La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

[Interview] Melmothia FreeMann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Interview] Melmothia FreeMann

Message par Hagel le Jeu 14 Nov 2013 - 22:35



Interview Melmothia - Novembre 2013

Soror D.S., Melmothia Freeman... des noms mais une signature, un style inimitable et incontournable sur le net ésotérique français.
Sur le net depuis que le net existe? Forums, sites, groupes et blogs, on vous trouve là où on cherche une vision sérieuse et réfléchie de l’ésotérisme. Le tout dans une volonté de compréhension de son histoire, de son évolution, à l’encontre des mouvements illuminés et sans réflexion, des détournements politiques et sociaux aussi, ainsi que de ses travers.
La philosophie, la littérature, l’esprit critique se croisent dans vos textes aussi bien que les recherches sur les grands noms de l’ésotérisme et du religieux.
L’amour des chats, appréciant le bon armagnac…on peut aussi dire que la dérision piquante vous caractérise. Vous vous définissez vous-même : “empêcheuse de penser en rond”.
Spiritualité (membre de l’église gnostique chaote, en dilettante), ésotérisme et pratique (kaos magic), étude et philosophie, vous êtes une touche à tout qui va au fond de ce qu’elle entreprend, proche de la tradition occidentale (ce qui n’empêche pas quelques détours par le reiki et autres traditions asiatiques/orientales).

Sites:
Melmothia

Les sites co-gérés:
Esoblog
Kabbale.eu
Kaosphorus
La lanterne

Livres:
Initiation à la voyance
La magie des sigils (sous le nom de Soror D.S.)

Traductions:
CHAOS COMPENDIUM La magie des Illuminati de Thanateros, Peter J. Carroll
Les clavicules de Salomon, Samuel Liddell Mathers

Point d’éclairage sur l’interview par l’interviewée:
Pour une définition de la Chaos Magic, je suggère de lire la Chaos Magick FAQ de Dead Jellyfish ( http://www.kaosphorus.net/2222/chaos-magick-faq/ ) et plus encore, le Chaos Prêt à Cuire de Phil Hine.

Partie personnelle:

Pourquoi  Soror Deus Sekor ?

C'est un jeu de mot idiot (comme je les aime) avec "Sors de ce corps". Evidemment, il faut massacrer la prononciation latine, mais c’est ce qui rend la chose savoureuse.


Comment êtes vous venue à la spiritualité & l’ésotérisme?

Ma mère a commencé à s’intéresser à la voyance et au mouvement New-Age lorsque j’étais adolescente. Assez naturellement, je me suis mise à piocher dans sa bibliothèque et à jouer avec ses Tarots, mais Lobsang Rampa et Meurois-Givaudan ne me convenaient pas. J’ai lu des occultistes, Eliphas Lévi, Agrippa, Papus… pour réaliser que leurs philosophies ne me parlaient pas davantage. Mon entourage parlait de cristaux, de pensée positive et de Gaïa notre mère – tu la sens vibrer, l’énergie cosmique ? Internet n’existait pas et les librairies de la ville où j’ai grandi ne possédaient aucun rayon ésotérique. J’ai fréquenté des New-ages, des thélémites, des occultistes et des satanistes. Au fil des années, ma frustration a augmenté de façon exponentielle et surtout, ma solitude. Je pratiquais de façon purement intuitive, ce qui me valait des “tu n’es pas initiée”, “c’est pas comme ça qu’il faut faire”, “il ne faut pas pratiquer sans un maître” et toutes les idioties habituelles qui semblent être le seul consensus stable entre les chapelles. Il m’est arrivé de les croire et de perdre pied. A présent, je sais que ces gens n’en savaient pas plus que moi, qu’ils se contentaient de répéter ce que d’autres avaient dit ou écrit, sans forcément en savoir davantage... Le cercle vicieux classique du non-savoir ésotérique.



Il y a t’il des personnes qui ont marqué votre cheminement?

Surtout des gens qui m’ont appris ce que je ne voulais pas devenir - les gourous et les collectionneurs de titres, les adeptes endoctrinés, convaincus de détenir la vérité.
Il y a bien sûr quelques personnes qui m’ont positivement marquée, mais assez peu et chacune dans un domaine particulier. Les gens compétents, ceux qui peuvent vous apporter quelque chose, sont, en réalité, assez faciles à reconnaître : ils parlent d’ésotérisme comme d’autres parlent de jardinage et répondent “je ne sais pas” à la plupart des questions. En général, ils acceptent volontiers d’aller boire un verre et ont le sens de l’humour.
Ce sont les rencontres humaines qui font avancer, pas les affiliations. Les échanges sont très importants, mais ils doivent toujours se faire sur un pied d’égalité. Sans quoi on atterrit dans le cercle vicieux de la féodalité ésotérique avec ses maîtres autoproclamés, sa carotte du secret initiatique, ses caporals et ses petits chefs qui rêvent d’être califes.


Vous définieriez-vous comme une mystique?

Non. De mon point de vue, la métaphysique est un point aveugle de l’ésotérisme - quelque chose au bout du chemin dont j’ignore encore tout et sur lequel je me refuse à spéculer. Je n’aime d’ailleurs pas le terme “spirituel” et je me méfie de ceux qui s’en réclament à tour de bras. Je ne parle pas des gens qui sont portés par une véritable foi, mais de tous ceux qui veulent être arrivés avant d’être partis, qui veulent des réponses tout en faisant l’économie des questions. Ceux-là se contentent souvent de bavasser sur Dieu, l’univers et les sphères supérieures depuis leur fauteuil. Ils me font franchement penser aux sportifs en charentaises accrochés à leur bière devant leur télé. Comme le dit une maxime très célèbre dans nos domaines “le but, c’est le chemin”, ce qui laisse déjà largement de quoi s’occuper.


L’ésotérisme peut-il être distingué du spirituel pour vous?

Il vaudrait mieux, mais le spirituel a tendance à revenir par la fenêtre. Il va de soi que constater la réalité de certains phénomènes conduit à se questionner sur la nature du réel et, qu’on le veuille ou non, à filer des théories. Pour beaucoup, être “spirituel” consiste à ériger ces théories en vérités indiscutables et à se contenter de tourner comme un hamster dans la même roue. C’est un mode de défense superstitieux. On brandit des concepts, comme on brandirait un crucifix, pour exorciser les questions. La Chaos Magic fait précisément le contraire, elle repousse la métaphysique dans le temps et l’espace pour se préoccuper de l’ici et maintenant de la pratique. C’est un parti pris méthodologique : ne pas se préoccuper – ou se préoccuper le moins possible – de ce qui nous échappe dans l’absolu. Mais c’est un voeu pieux. Chez certains chaotes, la tentation est forte d’en faire une nouvelle mystique, à renfort de relativisme et de chaos – retour par la fenêtre des spirituels en charentaises devant la télé.
Là, on touche le complexe du “j’ai tout compris. Je suis plus intelligent que tout le monde”.


La foi doit-elle s’accompagner de la connaissance?

*bat des cils en souriant. Vous pouvez répéter la question ?


Votre position par rapport au new-âge et aux dérives idéologiques (voir commerciales) de l’ésotérisme?

Le New Age a apporté énormément à l’ésotérisme, mais comme toutes les bonnes idées, il a fini par faire beaucoup plus de mal que de bien. Une bonne idée sera toujours récupérée par des gens qui vont la mécomprendre, la réduire, la faire dégénérer en quelque chose de caricatural et de néfaste. Bon, c’est vrai qu’il y a des idées qui sont déjà pourries à la base, mais tout atterrit de toute façon dans la même fosse. Le problème, c’est toujours les “suiveurs”, ceux qui n’ont rien compris mais qui veulent faire pareil. Les dérives commerciales en découlent - les stages hors de prix pour maîtriser l’énergie qui fait des bulles ou la vraie pyramide en plastique atlante participent de la même dynamique.


L’humour et la dérision comme arme face à l’extrêmisme religieux/politique?

L’humour est une arme efficace sur un forum, mais face aux extrémismes, une kalashnikov est plus appropriée.
Fut une époque où je préconisais le dialogue, mais réflexion faite, on ne dialogue pas avec des gens qui préconisent l’élimination de ceux qui ne pensent pas comme eux ou refusent l’égalité des droits à une partie de la population. La seule réponse adaptée, c’est le parpaing ou le tromblon de papy. Après, éventuellement, on peut faire de l’humour.


Votre perception de la situation ésotérique actuelle en France, en comparaison des autres pays?

J’aurais pu en parler il y a dix ans. Aujourd’hui, je n’en ai aucune idée.


Essayer de rétablir la vérité, ou du moins la connaissance dans son bon ordre, dans le domaine ésotérique & spirituel, n’est-ce pas une quête utopique façon Don Quichotte et ses moulins à vent?

Un jour, un lecteur m'a dit, dans un commentaire d'article, que ma position était intenable. Il plaçait d'un côté les "historiens" qui tendaient à une forme d'objectivité et de l'autre, les "croyants" qui avaient besoin pour que la magie fonctionne de se raconter des fables, les deux ne pouvant, selon lui, se rencontrer. Je lui ai répondu que ma position était difficile à tenir, mais qu'elle n'était pas naïve. Pas confortable non plus. Elle consistait à essayer de ne pas trop piétiner l'histoire tout en gardant une position de "croyant" en la magie. C'est la démarche de la plupart de mes articles et je remercie ce type, à défaut de m'avoir créditée de suffisamment d'intelligence pour en être consciente, d'avoir au moins identifié la difficulté ! En fait, je pense qu’il n’avait pas tort, mais pas forcément raison non plus. Nos domaines souffrent d’un tel mépris de la part des chercheurs “sérieux” qu’il semble, pour ainsi dire, naturel ou légitime d’y raconter n’importe quoi sans être inquiété, le fameux “je pense ce que je veux” réclamé à grands cris sur les forums comme un droit à l’inculture quand ce n’est pas à la bêtise.
Mais on peut aller plus loin. Avec Spartakus, nous passons beaucoup de temps à détricoter les mythes ou, selon une expression qui m’est chère, à peler l’oignon. Et ce qui est sensationnel, c’est qu’une fois l’oignon pelé, on se retrouve avec un oignon tout neuf. Une fois déblayé les délires des gourous du dimanche, les strates de mensonges historiques, les fantasmes, on pense qu’il ne va plus rien rester, mais si. Quelque chose repousse et on se retrouve avec une idée magique toute propre, tout belle, comme un bébé phénix.



Partie pro & activités:

E.G.C (Eglise Gnostique Chaote), une continuité de partages et d’échanges mystique?

Je n’aurais jamais imaginé me retrouver un jour en aube blanche à servir la messe. Mais voilà, j’ai rencontré Spartakus. J’ai assisté à plusieurs célébrations de l’EGC, rencontré les membres (des gens vraiment sympas *fait coucou avec la main s’ils me lisent) et ça m’a donné envie d’y participer. Cependant je ne suis pas habitée par une foi chrétienne suffisante pour aller plus loin que le grade de Portier. La clef, la torche et le seuil sont des symboles qui me parlent particulièrement (*fait de nouveau coucou avec la main, cette fois à mes amis païens), mais je reste une “ésotériste” plutôt qu’une mystique. D’ailleurs, je n’arrête pas de perdre ma croix, ça doit être un signe…

Point complémentaire:
Portier est le premier degré des ordres mineurs - suivi de lecteur, exorciste, acolyte, sous-diacre. Les ordres majeurs sont constitués de diacre, prêtre, évêque… Mais il ne faut pas s’y tromper, ce n’est pas une “hiérarchie” de type maçonnique, même si certains ont tendance à percevoir les choses ainsi, “j’ai une plus grosse mitre que toi”, etc. Ce sont plutôt des “fonctions” au sein du culte auxquelles sont associées une autorité et des responsabilités de plus en plus pesantes.


L’activité internet est elle promise à de nouveaux changements?

Si les réseaux sociaux continuent de vider le web, je pense me mettre au tricot.


D’ailleurs, comment fait-on pour gérer autant de sites à la fois? La passion est-elle toujours la même qu’au début?

Il y a des moments de creux et des envies de changement. Oui, la passion est toujours là, mais à condition de repeindre de temps à autre et de bouger les meubles.


Quelques ennemis du fait de vos choix et de votre expression libre?

Sûrement, mais je ne m’en préoccupe pas.


Vit-on de la publication de ses livres?  

Récemment, quelqu’un m’a demandé combien de temps on pouvait espérer vivre sur ses droits d’auteur en écrivant un ouvrage ésotérique ? J’ai répondu : 15 jours. Ecrire un livre prend environ 1 an de travail. Un auteur gagne en moyenne 1 euro par ouvrage vendu. Ecouler 2 000 exemplaires dans l’ésotérisme est déjà considéré comme une bonne vente. Faites le calcul.


Des projets par la suite? De futurs livres en écriture?

Plein ! Trop !... Avec Spart, nous finalisons un ouvrage sur le Baphomet, j’ai toujours une traduction de Dukes sur le feu, un ouvrage en cours sur la Chaos Magic, un sur la magie lovecraftienne, un autre sur la kabbale, un projet de Tarot, un ouvrage sur la géomancie, j’en oublie…

Point complémentaire:
Spart=Spartakus Freeman, son époux.


La culture de l’esprit critique pour les nuls en trois conseils (ou plus):

Il faut toujours se demander ce que l’auteur du livre ou votre interlocuteur veut vous “vendre”. Je parle évidemment d’un point de vue idéologique, même si l’aspect commercial peut également entrer en jeu. Autant que possible, j’indique mes présupposés dans mes écrits, je précise sur quelle branche je suis assise, mais peu le font. Je me souviens d’un type sur un forum qui s’indignait de mes jeux de mots et de mes manies burlesques en précisant qu’il aurait préféré quelque chose d’”objectif”. Penser qu’un texte puisse être objectif, et plus encore qu’un style d’écriture puisse être un témoin de cette objectivité, démontre une énorme naïveté. Personne ne prend la plume pour être “objectif”. Tout auteur a une idéologie à défendre, un angle de vue, un message à faire passer. Identifier les présupposés est la première des choses à faire.
Ensuite, il faut éviter de s’emmêler les pieds dans le tapis entre histoire et mythe, ce dont nous parlions déjà plus haut. Les deux sont très importants dans nos domaines, mais leurs fonctions et leur niveau de “vérité” diffèrent considérablement. Les confondre revient à s’exposer aux délires sur les Atlantes, les enfants indigos et toutes les saloperies gouroutisantes. Il est toujours préférable de commencer par des repères solides, lire des ouvrages d’historiens, d’archéologues, d’universitaires avant d’attaquer les belles légendes. Ces dernières jouent un rôle important et il serait dommageable de les dénigrer ou les rejeter – ce qui serait très contre-productif en magie –, mais il faut savoir quelles places elles occupent. Croire que les runes ont été offertes à Odin quand on ritualise dans son occultum est une très bonne chose. Ouvrir un chapitre prétendument historique par ce genre d’affirmation est mensonger. Il faut soigneusement distinguer les niveaux du savoir, ce qui est très délicat pour ceux qui projettent dans l’ésotérisme le rêve d’une vérité “unique”.
Je peux donc désormais répondre à la question “La foi doit-elle s’accompagner de la connaissance?” : Oui, à condition de ne jamais croiser les faisceaux.



Autres:

Un conseil pour les lecteurs de cet interview?

Ne faites jamais de compromis. C’est la seule chose qu’on finit par regretter.


Qui verriez-vous interviewé à votre place?
Ramsey Dukes.


La vengeance par Yuna: Cape ou baguette magique ?

Baguette, croissant et grand café, avec du beurre et de la confiture de fraise.


A vous de proposer une prochaine question pour le futur interviewé:

Quelle est la plus grosse bêtise que vous avez commise dans l’ésotérisme ?


Joker: Abraracourcix ou Assurancetourix?
Assurancetourix. Parce que l’art est bien plus désirable que le pouvoir et qu’en plus, je chante faux.



Interview par Hagel pour Equinox, octobre-novembre 2013


Dernière édition par Hagel le Dim 15 Déc 2013 - 11:42, édité 1 fois



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.

Hagel



Nombre de messages : 32933
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Melmothia FreeMann

Message par mebahel le Jeu 14 Nov 2013 - 22:59

       Melmothia, hagel /D

mebahel
Courant énergétique

Nombre de messages : 321
Pratiques magiques/ spiritualité : développement interieur,équilibre extérieur,harmonie
Localisation : Pas de calais

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Melmothia FreeMann

Message par Invité le Jeu 14 Nov 2013 - 23:31

Hey copine Very Happy Melmothia est une personne humble et vraiment géniale. Spart et Melmothia contribuent beaucoup à l'ésotérisme en France, on a beaucoup de chance de les avoir Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Melmothia FreeMann

Message par kkshi le Jeu 14 Nov 2013 - 23:47

C'est super intéressant de connaitre le parcours de chacun, merci à Hagel pour toutes ces interviews que tu réalises Smile

kkshi
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 754
Pratiques magiques/ spiritualité : Qi gong-Yi chuan

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Melmothia FreeMann

Message par Hermine le Ven 15 Nov 2013 - 9:14

/D Cool juste à temps, merci !

Hermine
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 1102
Pratiques magiques/ spiritualité : Wild Child / Way of the Nanowarrior
Localisation : Plouf

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Melmothia FreeMann

Message par Quartz Rose le Ven 15 Nov 2013 - 13:42

Interview intéressante à lire ! J'aime beaucoup son humour ! Very Happy
Merci à vous !

Quartz Rose



Nombre de messages : 1314
Pratiques magiques/ spiritualité : Appréhension des énergies
Localisation : Par là.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Melmothia FreeMann

Message par stf le Ven 15 Nov 2013 - 16:43

Très intéressant, merci à Melmothia Freeman pour le temps qu'elle nous a accordée .
 
Hagel


....Ton expérience n'aura de sens que celui que tu lui donne...

stf



Nombre de messages : 941
Pratiques magiques/ spiritualité : En pratique : médecines alternatives ..
Localisation : Mediolanum Santonum

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Melmothia FreeMann

Message par Ushiro le Ven 15 Nov 2013 - 21:58

Un interview très agréable à lire mais aussi très intéressant à découvrir !
Merci beaucoup à vous deux Smile

Ushiro



Nombre de messages : 2744
Pratiques magiques/ spiritualité : La Voie et les Méthodes

http://aoandon-yokai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Melmothia FreeMann

Message par Xenobios le Sam 16 Nov 2013 - 18:04

Une des lectures les plus enrichissante que j'ai eu depuis ces derniers mois ,au delà de ses écrits touchants directement aux pratiques magiques/ésotériques/spirituelles ses réflexions sur la place de tout ce bazars dans notre société sont passionnantes!

Xenobios
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 467
Pratiques magiques/ spiritualité : Magnétisme, perceptions balbutiantes et méditation
Localisation : Entre ici et avant (parfois meme 'hachement longtemps avant)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Melmothia FreeMann

Message par Invité le Sam 16 Nov 2013 - 23:39

Super interview, parfois difficile à suivre le fil de la pensée.
Merci à vous deux

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Melmothia FreeMann

Message par Skud le Dim 8 Déc 2013 - 13:31

Une personne dont je n'avais jamais entendu parlé, et dont je vais maintenant découvrir avec plaisir les écrits.

Merci Hagel et Soror D.S.

Skud
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 685
Pratiques magiques/ spiritualité : Hic et nunc

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Melmothia FreeMann

Message par cupcake le Jeu 30 Juin 2016 - 23:36

Vraiment intéressant; merci de ce partage de l'expérience pouce pouce
Merci pour cette interview à Hagel et bien sûr à Melmothia!

cupcake
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 176
Pratiques magiques/ spiritualité : Prières

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum