La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

[Interview] Vincent Lauvergne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Interview] Vincent Lauvergne

Message par Hagel le Sam 15 Fév 2014 - 11:01




Interview Vincent Lauvergne - Equinox Février 2014






[Vincent Lauvergne]


Engagé dans le domaine de l’ésotérisme (alchimie, astrologie, magie) depuis plus de vingt ans, éternel étudiant mais aussi enseignant de la pratique (que ce soit en stage/formation ou bien via les nouvelles technologies), on pourrait résumé en un mot votre rapport à l’ésotérisme et ses traditions: érudit.
Auteur de plusieurs livres, créateur de contenu vidéo, vous avez aussi développé une gamme de produits spagyriques (comme les elixirs planétaires par exemple) uniques.
Vous vous renouvelez et vous nourissez des rencontres, comme des lectures. Est-il utile de préciser que la prévalence de certains auteurs influence grandement votre rapport à l’ésotérime comme Paracelse?
Ouvrages :


Sites :



Anciens sites :




Partie personnelle:

Pourquoi avoir conservé votre véritable identité dans un univers où les pseudos prédominent?

  Je n’ai jamais eu besoin de me cacher derrière un pseudo. En fait, j’assume parfaitement mes activités, ce que je fais et ce que je suis. La question que je me pose serait plutôt : pourquoi justement les gens se cachent-ils derrière des pseudos ? Ont-ils honte de ce qu’ils font, ont-ils des familles ou des amis qui leur reprocheraient ? Moi j’ai eu la chance d’être élevé dans une famille très tolérante et avec une grande ouverture d’esprit (en même temps quand j’ai dis à mes parents, étant jeunes, que je voulais être magicien, il fallait en avoir de l’ouverture d’esprit ;-) ), donc je n’ai jamais caché ce que je faisais, et avec le temps, j’ai même appris à l’expliquer à ceux que ça choquerait le plus, sans justement les choquer ! :-)
On me trouve toutefois parfois sur certains forums sous le pseudo « Phoenix75 », mais dans ma présentation, je ne manque jamais de dire qui je suis, et je signe généralement sur les forums même où j’ai un pseudo, avec mon prénom… :-)


Comment êtes vous venu à l’ésotérisme/spirituel/pratique magique?

  Aïe ! C’est LA question qui prendrait deux jours de réponses ! C’est à la fois simple et compliqué. Simple, parce qu’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été attiré par les domaines de l’ésotérisme. Déjà enfant, mon premier pendule fut un petit poids au bout d’une chaine qui servait de boulet à un playmobil fantôme (fallait le trouver, celui-là, hein ? ;-) ).
  Compliqué, parce que c’est non seulement la somme de mes lectures, mais également de mes expériences et de mes rencontres qui ont façonnés, au cours des années, mon système de pensée (qui d’ailleurs est, de mon point de vue, en constante « évolution » ou « transformation »). Et si l’on passe sur les quelques centaines (voir milliers) de livres que j’ai pu lire (je n’ai pas compté, mais ma bibliothèque en contenant environ 2000, on ne doit pas être loin du compte), j’ai quand même eu la chance de faire beaucoup de rencontres exceptionnelles qui ont, progressivement, bouleversé mes certitudes.

La « mentalité » actuelle a tendance à rejeter le « maître », et je vois souvent des jeunes venir demander à être enseigné mais sans avoir besoin de se remettre en question ou sans commencer par les « petites tâches ». Pourtant, quel que soit l’apprentissage, l’apprenti devra toujours commencer par apporter le balai. Moi j’ai eu plusieurs personnes que j’ai considéré comme mes « maîtres », et croyez-moi, j’ai dégusté !
L’un d’eux, que j’appelle mon « chaman » m’avait enseigné que l’adeptat s’établissait en trois phases : « soumission – mission – émission » qu’on peut rapprocher des trois grades bleus en franc-maçonnerie qui sont apprenti – compagnon – maître. J’aime cette définition « soumission – mission – émission ».
Soumission, parce que lorsqu’on débute sur une voie, on est censé être « vierge » de toutes connaissance. Il nous faut donc apprendre et étudier les connaissances que l’on nous transmet, car elles sont le fruit d’une expérience déjà longue de celui qui nous les donne. On écoute, on fait et l’on apprend. Comme un enfant qui apprend les règles de la société. Des fois, ça ne plait pas, ça énerve, on a pas envie, mais on n’a pas le choix, il faut suivre le mouvement.

Mission, parce que lorsque le maître nous a donné ses bases et qu’il n’a plus rien à nous apprendre, on peut commencer à penser par nous-même. Faire le point sur ce qui a été appris, comprendre le pourquoi tel enseignement, ou rejeter ce qui nous paraît dépassé ou obsolètes. On prend à ce moment conscience de ce que l’on veut faire, de sa mission. C’est l’adolescent qui forge sa future personnalité adulte.

Emission, parce qu’au bout de tout cet apprentissage, il est temps à notre tour de transmettre ce que l’on a reçu, augmenté de nos propres études et nos expériences. Il est temps de transmettre et donc d’émettre (est maître).

  Pour revenir à la question, tout gamin déjà j’ai commencé par lire des ouvrages, dans la bibliothèque de mon père, de la collection « l’aventure mystérieuse ». Au fur et à mesure de mes anniversaires, de mes noëls, je demandais de l’argent pour acheter de nouveaux ouvrages qui figuraient dans les bibliographies.
Je me souviens d’ailleurs du tout premier bouquin que j’ai acheté dans une librairie ésotérique. La librairie s’appelait « Le mutus liber », à La Rochelle, ça ne s’invente pas ! (pour info : le mutus liber est un des plus célèbres ouvrages d’alchimie. Il a été imprimé à La Rochelle en 1677, et est visible à la bibliothèque de la ville.) J’étais encore au collège, et je suis rentré dans la boutique en demandant s’ils avaient « L’enchiridion du pape Léon » ! La libraire m’a regardé bizarrement, mais elle a par la suite su guider mes choix durant des années !
Je pense donc que j’ai toujours été plus ou moins « fait pour ça », je n’ai fait que suivre une route sans doute déjà tracé bien avant ma naissance.

Vous il y a dix ans et dans dix ans ?

  Il y a dix ans, en 2004 donc… J’animais déjà quelques stages au sein de mon association (l’association GIRE) à travers la France. J’avais déjà, en 2001, essayé de créer une librairie éso sur le net (L’envol du Phénix) mais ça n’avait pas été concluant.
J’enchainais donc des boulots en intérim, des week-ends à travers la France, la gestion de mon association et le suivi de mes deux premiers sites internet, les portes de l’inconnu et le grimoire des magies. C’était des périodes assez galères, parce que pour manger, j’étais obligé de faire des boulots qui ne me plaisaient pas et donc, limiter le temps passé à mes recherches et ça, ça ne m’a jamais plu ! :-(

Dans dix ans, 2024. Mes enfants seront grand et j’aurais donc plus de temps pour développer mes activités. J’aimerais beaucoup proposer mes formations dans d’autres pays francophones, Suisse, Belgique ou encore Québec (j’adorerais !). Je me vois bien voyager comme ça, régulièrement. J’aurais, d’ici là, publié d’autres ouvrages dont certains sont en cours d’écriture depuis trop longtemps ! J’espère donc pouvoir continuer d’évoluer comme je le fais, en apportant quelque chose de concret aux gens.


Quelles personnes rencontrées durant votre cheminement vous ont marqué?

  Ouh là ! De nombreuses ! J’ai eu, comme je le disais plus haut, beaucoup de « chances » dans mon parcours, et j’ai donc rencontré beaucoup de personnes qui m’ont marqué. Il y a d’abord eu la libraire du « Mutus Liber » dont je parlais tout à l’heure, qui a su très rapidement me guider sur la voie qui me correspondait le mieux.

Mon « chaman » qui se disait « chaman celte » même si aujourd’hui je sais que les celtes n’avaient pas de chaman, il restera toujours pour moi mon « chaman ». Un type exceptionnel, qui parlait comme au moyen-âge, et qui m’a véritablement éveillé l’esprit sur des notions que je ne comprenais pas. Il fut également à la base de mon goût d’enseigner aux autres, puisqu’il fut le premier à me donner des « élèves ».

Yourry Orlowsky, un authentique chaman russe et Jerry Dunson, un authentique (aussi !) sioux Lakota furent également des rencontres, bien que furtives, très importantes.

Il y a eu aussi Jean-Claude Secondé (radiesthésiste, magnétiseur, ostéopathe, auteur de très nombreux ouvrages sur la santé notamment) qui m’a beaucoup apporté et qui est un grand ami.

Mireille Thomas (sophrologue – naturopathe de ma région) qui est un peu mon « ange gardien », toujours là quand j’ai besoin d’elle.

Sogyal Rimpotché, auteur du « livre tibétain de la vie et de la mort » et dont j’ai eu la chance de voir en enseignements, qui m’a fait comprendre que sagesse ne signifiait pas “faire la gueule”, loin de là !

Et des dizaines d’autres qui m’ont apporté chacun des enseignements qui me servent encore dans la vie de tous les jours. Si l’on regarde bien autour de soi, on peut s’apercevoir que chaque personne qui nous entoure a des enseignements à nous délivrer. Il faut juste être à l’écoute, et souvent, mettre son égo de côté.


Vos plus grandes difficultés dans votre cheminement ésotérique et religieux ?

  D’un point de vue religieux, je n’ai pas de religion. J’ai rejeté très tôt le dogme catholique, et pour moi la religion, quelle qu’elle soit, ne sert qu’à asservir l’humain pour qu’il soit au service d’autres humains. Ce que je crois n’implique que ma personne, ce que je sais, je le transmets. Donc la question religieuse a été relativement vite réglée sur mon chemin et ne m’a pas vraiment posée de problèmes.
  Par rapport à mon cheminement ésotérique, je pense que c’est davantage le fait de ne plus penser comme les autres, ou encore d’être toujours soumis aux règles de la société qui m’est le plus difficile. J’essaye de m’approcher le plus d’une vie saine telle que je la conçois, mais le fait d’être dans la société implique aussi d’en être toujours un peu dépendant. Ça m’ennuie, je n’aime pas les dépendances. D’autant que je ne me reconnais plus du tout dans la société actuelle, berceau de l’intolérance et du rejet de l’autre. Ses valeurs ne sont pas mes valeurs. Et du coup j’éprouve de profondes inquiétudes pour l’avenir de notre pays, et du monde en général.
  J’aimerais également avoir plus de temps, pour faire plus de choses. C’est sans doute l’un de mes plus grands problèmes : le temps ! Toujours en train de courir ! J’ai de multiples projets, mais il me faudrait des journées de 72 heures pour les réaliser !


Partager ses connaissances : un accomplissement ou un permanent renouvellement ?

  Les deux ! :-) C’est d’abord un accomplissement, parce que j’aime ça. J’aime les gens, les rencontrer, leur parler, les écouter aussi. De toutes mes activités, c’est véritablement ce que je préfère : rencontrer des gens et partager avec eux. C’est ce qui me fait grandir et m’épanouir.

  C’est également un renouvellement permanent, car l’enseignement est bien un partage, et en tant que tel il nous oblige sans cesse à nous remettre en question. Lorsque je fais mon speach en formation, j’ai souvent LA question que je ne me suis pas posé, qui bouscule un peu mes idées et me force à me remettre en question, et à remettre en question ce que j’enseigne. Ça me fait cogiter et j’aime ça. Souvent, la réponse n’est jamais très loin, mais j’ai eu quelque fois une question qui m’a forcé à reprendre une grande partie de mes connaissances avant de pouvoir y répondre, et par la suite changer une partie de ma formation en y incluant le résultat. Je sais que peu de formateur se remettent en question, et c’est dommage. Nul n’a la science infuse, et accepter que l’on puisse se tromper c’est toujours un pas de plus sur la voie.

  Et puis au moins, on ne fait pas toujours la même chose. On peut venir deux fois au même stage et apprendre de nouvelles choses. Le programme reste le même, mais j’intègre toujours des choses différentes à chacun de mes stages, en fonction de mon inspiration et des personnes que j’ai en face de moi.


L’éthique dans la pratique magique ?

  Elle est importante mais malheureusement pas forcément suivie par la plupart des mages. Pour moi, c’est simple, toute influence non désirée par un tiers sur sa personne est à rejeter. C’est pourquoi je ne fais pas de rituels « pour les autres ». La seule chose que je propose, ce sont des talismans qui agissent, en fait, comme des « piles énergétiques » et n’ont donc pas d’influence sur qui que ce soit d’autres que celui pour qui il est fait.

  Ce n’est pourtant pas les demandes qui manquent ! Mais prenons un exemple : une femme vient me trouver, et me demande de faire revenir son mari qui est parti avec une autre. Pour elle, c’est sûr, cette maîtresse est diabolique et fait de la magie noire pour que son mari reste avec elle. La femme est désespérée, il faut absolument qu’on l’aide ! Oui mais voilà, je ne connais ni son mari, ni la maîtresse de ce dernier, ni même la situation amoureuse de l’un comme de l’autre avant le départ du mari. Je n’ai qu’une femme, entraînée par ses émotions, qui cherche à tout prix un coupable à ses malheurs. Qu’est-ce qui me dit que depuis des mois, son mari et elle n’était plus sur la même longueur d’onde, que lui, a rencontré une femme qui l’a fait sortir de sa monotonie et c’est pourquoi il est parti avec ?
On ne peut pas juger d’une situation avec une seule vision de celle-ci. Et si, n’écoutant que mon cœur, je fais un retour d’affection pour que le mari revienne. Est-ce que ce ne sera pas pire pour lui ? Est-ce qu’il ne regrettera pas toute sa vie le grand amour qu’il a laissé passer, ou les remords d’avoir fait souffrir sa femme qui d’ailleurs, ne lui pardonnera jamais cet écart et lui fera toujours remarquer dès qu’il posera les yeux sur une autre femme ? Est-ce que le remède, ne sera pas pire que le mal ? Et dans ces conditions, en voulant créer l’amour, j’aurais créé le malheur, avec tout ce qu’il en coûte au niveau magique que ce soit pour moi ou pour la femme trompée.

  Je dis souvent que le magicien est un funambule qui avance sur un fil tiré entre le bien, et le mal. Plus il avance, et moins l’écart ne lui ai pardonné.
Donc une éthique, oui, sans conteste. La magie n’est pas un jeu, c’est une science, et la pratique n’est là que pour confirmer ou infirmer les hypothèses.


Textes anciens ou nouveaux mouvements spirituels ?

  Anciens, sans conteste ! J’ai trop de mal avec toutes les absurdités qui se diffusent depuis l’avènement d’internet. Moi je suis de la génération « avant ». Avant, pour lire un bouquin, il fallait soit aller dans une bibliothèque, soit se déplacer chez un libraire qui saurait certainement nous aiguiller. Avant, on n’avait pas de portable, pas d’internet, mais l’on pouvait compter sur la foi et le bon cheminement pour nous présenter au moment opportun tout ce dont on avait besoin. Moi le sang-dragon, je l’achetais chez un luthier, et ma pince à charbon était une pince à glaçon trouvée dans un supermarché. On réfléchissait, on s’adaptait, on expérimentait.

  Aujourd’hui, on trouve tout et n’importe quoi sur le net. Les jeux vidéo et les séries télé se sont amalgamés avec l’ésotérisme. Certains se prennent pour des vampires, d’autres pratiquent la « magie des dragons », on trouve des femmes succubes et des loups-garous ! Au final, j’ai l’impression d’assister à l’étalement des fantasmes les plus sordides de chacun et qui, au fond, n’ont aucun rapport réel avec ce qu’est la magie, malgré ce que l’on aimerait nous faire penser. Le mouvement new-âge a déposé un voile de plus en plus sombre sur l’authenticité et l’origine de la science magique et, du coup, c’est davantage une ère d’illusions que nous vivons plutôt qu’une ère de révélations.

  Même chose pour la littérature anglophone. Personnellement, je ne lis pas l’anglais. Mais combien de fois on m’a dit que je « perdais » énormément de choses à ne pas lire d’ouvrages anglais ! Et pourtant, mon parcours et mon expérience témoigne, je pense, que je n’ai pas raté grand-chose ! La majorité des ouvrages anglophones intéressant sont des textes anciens ou datant du début du XXème siècle, et sont en grande partie traduits. Par contre, une affolante littérature anglophone (beaucoup venant des États-Unis) inondent littéralement le net et influencent souvent très négativement (car très empreints de new-âge) les jeunes chercheurs modernes. Le phénomène de « modes » n’ajoutant rien à l’affaire !
Comme tu peux le constater, je ne porte pas dans mon cœur la littérature ésotérique moderne (à quelques exceptions près, ils se reconnaitront surement en lisant ces lignes ! ;-).

Je suis quelqu’un qui aime retourner à la source des choses. Lorsqu’on me présente quelque chose de « nouveau », je cherche systématiquement à voir d’où ça vient, comment ça a été conçu et à quoi cela s’apparente. J’aime bien dire souvent « plus c’est vieux, plus je suis content ! »




Partie activité:

Comment être venu à la professionnalisation ?

  De façon assez naturelle, en fait. Après avoir créé mon association, en 1996, beaucoup d’activités s’y sont développés. On a commencé à écrire, à plusieurs, un bulletin interne. J’animais des cours, toutes les semaines, j’y ai proposé mes premiers stages. En fait, dès que je parlais de l’un de mes nombreux domaines d’études, tout le monde me demandaient d’aller plus loin et de leur apprendre. J’ai toujours aimé le partage, et du coup je m’exécutais. Tout cela était bien sûr gratuit et parallèle à mon activité professionnelle (à l’époque, j’étais électricien en intérim !). Au début, quand on est célibataire, on a du temps, et ça collait assez bien.
Mais quand j’ai rencontré ma première compagne, que l’on s’est installé ensemble, etc. Le temps a commencé à se réduire de beaucoup. Et avec le lancement de mon association sur le net, et mes premiers sites, j’ai commencé à avoir de plus en plus de demandes et du coup, de moins en moins de temps. De plus, comme tout était gratuit, j’avais littéralement un « budget » qui sortait de mon foyer pour aider tout le monde. Mais à un moment, ce n’était plus possible. Et quand une membre de l’association m’a proposé de venir animer des stages dans son centre de bien-être, dans le Jura, pour moi à l’autre bout de la France, je lui ai dit que pécuniairement, je n’en aurais pas les moyens…
  Elle m’a alors dit qu’il n’était pas question de le faire gratuitement, et c’est comme ça que j’ai commencé à faire des stages payants.
La professionnalisation m’a permis d’évoluer. Outre le fait que je n’avais plus de dépenses à faire, j’ai commencé à faire des bénéfices et donc, acheter du matériel pour aller plus loin dans mes recherches. J’ai ainsi pu constituer les premiers éléments de mon labo de spagyrie…
Et de fil en aiguille, je me suis retrouvé professionnel de l’ésotérisme !


Comment conjuguez-vous vie personnelle et vie professionnelle ?

  J’ai rencontré ma femme au cours de l’un de mes stages, sur Angers. Donc contrairement à d’autres, j’ai la chance de vivre avec quelqu’un qui partage mes centres d’intérêts. Ma « voie » n’a donc jamais été un problème dans mon couple, loin de là. Après effectivement, lorsque l’on fonde une famille (j’ai trois enfants), ça devient très difficile de tout conjuguer, car les enfants demandent beaucoup d’attention. C’est clair que si je ne vivais pas de ma passion aujourd’hui, j’aurais sans doute dû la mettre de côté en attendant la retraite…
Mais bon, nous avons su trouver un équilibre qui nous convient à tous. Je réserve mes week-ends à mes enfants, hormis une fois par mois où je vais animer un stage sur Paris. La semaine, comme je travaille chez moi, je les emmène à l’école et vais les chercher, et j’arrive même à leur faire faire leurs devoirs, en attendant que ma femme arrive de son job et prenne le relais. Du coup je suis un papa très présent, et ma famille est pour moi quelque chose d’essentiel à mon équilibre.


Travailler seul ou en groupe ?

  Plutôt seul, même si j’aimerais parfois avoir de l’aide et d’autres façons de voir. Mais les rares collaborations que j’ai eu ont mal tournées et à chaque fois je me faisais arnaquer, voir exploiter. « Chat échaudé craint l’eau froide » dit-on et du coup, je suis devenu méfiant. On vient souvent me voir en me faisant pleins de promesses, mais au final ce n’est souvent que du vent. Nous naviguons dans un milieu ou le pire côtoie le meilleur. Il faut donc souvent mettre ses émotions de côté et réfléchir avec sa tête.


Le rapport aux médias dans la pratique professionnelle ?

  En fait, je ne le cherche pas. En 2001, j’avais été contacté par quasiment toutes les chaines nationales pour parler soit hypnose ou ésotérisme. Mais les émissions d’alors étaient essentiellement tournées vers le démontage systématique des participants. J’ai donc décliné chaque offre. Toutefois, j’ai participé à l’époque deux fois à l’émission de Marc Menant sur Europe 1.
Et puis depuis 1 an, c’est assez étrange, il y a d’abord eu Yann-Eric du blog élévation qui m’a contacté. J’ai fait deux interviews avec lui. Puis l’émission « Bob vous dit toute la vérité » qui m’a d’un seul coup vraiment donné une visibilité incroyable. J’y fais maintenant des apparitions régulières. Je m’entends très bien avec Bob, et Mathieu le réalisateur. On est vraiment sur la même « longueur d’onde » (pour une radio, c’est un comble ! ;-) ). Du coup de nouveaux projets se profilent dont je ne peux pas encore parler.
Mais je n’ai jamais été chercher cette médiatisation en fait, même si je m’aperçois aujourd’hui qu’elle est essentielle ! Elle me donne une visibilité que je n’aurais jamais eu autrement, et me fait donc rencontrer un public plus large, qui me permet de confronter mes « hypothèses ».


Quels projets pour l’avenir ?

  D’abord, finir mon livre sur l’astrologie magique pour la maison d’édition d’Arnaud (Thuly). Ensuite j’ai d’autres bouquins en projet.
J’aimerais également développer davantage mes stages. L’avantage de mes formations vidéos sur le web c’est qu’une fois qu’elles sont en ligne, je peux passer à autre chose et donc, développer l’offre de mes formations. L’idée serait donc de ne plus faire que des stages « pratiques » (ce qu’on ne peut pas enseigner via une vidéo) et parallèlement continuer mes formations vidéos sur la théorie.
Et puis sincèrement, j’aimerais beaucoup avoir la possibilité de voyager un peu…
En fait, je dois avoir un projet à la seconde, le problème, et pour moi ce sera toujours le même : c’est le temps ! :-)


Autres:

Un conseil pour le lecteur ?

  J’en aurais plusieurs ! D’abord, toujours garder son sens critique ! Ce n’est pas parce qu’on l’a lu que c’est vrai. Il faut expérimenter pour savoir, sinon on ne fait que croire.
Comme je le dis souvent à mes stagiaires, ce n’est pas parce que nos sciences ne sont pas reconnues « officiellement » qu’elles ne répondent pas à la logique. TOUT est logique. Si ce n’est pas logique, c’est qu’il y a certainement une erreur quelque part, ou qu’on essaye de vous enfumer.
Enfin, revenez toujours à la source de chaque chose que vous étudierez. Vous saurez alors si c’est le fruit d’une tradition maintes fois éprouvés, ou celui d’un cerveau malade qui en veut à votre porte-monnaie ou votre santé mentale.
Ah si, un dernier truc : ne rejetez pas les sciences qui vous rejettent ! Etudiez-les, car elles forment un tout, et vous permettront souvent de comprendre ce que d’autres n’ont pas compris.


Qui verriez-vous interviewé à son tour ?

  Je ne sais pas, les copains l’ont déjà été ! ;-) Je suis un grand fan de Jean-Luc Caradeau… Je sais pas si ce sera facile de le contacter, mais ce serait vraiment sympa. Sinon, Fred MacParthy, bien sûr !


La vengeance par Hagel:
Pratique vaudou: Barbie kaos magic ou poupée en porcelaine E. Levi ?


  Je suis plutôt branché « tradition » et Lévi fait partie des maitres incontournables. Par contre, j’aime pas les poupées en porcelaine, je trouve ça glauque. Du coup, et c’est bien là toutes mes contradictions, je prendrais une Barbie à la sauce Lévi ! ;-)


La vengeance pour le prochain interviewé:

Wicca ou Rose-Croix ?



Merci pour votre participation
Par Hagel
Pour equi-nox.net
février 2014



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.

Hagel



Nombre de messages : 32934
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Vincent Lauvergne

Message par wally le Sam 15 Fév 2014 - 15:53

Merci de cette interview Hagel ... et merci à Vincent Lauvergne ... pouce 

wally
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 790
Pratiques magiques/ spiritualité : aucune

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Vincent Lauvergne

Message par Deraguone le Sam 15 Fév 2014 - 16:57

Merci à vous deux pour cette interview.  

Deraguone
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 93
Pratiques magiques/ spiritualité : Meditation, pratique énergétique
Localisation : Dans ma grotte

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Vincent Lauvergne

Message par isibéal le Sam 15 Fév 2014 - 22:45

Super interview! Hâte de lire son prochain livre sur l'astrologie magique qui m'a l'air des plus intéressant   En tout cas merci à vous deux...

isibéal
Energie libre

Nombre de messages : 46
Pratiques magiques/ spiritualité : tradition celte

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Vincent Lauvergne

Message par kkshi le Dim 16 Fév 2014 - 11:37

J'ai beaucoup aimé cette interview, merci à hagel et vincent lauvergne !

kkshi
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 754
Pratiques magiques/ spiritualité : Qi gong-Yi chuan

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Vincent Lauvergne

Message par Invité le Lun 17 Fév 2014 - 9:25

J'ai beaucoup apprécié l'interview. C'est quelqu'un que je voyais parfois apparaître dans mes suggestions sur fb et quand j'ai vu son nom je me suis dit "Ah tiens, c'est donc lui". Ensuite sa chaîne vidéo, je me suis souvenue que j'avais déjà regardé la vidéo sur les égrégores, très intéressant comme manière d'expliquer.

Ça va me donner de nouvelles pistes de recherche.

J'apprécie le point de vue au sujet de la société et aussi du mouvement new age. Beaucoup partagent ce point de vue (je suppose), même si cela reste strictement personnel.

Un parcours intéressant, ça a été un plaisir de lire.
Mine de rien, chaque interview apporte une nouvelle vision des choses, un nouvel axe, j'ai hâte de lire la suivante.

Merci à vous deux.


Dernière édition par Alexiel le Lun 17 Fév 2014 - 10:48, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Vincent Lauvergne

Message par Hagel le Lun 17 Fév 2014 - 10:42

Mine de rien, chaque interview apporte une nouvelle vision des choses, un nouvel axe,
C'est exactement pour ça que sont fait les interviews, permettre d'ouvrir des fenêtres, des portes vers d'autres points de vue Wink

Je suis ravie que ça vous ai plut!



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.

Hagel



Nombre de messages : 32934
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Vincent Lauvergne

Message par Anna Ho Vala le Lun 17 Fév 2014 - 11:25

Oui, très bonne interview, je connaissais déjà Vincent Lauvergne à travers ses vidéos, j’apprécie sa façon d'expliquer les choses avec clarté et pédagogie. L'interview est un bon complément pour comprendre son point de vue.

Anna Ho Vala



Nombre de messages : 955
Pratiques magiques/ spiritualité : Recherche
Localisation : Dans une Forêt de l'Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Vincent Lauvergne

Message par stf le Lun 17 Fév 2014 - 12:36

J'ai adoré, super interview, merci à vous deux !
Je viens de visionner les vidéos sur youtube, intéressant, on voit bien que c'est un homme passionné...et qu'il a plaisir à enseigner, du coup les vidéos sont très agréable à écouter, bon petit moment.

 sunny


....Ton expérience n'aura de sens que celui que tu lui donne...

stf



Nombre de messages : 941
Pratiques magiques/ spiritualité : En pratique : médecines alternatives ..
Localisation : Mediolanum Santonum

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Vincent Lauvergne

Message par Cochanté le Mer 19 Fév 2014 - 16:18

Interview très intéressante. Je ne connaissais pas Vincent Lauvergne, personnage simple et très abordable.

Rassurant de voir que les plus grands en la matière rencontrent le même problème que beaucoup d'entre nous : le manque de temps !

Merci à vous deux !

Cochanté
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 644
Pratiques magiques/ spiritualité : magnétisme, empathie
Localisation : Doucement mais sûrement...

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Vincent Lauvergne

Message par Fennec le Mer 19 Fév 2014 - 16:41

Je ne connaissais pas cette personne: Intéressant à lire, merci pour cet entretien. Une bonne découverte!


avatar : Nikolai Burdykin El rapto de Europa

Fennec



Nombre de messages : 2048
Pratiques magiques/ spiritualité : Tarot, médiumnité, éléments
Localisation : A l'Ouest !

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Vincent Lauvergne

Message par moatib le Ven 21 Fév 2014 - 12:43

merci je ne connaissais pas du tout je viens de commander un de ses bouquins pour en savoir plus :-)

moatib
Courant énergétique

Nombre de messages : 262
Pratiques magiques/ spiritualité : "un éternel chercheur...."

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Vincent Lauvergne

Message par etoilelointaine le Mer 27 Jan 2016 - 1:34

J'aime beaucoup le travail de Vincent Lauvergne. Les cours qu'il propose par vidéo IP sont ludiques, organisés, illustrés... De plus, j'ajouterais que cela peut convenir aussi bien aux novices, qu'aux personnes un peu plus expérimentées. Aborder sérieusement l'ésotérisme sous forme de web-cours, tout en y incluant une touche d'humour et d'autodérision (le professeur qui fait des expériences). Je regardais sa bibliographie, quand je me suis dit que peut être, Equinox avait déjà proposé une interview de V. Lauvergne. Et cela n'a pas loupé  Wink  .  Il faut noter le soin apporté par l'équipe à choisir et sélectionner les invités! A chaque fois, les interviews sont de grande qualité, et nous permettent de découvrir des références sérieuses du domaine ésotérique actuel. Merci à Equinox, merci à Vincent Lauvergne, et merci aussi à tous les autres, qui en acceptant d'accorder de leur temps, nous permettent de mieux comprendre leur cheminement !


Dernière édition par etoilelointaine le Mer 27 Jan 2016 - 1:36, édité 1 fois (Raison : orthographe)

etoilelointaine
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 687
Pratiques magiques/ spiritualité : expérimenter, comprendre
Localisation : sud-ouest

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum