La Mediumnite Hagel
Connexion

Récupérer mon mot de passe

[Interview] Fred MacParthy (Sesheta Publications - Herboristerie Chiron)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Interview] Fred MacParthy (Sesheta Publications - Herboristerie Chiron)

Message par Hagel le Jeu 15 Mai 2014 - 7:41

Interview Fred MacParthy
-
Sesheta Publications & Herboristerie Chiron





Fred MacParthy

On vous connait comme l’éditeur de Sesheta publication, traduisant et relayant des textes fondateurs des grands penseurs de l’ésotérisme occidental. Permettant aussi la publication d’essaïstes ésotéristes moins connus en France, et qui ont marqué le milieu anglo-saxon. Vous avez consacré plusieurs décennies d’étude à la magie, et sa pratique. Dont plus d’une dizaine d’année dans les rouages de la Golden Dawn.
Vous êtes aussi herboriste, à l’herboristerie Chiron, engagé dans une approche naturopathe du soin. Une herboristerie à la douce odeur de plante, aux fresques représentant les dieux égyptiens et grecs, aux parquets qui craquent, dans une maison typique à colombages.

Personnalitée engagée, l’herboristerie et la maison d’éditions sont dans un quartier chargé d’histoire. A proximité de l’âtre Saint Maclou, où un chat noir a été emmuré vivant lors de l’épidémie de peste et à la croisée d’une église accompagné d’un presbytère consacré à la Vierge. Le quartier est ainsi aussi mystique que la boutique, nourrissant une ambiance si particulière.


Sites & publications:
Like a Star @ heaven Sesheta & ses collections



Like a Star @ heaven L’herboristerie de Chiron

Réseaux sociaux:
Facebook:
Sesheta Publications
Les Herbes de Chiron

Sur le forum:
- LIBER TABULARUM MAGO-KABBALISTICUM ET HERMETICUM
- Calendrier naturel magique et perpétuel
- Les clavicules de Salomon
- Rituels magiques des 4 éléments et de l’esprit de la Golden Dawn
- La chaîne d’or d’Homère



Partie personnelle:

Comment êtes-vous venu à la spiritualité & la pratique magique?

La spiritualité, puis la magie sont arrivés dans ma vie lorsque j’étais très jeune, entre 15 et 16 ans, par une série d’événements que je qualifierai “d’étranges”, de concours de circonstances et de rencontres qui se cumulèrent à la même période.
Le fait d’emménager dans une maison hantée dans la région de Fontainebleau, la rencontre d’un des premier groupe de Wicca sur Paris, de Magie Traditionnelle, au sens de sorcellerie traditionnelle, et surtout la rencontre d’un personnage hors du commun, qui me dévoila beaucoup plus de choses que je n’ose encore l’imaginer. Tous ces événements se passèrent entre 1984 et 1987, je fus comme propulsé dans cette façon d’être et de vivre, sans en comprendre les raisons.
Mais ne croyant pas au hasard, je pense simplement que ce qui devait arriver, arriva, et que c’est à partir de cette période que la vie et ses mystères, commencèrent à se dévoiler devant moi. Mais il a fallu des années avant de comprendre, d’accepter les choses qui se présentent à soi, et surtout pour arriver à gérer ces évènements.
Comme beaucoup de jeunes, surtout dans le milieu “rock’n’roll” dans lequel j’aimais évoluer, j’ai commencer par les aspects “rebelles” de l’occultisme… par naviguer dans le milieu “néo-païen” qui, à cette époque de la fin des années 80, n’était qu’à son balbutiement, hormis en Grande-Bretagne ou ils ont toujours été plus avancés que nous sur ces sujets. J’ai fait de belles rencontres qui m’ont permis d’avancer et de me cultiver petit à petit, et surtout de ne pas m’enfermer dans un système plutôt qu’un autre, d’explorer différentes voies magiques avant de trouver celles qui me correspondaient le mieux à cette période.
Il y a aussi les antécédents familiaux très forts et marquant dans le domaine de la Spiritualité et de la Magie, un terrain fertile grâce auquel j’ai pu me développer, car c’est une chose naturelle dans ma famille, du côté matriarcal. Ma mère est naturopathe, elle s’intéresse à beaucoup de sujets dans ces domaines, et je lui suis redevable de beaucoup de choses, et surtout d’avoir été très patiente et confiante.

Puis j’ai rencontré les écrits et le système développé par Aleister Crowley, le système de Thelema, ce fut une réelle révélation pour moi. Je peux même dire que c’est grâce à Crowley et à l’A.A. (l’Ordo Astrum Argentinum, comme certains aiment le nommer), que j’ai commencer par me faire une culture ésotérique solide, que j’ai exploré (tout comme, je me suis exploré) à travers la Mystique et la Magick. Par le Yoga, la méditation, mais aussi en parallèle, par les aspects pratiques de la Magie (Cérémonielle ou non). J’ai adhéré à plusieurs sociétés secrètes, comme l’OTO, la Golden Dawn, mais c’est surtout l’A.A. qui m’a le plus apporté.
Le débuts des années 90 resteront une des période les plus riches en événements et en rencontres de toutes sortes, en expérience de toutes sortes, bonnes comme mauvaises, mais toutes enrichissantes, même si parfois on se passerait de certains désagréments et de certaines rencontres.


Vous il y a 10 ans et dans 10 ans?

Il y a 10 ans, je sortais de 5 ans de retraite, d’études et de traductions divers et variées. C’est également à ce moment que je suis revenu en Normandie ou j’ai continué l’herboristerie commencée en Dordogne.
C’est à cette période qu’avec quelques complices de longue date, et quelques nouveaux et nouvelles venues, nous avons tenté de fonder un temple de la Golden Dawn libre de toutes attaches. Mais sans grand succès du point de vue public, ce qui n’est pas un mal au fond. C’est à cette période que j’ai créé Sesheta-Publications, qui se nommait alors ‘Theurgia-Temple’ et que je reprenais mes activités d’éditions commencées dans les années 90.
C’est à partir de cette période que je redécouvrais, avec d’autres yeux, la Tradition Rosi-Crucienne, dans ce que je qualifierai de plus proche de sa source originelle, et plus ancienne que la tradition Britannique à laquelle je me référais jusqu’à présent.
Par contre me projeter dans un avenir, aussi lointain soit-il, ne serai-ce que 10 année, ne m’intéresse pas trop… je pense que l’on construit son futur dans le présent ! Donc ce sont mes choix actuels, ma construction présente, et les futurs rencontres qui se présenteront, qui feront la différence.
Je souhaite simplement avoir toujours autant d’entrain pour continuer ma voie, développer les éditions Sesheta, sous une forme ou une autre, et continuer à transmettre à ceux qui souhaitent entendre et étudier.


Il y a t’il des personnes qui ont marquées votre cheminement ?

Il plusieurs personnes, ou personnalités qui m’ont marquées…
Il y a ce Gentilhomme qui m’a initié pour la première fois lorsque je n’avais que 16 ans.
Il y a eu cette courte, mais belle rencontre avec Yull Rugga et sa Wicca-Luciférienne à la fin des années 80. Non pas que j’y ai appris plein de choses, mais c’était vraiment une personne remarquable.
Il y a eu ensuite la rencontre, en quelque sorte ‘virtuelle’, avec la pensée et le système d’Aleister Crowley qui dura plusieurs années. Mon passage à la GD et l’A.A. des rencontres avec quelques Frères Anglais et Américains.
Et plus récemment une autre rencontre avec un Frère R.C. alchimiste, qui m’apporte beaucoup, tant du point de vue initiatique que simplement humain.
Et surtout quelques rares Frères et amis avec qui je suis continuellement en relation depuis de nombreuses années. Je ne citerai personne en particulier de peur d’en oublier un, mais ils se reconnaîtront.


Pour vous, le développement doit-il se faire en groupe, ou en solitaire?

Je vais commencer par vous répondre que c’est une question typiquement Française, je n’ai jamais rencontré ce questionnement dans les pays anglo-saxons, ils ont une toute autre mentalité. Les Français veulent le beurre et l’argent du beurre, et de fait, ils ne se décident que très difficilement sur leur appartenance à tel ou tel type d’organisation initiatique. Ils veulent les bienfaits, les enseignements, la connaissance, voir même le pouvoir, mais à condition de ne pas avoir trop de responsabilité vis à vis du groupe et de ne pas trop se mouiller. Ils veulent être intimes avec certaines personnes qu’ils reconnaissent, à tort, comme des Maîtres, alors que ce ne sont que des humains comme tout à chacun… (Là je vais me faire des amis !)

Je vais donc vous faire une vraie réponse de Normand, oui et non, c’est-à-dire, qu’il ne peut pas y avoir l’un sans l’autre dans une démarche initiatique, sinon nous sommes incomplets.

Les aspects positifs des groupes, (j’entend par là un authentique groupe initiatique ayant un cursus et un égrégore effectif, pas les délires new-age), sont d’un grand apport, car on y enseigne des choses, des techniques, des expériences, des tours de mains, que nous ne trouverions jamais dans les livres, et que nous mettrions des années avant de les découvrir par nous même, même si nous sommes inspirés, si nous les découvrions un jour…
C’est le point positif. Je ne ferai pas le baratin maçonnique de la Fraternité, car même dans ces groupes, comme dans la vie profane et civile, nous avons des atomes crochus avec certaines personnes, ce qui facilite l’apprentissage, comme il y a des répulsions viscérales et des erreurs d’appréciations.

Tout dépend aussi ce que nous venons chercher dans ces groupes.

Si c’est une famille de substitution, nous seront inévitablement déçus. Si c’est un enseignement, toujours dans la limite du raisonnable, et que l'on attend pas de miracle, et que nous faisons réellement un travail sur nous même, nous avons tout à y gagner.

Le tout est d’être sérieux, pour nous même, et non pour suivre le groupe comme un mouton. De garder pour autant sa personnalité et sa force morale.

L’adhésion à un groupe implique d’être régulier dans nos praxis, pas pour faire comme on vous dit de faire, mais pour avancer, évoluer, tester avec assiduité nos capacité et notre seuil de résistance. Il faut savoir prendre conseil auprès de gens déjà expérimentés, et surtout savoir personnaliser sa voie initiatique dans un contexte en lien avec l’égrégore auquel on adhère, et ne pas mélanger les égrégores, surtout si nous n’avons pas les connaissances requises.

De toute façon, c’est nous qui faisons le travail, c’est nous qui cheminons, que ce soit à travers un groupe ou non, les résultats, c’est nous qui les éprouvons en notre for intérieur.

J’ai vu beaucoup de gens qui font de la magie, mais ne veulent pas appartenir à des groupes, ce qui peut se comprendre, étant donné les ragots qui circulent sur internet, et qui peuvent faire fuir, ce qui est compréhensible ; mais généralement, ils n’ont pas le sens critique, d’expériences qui leur permet de voir qu’ils perdent leur temps avec des livres douteux, des ouïes dire d’internautes (du genre, faites ce que je dis… mais pas ce que je fais), d’expérience d’égrégore, surtout en Magie, car c’est très important !
Et mine de rien, une cérémonie d’initiation peut avoir un réel impact positif sur notre cheminement. Si l’égrégore d’un groupe est réellement spirituel, la lumière qui s’en dégage permet de faire des pas de géant en quelques années…

Il faut aussi ensuite savoir se retirer en soi, et mettre à profit ces expériences et ses enseignements, pour soi et notre propre contact avec le supérieur, qu'on le nomme Dæmon , Saint Ange Gardien, étincelle Divine, Neshamah, etc. c'est une phase incontournable de l'initiation ; et seul, sans guide, c'est très difficile d'atteindre ce stade d'évolution spirituel.

Les désavantages d’un travail solitaire sont très nombreux. La perte de temps, d’énergie et de l’équilibre mental et physique, provoqué par la perte de repères, le manque de communication extérieure et le manque d’humanité.
L’errance sur des voix de garage, qui sont très nombreuses (au vue du nombre de livres inutiles qui sont publiés).
Le risque de manipulation par des entités, car nous n’avons pas de repères grâce à un travail de groupe renforçant les protections générales, un manque total de connaissance des phénomènes naturels des plans subtils, car cela ne s’enseigne pas dans les livres, cela se transmet par les aînés, et par des expériences avec des personnes convenablement entraînées et formées.

Ce qui implique de fait que, si nous nous trouvons dans une situation dangereuse, nous n’avons personne pour nous aider.

Le manque d’entraînement réalisé par et à travers le cursus d’un groupe initiatique.
Le problème de créer son propre système, sans aucune référence ayant déjà fait leurs preuves, est un risque de mélanger ce qui ne n’est pas mélangeante, donc inassimilable, soit en raison des égrégores qui entrent en conflit, soit par un manque de logiques initiatiques, de connaissances fondamentales que l’on trouvent dans les grands classiques de l’Hermétisme ou de l’ésotérisme occidental et dans les groupes ésotériques ayant un réel passé.

Mais c’est surtout le risque de tourner longtemps en rond qui est vérifiable.

L’adhésion à un groupe initiatique mène au moins toujours un une chose : une maturité, un sens critique nécessaire à notre avancement personnel.

Ce qui nous amène à la question suivante :

Quels avantages et quelles limites au développement en commun?

Les avantages du commun sont : l’Initiation en tant que rite "théâtral" ouvrant une porte sur l’inconscient collectif et individuel et dans le meilleur des cas, à un contact avec la Lumière Cachée et le Divin…
Le savoir faire, les connaissances, les techniques de praxis transmis par les aînés.
Les amitiés qui peuvent naître de tels groupes.
L’ouverture et l’accélération des expériences spirituelles.
Cela mène également à une plus grande maturité d’esprit, à un sens aiguisé de la critique positive.
Une force morale et spirituelle (pour certains) plus développée, par acquis, et non de façon innée.

Les désavantages sont :
L’identification au groupe auquel on appartient,
L’identification à un grade, un degré initiatique nous menant à l’inflation de l’ego. (Nous sommes tous toujours des débutants et des chercheurs.)
Le risque de trop s’impliquer dans l’ordonnancement du groupe.
Le risque de trop vouloir faire régner l’ordre, pour le bien être et l’équilibre de tout à chacun au sein du groupe, car cela amène à des inimitiés, généralement de la part de ceux qui veulent “être caliphe à la place du caliphe,” mais en récupérant les travaux des autres. C’est assez courant et cela mène à la destruction dudit groupe et, soit à la rétraction, soit à la disparition de son égrégore.
Il y a aussi la manipulation par des gens qui se prennent pour des gourous, mais là, que ce soit en groupe ou en tant qu’individu isolé, c’est, hélas, très humain.
Mais néanmoins, l’appartenance à des groupes nous amène, de façon uniquement matérielle, à un moment, à une plus grande vigilance et une plus grande sagacité.

Pour conclure, les bienfaits spirituels n’étant pas transmissibles directement, nous devons toujours recevoir des autres, puis l’intégrer en nous, par notre travail personnel, c’est à ce prix que les mondes spirituels nous sont révélés, donc par réception, transmission et intégration.


Théorie ou pratique?

Ici aussi, à mon sens, il faut un équilibre. Je ne pratiquerai rien, si je n'en ai pas compris la théorie, car les risques et les avantages doivent être mesurés pour être maîtrisés.

La Pratique sans théorie est un suicide. On voit beaucoup de gens pratiquer à outrance, sans comprendre ce qu'ils font, et sans même s’en soucier, simplement parce qu'ils l'ont lu dans un livre, ne sachant même pas si même l'auteur la réellement fait.

Ils pratiquent tellement de choses à la fois que lorsqu'ils ont une manifestation, et un yota de résultat, qu'ils ne savent même pas quel est le rituel qui a fonctionné, tellement ils en font… Ils font tellement de nœuds karmiques qu'ils ne savent même plus ou commencer pour retrouver un équilibre.

De l'autre côté il y ceux qui ne font que de la Théorie, ils spéculent, récitent les livres qu'ils ont lu sans en comprendre un traitre mot, puisqu'ils ne font que tourner en rond, et donner des leçons…

C'est aussi courant dans le monde de la magie, que dans le monde des alchimistes, ils théorisent sur la symbolique des cathédrales, sans bases historiques leurs permettant de se rendre compte qu'ils sont dans un délire personnel, et surtout sans jamais être passé au laboratoire, ou dans un occultum.

La aussi il faut constamment un équilibre, il y a des périodes où j'ai eu la possibilité de pratiquer, parce que la période et mon énergie le permettaient, mais j'avais étudié soigneusement les théories avant d'entreprendre quoi que ce soit, j'avais compris les bases du fonctionnement et j'ai pu mettre en pratique ce que je souhaitais faire, en Magie comme en Alchimie.

J'essaie toujours d'équilibrer ces faits dans mes livres. La collection Golden Dawn est un bon exemple. Ce système est une “usine à gaz” où la théorie, la structure même du système, que ce soit à travers le Tarot, la Magie Cérémonielle, ou autre, repose sur une vision de la Kabbale qui est propre à cette école. Elle est critiquable, mais à condition de l'avoir étudiée, pratiquée et éprouvée. C'est néanmoins une école traditionnelle, même si elle est faite de bric et de broc.

Elle a influencé tous les courants modernes de l'ésotérisme occidental du XXe siècle. Le Thélémisme, la Wicca, et même certaines branches du New-Age, doivent à la Golden Dawn, même les écrits du dit “Bardon” doit à cette école et à celle qui en découle.

Je me suis éloigné de cette école, car j'estime en avoir fait le tour, mais je me rend compte que la majorité des gens qui pratiquent la Magie, ne se rendent même pas compte de son influence et des dérives, ils adhèrent à des théories, sans en connaître le fond.

Le risque du "trop du théorique" est de ne voir les choses que sous un aspect intellectuel. Les gens perdent ainsi leur intuition, ne la développent pas, et préfèrent palabrer, donner des leçons. Ils ont le cœur sec, et démontrent une prétention sans borne…

Dans le dernier groupe auquel j'ai participé, la grande mode était à l'Astrologie, qui est certes utile dans certaines pratiques, mais cela devenait une obsession, tout s'expliquait par l'astrologie… J'ai constaté un manque total d'humanité qui s'est répandu dans le groupe, une perte de temps, et un manque de cœur et d'intuition.

Là où ils leur fallait faire des calculs savants, j'étais capable de faire une synthèse en moins de 5 minutes par le tarot. La théorie, ici de l'astrologie, remplaçait l'instinct et l'intuition induite par le supérieur.

Tout devient sec sans “l'intelligence du cœur”, et cette intelligence résulte de l'équilibre de la Théorie et de la Pratique, c'est l'intermédiaire entre la Foi et l'Intellect.


Textes anciens ou nouveaux mouvements spirituels ?

Les deux, mais j'essaie d'induire une certaine forme lien entre les deux dans les éditions Sesheta. Ceux qui se revendiquent d'une école doivent savoir d'où cette dernière provient.
Développer un nouveau courant spirituel peut-être intéressant, mais si possible sans dénaturer les origines.
Quelles sont les sources, avec ses vérités, comme avec ses défauts. Même le néo-paganisme contemporain tire ses éléments de la Tradition et des éléments qui lui ont été ajoutés à mesure des siècles.
Combien de Bardonniens ont étudié les enseignements de Gustav Meyrink et des courants Rosicruciens Tchèques ? Ou des branches Orientales de l'OTO ?
Combien de Moryasonniens ont étudié la Golden Dawn, ont lu les œuvres de Blavatski ?
Combien sont-ils allés faire un tour du côté des sources originelles ?
Combien de Rosicruciens ont étudié les courant des XVIIe et XVIIIe siècle, et leurs influences néo-platoniciennes et judéo-chrétiennes ?

Lorsque je publie un livre comme le Calendrier Perpétuel Magique, j'essai de retrouver les sources, de relever les erreurs de transcriptions, de défricher le chemin, car ces textes et documents sont à l'origine de 90 % de ce qui circule de nos jours.

Mais ce n'est pas parce que Henri C. Agrippa dit une chose dans sa Philosophie Occulte, que c'est parole d"Évangile.

Je suis très attaché aux sources, parce j'ai étudié les nouveaux mouvements spirituels, et j'y ai vu des failles et parfois des fautes, non seulement de goût, mais aussi sur les origines des sources. Pour comprendre un enseignement il faut savoir d’où il vient, et par qui il a été écrit et transmis par la suite.


Quel est votre point de vue sur le milieu de l’ésotérisme français par rapport au reste du monde?

Je trouve qu'il a changé depuis quelques temps. Il y a une nouvelle génération très prometteuse. Il y a encore quelques années le milieu ésotérique était assez noyauté par certaines sociétés qui tournaient uniquement autour des auteurs Français du XIX et XXe siècles, très en retard sur les courants Britanniques de la même époque. Nous étions quelques uns à vouloir faire évoluer cela dans les années 90, et je crois en voyant la nouvelle génération, que ce ne fut pas lettre morte.
Nous avons encore quelques retards en Magie, par rapport aux anglo-saxons, ou en Alchimie, par rapport aux allemands & aux anglo-saxons, mais la France change petit à petit dans ces domaines. En mieux, je l’espère du moins.

Par contre je trouve assez déplorable les critiques de ceux qui ne font rien, ne produisent rien, ne partagent rien avec les autres chercheurs et qui critiquent sous prétexte que vous traduisez et que vous publiez des documents de sociétés qui se croient encore secrètes.

J'ai souvent entendu des critiques sur le fait que je publie les enseignements de la Golden Dawn, par exemple, mais je ne fais que retranscrire ce qui est déjà publié en Anglais, avec mes propres expériences, et ma vision sur certaines pratiques. Je ne trahis rien, encore moins mes serments, puisque cela est dans le domaine public depuis des années, et d'autres l'ont fait bien avant moi. Généralement ce sont ceux-là même qui critiquent, qui achètent vos livres et les suivent… Mais çà c'est trop Français à mon goût.


Il y a t’il des regrets dans votre parcours et par extension des conseils à apporter au lecteur sur les erreurs à ne pas faire?

Je n'ai pas de regrets, ni dans mes choix, ni dans mes convictions, chacun évolue dans un sens qui lui est propre, à condition de se rester fidèle et de ne pas prendre la grosse tête. Les échecs et les erreurs sont des leçons de la vie qui rendent plus fort, même lors de périodes douloureuses, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. S'il est un regret, c'est de ne pas avoir toujours écouté les aînés, cela m'aurait évité certains déboires, mais il faut aussi en passer par là pour mûrir.

Un bon conseil : Ne pas croire qu’une filiation fait tout. Si c’est un crétin qui possède cette filiation, l’enseignement sera toujours transmit par un crétin, quoi qu’on en dise… Il n’y comprendra peut-être rien, et se cachera derrière sa patente, sa filiation et les grades qu’il a reçus, ou même achetés !



Partie professionnelle:

Qu’est ce qui a motivé la volonté de créer une maison d’éditions aussi spécialisée?

En fait, une bonne majorité de ma bibliothèque était en anglais, car les sujets qui m'intéressent depuis des années, n'étaient pas disponible en Français, (ou à des prix trop élevés pour ma bourse dans certains cas). J'ai donc décidé de retranscrire et de traduire certains écrits pour les amis avec qui je travaillais, puis pour le public Français.
Il y a aussi le fait qu'une grande partie de la littérature ésotérique et hermétique est très limitée en France, les éditeurs traditionnels du genre sont soit trop timide, soit trop grand public. Il y a des dizaines de livres qui répètent les mêmes choses, sans même prendre la peine de vérifier leurs sources, et répètent tous les mêmes âneries.

J'adore transmettre, mais je me méfie de la mentalité de certains, c'est une des raisons qui me pousse uniquement à publier, et à éviter les conférences et les stages… En France, la réussite est mal vue, surtout le fait de vivre de l'ésotérisme, c'est très critiqué, surtout par ceux qui ne produisent rien, hormis de l'envie et des critiques. J'en entends des vertes et des pas mûres sur ce sujet. Mais je les rassure, l'édition ésotérique n'est pas vraiment lucrative, cela me permet tout juste d'éditer d'autres livres.


De quelle façon sont choisis les textes que vous étudiez, traduisez et publiez ensuite?

J'essaie de publier des ouvrages utiles. Je pense qu'une grande partie de la littérature ésotérique Française est limitée, pauvre et assez en retard. J'essaie d'explorer de nouvelles voies et de retourner aux sources de certains enseignements. J'ai de bons rapports avec certains courants Rose-Croix étrangers, et je me suis rendu compte que leurs références livresques n'existent pas en France. C'est ce qui me pousse, lorsque je m'en sens capable, de publier des textes rares, oubliés, ou inconnus du lectorat français, de faire découvrir d'autres façons de voir.
J'ai une sainte horreur des gens qui ne citent pas leurs sources, ou se gardent bien de partager leur savoir. Il y a un côté condescendant, et assez odieux dans ces pratiques, c'est pour cela que tente de partager par les éditions.


Quelles sont les difficultés de la transcription d’une langue étrangère (ou du vieux français) au français actuel? Et quelles sont les limites de la traduction?

Je ne suis pas le seul traducteur des éditions. Je travaille beaucoup avec certain(e)s ami(e)s, comme Béatrice Descamps qui a traduit et corrigé la Chaîne d'Or d'Homère, un livre qui manquait dans la littérature hermétique française. C'est un grand classique, qui mérite sa place chez nous, aussi bien pour comprendre les bases de l'alchimie, mais aussi pour comprendre d'où provient la magie des 4 éléments dans la tradition contemporaine. D'ailleurs, Béatrice vient de traduire un des livres alchimiques des Rose-Croix d'Or du XVIIe, le Coelum Reseratum Chymicum, le Ciel Chymique Ouvert de J.G. Toeltius, un livre des plus remarquables. Le mythe passera donc dans les mains de tout à chacun. J'en suis très heureux.

La traduction de certains auteurs, comme les britanniques de la Golden Dawn, est très difficile. Des auteurs qui mériteraient d'être traduits comme Edward Arthur Waite, Israel Regardie, sont difficiles à retranscrire en français, car ils emploient un style très ampoulé et essaient de copier la littérature ancienne,ce qui en complique le langage.
Certains auteurs font des phrases très compliquées, de quelques kilomètres, pour expliquer une idée assez simple, mais l'illustrent avec une multitude de couleurs qu'il faut saisir.
Il faut donc retranscrire, parfois simplifier les tournures de phrases, tout en tentant de conserver le style de l'auteur, et surtout le sens de la phrase. Ce n'est pas facile, et parfois la version Française devient très lourde ; parce que l'esprit de l'époque est très difficile à reproduire et à transmettre en langue contemporaine. Mais il faut passer et repasser, faire lire par d'autres, avec un sens critique certain, afin de trouver la bonne tonalité.
On peut buter sur quelques mots pendant des heures. Heureusement que j'ai parfois de l'aide… des fois, une simple pause, permet de reprendre le texte avec un œil neuf.

C'est pour cela que je travaille sur plusieurs livres à la fois, mais avec des sujets différents pour ne pas s'embrouiller l'esprit, lorsque je ne peux plus voir un texte, je passe à un autre pour me changer les idées…


Quels projets pour l’avenir? (de futurs livres ou collections?)

Plein de projets, comme toujours.

Bientôt le fameux Coelum Reseratum Chymicum, le Ciel Chymique Ouvert de J.G. Toeltius, dans la collection Rose-Croix.

D'autres versions des Clavicules de Salomon, et de grimoires, des facsimilés de documents rares.

Des rééditions de livres de la Golden Dawn.

Une nouvelle version d'un livre que nous avions fait avec Dominique Dubois, (le créateur de la revue "Historia Occulta", et de la revue “les Cahiers de l'Ailleurs”), sur la classification des encens, parfums, plantes et drogues végétales, mais surtout sur l'art de composer les parfums et encens, selon la tradition de la Golden Dawn, de l'A.A. et selon les attributions du Liber 777 de Crowley. C'est un livre que nous avions publié en 1995, et je suis en train de le modifier et de le mettre à jour…

J'espère également rééditer le Liber Tabularum, mais le coût de l'impression est trop important pour le moment. Il faut dire qu'il fait 888 pages.


Votre propre livre est-il envisagé?

J'avais écrit un cours par correspondance sous forme de dialogue entre un Frère avancé de la Rose-Croix et un néophyte. Ce texte correspondait à des échanges que j'avais eu avec un Frère étranger. Ce devait être un support d'étude pour le Collegium Rosæ-Crucis, mais cette société a été arrêtée.
Je compte le reprendre et l’enrichir, en y ajoutant d'autres documents inédits, d'autres enseignements afin de faire comprendre les correspondances qui existent entre la Kabbale, l'Alchimie, l'Hermétisme & la tradition néo-platonicienne.

C'est un gros morceau, il me faut encore du temps pour le réaliser.

J'ai également entrepris une étude sur la Kabbale Traditionnelle d'Isaâc Louria, avec comme support, les figures Kabbalistiques de Knorr von Rosenroth de la “Cabala Denudata”.

J'avance lentement, mais surement, car la plupart des textes sont en hébreu, et j'essaie de rendre compréhensible cette forme de Kabbale qui est très pointue, et la rendre compréhensible pour les amateurs, en illustrant à travers des textes de différents Kabbalistes comme Luzzato et d'autres grands maîtres classiques.

J'aimerai bien avoir le temps d'entreprendre un roman initiatique, mais faute de temps, ce sera pour plus tard.



Autres:

Un conseil pour le lecteur?

En matière d'ésotérisme ou d'occultisme, il faut vraiment trouver sa voie, s’y tenir, étudier, puis pratiquer. Recherche l'élévation de l’âme & toujours avoir comme centre, la foi, le sentiment tendu vers le supérieur, l’Intelligence du Cœur, sinon, le reste n'est que magie noire.

-> Comment définissez-vous magie noire?

En fait, je n'oppose pas la Magie Noire à la Magie Blanche au sens où certains l'entendent, le bien contre le mal. L'usage de noms Divins dans un rituel ne fait pas de lui un Rituel de Magie Blanche, et encore moins une Théurgie. Des rituels comme ceux qui sont donnés par Moryason, sont, à mon sens, des Rituel qui font partie de la Magie Noire. Car se servir des Noms de Dieu pour obtenir des gains, un appartement etc…, n’a rien de spirituel, mais ancre dans le matériel. Il s'agit à mes yeux de magie noire.

Traditionnellement, dans les Clavicules de Salomon, il n'y a pas d'opposition entre la Theurgie et la Goetie, car ces deux branches font partie intégrante de la Magie Cérémonielle. De la renaissance jusqu'au XIXe siècle, ces définitions étaient très claires, voir la Magie de John Dee (pas la vision de la Golden dawn et des groupes qui en découlent).

Comme le dit Crowley : “Pour le Pur Vouloir, non assujetti à la convoitise du résultat, toutes voies sont parfaites.”

Je sais que je vais en choquer plus d'un, mais en fait il s'agit de l'intention qui réside dans l'acte Magique en tant que tel…

Tout acte magique qui a pour intention un bienfait matériel, de la simple curiosité, ou l'obtention d'un pouvoir qui n'est pas inné chez un individu, (c'est-à-dire qui n'est pas déjà présent chez un individu, et qui ne demanderai qu'à être développé, est donc par définition hors-nature, en dehors de la nature intrinsèque de la personne), devient alors un acte hors norme.
Si aucun effort personnel sur le plan matériel n'est fait physiquement ou intellectuellement pour effectuer un changement dans la matière, “aide toi et le ciel t'aidera”, le rituel magique est illégitime.
Par contre, si nous possédons un potentiel, que nous sommes déjà avancés sur une voie, et que nous souhaitons plus le développer, recevoir des informations, des éclaircissements afin de pousser plus avant notre démarche, en pleine connaissance de cause, et que nous employons la Magie, cette dernière est positive et dynamique. Quelques soient les intermédiaires employés.

Il faut donc comprendre 2 notions, 2 directions, qui animent le développement et l'extension des Mondes, du matériel aux mondes les plus subtils.
La première notion (direction) est nommée “équilibre de la nature, de la vie dans les 3 règnes, animal, végétal & minéral et des événements qui en découle”. En Kabbale, elle est nommée “Direction Générale”.
Cette “Direction Générale” correspond à la Magie Naturelle (Alchimie, Astrologie, Magie des Correspondances, etc.)
La seconde notion, ou direction, est basé sur le libre arbitre de l'homme, entre les opposés et leur équilibre (les trois piliers de la 'Arbre de Vie). Les actions de justice, de récompense et de punition, et est nommée “Direction Variable”, en Kabbale.
Cette “Direction Variable” correspond à la Magie Céleste, Angélique & Divine (Théurgie, Gœtie, Taismanie, Divination etc.)
Ces 2 notions sont compréhensibles, même pour un Païen, car ces définitions correspondent à toutes les formes de civilisation, aussi bien à travers les Religions (avec ou sans dogmes), qu'à travers la laïcité, le civique.

La compréhension et l'application de ces 2 Lois Universelles sont absolument nécessaire à la démarche magique comme mystique.

S'opposer au spirituel, au sens de l'évolution et de l'élévation de l'âme vers le divin, peut très vite devenir encombrant du point de vue karmique, même si ce dernier est réalisé par l'intermédiaire d'être spirituel comme des Anges.

Combien de gens se croient envoûté, possédé, ont "le mauvais œil", du simple fait qu'ils ne comprennent pas et n'assument pas leurs actes passés et présents, (actes magiques comme profanes), cherchent des excuses, consciemment ou inconsciemment, (pain béni pour les Psy), car la légitimité des actes, profanes comme magiques et sacrés, doivent impérativement passer par l'étude, la compréhension et l'application des Lois Naturelles (la “Direction Générale”).
Tandis que l'implication dans les Lois ou Direction Variable, n'est applicable qu'en second lieu, lorsque les Lois Naturelles sont maîtrisées.
Toutes tentatives de vouloir pénétrer, ou employer les Directions Variables, sans maîtrise des Directions Naturelles, est un acte de Magie Noire.

Vouloir obtenir des révélations d'ordre spirituel, en employant des méthodes orthodoxe ou non, si celles-ci restent dans le domaine du spirituel, (même utiliser un démon pour ce travail), en comprenant les oppositions, et en utilisant notre Libre Arbitre, est un acte de magie blanche, car cela répond à la Direction Variable, assimilée et maîtrisé.

L'emploi de Grimoires comme les Clavicules de Salomon, mais surtout comme l'Ars Nortoria, par des gens qui n'ont pas compris les notions de Directions Générale et Variable, est un suicide, et un signe d'idiotie.
Beaucoup de prétendus Mages emploient des textes sans en comprendre le fond, en perçoivent quelque peu la forme, du moins les contours, puis en réinventent les bases afin de les plier à leur petit vouloir, par prétention intellectuel, en font des usages inconsidérés et dangereux pour eux et surtout autrui, car les influences spirituelles, quelles qu'elles soient, se répendront inévitablement sur leur entourage, les isoleront, et feront naître l'incompréhension, le déséquilibre, le chaos, puis, dans les pires cas, la haine, autour d'eux.

C'est comme donner une définition spirituelle à des entités “négatives” et par définition “Involutive”, sous prétexte de néo-paganisme, de Satanisme ou simplement par prétention personnelle renforçant l'ego. C'est plus un acte d'imbécilité, que de rébellion.

Car nier l'expansion de l'Univers, et des mondes, c'est nier la vie et son existence même. Rendre un culte, une dévotion à une entité d'involution, c'est accepter de régresser, de se détruire soi-même, ce que les anciens nommaient “faire un Pacte avec le Diable”, par soif de pouvoir, mais sans comprendre l'irréversibilité de cet acte, et par conséquence, ne pas comprendre les oppositions et l'équilibre qui animent constamment les choses, ici-bas et ailleurs.


Qui verriez-vous interrogé à votre place?

Franchement, aucune idée…


La vengeance de Lya Phoenixes:

Toupoutous ou bisounours ?
Je ne connaissais ni l'un ni l'autre. Je suis allé voir sur le net, et là… franchement… aucun des deux !!!


La vengeance pour le futur interviewé:

D’où provient cette phrase ?
“Vengeance Wanda ! Vengeance !”



Interview par Hagel
Pour equi-nox.net
Mai 2014



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.

Hagel



Nombre de messages : 32929
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Fred MacParthy (Sesheta Publications - Herboristerie Chiron)

Message par Gwenddyd le Jeu 15 Mai 2014 - 10:33

Très instructif, un homme vraiment passionnant. Une bonne adresse pour le jour où je suis sur Rouen !
Merci pour ce fantastique témoignage qui me redonne espoir en l'ésotérie moderne.

Gwenddyd
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 55
Pratiques magiques/ spiritualité : Haute magie, magie naturelle, astrologie, tarologie

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Fred MacParthy (Sesheta Publications - Herboristerie Chiron)

Message par Caelsuvorc le Jeu 15 Mai 2014 - 22:34

Parfaite explication sur la magie noire et blanche. L'intention, l'attitude et intelligence du coeur

Merci pour l'interview Hagel. Très enrichissant et ça donne envie de faire un tour à Rouen pour voir la boutique ^^. Dommage qu'ils ne fassent plus de ventes en ligne. On sent bien que les prosuits sont choyés et préparé avec sérieux.

Caelsuvorc
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 70
Pratiques magiques/ spiritualité : lithothérapie, chamanisme, onirisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Fred MacParthy (Sesheta Publications - Herboristerie Chiron)

Message par Hagel le Jeu 15 Mai 2014 - 22:50

Parfaite explication sur la magie noire et blanche
Ce n'est pas une explication, c'est un point de vue.
Je met en exergue par ailleurs que ça n'est pas celui communément partagé sur ce forum, où pour nous la question du libre arbitre prévaut avant toute chose. C'est par ailleurs un fondement éthique de cet espace virtuel.

Dommage qu'ils ne fassent plus de ventes en ligne
Pour les herbes, oui, mais les livres eux sont en vente en ligne Wink

La boutique est vraiment atypique en tout cas, dans une vieille maison qui a plus de 300 ans, avec les colombages, la devanture typique de l'apothicaire, et les dessins des Dieux sur les murs, c'est un voyage à faire.



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.

Hagel



Nombre de messages : 32929
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Fred MacParthy (Sesheta Publications - Herboristerie Chiron)

Message par Caelsuvorc le Ven 16 Mai 2014 - 10:11

Tu as raison de préciser, je n'ai pas utiliser le terme adéquat.

Mais j'adhère à son point de vue. Sauf, pour le libre arbitre bien que je n'ai pas vu à quel moment il disait le contraire.... pour moi l'attitude, le discernement du coeur et l'intention vont de paires avec le libre arbitre, ou j'ai raté quelque chose dans ses explications ?

Caelsuvorc
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 70
Pratiques magiques/ spiritualité : lithothérapie, chamanisme, onirisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Fred MacParthy (Sesheta Publications - Herboristerie Chiron)

Message par Hagel le Ven 16 Mai 2014 - 10:20

nope, je fais toujours la précision (certains ne vont pas forcément relever la relation implicite ou extensive)
sunny



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.

Hagel



Nombre de messages : 32929
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Fred MacParthy (Sesheta Publications - Herboristerie Chiron)

Message par Shintamaru le Ven 16 Mai 2014 - 21:23

Très instructive interview pour quelqu'un comme moi qui ne connais pas les differents groupes et textes magiques considérés comme des plus importants = )
marrant de voir que je suis parvenu aux mêmes conclusions concernant la magie noire et la magie blanche, sauf que moi les sources sont des livres d'herois fantasy X)
Incroyable tout ce que l'on peut trouver comme savoir véridique dans des livres de fiction, on pourrait croire que des grands maîtres ont cryptés leur oeuvre dans des ouvrages comme les anciens alchimistes dans des tableaux ;-)

Merci

Shintamaru
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 153
Pratiques magiques/ spiritualité : La magie
Localisation : Planete Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Fred MacParthy (Sesheta Publications - Herboristerie Chiron)

Message par Hagel le Ven 16 Mai 2014 - 21:30

Incroyable tout ce que l'on peut trouver comme savoir véridique dans des livres de fiction,
tu veux dire "ouhaouh comment ils ont tout pompé à la spiritualité et pas inventé le fil à couper le beurre"? là oui, je suis d'accord.
Il ne faut pas non plus négliger le rapport sociologique aux étapes d'initiation (passage de l'enfance à l'âge adulte) qui sont des structurations très similaires à celles du mystique.
Mircea Eliade est à lire pour comprendre ce rapport.

les sources sont des livres d'herois fantasy,
Et bien, il va peut être temps d'ouvrir autre chose, et justement appliquer ce que dit Fred concernant la magie.

Bien à toi



GPS du forum: La fonction recherche est une voie prioritaire, la section débuter la bande d'arrêt d'urgence et les dossiers l'autoroute.

Hagel



Nombre de messages : 32929
Pratiques magiques/ spiritualité : Comprendre

http://www.medium-desenvoutement.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Fred MacParthy (Sesheta Publications - Herboristerie Chiron)

Message par Shintamaru le Ven 16 Mai 2014 - 21:54

= D
Tu as raison Hagel, je l'avais senti mais pas appliqué = S
Il me semble que ces temps sont propice à mon ouverture au savoir des autres, passant par des livres ou autre = )
Mon inscription à ce forum va en ce sens et est en quelque sorte l'aboutissement de longues années d'études et de pratique en solitaire.
J'irais faire un tour du côté de la bibliothèque histoire de me renseigner sur la documentation = )

Merci pour ce conseil avisé

Shintamaru
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 153
Pratiques magiques/ spiritualité : La magie
Localisation : Planete Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Fred MacParthy (Sesheta Publications - Herboristerie Chiron)

Message par Eiko le Lun 19 Mai 2014 - 18:02

Interview très intéressante =)

Eiko
Petit courant énergétique

Nombre de messages : 144
Pratiques magiques/ spiritualité : Spiritualité en cheminement (méditation)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Fred MacParthy (Sesheta Publications - Herboristerie Chiron)

Message par Anna Ho Vala le Mar 20 Mai 2014 - 16:38

Merci pour cette interview qui, outre la connaissance d'une personnalité de plus, m'aura permis de compléter ma vision de ce que peut être le développement en groupe !

Anna Ho Vala



Nombre de messages : 955
Pratiques magiques/ spiritualité : Recherche
Localisation : Dans une Forêt de l'Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Fred MacParthy (Sesheta Publications - Herboristerie Chiron)

Message par Brume le Mer 11 Juin 2014 - 10:48

Merci beaucoup pour cette interview vraiment très intéressante. Je m'étais penchée sur les grandes traditions ésotériques il y a pas mal d'années et j'en étais revenues avec un mal de crâne carabiné ^^'. Je me dis que je devrais essayer à nouveau.

Brume
Energie libre

Nombre de messages : 31
Pratiques magiques/ spiritualité : chamanisme, neo-païenne

http://leafyisle.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Fred MacParthy (Sesheta Publications - Herboristerie Chiron)

Message par Invité le Mer 16 Juil 2014 - 15:01

Sacré Fred Smile
Bon va falloir que j'aille chercher ma pile de livre la ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Fred MacParthy (Sesheta Publications - Herboristerie Chiron)

Message par Skud le Mer 16 Juil 2014 - 21:21

Très enrichissant comme interview.

Skud
Recherche de la maîtrise des énergies

Nombre de messages : 685
Pratiques magiques/ spiritualité : Hic et nunc

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Fred MacParthy (Sesheta Publications - Herboristerie Chiron)

Message par Invité le Mer 16 Juil 2014 - 21:23

Fred est un chercheur en esotérique qui n'a pas les chevilles enflés
bref une personne sincere que j'apprecie beaucoup Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum