à l'art, qu'elle soit religieuse, culturelle, ou peu importe, appartient à tous, elle n'est pas sous copyright et n'a pas à l'être. En revanche, c'est la création qui l'est. Un peintre, qu'il peigne du religieux ou de la nature morte, n'aimerait pas que le premier venu imite sa toile et en clame la paternité. Pourquoi en serait-il autrement pour un artisan païen qui peint une boite, une plaque d'autel ou que sais-je encore ? Il y a des motifs, je pense notamment à pas mal d'entrelacs celtiques, qui sont tombés dans le domaine public ou dont il est possible d'acheter les droits via des sites de vente d'images. Qu'on les retrouve un peu partout ou qu'ils sortent de la communauté de croyants liés à ces symboles ne me choque pas, ils sont publics. Il est du devoir de chaque créateur d’apposer ensuite son propre style, sa touche personnelle. Ensuite, il y a des limites à ne pas dépasser… Et sur le net, ces limites sont assez floues…


Vous arrive-t-il d’effectuer des travaux commandés, liés à une spiritualité qui n’est pas en correspondance avec la votre?

Non, pas vraiment, je n'ai jamais eu ce type de demande. Il m'est déjà arrivé de réaliser des créations pour des clients dont la spiritualité était différente de la mienne mais dont l'orientation était commune. Du coup ça ne m'a pas posé de problème, bien au contraire, j'ai trouvé plutôt intéressant de devoir sortir de mes "sentiers battus" pour toucher à autre chose. Ca permet d'appréhender le Tout d'une autre manière.

Je ne pense pas devoir un jour créer pour une spiritualité contraire : dans le cas d'un travail artisanal, on se tourne en général vers des gens aux sensibilités similaires, histoire de rester dans les mêmes énergies… Mais si un jour le cas venait à se présenter, j'aviserais selon le type de demande…


Prête à survivre aux ventes de Noël? En pleine préparation?

Parée ! Je suis en pleine préparation depuis septembre, en fait. La saison 2013 des marchés étant terminée, je commence dès l'automne à mettre en ligne sur le site les créations que j'ai faites tout au long de l'année. Ca me permet de voir où j'en suis au niveau des stocks, de recommander le nécessaire et surtout de préparer les fêtes. Et je garde encore plein de petites nouveautés sous le coude, qui sortiront cet hiver ^^ Le mois dernier, je me suis fait livrer 360m de papier cadeau, 4000 étiquettes et 300 boîtes cadeaux pour les bijoux. Ca devrait suffire ? :p                                                                                                                                     

Des projets par la suite?

Oui, beaucoup ! Mon esprit est sans cesse en ébullition. J'ai des carnets remplis de croquis pour de futures créations que je souhaite réaliser dans les prochains mois. Mais j'ai surtout pour projet d'agrandir mon espace de travail car il devient trop exigu pour tout le matériel dont j'ai besoin. J'aimerais donc déménager, trouver un lieu de travail plus adapté et plus grand qui me permettrait de mieux m'organiser dans mon travail et surtout de proposer un petit "show room", des ateliers de création, des séances de méditation, de travail énergétique, ou encore de divination, de faire venir des intervenants… Il y a tant de possibilités ! Ce serait la continuité logique de ce que je propose déjà sur le stand. Je n’ai pas forcément la possibilité de passer des heures en explications, mais je suis toujours dispo pour apprendre les bases du pendule à un client, ou pour lui expliquer comment fonctionnent mes encens. On est bien loin de l’époque où tout mon atelier tenait dans un seul tiroir de ma commode Very Happy

En dehors de la boutique j'ai pas mal de projets en attente également. Notamment me remettre au dessin, à la confection de vêtements… Mais mes priorités pour l’instant restent la boutique et la publication de mon livre.



Autres:

Vous êtes aussi l’auteur d’un livre auto-édité qui sera publié en décembre, un autre défi, ou une autre partie de l’expression artistique qui vous anime?

C’est un peu des deux ! C’est une autre facette de mon expression artistique et de ma personnalité, mais c’est en même temps un gros défi, parce que l’auto-édition, ce n’est vraiment pas de tout repos. Il faut absolument tout gérer soi même, de l’écriture, bien sûr, à la mise en page, en passant par l’imprimeur, la communication, le versant administratif… Mais c’est justement cette liberté qui est intéressante dans cette démarche. Lorsque le livre sortira, il sera exactement comme je le voulais, de A à Z…

Je crois que je suis vraiment maso de m’être lancée là-dedans en parallèle de la boutique, qui me demande déjà beaucoup d’investissement mais quand on aime, on ne compte pas ! Et quand je vois le soutien des gens et l’intérêt qu’ils portent au projet, ça me booste vraiment pour poursuivre et pour leur offrir le meilleur.

Juste une petite info de dernière minute : pour des raisons techniques au niveau de l’imprimeur, il ne sera finalement pas publié en décembre mais au printemps 2014.


Un conseil pour les lecteurs de cet interview?

Oui : si vous avez des rêves, battez-vous pour les réaliser !


Qui verriez-vous interviewé à votre place?

Lise-Marie Lecompte et puis… vous, Hagel ! Après l’arroseur arrosé, je serais curieuse de savoir qui se cache derrière l’intervieweuse ;)Et, peut-être plus difficile à joindre, Jeremy Narby.

La vengance masquée de l’interviewé: proposez une question qui sera soumise au prochain qui passera sur le grill.

Cape ou baguette magique ?


Joker: fées ou licornes?

Licornes ! Des fées du quotidien, j’en ai déjà rencontré, mais les licornes, j’attends toujours !




Merci de votre participation!
Par Hagel pour Equinox, octobre 2013



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.

Hagel



Nombre de messages : 32941
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview]Yuna (Atelier Terra Nostra - Pandora Project)

Message par kkshi le Mar 15 Oct 2013 - 19:57

Merci pour cette interview Hagel Wink

kkshi
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 754
Pratiques magiques/ spiritualité : Qi gong-Yi chuan

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview]Yuna (Atelier Terra Nostra - Pandora Project)

Message par Lya le Mar 15 Oct 2013 - 20:57

Merci à toutes les deux pour l'interview, un délice à lire et à découvrir Smile


"Les humains ne préservent pas les choses sacrées, pourquoi celles-ci les sauveraient-ils ?"
XXXHolic

Avatar : Journey's End, de Shirotsuki

Lya



Nombre de messages : 1525
Pratiques magiques/ spiritualité : Apprendre et comprendre.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview]Yuna (Atelier Terra Nostra - Pandora Project)

Message par Ushiro le Mar 15 Oct 2013 - 22:16

Très intéressant comme approche et vraiment un plaisir à lire Smile
Un grand merci à vous deux !!

Ushiro



Nombre de messages : 2744
Pratiques magiques/ spiritualité : La Voie et les Méthodes

http://aoandon-yokai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview]Yuna (Atelier Terra Nostra - Pandora Project)

Message par Hermine le Mer 16 Oct 2013 - 7:37

Merci pour l'interview, et cool l'article sur les égrégores ! Ça recoupe ce que je pensais sur les égrégores pop-culturels.
Et ce futur livre, il sera sur quoi ?

Hermine
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 1102
Pratiques magiques/ spiritualité : Wild Child / Way of the Nanowarrior
Localisation : Plouf

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview]Yuna (Atelier Terra Nostra - Pandora Project)

Message par Cochanté le Mer 16 Oct 2013 - 11:40

Génial encore une fois ! Merci à toutes les deux pour ce partage. Les bijoux de Yuna sont vraiment superbes !  Contente que Noël approche moi !! /D

Cochanté
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 644
Pratiques magiques/ spiritualité : magnétisme, empathie
Localisation : Doucement mais sûrement...

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview]Yuna (Atelier Terra Nostra - Pandora Project)

Message par Hagel le Mer 16 Oct 2013 - 13:34

Herminamoureuse a écrit:
Et ce futur livre, il sera sur quoi ?
http://www.equi-nox.net/t8314-roman-pandora-project

Wink



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.

Hagel



Nombre de messages : 32941
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview]Yuna (Atelier Terra Nostra - Pandora Project)

Message par Feu-de-lumiere le Mer 16 Oct 2013 - 20:31

Merci pour cet interview!
Il est vrai que le magasin Terra Nostra est très agréable, et j'adore les expressions artistiques de Yuna au niveau des bijoux. De plus, le forum est fort sympathique aussi!
Bonne soirée.

Feu-de-lumiere
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 215
Pratiques magiques/ spiritualité : Aucune
Localisation : Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview]Yuna (Atelier Terra Nostra - Pandora Project)

Message par mebahel le Jeu 17 Oct 2013 - 21:18

 Merci pour cet interview Smile

mebahel
Courant énergétique

Nombre de messages : 321
Pratiques magiques/ spiritualité : développement interieur,équilibre extérieur,harmonie
Localisation : Pas de calais

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview]Yuna (Atelier Terra Nostra - Pandora Project)

Message par vendredi le Jeu 17 Oct 2013 - 21:51

Merci pour l'interview/visite de la forêt enchantée de Yuna, dont j'ai découvert l'univers tellement riche.

vendredi
Maîtrise des énergies

Nombre de messages : 2238
Pratiques magiques/ spiritualité : raja yoga

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview]Yuna (Atelier Terra Nostra - Pandora Project)

Message par Invité le Ven 18 Oct 2013 - 14:27

Merci, c’est appréciable de découvrir qui se cache derrière ses créations

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum